0
0
0
s2smodern
Après une année d’inactivité pour le groupe qui a permis à Tony BANKS et Mike RUTHERFORD de sortir leur 1er album solo, le trio revient avec ce dixième album.

Ce disque va être un nouveau tournant dans l’immense carrière du groupe. S’éloignant peu à peu de la sphère du Rock Progressif, le combo peaufine une musique plus Pop, plus à même de satisfaire le grand public et par la même occasion les ondes radio. Duke sera le 1er album du groupe à se classer N°1 des ventes en Angleterre.

35 ans après sa sortie, que reste-t-il de ce disque à la pochette aussi mystérieuse que simpliste ? Personnellement, j’adore ce disque. C’est pour moi l’autre chef-d’œuvre de l’ère COLLINS. Il fait partie de mon Top 5 des disques enregistrés par le groupe et cela pour diverses raisons. Tout d’abord, l’innovation qui transpire à travers les 2 premiers titres que sont Behind The Lines et Duchess. COLLINS aborde les années 80 en grande forme vocalement et musicalement. Il entraine dans son sillon ses 2 comparses qui rivalisent de virtuosité et d’ingéniosité tout au long de ces 12 chansons. La mélancolie de la très courte ballade intitulée Guide Vocal tranche avec le mid-tempo appuyé (quelle rythmique) de Man Of Our Times. Misunderstanding et Turn It On Again qui ont été choisis comme single feront leur chemin dans les charts. Le 1er grâce à son rythme groovy, tandis que le second s’avèrera un titre efficace, concis et deviendra un classique sur scène. Les ballades sont nombreuses sur ce disque (Heathaze, Alone Tonight, Please Don’t Ask) mais toujours aussi prenantes à travers le chant de Phil. Je n’arrive pas pour ma part à les départager tant je trouve que le groupe excelle depuis des années dans cet exercice sans tomber dans l’ennui. Cul-De-Sac est loin d’en être un et démontre que le groupe n’a pas renié ses origines progressives. Le final est quant à lui exceptionnel. Duke’s Travels et Duke’s End clôturent ce disque sur une note instrumentale (avec juste un peu de chant sur la fin) comme pour faire taire les derniers sceptiques. Le groupe poursuit son chemin rencontrant encore plus de succès sans pour autant oublier d’innover, chercher la note, l’harmonie qui va faire la différence. Le travail effectué par le producteur David HENTSCHEL en collaboration avec le trio, est une nouvelle fois remarquable.

Duke est donc un album majeur dans la carrière de GENESIS. Il reste aussi l’album préféré de Tony BANKS. Le trio aborde le virage des années 80 avec sérénité et le futur lui donnera raison.

 



Tracklist : Line Up :  
01. Behind the Lines – 5:31
02. Duchess – 6:26
03. Guide Vocal – 1:35
04. Man of Our Times – 5:34
05. Misunderstanding – 3:13
06. Heathaze – 4:59
07. Turn It On Again – 3:50
08. Alone Tonight – 3:56
09. Cul-de-sac – 5:05
10. Please Don't Ask – 4:01
11. Duke's Travels – 8:40
12. Duke's End – 2:08

Phil Collins (chant, batterie, percussions, drum-machine, chœurs)

Tony Banks (claviers, guitares 12 cordes, chœurs)

Mike Rutherford (guitares, basse, pédale basse Moog Taurus, chœurs)

am

 

Label : Charisma Records
Sortie : 1980
Production : David Hentschel et Genesis


Discographie :
From Genesis To Revelation (1969)
Trespass (1970)
Nursery Crime (1971)
Foxtrot (1972)
Live (1973)
Selling England By The Pound (1973)
Genesis Live (1973)
The Lamb Lies Down On Broadway (1974)
A Trick Of The Tail (1976)
Wind And Wuthering (1977)
Seconds Out (live 1977)
And Then There Were Three (1978)
Duke (1980)
Abacab (1981)

Three Sides Live (1982)

Genesis (1984)
Invisble Touch (1986)
We Can’t Dance (1991)
The Way We Walk, Volume One: The Shorts (1992)
The Way We Walk, Volume Two: The Longs (1993)
Calling All Stations (1997)
Live In Europe (2007)



 

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 530 invités et un membre en ligne

  • Terry

Commentaires

  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    MetalDen
    Votre photo dans le bouquin ...

    Lire la suite...

     
  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...