0
0
0
s2sdefault

slash orgy of the damned nouvel album solo oriente blues killing floor 1er single avec brian johnson

Peut-on survivre à un chef d’oeuvre absolu composé à l’âge de 21 ans ? Artistiquement parlant s’entend, car d’un point de vue marketing, il est certain que les heureux contributeurs d’Appetite For Destruction ont su entretenir de jolies carrières bankable ensuite, d’abord sans et dès 2014 avec Guns ‘n Roses, à l’exception d’Izzy Stradlin ( qui a décidé de dire stop au rock circus ) et Steven Adler ( trop occupé à soigner ses addictions en tous genres ).

Le cas de SLASH est plus complexe car au final, il faut bien reconnaitre qu’il n'aura pu s’approcher du génie d’Appetite qu’à 2 reprises seulement, d’abord avec Velvet Revolver, un super groupe qu’il fallait absolument voir sur scène, puis avec son album solo de 2010, un formidable patchwork musical porté par des guests transcendés.

A part ça depuis 35 ans, on va dire pour rester poli que c’est plus du fan service qu’autre chose… Jusqu’à ce Orgy Of The Damned. Les mauvaises langues diront que le problème récurrent de songwriting de SLASH depuis plusieurs années ne se pose pas ici car il propose de revisiter 11 classiques inspirés du blues ( avec seulement un instrumental original ). Mais tout est dans la manière et l’intention. Et comme le concède volontiers Beth Hart, après son tour de force sur Stormy Monday : This is f…..g bad ass shit ! A l’écoute de ces chefs d’oeuvres tous vieux de 60 ans minimum, on comprend à quel point le blues a enrichi le lexique du rock hard qui a su en tirer à son tour la substantifique moelle.

Ici on est plus dans une relecture Classic rock du côté de chez Lynyrd, Foghat ou ZZ Top que de blues à proprement parlé. Porté par des interprètes vocaux et instrumentaux hors pairs SLASH y brille de mille feux comme du temps d’Appetite, une continuité sans doute rendue possible par le retour de Mike Clink aux manettes. Prenez par exemple Gary Clark Jr, qui revisite un Crossroads à faire pâlir Clapton lui-même ou Billy Gibbons carrément à la maison sur Hoochie Coochie Man ( quelle autorité tranquille, quelle puissance naturelle ! ). Sur la reprise du classique de Peter Green (Oh Well) SLASH est juste phénoménal et tutoie quasiment l’intensité d’un Angus Young sur son pont speedé. Certains déçoivent un poil ( Chris Robinson d’abord, car on ne dénature pas impunément The Pusher de Steppenwolf & John Kay en particulier sans en souffrir la comparaison forcément désavantageuse, Brian Johnson ensuite qu’on ne reconnait pas du tout sur Killing Floor et qui se trouve éclipsé de surcroit par une intervention faramineuse de Steven Tyler à l’harmonica ). SLASH a eu l’intelligence de proposer à Iggy Pop une reprise dépouillée d’Awful Dream (l’un de ses blues préférés). Paul Rodgers qui avait déjà payé sa dette en 1993 revient avec Born Under A Bad Sign. De surcroit, SLASH évite soigneusement de dérouler un hommage automatique tel le Blue & Lonesome des Stones que plus grand monde écoute aujourd’hui, pour déborder à 2 fois vers une soul de luxe (Papa was a Rolling Stone et Living For The City de Stevie Wonder).

Au-delà des guests, chapeau au groupe (Tash Neal, Michael Jerome, Johnny Griparie) et à SLASH lui-même qui déploie ici une gourmandise particulièrement prégnante, un génie qui gicle à nouveau tout azimut façon geseer. Au final son Orgy Of The Damned est un beau disque généreux et varié qui impose une définition impeccable du plus grand continuum musical des 60 dernières années. La bonne surprise plutôt inattendue d’avant l’Eté…

 

Barjozo
Emmanuel Ascher

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Tracklist :
01. The Pusher (feat. Chris Robinson)
02. Crossroads (feat. Gary Clark Jr.)
03. Hoochie Coochie Man (feat. Billy Gibbons)
04. Oh Well (feat. Chris Stapleton)
05. Key To The Highway (feat. Dorothy)
06. Awful Dream (feat. Iggy Pop)
07. Born Under A Bad Sign (feat. Paul Rodgers)
08. Papa Was A Rolling Stone (feat. Demi Lovato)
09. Killing Floor (feat. Brian Johnson)
10. Living For The City (feat. Tash Neal)
11. Stormy Day (feat. Beth Hart)
12. Metal Chestnut

 

Line-up :
Slash : guitares
Johnny Griparic : Basse
Teddy Andreadis : clavier
Michael Jérôme : Batterie
Tash Neal : guitares

Sortie : 17/05/2024
Production : Mike Clink

Discographie :
Avec Slash's Snakepit :
It's Five O'Clock Somewhere (1995)
Ain't Life Grand (2000)

En solo :
Slash (2010)
Live : Made In Stoke (2011)

Apocolyptic Love (2012)
World On Fire (2014)
Live At The Roxy 25.9.14 (Live 2015)
Living The Dream (2018)
Living The Dream Tour (2019)
4 (2022)

 

 Communiqué de presse : Le guitariste des GUNS N' ROSES, Slash, a sorti un nouvel album « orienté blues » intitulé « Orgy Of The Damned » le 17 mai. Ci-dessus le tout nouveau clip pour le titre Papa Was A Rolling Stone (avec Demi Lovato) et la playlist video avec l'album en écoute.

Ci-dessus, également, la vidéo pour le 1er single  Killing Floor :  avec Brian Johnson

Produit par Mike Clink, le LP contiendrait 12 reprises de blues avec différents chanteurs invités. Le premier single du LP, une reprise de "Killing Floor" de Howlin' Wolf, comprend donc  Brian Johnson d'AC/DC au chant et Steven Tyler d'AEROSMITH à l'harmonica.

Lundi 4 mars, Slash a partagé une vidéo  pour l'annonce xe vendredi 8 mars, dans laquelle il a déclaré : "Je suis un guitariste rock fermement enraciné dans le blues. La guitare blues est vraiment quelque chose qui m'a excité quand j'étais enfant. " Si vous écoutez tout ce que je fais, vous verrez à quel point l'influence du blues est grande, et j'ai toujours pensé que je voudrais en enregistrer un disque à un moment donné. Et nous nous sommes réunis et nous l'avons fait. "

En juillet dernier, Slash révélait à Yahoo! Divertissement qu'il travaillait sur son deuxième album "solo". La suite de "Slash" de 2010 a été décrite par le guitariste, aujourd'hui âgé de 58 ans, comme ayant "un groupe de chanteurs différents" et étant "un peu similaire à mon premier disque solo, qui mettait en vedette Fergie, Adam Levine, Ozzy Osbourne, Dave Grohl, Lemmy Kilmister, Chris Cornell, Nicole Scherzinger et d'autres chanteurs, mais « plus orientés vers le blues ».

Selon Slash, le prochain LP, qui sortira « définitivement » en 2024, comprendra une apparition de la superstar de la pop Demi Lovato.

"Il n'y a pas grand-chose de plus à vous dire à ce stade, mais [Lovato et moi] avons définitivement enregistré quelque chose", a-t-il déclaré.

En plus de leur collaboration pour le prochain album solo de Slash, le guitariste de GN'R a participé à la version rock de Lovato de sa chanson de 2017 « Sorry Not Sorry », qui figurait sur son LP « Revamped », sorti en septembre dernier.

"Je lui ai dit : Hé, si jamais tu as besoin que je mette de la guitare sur quelque chose, fais-le-moi savoir et je le ferai", a-t-il déclaré. "Et donc elle m'a répondu environ deux semaines, trois semaines plus tard, et m'a dit qu'elle avait cette chanson dont elle faisait un remake et m'a demandé si je mettrais de la guitare dessus. GUNS N' ROSES  a fait un concert en Norvège,  puis j'avais un jour de congé, alors j'ai trouvé un ingénieur et un studio sympas en Norvège et j'ai juste mis les guitares là-bas. C'est incroyable à quelle vitesse c'est sorti."

Slash a ajouté que les deux morceaux sonnent "complètement différents" l'un de l'autre. "Il est donc intéressant de voir à quel point sa voix peut être diversifiée", a-t-il déclaré.

Bien que le prochain LP de Slash soit son deuxième sous la bannière "Slash", il a sorti une poignée d'albums avec son groupe de longue date SLASH FEATURER MYLES KENNEDY & THE CONSPIRATES, dans lequel il est rejoint par le leader d'ALTER BRIDGE, Myles Kennedy.

Le mois dernier, Slash a repris sa tournée avec SLASH AVEC MYLES KENNEDY & THE CONSPIRATERS.

Le dernier album de SLASH FEATUREING MYLES KENNEDY & THE CONSPIRATERS, « 4 », est sorti en février 2022 via Gibson Records en partenariat avec BMG.

"4" était le cinquième album solo de Slash et le quatrième au classement général avec son groupe composé de Kennedy, Brent Fitz (batterie), Todd Kerns (basse, chant) et Frank Sidoris (guitare, chant).

Comments:

Commentaires   

+1 #1 Stef B. 27-05-2024 16:06
SLASH continu de se (et de nous) faire plaisir et il a bien raison. Une jolie parenthèse avant le prochain CONSPIRATORS. GUNS qui ?

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 850 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • Dee C LEE - Just Something - Chronique

    Eric Berger
    Il a des disques comme cela qui ...

    Lire la suite...

     
  • IAN WILDE - Dream Hunter - Chronique

    aorgod
    Album sympa avec un AOR classique.

    Lire la suite...

     
  • CIRCLE OF FRIENDS - Cherokee Moon - Chronique

    aorgod
    Un album un peu fourre-tout ...

    Lire la suite...

     
  • JD MILLER - Empyrean - Chronique

    MetalDen
    Même ressenti et enthousiasme qu'Eric ...

    Lire la suite...

     
  • CIRCLE OF FRIENDS - Cherokee Moon - Chronique

    Eric Berger
    Pas convaincu non plus par ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)