0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

billy idol rebel yell expanded edition

Le temps du Rock N'Roll, compressé par nature, nécessite que les choses soient faites pile au moment de leur conception (Extrait de Billy Idol Drugs, Sex & Rock N'Roll - l'Archipel).

Chaque mois apportant son lot de rééditions, nous allons nous pencher aujourd'hui sur Rebel Yell, classique de Billy IDOL de 1983. Cette édition augmentée se présente sous la forme d'un double CD, l'album studio et un second consacré aux bonus tracks.

Un historique rapide concernant le premier: A nouveau produit par Keith FORSEY, c'est cette fois dans la Big Apple au studio Electric Lady, en plein centre de Greenwich Village qu'est enregistrée la bête alors que la vidéo de Dancing With Myself, issue de son opus précédent occupe le terrain sur MTV. Les idées coulent à flot entre le chanteur et son alter ego Steve STEVENS et c'est lors d'une soirée avec les ROLLING STONES que le blond peroxydé trouve le titre qui donnera son nom à l'album, Rebel Yell, sur l'étiquette d'un bourbon sour mash du Sud. Quatre singles vont voir le jour: Rebel Yell, Eyes Without A Face, Flesh For Fantasy et Catch My Fall. La remasterisation est remarquable, le son est puissant et clair comme de l'eau de roche; pour tout vous dire, j'ai redécouvert l'album ! Et comme on n'est jamais mieux servi que par soit même, IDOL et STEVENS sont crédités en tant que producteurs exécutifs de cette réédition. 

Passons maintenant au second disque. Les inédits tout d'abord: ça démarre avec l'excellente Best Way Out Of Here, très influencée par PRINCE, un des rythmes les plus funk du catalogue d'IDOL (comment ne pas penser à POWER STATION aussi), pas retenue pour l'album car pas achevée à temps. Love Don't Live Here Anymore est une reprise du groupe ROSE ROYCE datant de 1978 qu'il interprète d'une voix rauque inhabituelle et qui aurait été un bel ajout mais mise de côté car, au même moment, MADONNA voulait l'inclure à Like A Virgin. Dommage car la relecture de Billy lui est supérieure avec un très beau solo final du magicien STEVENS. Motorbikin' est un autre emprunt, à Chris SPEDDING celui-là, un rock direct sans fioriture. Le Poolside Remix d'Eyes Without A Face clôture la face. 

Au départ, les morceaux ont tous été travaillés avec les boîtes à rythmes Linn et Roland 808, très à la mode en ce milieu de décennie car le trio FORSEY, IDOL, STEVENS ne trouvait pas le batteur idéal pouvant comprendre et exécuter parfaitement ce qu'il recherchait. C'est à la dernière minute qu'ils vont faire intervenir Thommy PRICE, batteur providentiel, celui qui va choper le feeling et insuffler au répertoire la dynamique qui va rendre la rythmique presque mécanique afin de remplacer les machines dont le rendu est peu adéquat sur les morceaux rapides. Seule exception, (Do Not) Stand In The Shadows dont les parties de Gregg GERSON seront conservées. Dans une moindre mesure, le cas se présentera aussi avec Eyes Without A Face pour laquelle IDOL voulait une grosse basse groovy comme sur les disques reggae de SLY & ROBBIE qu'il adorait. C'est le cubain Sal CUEVAS qui sera retenu, les autres parties étant assurées par STEVENS et Steve WEBSTER.

De toutes les démos choisies, la plus surprenante est celle de Flesh For Fantasy, présentée ici dans sa version originale, punk, méconnaissable avant de la retrouver plus loin en session take proche de la version définitive. Les autres, qu'il s'agisse de Daytime Drama, Catch My Fall ou Blue Highway ne sont pas moins intéressantes car permettant de voir l'évolution de chacune d'entre elle, dans les arrangements surtout et de constater que le patron et son lieutenant six cordiste savaient dès le début parfaitement où ils voulaient aller, la plupart étant déjà sacrément abouties.

Rebel Yell est sans aucun doute l'album le plus solide qu'ait fait Billy IDOL. De l'incendiaire chanson titre à la sinistre comme une porte de château The Dead Next Door, il est à souligner l'investissement de Keith FORSEY durant la conception de la chose, la mise en son révélant une extraordinaire exposition de contrastes ne dégénérant à aucun moment en dissonance. A été créée ici une image fascinante et convaincante maintenant l'auditeur engagé de la première à la dernière note. Mais Rebel Yell s'avérera être à la fois une bénédiction et une malédiction pour son auteur. D'autres galettes noires suivront, Whiplash Smile, Charmed Life avec leurs qualités mais aucune n'aura, sur la durée, l'impact et le retentissement de ce cri rebelle.

Stef B.
Plus d'articles de l'auteur ici

Tracklist :
CD 1

Rebel Yell
Daytime Drama
Eyes Without A Face
Blue Highway
Flesh For Fantasy
Catch My Fall
Crank Call
(Do Not) Stand In The Shadows
The Dead Next Door

CD 2
Best Way Out Of Here
Love Don’t Live Here Anymore
Daytime Drama (Demo)
Flesh For Fantasy (Demo)
Catch My Fall (Early Version)
Crank Call (Demo)
(Do Not) Stand In The Shadows (Demo)*
Rebel Yell (Session Take)**
Blue Highway (Original Demo)**
Flesh For Fantasy (Session Take)**
Catch My Fall (Original Demo)**
Motorbikin’ (Session Take)**
Eyes Without A Face (Poolside Remix)
**previously released on 1999 expanded CD
*Previously Unreleased



Line Up :
Chant, guitare – Billy Idol
Guitare, synthétiseur [Casio], claviers, basse – Steve Stevens
Basse – Steve Webster
Batterie – Thommy Price
Claviers – Judi Dozier
Claviers [supplémentaires] – Jack Waldman

Label : UMe/Capitol
Sortie : 26/04/2024
Production : Keith Forsey

Discographie :
Billy Idol (1982)
Rebel Yell (1983)
Whiplash Smile (1986)
Vital Idol - best of (1987)
Idol Songs (1988)
Charmed Life (1990)
Cyberpunk (1993)
Greatest Hits (2001)
VH1 Storytellers - live (2002)
Devil's Playground (2005)
Idolize Yourself - The Best Of... (2008)
Kings & Queens Of The Underground (2014)
The Roadside (EP - 2021)
The Cage (EP- 20

Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL


Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

BILLY IDOL - Rebel Yell (Expanded Edition) - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 724 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • AXXIS - Coming Home - Chronique

    Pilgrimwen
    Je reposte mon commentaire ...

    Lire la suite...

     
  • KING ZEBRA - Between The Shadows - Chronique

    Fab
    pas mal dans le genre mais comme ...

    Lire la suite...

     
  • BLACKTOP MOJO - Pollen - Chronique

    Eric Berger
    Une belle découverte qui ...

    Lire la suite...

     
  • PALACE - Reckless Heart : nouvel album - Girl Is An Angel : vidéo

    Nico
    L'album AOR parfait pour cet ...

    Lire la suite...

     
  • OZ HAWE PETERSSON’S RENDEZ VOUS - Chronique

    Nico
    Vraiment bien avec un style AOR ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)