0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

datcha mandala nouvel album koda single she said

Troisième album pour ce combo Français, au style Heavy Rock, né en 2009, et, originaire de Bordeaux.

Toujours composé de Jean-Baptiste Mallet (Batterie/Chœurs), Jérémy Saigne (Guitare/Chœurs), et de Nicolas Sauvey (Basse/Chant) que dire de plus sur les DATCHA MANDALA, dont la qualité des compositions et l'énergie généreuse de leurs prestations scéniques ont souvent été évoquées dans nos colonnes depuis 2011.

Rappelons, tout de même, qu'entre 2009 et 2016, après avoir écumé toutes les bonnes salles Rock de l'Hexagone, effectué de nombreuses premières parties en ouvrant, entre autres, pour les Bellrays, Blues Pills, ou, encore, De Wolff, voilà qu'en Juin 2017 le Trio partage l'affiche avec les INSUS au Festival de la Nuit de l'Erdre, organisé à Nort sur Erdre en Loire Atlantique.

Véritablement séduits par l'excellente prestation des Bordelais, les ex membres de TELEPHONE invitent le groupe à partager l'affiche avec eux au Stade de France, le 15 Septembre 2017. Une belle opportunité qui permettra au Trio Bordelais d'obtenir d'avantage de visibilité.

Deux mois après, en Novembre 2017, les DATCHA MANDALA  sortent, enfin, leur premier véritable album, baptisé Rokh.

Trois ans plus tard, en Juin 2020, ce sera la parution du deuxième opus intitulé Hara.    

Juin 2022, le groupe effectue une prestation très remarquée au HELLFEST, et, sort un EP 5 titres qui s'intitule "The Last Drop".

"Last Drop", un titre prémonitoire pour la suite de la carrière des Bordelais qui souhaitent, alors, sortir définitivement du carcan 70's, Heavy Blues Zeppelinien, qui, jusqu'à présent, caractérisait leur musique.

Une décision que les DATCHA  MANDALA avaient déjà anticipé pendant le confinement, en démarrant l'écriture de compositions nouvelles résolument différentes, et, se voulant d'avantage en phase avec l'ère du temps.

C'est, donc, en Décembre 2022, que le groupe part en Belgique, et, plus précisément, au Studio Rec'n'Roll de Bruxelles, afin d'enregistrer ces nouvelles créations sous la houlette de Charles De Schutter (No One Is Innocent, M, Superbus), qui effectuera le mixage dans la foulée.

Masterisé en Californie, au Bakery Studio de Los Angeles, par Jett Galindo (Deep Purple, Pink Floyd, Iggy Pop), et, baptisé "Koda", l'album finira par sortir le 26 Avril 2024 sur le label DM Prod/Take It Easy/Discos Macarras

Dès l'entame, sur "She Said", le ton est donné. Un gros riff de guitare qui grésille, un ensemble asséné par une rythmique solide, une voix mélodique, un refrain fédérateur, des chœurs harmonieux, un gimmick instrumental qui sent le brulé; bref, la plupart des ingrédients, partie prenante de l'univers musical des DATCHA MANDALA, semblent bien au rendez vous sur ce très bon titre, o combien, efficace.

Même intensité climatique, d'abord, sur l'excellent "Koda", morceau éponyme de l'album, avec son riff de guitare qui bourdonne, son chant mélodieux, son refrain accrocheur, ses chœurs en léger décalé et son solo de guitare bien chaud en mode wah-wah; mais, aussi, sur le superbe "Wild Fire", avec son riff de guitare Bluesy, genre ZZ TOP, son couplet chanté à la manière de Jim Morrison des DOORS, son refrain aérien et son solo de guitare bien chaud à faire pâlir Billy Gibbons.

En plus rapide, on est happé, dans un premier temps, par le très nerveux "Thousand Pieces", avec sa voix rageuse, sa guitare baroque, son tempo haletant, son passage Psyché et son solo de guitare tortueux trituré par des doigts torturés; mais, également, par "It's Not Only Rock'n'Roll (And We Don't Like It)", la négation du standard des ROLLING STONES, avec ses riffs de guitare robustes, ses voix célestes, son chant aérien, son refrain entêtant et son passage Oriental qui fait penser au groupe MYRATH.

En plus Heavy, on est saisi par le sublime "Homeland", avec son intro pesante, son climat inquiétant, son refrain soutenu, ses chœurs solennels en contrechant, son solo de guitare bien chromé et ses breaks de batterie percutants.

Coté Progressif, on se régale, d'abord, sur “The Wanderer”, avec son intro de clavier genre SUPERTRAMP, son chant à la mélodie Pop, son refrain entêtant, son solo de guitare finement ciselé et sa montée en puissance finale; mais, aussi, sur "Om Namah Shivaya", un titre Mantra symbole spirituel de l'aspect Mandala du groupe, avec son riff de guitare bien alambiqué, son atmosphère très AEROSMITH, son refrain stratosphérique et son passage Psyché.

En plus enlevé, on est séduit par "Love Myself", avec sa guitare qui Fuzze, sa voix mélodieuse, son refrain altier et ses chœurs harmonieux.

Coté Ballade, on savoure "Julietta", avec la voix mélancolique et nuancée de Nicolas Sauvey, tour à tour claire et cuivrée, posée en suspension sur des arpèges de guitare bien lustrés, ponctués de notes de guitare aériennes distillées tout en feeling par Jérémy Saigne.

Enfin, on a droit à une petite pièce instrumentale, intitulée "Syndrom Of Natural Optimism", élaborée en mini solo de batterie qui met en lumière le talent technique et mélodique de Jean Baptiste Mallet, qui n'a rien à envier à John Bonham (Led Zep) et à Ian Paice (Deep Purple).

Bref, vous l'aurez deviné, voilà un troisième album particulièrement réussi, doté de magnifiques compositions, remarquablement charpentées, finement mélodiques, subtilement arrangées, greffées de textes aux allures sombres et réalistes, mais, avec, cependant, un réel relent d'optimisme.

Défi relevé, donc, pour les DATCHA MANDALA qui, après 15 années d'existence et d'expérience, signent, là, l'album de la maturité. Un bel aboutissement qui permet au groupe d'ouvrir un nouveau chapitre de leur formidable aventure qui, désormais, les conduit avec élégance dans la cour des Grands.

Pour l'heure, les Bordelais ont hâte de reprendre la route pour retrouver la scène, afin d'aller défendre leurs nouvelles compositions et d'en partager les meilleurs moments avec le public. Ce sera le cas le 16 Mai prochain à Mulhouse, date à laquelle le groupe débutera une tournée Française, qui le mènera, aussi, en Allemagne, au Danemark et en Suède.

Alors, en attendant de pouvoir applaudir les DATCHA MANDALA près de chez vous, découvrez vite ce "Koda" qui ne saurait en aucun cas vous laisser indifférent. Esthétique, moderne et puissant!


John markus
JOHN MARKUS

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Tracklist :
1) She Said

2) Koda
3) The Wanderer
4) Om Namah Shivaya
5) Syndrome Of Laborious Optimism
6) Wild Fire
7) Love Myself
8) Thousand Pieces
9) It's Not Only Rock'n'Roll 10) Julietta
11) Homeland

am
Line Up :
Nicolas "Mandala Man" Sauvey ( Chant, Basse, Guitare Acoustique, Harmonica, Claviers)
"Réverend" Jérémy Saigne (Guitare, Chant, Claviers, Choeurs)
Jean-Baptiste "Loup"  Mallet  (Batterie, Percussions, Claviers, Choeurs)

Label : Take It Easy
Sortie : 26/04/2024

Discographie :
Eden Sensuality (2011)
Datcha Mandala (2014)
Rokh (2017)
Hara (2020)
The Last Drop (2022)




Communiqué de presse : Le Power Trio trio Bordelais au style Heavy Rock, DATCHA  MANDALA a sorti son nouvel album, Koda, le 26 avril 2024 via Take It Easy.  Découvrez-le et écoutez-le intégralement dans la vidéo playlist ci-dessus.

Ci-dessus, également, le vidéo clip pour le titre Koda, puis  She Said. A noter, qu'une édition spéciale, limitée et colorée, paraitra sur le label Espagnol Discos Maracas Records.

L'album a été enregistré et mixé par Charles de Schutter aux Studios ICP et Rec 'n' Roll à Bruxelles, en Belgique.

Ajoutons, aussi, que le Mastering, made in U.S.A, a été effectué par Jett Galindo (Neil Young, Pink Floyd, Paul McCartney), au Bakery Studio de Los Angeles, en Californie.

Mais, en attendant le 26 Avril prochain, et, pour nous faire patienter, les DATCHA MANDALA viennent de dévoiler un premier clip vidéo, réalisé pour le titre "She Said".

Découvrez le, en avant première, en cliquant sur le lien ci-dessous:

Datcha Mandala – She Said (Official Video Clip) (youtube.com)

Pour l'heure, les DATCHA MANDALA sont à pied d'oeuvre pour préparer leur RELEASE PARTY qui se déroulera dans leur fief Girondin, le 04 Mai 2024 prochain, au KRAKATOA de Mérignac, avec, au programme, de nombreux invités attendus sur scène.

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

DÄTCHA MANDALA - Koda - Chronique - 4.5 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 751 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • THE SUPERSOUL BROTHERS - By The Way - Chronique

    Eric Berger
    Merci à John pour cette ...

    Lire la suite...

     
  • RYDHOLM / SÄFSUND - Kaleïdoscope - Chronique

    Stef B.
    Par les temps qui courent ...

    Lire la suite...

     
  • RYDHOLM / SÄFSUND - Kaleïdoscope - Chronique

    Eagles05
    L’album de Toto que l’on attendait ...

    Lire la suite...

     
  • AT 1980 - Forget To Remember - Chronique

    Eric Berger
    J'aime beaucoup ce groupe.

    Lire la suite...

     
  • BLACK DIAMONDS - Destination Paradise - Chronique

    Eric Berger
    Un très chouette disque sur ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)