0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

fifty one love hate

Premier album pour ce combo Français, au style Punk Rock Mélodique, né en 2015, et, en provenance de Tarbes dans les Hautes Pyrénées (65).

Composé de Max Ducat (Guitares/Chant), Théo Mattera (Guitares), Julien Maleuvre (Basse), et, d'Alex Ortega (Batterie), FIFTY ONE puise son inspiration dans les répertoires de formations Californiennes des années 2000, comme par exemple: Green Day, Sum 41, The Offspring, ou, encore, Blink 182.

Dès sa création, FIFTY ONE joue énormément jusqu'à partir à l'étranger au travers d'une tournée de 30 dates qui mènera le groupe en Espagne, au Portugal, en Italie, mais, aussi, en Allemagne et en Belgique.

C'est en Juin 2020 que le groupe sort un premier EP, nommé "Rebirth", suivi, au mois de Septembre, d'un premier Single qui a pour titre: "You And I", extrait de ce premier EP.

2021, le Quatuor profite du confinement pour écrire et enregistrer de nouvelles compositions dans un Studio, situé à Tarbes, appartenant au guitariste/chanteur: Max Ducat.

Mai 2022, FIFTY ONE sort un deuxième Single qui s'appelle "The Big Bang Theory".

Juin 2023, parution d'un troisième Single intitulé "The Irish Punk", en avant première du futur album du groupe qui aura pour titre "Love / Hate".

Mixé à l'Alias Studio de Paris, par Bertrand Poncet et Bastien Lafaye, (membres du groupe Chunk! No, Captain Chunk!), "Love / Hate" finira par sortir le 08 Mars 2024, sur le label M&O Music.

Dès l'ouverture, sur l'instrumental "Adios Motherfucker", le ton est donné. Un break de batterie, un riff de guitare ravageur qui part sur les chapeaux de roues, une rythmique surpuissante, un passage d'accords aiguisés qui rappellent Iron Maiden, des notes de guitares mélodiques et aériennes, des accords solennels, un passage Heavy Métal, une basse clinquante, un riff nasillard style Black Sabbath, un solo de guitare tortueux trituré par des doigts torturés; bref, la plupart des ingrédients qui constituent la marque de fabrique de FIFTY ONE, semblent bien au rendez vous sur ce très bon titre, o combien, efficace.

Même approche explosive, d'abord, sur l'excellent "Budd's World", avec son riff soutenu, son refrain entêtant, son gimmick Zeppelinien et son solo de guitare chauffé à blanc; mais, aussi, sur "The Irish Punk", avec sa mélodie Irlandaise, son refrain accrocheur et ses chœurs atmosphériques; ou, encore, sur "Silly TV Shows", avec son chant rageur et son solo de guitare incendiaire.

En un peu moins rapide, mais, tout aussi musclé, on est happé, en premier lieu, par le superbe "Wearing Black", avec son riff mélodique, son refrain fédérateur et ses chœurs harmonieux; mais, également, par “In My Head”, avec ses accords de guitare qui claquent et son chant mélodique; ou, encore, par "The Last One", avec sa basse vrombissante, son riff de guitare bien acéré, son gimmick Hard Rock et sa voix qui s'envole.   

Toujours aussi fougueux, mais, en un peu plus Progressif, on se régale, d'abord, sur "Stroke Of Midnight", avec ses changements de rythme, son riff de guitare bien aiguisé et son solo de guitare finement ciselé; mais, aussi, sur “Dead End Situation”, avec ses alternances de tempos, son refrain aérien, son solo de guitare magnifiquement lustré; ou, encore sur "Our Paradise", avec ses ambiances variées, son riff de guitare rutilant, son refrain atmosphérique et ses breaks de batterie percutants.

Enfin, en plus enlevé, on savoure, deux très bons titres aux harmonies Pop Rock. D'abord, "Living Hopeless", avec son riff haché très British et son passage instrumental dense et mélodieux; ensuite, "Tall Can Lovers", avec ses guitares ensoleillées et son passage planant.

Bref, vous l'aurez deviné, voilà un bel album de Punk Rock particulièrement tonique, doté de compositions intensément puissantes, délicieusement mélodiques, diversement colorées, et, portées de bout en bout par la voix très présente d'un chanteur bien inspiré.

Contrat rempli, donc, pour les membres de FIFTY ONE qui avec cet album très réussi, confirment, là, tout leur talent déjà bien affirmé sur leurs précédentes productions, et, se hissent, désormais, parmi les meilleures formations du genre évoluant actuellement dans l'Hexagone.

Pour l'heure, les Tarbais entendent bien retrouver le chemin des concerts afin d'aller défendre ce nouvel album, sur scène, et, d'en partager les meilleurs moments avec le public.

Alors, en attendant, de pouvoir applaudir FIFTY ONE près de chez vous, découvrez vite ce "Love / Hate" qui ne saurait en aucun cas vous laisser indifférent. Energisant et rafraichissant!

John markus
JOHN MARKUS

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Tracklist :
01. Adios Motherfucker

02. Stroke Of Midnight
03. Dead End Situation
04. Wearing Black
05. The Irish Punk
06. Living Hopeless
07. In My Head
08. Our Paradise
09. Budd’s World
10. Tall Can Lovers
11. Silly TV Shows
12. The Last One


Line Up :
Max Ducat (Guitares/Chant)                                                                                 
Théo Mattera (Guitares)                                                                                       
Julien Maleuvre (Basse)                                                                                       
 Alex Ortega (Batterie)

Label : M&O Music
Sortie : 08/03/2024




Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

FIFTY ONE - Love / Hate - Chronique - 4.5 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 748 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • THE SUPERSOUL BROTHERS - By The Way - Chronique

    Eric Berger
    Merci à John pour cette ...

    Lire la suite...

     
  • RYDHOLM / SÄFSUND - Kaleïdoscope - Chronique

    Stef B.
    Par les temps qui courent ...

    Lire la suite...

     
  • RYDHOLM / SÄFSUND - Kaleïdoscope - Chronique

    Eagles05
    L’album de Toto que l’on attendait ...

    Lire la suite...

     
  • AT 1980 - Forget To Remember - Chronique

    Eric Berger
    J'aime beaucoup ce groupe.

    Lire la suite...

     
  • BLACK DIAMONDS - Destination Paradise - Chronique

    Eric Berger
    Un très chouette disque sur ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)