0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

ac dc who made who chronique
Septembre 1985, l'album Fly On The Wall, sorti au mois de Juin, et, malgré ses imperfections, est relativement bien accueilli par la Critique Américaine et Européenne.

 Extrait de Fly On The Wall, le titre "Danger", sorti en single durant l'Eté, est déjà classé 7ème en Angleterre et 10ème aux U.S.A. Et, c'est, donc, dans ce contexte et en toute sérénité, que le groupe s'envole pour les Etats Unis assurer la promotion de l'album Fly On The Wall, prévue jusqu'au mois de Novembre.
Mais, une fois sur place, le destin s'acharne et les ennuis commencent pour AC/DC. En effet, la formation est l'objet d'une campagne très virulente de la part d'Associations Politico-Religieuses, suite à l'arrestation d'un Sérial Killer. En effet, dans l'exécution de ses crimes, le Tueur prétend avoir été inspiré par le titre "Night Prowler", qui figure sur l'album Highway To Hell. L'affaire défraye la chronique dans toute l'Amérique et empoisonne la bonne tenue de la tournée. Du coup, face à la pression, et dans une confusion totale, AC/DC est obligé d'interrompre la tournée au mois d'Octobre. Le bilan est maigre et le groupe repart prématurément en Australie.

Mais, en novembre 1985, les ex-producteurs d'AC/DC, Harry Vanda et George Young sont contactés par l'écrivain Stephen King, auteur à succès de thrillers bien connus adaptés au Cinéma, tels que "Shining", "Carrie" ou "Dead Zone". Egalement Cinéaste, et, grand Fan d'AC/DC, Stephen King propose au groupe de réaliser la musique de son premier film qui aura pour titre "Maximum Overdrive". Un signe du destin inespéré qui offre au groupe une occasion de se relancer, qui plus est avec l'aide de leurs producteurs fétiches du début de leur carrière: George Young et Harry Vanda.
C'est, donc, en Décembre 1985, que tout ce petit monde s'envole pour Nassau, aux Bahamas, afin d'y enregistrer la bande originale du film "Maximum Overdrive". Six titres qui figureront sur la B.O sont, en fait, déjà enregistrés puisqu'il s'agit de quelques standards du groupe, sortis sur des albums précédents. Ainsi, on trouve "Hells Bells" et "You Shook Me All Night Long" de l'album Back In Black, "Sink The Pink" et "Shake Your Foundations" (remixé,) tirés de Fly On The Wall, puis, "For Those About Rock" de l'album du même nom, et, enfin, "Ride On", extrait du Dirty Deeds Done Dirt Cheap.
Ensuite, en studio, à Nassau, ce sont trois titres originaux qui sont au programme. Et, une fois n'est pas coutume, sur les trois, figurent deux instrumentaux.
Le premier s'intitule "D.T", avec un tempo frappé, façon Cozy Powell qui résonne en écho, suivi d'une suite de riffs parfois syncopés.
Le second, intitulé Chase The Race, bénéficie d'un tempo soutenu avec un riff rappelant un peu Overdose sur l'album Let There Be Rock, sans oublier le bon chorus de guitare d'Angus Young à la fois incisif et strident. Le troisième morceau, baptisé "Who Made Who", est, lui, un vrai tube en puissance, grâce au refrain fédérateur scandé par Brian Johnson.
C'est ce qu'a bien compris Atlantic Records qui sortira le morceau en simple, le 16 Mai 1986, suivi, onze jours plus tard, d'un album regroupant toute la B.O, le baptisant "WHO MADE WHO" pour des raisons commerciales évidentes.

Bref, pas vraiment un album studio, mais, plutôt une semi-compilation, "Who Made Who", incontestablement, relancera la carrière d'AC/DC. Pour preuve, et, ce, grâce à son titre phare, rien qu'aux Etats Unis, Who Made Who se vendra à 5 millions d'exemplaires, autrement dit, l'album sera 5 fois Disque de Platine.

Contrairement à l'album, le Film, lui, qui sort le 04 Juillet 1986, obtient un accueil plutôt mitigé. Ce qui, d'ailleurs, fera dire à certains critiques que Stephen King est meilleur écrivain que cinéaste. Quoiqu'il en soit, après l'échec commercial de "Fly On The Wall" , AC/DC, revigoré par ce succès inattendu, repart de plus belle, pour une grande tournée Américaine qui, cette fois, se fera sans incident et à guichets fermés. Et, pour la suite, rendez vous, bien entendu, à l'occasion du prochain épisode. A très vite!  JOHN MARKUS

Tracklist :
1. Who Made Who 3:27
2. You Shook Me All Night Long 3:30
3. D.T. 2:53
4. Sink the Pink 4:13
5. Ride On 5:51
6. Hells Bells 5:12
7. Shake Your Foundations (remix) 3:53
8. Chase the Ace 3:01
9. For Those About to Rock (We Salute You) 5:53


Line Up :
Brian Johnson : Chants
Angus Young : Guitare solo
Malcolm Young : Guitare rythmique
Cliff Williams : Basse
Simon Wright : Batterie
 
Label : Atllantic
Production : Harry Vanda, George Young
Sortie : mai 1986

Discographie :
High Voltage (1975) (Australie)
T.N.T. (1975) (Australie)
High Voltage (international) (1976)
Dirty Deeds Done Dirty Cheap (1976)
Let There Be Rock (1977)
Powerage (1978)
If You Want Blood (1978)
Highway To Hell (1979)
Back In Black (chronique par Plunk) (par Claude Scébat) (1980)
For Those About To Rock (1981)
Flick Of The Switch (1983)
'74 Jailbreak (1984)
Fly on the Wall par Fred67  par John Markus (1985)
Who Made Who (1986)
Blow Up Your Video (1988)
The Razors Edge (1990)
Live (1992)
Ballbreaker (1995)
Stiff Upper Lip (2000)
Black Ice (2008)
Let There Be Rock (DVD 2011)
Live At River Plate (DVD 2011)
Rock Or Bust (2014)
 

Power Up (2020)


Liens multimédia - videos


Comments:

You have no rights to post comments

AC/DC - Who Made Who - Chronique - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 4479 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • SAM MILLAR - Radio Gouda - Chronique

    Pilgrimwen
    Merci Fab, je pense que ce ...

    Lire la suite...

     
  • SAM MILLAR - Radio Gouda - Chronique

    MetalDen
    Grand merci Fab, quelle surprise ...

    Lire la suite...

     
  • Le canal Youtube de RockMeeting HS, victime de Chrystel Camus (CAMUS PROD - Legends Of Rock)

    MetalDen
    Côté Camus plus rien, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • LYNYRD SKYNYRD - Un film biopic sur le crash historique sortira le 30 juin, il s'intitule : Street Survivors: The True Story Of The Lynyrd Skynyrd Plane Crash

    Chasseur Immobilier
    Manque pas mal d'albums dans ...

    Lire la suite...

     
  • Le canal Youtube de RockMeeting HS, victime de Chrystel Camus (CAMUS PROD - Legends Of Rock)

    Chasseur Immobilier
    Et bien ce n'est pas du joli ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)