0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

amarok chez paulette pagney derriere barine 54 18 11 2023

AMAROK - Chez Paulette à PAGNEY-DERRIERE-BARINE (54) – le samedi 18 novembre 2023.  Les deux concerts auxquels nous avions assisté, nous avaient subjugués. Un goût persistant de "reviens-y" maintenait notre soif de les revoir au plus vite.

Heureusement, le dévouement de l'association Arpégia, a incité AMAROK à inclure une étape Chez Paulette dans sa tournée automnale.

Hélas, on déplore encore une fois la faible affluence, surtout pour un samedi. Surtout pour une unique date en France de ces polonais, qui mériteraient une bien plus forte notoriété (tout au plus une centaine de mélomanes éclairés ont fait le déplacement, il en eut fallu le double pour la rentabilité de l'opération). Quelques bienheureux demeurent dans les environs, mais le site est, pour beaucoup d'entre nous, trop éloigné. En ce qui nous concerne, nous avons parcouru trois heures quarante sous une pluie constante durant les 290 km par la N4, bravant pas moins de vingt-un radars, très souvent vicieux. Mais l'effort en valait la peine. Notre démarche est à la fois passionnée, militante et affective. Car si la musique d'AMAROK est addictive, ses musiciens n'en sont pas moins humainement attachants. De surcroit, c'était une belle occasion de soutenir l'Organisation et de retrouver une bonne part des plus valeureux de notre microcosme. Et puis on pourra toujours nous opposer que le trajet des Polonais était bien supérieur au nôtre.

Au final, cela nous aura permis de saisir sans difficulté une belle place au premier rang juste en face du pupitre de Marta.

PLUS 33 [20:30-21:20] https://plus33.bandcamp.com/album/i-want

La redoutable fonction de chauffer la salle incombe au groupe strasbourgeois, mené par le claviériste Didier Grillot. Le quintuor rassemble sur cette scène Coralie Vuillemin (claviers, chœur), Didier Strub (batterie), Stéphane Bonacci (basse, ex-Cock Robin) et Philippe Rau (guitare).

Leur album "Open Window" est paru le 21 juin 2020. Un autre album "I Want" est paru ce 17 novembre 2023. Ce soir, nous avons pu entendre notamment "To Have", "To Be".

La sonorisation m'a semblé correcte même si notre emplacement nous imposait fatalement le son de la grosse caisse. Il n'y a guère que le pupitre de la guitare qui m'a semblé difficilement perceptible. Mais de mauvaises langues m'ont dit que je n'avais rien perdu…

Leur musique essentiellement instrumentale, ponctuée de quelques interventions vocales cristallines, exprimées par Coralie (notamment sur "To Be"), cherche un équilibre entre des atmosphères rock ou jazzy.

Personnellement, j'ai bien perçu quelques séquences intéressantes, surtout de la part de Didier Grillot. Mais, l'ensemble ne m'a pas semblé suffisamment harmonieux et cohérent pour emporter vraiment mon enthousiasme. Peut-être le symptôme d'un manque d'expérience scénique ? Le public progueux légendairement poli leur accorde volontiers des applaudissements. Nonobstant, après échanges d'impressions, quelques errances ont pu laisser perplexes quelques-uns d'entre nous.

Même si je n'ai donc pas adhéré pleinement, je pense que cette formation mérite d'être écoutée…D'ailleurs, ce que j'écoute a posteriori sur leur site "bandcamp" me séduit bien davantage !

AMAROK https://amarok.pl/ et https://amarokmusic.bandcamp.com/

Ce concept dit "art-rock" a été fondé en 1999 par le guitariste, multi-instrumentiste et chanteur Michał Wojtas et le guitariste Bartosz Jackowski, mais le premier album éponyme paraitra en 2001.

A l'occasion de la parution du quatrième album, "Hunt", le 23 juin 2017, les conversations sur le forum Chemical Harvest avait attiré mon attention, et j'ai été immédiatement séduit. Il faut savoir que cet opus marquait la sortie d'une pause de douze années (2005-17) durant lesquelles Michał Wojtas avait perdu ses repères. Cette réussite fut acquise notamment grâce au soutien de sa femme Marta Wojtas, qui a écrit les paroles, et qui a également rejoint la composition du groupe de façon permanente. Grâce aussi à la participation d'invités spéciaux Colin Bass (CAMEL) et Mariusz Duda (RIVERSIDE).

Le sixième album d'AMAROK, "Hero", est paru le 15 octobre 2021. C'est dans le cadre de sa promotion que nous avons enfin pu voir le groupe une première fois, le lundi 22 aout 2022, lors du festival Crescendo de Saint-Palais-sur Mer (17). Puis une deuxième fois, le jeudi 19 janvier 2023, au Spirit of 66 de Verviers (Belgique). Ils reviennent dans le cadre d'une tournée d'une quinzaine de dates. Elle a débuté par un premier volet de quelques concerts en Pologne, puis ponctuée par une prestation au festival Crescendo en Guyane, avant de revenir pour quatre prestations en Allemagne et deux aux Pays-Bas… Estimons-nous heureux de les choper ainsi au passage !

LE CONCERT [22:00-23:20].

Nous retrouvons ce soir le quatuor polonais toujours composé de Michał Wojtas (guitares, harmonium, claviers, thérémine), Marta Wojtas (chœur, percussions), Kornel Popławski (basse, claviers, violon), et Konrad Zieliński (batterie, depuis 2021).

La sonorisation m'a paru souvent mal équilibrée, ce qui peut être préjudiciable pour une musique aux harmonies si subtiles. Hélas, la guitare de Michał et la voix de Marta furent parfois difficilement perceptibles. En ce qui me concerne, rien de grave car mon oreille se chargeait de remplacer le son défaillant. Mais j'imagine que cet écueil n'était pas de nature à séduire le non-initié. Cela dit, il faut reconnaitre que notre obstination à occuper les premiers rangs aboutit assez fatalement à nous prendre la batterie de plein fouet (cela m'a rappelé le bienfait d'entourer la batterie d'un isolant phonique, comme le fait Marillion). Heureusement, cela semble ne pas avoir altéré le plaisir de l'auditoire, dont les ovations n'ont jamais faibli !

La similitude du programme de ce soir avec celui de janvier dernier m'autorise à reprendre quelques termes de mon récit précédent. Cette succession d'atmosphères, tantôt subtiles et éthérées, tantôt dansantes, nous a entrainés irrésistiblement vers les méandres mélancoliques du Créateur. Michał et Kornel sont de remarquables multi-instrumentistes qui maitrisent toutes les harmonies avec virtuosité. Pas de bande-son, seulement la pleine exploitation de leurs instruments. Les deux musiciens échangent leur pupitre avec aisance… Kornel, investi et expressif, alterne les bidouillages sur son pupitre électro, avec ses accords de basse mais aussi de violon sans omettre sa participation aux chœurs. Michał nous enivre aux sonorités de l'harmonium indien, effleure avec délicatesse et expressivité le thérémine, soutient les mélodies aux claviers, ou fait vibrer sa guitare avec sensibilité, sans oublier bien sûr sa voix douce et mélancolique. Marta est aussi une composante essentielle avec quelques interventions vocales mais surtout son usage enthousiaste des éléments de percussions tel que son gong, son bâton de pluie, son triangle, son djembé (et pourtant ce dernier outil a habituellement le don de m'agacer ; mais pas là, car Marta l'exploite avec subtilité)… Les frappes de Konrad, délicates ou fracassantes, accentuent les cadences requises avec une grande efficience.

L'esprit de l'auditeur chancelle et voyage au gré de lointaines évocations que l'oreille avisée peut assimiler à Dire Strait, Jean-Michel Jarre, Mike Oldfield ou Camel. … Michał est parvenu à fusionner ses influences musicales avec éclectisme et élégance. On se balance doucement, on médite sur des airs tels que "The Orb", ou encore "What You Sow" durant lequel Marta exprime une élégante chorégraphie avec un ruban, histoire d'accentuer encore l'impression onirique de l'instant. … D'autres morceaux tels que "The Dark Parade" et "Hail ! Hail ! Al", nous invitent crescendo dans un irrésistible maelström sur une rythmique tribale, avec laquel on trépigne jusqu'à l'exaltation puis l'euphorie.

Les sourires des spectateurs se conjuguent avec ceux des artistes qui sont manifestement heureux de partager cette soirée avec nous. L'ovation finale perdure, les applaudissements sont réciproques ; le bonheur est là.

A l'instar du concert du début d'année, Michał a choisi d'interpréter presqu'uniquement des titres des trois derniers albums parus. Parmi les quatorze titres, on aura écouté l'intégrale (les sept) de "Hero", cinq issus de "Hunt", un de "The Storm". Pour terminer en beauté, un inédit, "Hope is", laisse présager de belles émotions à venir avec le prochain album à paraitre l'année prochaine !

S'il manque des auditeurs, il manque aussi des photographes… Michał fait appel à un volontaire pour immortaliser ce moment, avant qu'il ne se dissipe dans la mémoire collective. Je regarde autour de moi, personne ne se lance. Je me propose donc, et monte avec une certaine fébrilité sur scène pour me positionner derrière la batterie. Je mesure le poids de ma responsabilité pour bien cadrer l'objet, sans manquer l'essentiel. Bref, mon cliché amateur semble avoir suffi à leur bonheur puisqu'il fut posté le soir même sur leur mur Facebook ! ouf !

PROGRAMME

  1. Anonymous (Hunt, 2017)
  2. Distorted Soul (Hunt, 2017)
  3. Idyll (Hunt, 2017)
  4. Winding Stairs (Hunt, 2017)
  5. Nuke (Hunt, 2017)
  6. The Storm (The Storm, 2019)
  7. It's Not the End (Hero, 2021)
  8. Surreal (Hero, 2021)
  9. Hail! Hail! AI (Hero, 2021)
  10. The Orb (Hero, 2021)
  11. Hero (Hero, 2021)
  12. The Dark Parade (Hero, 2021)
  13. What You Sow (Hero, 2021).

RAPPEL :

  1. Hope is (à paraitre en 2024).

On retrouve le quatuor à l'échoppe pour les remercier. Les portraits s'imposaient pour se souvenir de cette si belle soirée ! Michał semble confiant sur son retour en France en 2024… On verra bien. D'ici là, nous serons tout ouïe pour leur prestation lors de l'ultime Night of the Prog Festival, au pied de la Loreley en juillet 2024 !

walt
PATRICE DU HOUBLON

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

 





Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

AMAROK - Chez Paulette - Pagney-Derrière-Barine (54) - 18/11/2023 - 3.3 out of 5 based on 3 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 819 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ACE FREHLEY - 10,000 Volts - Chronique

    Eric Berger
    Je ne connais pas sa discographie ...

    Lire la suite...

     
  • NITRATE - Feel the Heat : nouvel album - Wild In The City : vidéo

    Laigre
    Au risque de choquer beaucoup de ...

    Lire la suite...

     
  • VITALINES - Wheels Within Wheels, avec Robbie LaBlanc et Tommy Denander - Chronique

    Laigre
    Du très haut niveau sur cet ...

    Lire la suite...

     
  • AUTUMN'S CHILD - Tellus Timeline

    Laigre
    Que dire de cet album ?

    Lire la suite...

     
  • AUTUMN'S CHILD - Tellus Timeline

    aorgod
    On retrouve la belle voix de ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
03 Aoû 2023 12:02 - Eric Berger
HEART LINE - Rock'n'Roll Queen - Chronique
AOR
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)