0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

black diamonds destination paradise chronique

Nos amis Suisses (de St Gall) ont connu un succès énorme dans les charts avec leur dernier album studio « No Tell Hotel » (2021) qui a atteint la troisième place des charts suisses.

Nos amis Suisses (de St Gall) ont connu un succès énorme dans les charts avec leur dernier album studio « No Tell Hotel » (2021) qui a atteint la troisième place des charts suisses.

Groupe fondé en 2004 par le bassiste Andi Barrels et le chanteur Mich Kehl , ils ont su laisser leur empreinte sur la carte du rock en 2017 avec la sortie de l’album « Once Upon A Time » .

Pour la sortie de celui-ci, ils ont fait une tournée en Europe avec HEAT. En 2018, une tournée avec Crystal Ball a suivi. Avec de nombreuses apparitions dans des festivals, dont Rock At The Ring , Fiendfest, Glam Slam pour n’en nommer que quelques-uns, ils jouent également dans d’innombrables pays. Une tournée en tête d’affiche en Allemagne et en Suisse pendant la pause covid.

Puis une tournée au Royaume-Uni avec Chez Kane en 2022. Destination Paradise est le premier album sur lequel Chris Blade a pu apporter des idées depuis qu’il a rejoint le groupe lors des sessions « No Tell Hotel ». Les présentations étant faite, let’s go les amis pour ce nouvel album !

Tout commence avec le morceau «Through Hell and Back ». Est-ce un retour de l’enfer comme le suggère le titre ? Les premières notes sont dans du pur jus hard rock made in 80’s. Les riffs accompagnés par une section basse/batterie efficace nous montrent tout de suite où le groupe veut nous emmener.C’est puissant, limite heavy, mélodique à souhait. La voix de Mich que je qualifierai de « feutrée » est parfaite. Le solo électrisant est superbe. Très bon titre qui lance parfaitement ce nouvel album.
«After the rain» est entamé dans une ambiance morose. Cette composition, déjà sortie sur les réseaux mondiaux, est jouée sur un mono rythme. La mélodie est hyper entrainante. La mécanique est bien huilée. Celle-ci nous entraine bien avec elle. On nage en plein rock mélodique des 80’s. Le groupe fait un super travail. Gros titre ce «After The Rain».
Comme le dit notre proverbe, after the rain comes the good weather… C’est le cas avec ce titre. «Everyday Heroes» est un titre plus conventionnel de la part du groupe. Du pur rock/sleaze entrainant. Ce genre est la marque de fabrique des hommes de St Gall. Avec eux tout est limpide, bien construit. Comme d’habitude le refrain nous entraine avec lui. L’osmose est parfaite. Ils ont l’art de faire un titre simple en un titre efficace et festif.
Avec «Bottoms Up» c’est Andy (le bassiste) qui est derrière le micro. Sa voix ressemble à celle de Mich, donc cela ne dénature pas l’homogénéité et le son du quatuor. Andy a l’habitude de reprendre le chant, il est efficace dès les premières notes. Avec ce morceau le rythme s’enflamme un peu plus, ça pulse bien. Back to 80’s les amis. Les arrangements sont très bien réalisés. Les « eh eh eh » apportent de la puissance et de la consistance à cette composition qui devrait, pour moi, faire mal sur scène. Le solo ravageur est très bien supporté par la section basse/batterie qui envoie du lourd. Le volume de mon casque monte de quelques crans en même temps que monte la température de mes oreilles ! Black Diamonds continue à être ultra efficace et chirurgicale !! Andy, Mich la prochaine fois que je reviens vous voir sur scène je veux que ce titre mortel soit joué !!
«Only For A While» est une ballade entamée au piano. Mich reprend le micro et se montre très mélodique. Sa voix est parfaite aussi pour ce genre de chanson. Je pense que celle-ci sera jouée sur scène car elle est inspirante, sentimentale. L’orchestration ainsi que les arrangements sont juste parfaits. En live préparez-vous à sortir les briquets les amis.
«Valley of the Broken Hearted» commence un peu dans la noirceur… Des cris inquiétants de corbeaux lancent ce morceau. Puis vient les guitares qui envoient les premiers riffs. Il y a un petit côté « celtique » dans l’intro. Puis le rythme casse et laisse la place à la voix de Mich qui se révèle, une fois de plus, un très bon chanteur. La justesse de Manu (Peng) à la batterie est redoutable. La vitesse de croisière reprend avec un Chris qui envoie des supers riffs. Il m’avait impressionné en live, là il est redoutable ! Son solo est superbe.
L’intro de «Rock’n roll Is My Religion» (facile à traduire) fait de suite penser un court instant à 2 groupes. AC/DC pour le son des cloches qui accompagnent l’intro et aussi à Maiden avec cette voix off à la Number 666 ! Mais cela passé on revient dans un style pur jus Black Diamonds. Titre redoutable, entrainant, jouissif. Le son de la basse de Andy violente à souhait. Taillé pour la scène ce morceau au refrain fédérateur est là pour tous nous unir sous un même toit, celui du rock’n roll !
Le groupe s’éclate et se fait vraiment plaisir avec cette chanson enivrante. Les gars, impossible de ne pas la jouer sur scène ! Ce refrain quel plaisir de le chanter à tue-tête ! Le rock joué de cette façon est le meilleur remède contre la morosité et ce printemps pluvieux. Le rock ne mourra JAMAIS et les Suisses le prouvent.
Andy revient derrière le micro avec «Nothing’s Gonna Keep Me From You». L’intro et le morceau font penser à Def Leppard époque High’n Dry. Cette composition nous emmène dans du style pur hard rock comme on aime. Celui qui nous a emmené dans les entrailles du rock endiablé. Quel titre les amis ! Andy est redoutable au chant ainsi qu’avec sa basse. Derrière le groupe envoie du lourd. Le refrain est excellent. Ça riffs méchamment. Chris et Mich aux guitares en imposent. C’est puissant, c’est mélodique, c’est Black Diamonds !
«From The Ashes» est entamée avec une petite boite à musique puis les guitares rugissent dans un style, une fois de plus, aux petits accents celtiques. Une nouvelle fois le groupe refait surgir toutes sa puissance mélodique aux riffs made in Chris and Mich ! Ce morceau de 3mn20 est joué avec une belle énergie et continue à enflammer cet album. Ca fuse du côté des guitaristes qui surfent sur leur cordes de la même manière que Kelly Slater sur les vagues. Du pur bonheur les gars.
«Leave a Light On» est une reprise d’un titre de la chanteuse américaine Belinda Carisle. David Balfour (du groupe rock irlandais Maverick) chante en duo avec Mich. Ce titre enjoué est sympa. Il est sublimé par Chris et ses accords redoutables.
«Yesterday’s News» reste dans la tradition du groupe. Un rock entrainant qui s’écoute avec plaisir et légèreté. C’est carré, tous les membres jouent avec précision et font de ce titre une composition fort sympathique.
Avec «Paradise» on a, une nouvelle fois, un titre ultra efficace. Tout y est pour nous faire plaisir : les riffs (avec un lead guitar killer man au nom de Chris), le couplet accrocheur, le solo qui tue et la mélodie imparable. Black Diamonds continue à tenir le haut du pavé.
«Run With Us  est la chanson qui ponctue cet album. Il y a de nouveau un petit côté Def Leppard. Le refrain est puissant avec ses chœurs. Les Saints Gallois font très fort. La basse de Andy est énergique. Manu continue à assurer un rythme de métronome.
Ce dernier titre termine cet album qui est, pour moi, leur meilleur à ce jour. La production qui est très bonne ne fait que renforcer la puissance de ce Destination Paradise. Avec 13 titres dont une reprise, le retour de Black Diamonds est un retour gagnant et leur promet une place au paradis.

Le 9/10 s’impose.


John markus
Marin  RockMachine

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Tracklist :
1.Through Hell And Back

2.After The Rain
3.Everyday Heroes
4.Bottoms Up
5.Only For A While
6.Valley Of The Broken Hearted
7.Rock N’ Roll Is My Religion
8.Nothing’s Gonna Keep Me From You
9.From The Ashes
10.Leave A Light On
11.Yesterday’s News
12.Paradise
13.Run With Us



Line Up :
Mich Kehl – Chant, Guitare
Andi Barrels – Basse, Chant
Chris Blade Johnson – Guitare, Claviers, Piano
Manu Peng – Batterie
David Balfour – Chant invité sur «Leave A Light On»

Label : Metalopolis Records
Sortie : 31/05/2024

Discographie :
1. First Strike (2008)
2. Perfect Sin (2013)
3. Once Upon A Time (2017)
4. No-Tell Hotel (2021)
5. Destination Paradise (2024)


Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

+1 #1 Eric Berger 05-06-2024 17:39
Un très chouette disque sur lequel les parties de guitares en rythmique ou solo sont excellentes. Un groupe qui mérite de rencontrer le succès hors de ses frontières.

You have no rights to post comments

BLACK DIAMONDS - Destination Paradise - Chronique - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 1365 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • AXXIS - Coming Home - Chronique

    Pilgrimwen
    Je reposte mon commentaire ...

    Lire la suite...

     
  • KING ZEBRA - Between The Shadows - Chronique

    Fab
    pas mal dans le genre mais comme ...

    Lire la suite...

     
  • BLACKTOP MOJO - Pollen - Chronique

    Eric Berger
    Une belle découverte qui ...

    Lire la suite...

     
  • PALACE - Reckless Heart : nouvel album - Girl Is An Angel : vidéo

    Nico
    L'album AOR parfait pour cet ...

    Lire la suite...

     
  • OZ HAWE PETERSSON’S RENDEZ VOUS - Chronique

    Nico
    Vraiment bien avec un style AOR ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)