0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

dinosaur jr sweep it into space chronique

Dino c'est un peu le looser de la classe. Le copain dont on se souvient des années plus tard. Celui qui était au fond de la salle de classe, à côté du radiateur (le seul fonctionnel) et passant les 3/4 de son temps le regard perdu à travers le carreau sale de la fenêtre donnant sur le champ du voisin.

C'était l'époque où l'école de campagne ne s'était pas refermée sur elle-même pour cause de 'plan Vigipirate' ou autre 'crise sanitaire'. Ce temps précieux qui n'avait pas encore été chapardé par les holdings internationales du 'tout présent'. Lorsque chacun pouvait aller à la recherche d'une info, rare, nécessaire - loin des smartphones méga-alimentés par des news formatées (propagande?) identiques dans le but (inavoué) de lobotomiser la population...Une époque où on se fichait bien de savoir si tel ou tel politique s'était pris une baffe, et encore moins ce qu'il en pensait, les conversations de comptoir y étant de fait d'un niveau stratosphériquement plus élaboré que celles des plateaux télé actuels.

Dino, lui, savait l'importance d'un carpe diem authentique, naturel et pacifique. Il nous disait que tout cela ne valait pas la peine pour lui ("I ain't") et que seul le retour aux pierres de base roulantes ou non était à prendre en considération ("I met the stones"). Mais pour cela, nous, les hommes et femmes de bonne volonté allions devoir faire preuve d'abnégation et de patience ("To be waiting") à moins de devoir courir comme lui droit devant pour échapper à ce tourbillon moderne infernal ("I ran away").

Je me souviens de ce Dino marchant nonchalamment parmi les bosquets ("Garden") comme si son instinct lui dictait de se cacher pour ne garder qu'une ligne de conduite personnelle et auto-programmée ("Hide another round"). Alors que moi, de mon côté, je me retrouvais cerné et comme entravé par les liens d'une société prédatrice vorace et sans pitié ("And me").

Pourtant, avec le temps, j'ai appris à comprendre Dino et son appétence pour un monde parallèle hors des sentiers tracés pré-établis par les castes dominantes du monde, et je n'ai pas encore totalement rejeté l'idée de pouvoir un jour le rejoindre ("I expect it always") non pour le convaincre de rentrer dans le droit chemin ("Take it back") mais sait-on jamais ("N say") pour l'accompagner tranquilement un bout de temps ("Walkin to you")...

Alors ami lecteur si toi aussi tu te poses des questions existentielles ("You wonder"), n'hésite pas à jeter une oreille sur les dernières compos de Dino. Tu sais, à cinquante balais passés, Lou, Jan et Murph ont bien mûri et pourront t'aider à aller de l'avant pour affronter un monde hostile et tellement dangereux pour le commun des mortels.

Up the irons.


Tracklist :
1. I Ain't J Mascis 4:11
2. I Met the Stones J Mascis 3:45
3. To Be Waiting J Mascis 4:12
4. I Ran Away J Mascis 3:30
5. Garden Lou Barlow 3:02
6. Hide Another Round J Mascis 3:58
7. And Me J Mascis 3:35
8. I Expect It Always J Mascis 3:39
9. Take It Back J Mascis 4:02
10. N Say J Mascis 3:15
11. Walking To You J Mascis 4:41
12. You Wonder Lou Barlow 3:39
La version japonaise contient deux titres live supplémentaires, enregistrés le 28 novembre 2020 à Northampton (Massachusetts).
No Titre Durée
12. To Be Waiting (Live From Look Park)
13. Garden (Live From Look Park)



Line Up :
J Mascis - guitare électrique, chant
Lou Barlow - basse, chant
Murph - batterie
Kurt Vile - guitare sur I Met The Stones, I Ran Away et N Say - chœurs sur I Ain't, I Met The Stones, I Ran Away, Hide Another Round, I Expect It Always et N Say.

Label : Jagjaguwar
Sortie : 23/04/2021
Production : J Mascis, Kurt Vile

Discographie :
1985 : Dinosaur (Homestead)
1987 : You're Living All Over Me (SST)
1988 : Bug (SST/Blast First)
1991 : Green Mind (Sire/Blanco y Negro Records)
1993 : Where You Been (Sire/Blanco y Negro)
1994 : Without a Sound (Sire/Blanco y Negro)
1997 : Hand It Over (Reprise/Blanco y Negro)
2007 : Beyond (Fat Possum/PIAS)
2009 : Farm (Jagjaguwar/PIAS)
2012 : I Bet on Sky (Jagjaguwar/PIAS)
2016 : Give a Glimpse of What Yer Not (Jagjaguwar)
2021 : Sweep It Into Space (Jagjaguwar)


Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#1 MetalDen 15-06-2021 20:08
Un bon cru en effet, à ne pas envoyer dans l'espace pour faire un mauvais jeu de mot sur le titre, mais à déguster et méditer sur terre, pour faire suite aux questions existentielles de la chronique !

You have no rights to post comments

DINOSAUR Jr - Sweep It Into Space - Chronique - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 1696 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • SAVE THE WORLD - Two - Chronique

    aorgod
    Quand j'ai lu la chronique ...

    Lire la suite...

     
  • SEVENTH CRYSTAL - Delirium : nouvel album - Say What You Need To Say

    Fab
    Entre Sixx Am et Degreed un ...

    Lire la suite...

     
  • LEVARA - Levara - S/T - Chronique

    Fab
    alors attention ce levara est un ...

    Lire la suite...

     
  • WEEZER - Van Weezer - Chronique

    MetalDen
    Bien joué, même si les références ...

    Lire la suite...

     
  • ROBIN McAULEY - Standing On The Edge - Chronique

    Fab
    Je n aime pas ce chanteur en ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)