0
0
0
s2smodern

bon jovi 2020 le nouvel album sortira le 15 mai

Qu'attendre d'un album de Bon Jovi en 2020 ? Quatre ans après un assez bon mais inégal This House Is Not For Sale et sept ans après le départ de son emblématique guitariste Richie Sambora. Jon Bon Jovi reste le grand maitre à bord (il est seul sur la pochette de l'album) et avec ce nouvel album sobrement intitulé 2020, il fait un état de l'Amérique d'aujourd'hui.

Il prend clairement position sur les crises actuelles que ce soit en politique, en matière sociétale ou même sanitaire. Jon Bon Jovi se "politise". A l'instar d'un Bruce Springsteen par exemple. De ce fait il écrit seul huit des dix titres de 2020. Les deux autres étant écrits avec Billy Falcon et le guitariste John Shanks.

Limitless est un bon titre. La section rythmique, Tico Torres et Hugh McDonald est très présente. La voix de Jon Bon Jovi a changé. Elle est plus profonde, plus rauque et la musique plus sérieuse qu'il y a trente ans s'est adaptée à ce changement de voix. Une bonne entrée en matière. Par contre je n'en dirais par autant de Do What You Can qui retombe dans les travers de Bon Jovi de ces dernières années. Ca manque de peps, de mordant et le tout tombe dans la facilité. Du Bruce Springsteen mais en moins bien.

American Reckoning a été écrite suite au décès de George Floyd. "America's On Fire". Toutefois c'est un mid tempo un peu mou, envahi par des guitares acoustiques. Cela reste plaisant toutefois. Par contre Beautiful Drug, même un peu "facile", est un bon morceau rock. Les choeurs sont bien mis en place et les guitares mises en avant. La basse de Hugh McDonald est phénoménale et la prestation en solo de Phil X assez avantageuse. Mais bon, n'est pas Richie Sambora qui veut. Toutefois Beautiful Drug est un bon rock entrainant.

La ballade Story of Love n'est pas un chef d'oeuvre loin s'en faut. Loin d'être totalement décevante, elle se laisse écouter avec plaisir mais il n'y a pas les poils qui se dressent sur les bras. Let It Rain lorgne une fois de plus du côté de Bruce Springsteen. Une chanson sympathique certes mais pas transcendante, malgré quelques passages plaisants.

Je lui préfère nettement le superbe Lower The Flag aux arrangements simples mettant en valeur la voix de Jon Bon Jovi. Les choeurs sont bien foutus, réhaussant les belles guitares acoustiques. Le titre parle des différentes tueries ayant eu lieu aux Etats-Unis ces derniers temps. Très plaisant morceau.

Blood In The Water, qui traite des migrants, est un pur bijou. Le Dry County (Keep The Faith, 1992) des années 2020. Jon Bon Jovi chante à merveille, on le sent complètement investi dans sa chanson. C'est un mid tempo et on ressent beaucoup d'émotion à l'écoute de ce titre tout au long de ces six minutes. De belles guitares se marient merveilleusement aux claviers de David Bryan. Un titre absolument somptueux.

Brothers In Arms est nerveux, rock'n'roll, presque groovy grâce à ses guitares. Le refrain est jouissif et le solo assez réussi. Unbroken est l'histoire d'un soldat. Un bon rythme mid tempo sur lequel il manque tout de même une "accroche". Ca s'écoute sans déplaisir.

Un bon album mais il manque immanquablement les riffs et les refrains accrocheurs des années 80. Il manque aussi le talent de composition d'un Richie Sambora et sa guitare aussi. Aujourd'hui tout repose sur les épaules de Jon Bon Jovi mais je reste convaincu que Tico Torres et surtout David Bryan pourraient composer ou co-composer certains titres. Certes, l'époque a changé, les membres "survivants" du Bon Jovi de 1984 ont vieilli, mûri, s'inquiètent et s'interrogent sur leur Amérique des années 2020 et du monde qui ne s'arrange pas.

Mais, je le répète, cet album, 2020, est plaisant, malgré quelques moins bonnes choses. Les temps ont changé mais Bon Jovi est malgré tout encore là en 2020.

Claude Scébat.



Franchement je ne pensais pas écrire un jour une chronique aussi acerbe sur un album de Bon Jovi. En effet, je l’ai déjà dit que le changement de direction musical depuis un bail ne me dérangeait pas plus que cela.

J’avais d’ailleurs trouvé This House Is Not For Sale le précèdent très très bon avec pléthores de hits. Un rock FM avec des élans new country qui ne me dérangeaient pas du tout ayant tendance à écouter ce genre de musique quand ce n’est pas Bon Jovi. Alors déjà avant de commencer, je dois dire que mon avis sur le garçon était un peu obéré depuis quelques temps, voyant comment vocalement il se comportait.

J’avais zappé au bout du second titre en visualisant une de leurs dernières tournées au Brésil tellement Daffy Duck chantant It’s m’y Life ou Living On A Prayer m’était pour le moins insupportable. C’est donc avec une certaine appréhension que j’accueillis ce 2020. Déjà la pochette ??? Que sa tronche ??? A part le premier album, je crois que ce n’est jamais arrivé ??? On sait tous que le garçon a un ego assez surdimensionné mais là ça commence mal.
Les compos c’est pareil, c’est que Monsieur Jon, à part quelques titres co écrits avec Billy Falcon ou John Shanks ? Là encore, why ??? En fait, il se prend pour Springsteen ou pour Bob Dylan, plutôt au vu de sa voix et Monsieur avait des choses à dire une année d’élection US. On se souvient de son engagement Démocrate surtout dans la campagne d’Hillary Clinton qui ne lui avait pas réussi. Alors moi je trouve ça plutôt bien un chanteur qui a des choses à dire, et actuellement entre la Covid, les assassinats de noirs et autres, y’a de quoi faire aux States. Les paroles ont donc sur cet essai une place très importante, dont acte.

Mais les paroles c’est bien mais les mélodies, les compos, la musique c’est bien aussi,  et là on est loin, loin, très loin du compte. Je me pose souvent la question pour des artistes de cette trempe avec leur discographie, quels morceaux je mettrais dans une compilation si j’avais à choisir sur ce 2020 ? Réponse aucun ou peut-être pour être sympa, le classique mais efficace Do What You Can qui sans être exceptionnel fait le taf.
Pour le reste entre compos molles du genou enrobée avec une voix nasillarde et aux effets moult fois entendus, je passe mon tour. La preuve avec deux morceaux que sont Limitless qui est soi-disant le premier single mais qui après un début encourageant s’écroule comme une grosse m.… avec un refrain pathétique. Idem pour une des nombreuses balades, American Reckoning ou l’introspection se veut profonde, mais au bout du compte aucune émotion ne transparait.
Le mix n’est pas bon mettant, là encore, la voix trop en avant. Les pauvres Tico Torres, David Bryan, Phil X ou Hugh McDonald, ils devaient se demander ce qu’ils faisaient là. Il aurait pu prendre les Musclés pour l’accompagner c’était pareil.

Ce 2020 se veut un album de combat mais au final ne ressort qu’un opus boursouflé par l’ego de Jon qui demeure une référence pour moi mais qui doit reprendre un groupe, rappeler peut-être Richie et aller voir un Othorynho. Pas bien du tout !!! 

PS : Je n’ai pas l’habitude de faire de doublons par rapport à d’autres chroniques et celle de Claude était parfaite mais au vu de mon côté fan, je ne pouvais laisser passer mon courroux concernant cette galette qui est pour moi un pur fiasco.

Fab

Tracklist :
01. Beautiful Drug
02. Unbroken
03. Limitless
04. Luv Can
05. Brothers In Arms
06. Story Of Love
07. Lower The Flag
08. Let It Rain
09. Shine
10. Blood In The Water

am
Line Up :
John Bon Jovi (chant)
Phil X (guitares)
David Bryan (claviers)
Tico Torres (batterie)
Hugh Mc Donald (basse)


Année:2020
Production:John Bon Jovi/John Shanks


Discographie :
Bon Jovi (1984)
7800° Fahrenheit (1985)
Slippery When Wet (1986)
New Jersey (1988)
Keep The Faith (1992)
Cross Road - best of (1994)
These Days (1995)
Crush (2001)
One Wild Night - Live (2001)
Bounce (2002)
This Left Feels Right (2003)
Have A Nice Day (2005)
Lost Highway (2007)
The Circle (2009)

Greatest Hits – The Ultimate Collection (2010)
What About Now  (2013)
Burning Bridges (2015)

This House Is Not For Sale (2016)
2020 (2020)

Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL



bon jovi bon jovi 2020

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 981 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • CHEZ KANE - Chez Kane - Chronique

    Fab
    Franchement j'etais pret à ...

    Lire la suite...

     
  • GARY HUGHES - Waterside - Chronique

    Fab
    J'aime beaucoup ce mec que ...

    Lire la suite...

     
  • JOSEPH WILLIAMS - Denizen Tenent - Chronique

    Laigre
    Je rejoins l'avis de Fab à 100% ...

    Lire la suite...

     
  • JOSEPH WILLIAMS - Denizen Tenent - Chronique

    aorgod
    Quand on regarde le pédigré des ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - S/T - Ma discothèque idéale

    Laigre
    Celui qui découvre Toto doit ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
27 Fév 2021 14:24 - Emmanuel Ascher
ALICE COOPER - Detroit Stories  - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)