0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

velveteen queen consequence of the city chronique

L'histoire du groupe de rock suédois Velveteen Queen commence en 2021 lorsque 4 gars se rencontrent au lycée et décident de créer un groupe, ils seront rejoints à Göteborg par leur futur chanteur Samuel Nilsson. La suite des évènements va aller vite pour le groupe et beaucoup de choses se passent dans un court laps de temps.

 Malgré leur jeunesse, ces individus talentueux, tous âgés de 20 à 23 ans, ont accompli plus que ce dont rêvent la plupart des groupes. Déjà en mars 2022, ils ont sorti leur premier single "Trauma" sur Spotify et d'autres services numériques et avec seulement quatre singles sortis, Velveteen Queen a déjà réussi beaucoup de choses, comme jouer dans certains des plus grands festivals de Suède comme le Swedish Rock Festival, Skogsröjet. Festival, Kristianstad Rockfest, Malmöfestivalen et a tourné à travers la Suède avec Nestor et de Hardcore Superstar cela à plusieurs reprises. Velveteen Queen a également sorti son premier vinyle auto-édité "The Theatre Sessions" en conjonction avec la tournée Nestor.

Le groupe vient de terminer l'enregistrement de son premier album, qui s'appelle "Consequence Of The City". Les premiers singles sortis avant l'album sont "Take Me Higher" et "Barrel Of A Gun" sortis fin 2023 et en janvier 2024 "Dreamer" est sorti. Le 19 avril est paru "Bad Reputation", qui sera le dernier single avant la sortie de l'album. Des vidéos ont également été réalisées pour chacune des chansons. Celles-ci filmées par Patrik Ullaeus (rEvolver Film) qui a réalisé des vidéos pour, entre autres, In Flames, Arch Enemy, Europe, Evergrey, September , Amaranthe, Amorphis, Hammerfall, Dream Evil, Dimmu Borgir, Children Of Bodom, Kamelot, TSOOL et plus encore. L'album est enregistré dans les prestigieux Crehate Studios, où ont été enregistrés des disques emblématiques de groupes tels que In Flames, Halo Effect, Crash Diet, Hank Von Hell et d'autres.

Le style de Velveteen Queen est du pur rock qui rappelle la fin des années 80 et le début des années 90, inspiré de groupes légendaires tels que Aerosmith, Guns N' Roses et Velvet Revolver. Depuis leurs débuts l'industrie musicale prédit un avenir radieux à nos 5 rockeurs. Il est tant de lancer la lecture de cet album que, personnellement, j’attend depuis fort longtemps.

Barrel Of a Gun démarre fort. D’entrée la batterie et les guitares nous mettent dans le vif du sujet. Les riffs sont puissants. La voix puissante de Nilsson est mélodieuse. Les inspirations mentionnées plus haut sont bien présente. Le refrain est dans le pur style de ce genre de rock. L’ombre des Guns n’est pas loin. Les solos sont parfaits, ce titre accroche vraiment bien, cela avec une production à la hauteur de leur talent.
La chanson suivante Trauma reste dans la même veine. La rythmique est puissante. Ca riff méchamment. La section basse/batterie affiche un sacré niveau. Lukas Axx le guitariste principal envoie du lourd, techniquement il y a du level !
Bad Reputation est entamé à la basse, celle-ci est rageuse suivie de près par la furie des guitares. Le rythme est endiablé. Les accords s’entrecoupent, ça pulse bien. Le refrain est sublimé par la voix légèrement rocailleuse de Nilsson. Le solo est de nouveau juste parfait. Axx est fort. Isac Borg à la batterie envoie du lourd. Le titre se termine dans un déferlement de décibels. Superbe morceau !
Consequence of the city commence avec un mid-tempo. Cette composition possède un style légèrement funky. Le refrain nous fait revenir aux sources pur rock’n roll. L’ensemble est homogène, ces jeunes rockers possède sont surprenant. Ce morceau est moins linéaire que les précédents. Une fois de plus un très bon titre.
L’intro de Stranger in the mirror est déstabilisante. On sort du chemin gros riffs, puissance et déferlement de notes. Une ambiance un peu cabaret se fait ressentir dès le début. Nos rockers nous emmènent dans un monde un peu plus feutré. La voix de Nilsson colle bien au style, vocalement il possède de belles gammes. On finit par se laisser bercer par ce titre fort sympathique.
Take Me Higher relance la machine. Les riffs accompagnés par un son bien lourd envoient du costaud. Sans que ce soit avec un rythme rapide, cette chanson est puissante. Le break au milieu nous prouve combien c’est recherché. Les arrangements sont top. Velveteen Queen ce n’est pas que du rock à 3 accords ! Ils tiennent en Axx un virtuose de la guitare ! Le morceau se termine à vitesse grand V. Très bon titre.
Last Sensations est plus rock’n roll, plus Aerosmith. Ce groupe fait preuve d’une très bonne homogénéité. La cohésion se ressent très bien à travers ce titre inspiré. Alors oui, les influences sont bien là mais quand c’est joué comme cela on en redemande !
Avec You Cant Take This le groupe enclenche le turbopropulseur. On repart dans du gros rock puissant. Les guitares nous cisaillent. Le solo de Axx est accompagné par celui de Noah Mardh, ils se renvoient la balle pour notre plus grand plaisir. Gros titre les amis. Kenny’s blues reste sur la même lignée. Le band en a encore sous la pédale. La rythmique de Mardh est diabolique. Borg derrière ses fûts n’est pas en reste, il est déchainé ! Cette composition est mortelle. Quelle puissance, quel feeling et quelle justesse !
Après ce précèdent titre endiablé, voici la dernière composition, Dreamer. Déjà sortie sur les plateformes, elle a bénéficié d’élogieux commentaires. Cette belle power ballade navigue entre November Rain des Guns et Dream On d’Aerosmith. Bien réalisé et bien chanté ce titre rempli d’émotions nous permet de finir cet album tout en douceur.

Après des mois d’attente j’avoue que je ne suis pas déçu du résultat. Nos gars de Göteborg mettent leurs talents au service du rock pour nous sortir un album excellent. Il y a beaucoup de talent et nul doute que celui-ci sera rapidement reconnu à travers les scènes mondiale. Le 9.5/10 s’impose pour moi.

 

John markus
Marin  RockMachine

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Tracklist :
01. Barrel Of A Gun
02. Trauma
03. Bad Reputation
04. Consequence Of The City
05. Stranger In The Mirror
06. Take Me Higher
07. Last Sensation
08. You Can't Take This
09. Kenny's Blues
10. Dreamer



Line Up :
Samuel Nilsson – chant principal, piano
Lukas Axx – guitare principale
Noah Mardh – guitare rythmique
Isac Borg – batterie

Label : VLVTN Sounds
Sortie : 03/05/2024


Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

VELVETEEN QUEEN - Consequence Of The City - Chronique - 4.8 out of 5 based on 4 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 658 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • THE SUPERSOUL BROTHERS - By The Way - Chronique

    Eric Berger
    Merci à John pour cette ...

    Lire la suite...

     
  • RYDHOLM / SÄFSUND - Kaleïdoscope - Chronique

    Stef B.
    Par les temps qui courent ...

    Lire la suite...

     
  • RYDHOLM / SÄFSUND - Kaleïdoscope - Chronique

    Eagles05
    L’album de Toto que l’on attendait ...

    Lire la suite...

     
  • AT 1980 - Forget To Remember - Chronique

    Eric Berger
    J'aime beaucoup ce groupe.

    Lire la suite...

     
  • BLACK DIAMONDS - Destination Paradise - Chronique

    Eric Berger
    Un très chouette disque sur ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)