0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

ac dc dirty deeds done dirt cheap chronique review

Alors qu'en Océanie, l'album "TNT" caracole encore dans les Hit-Parades, c'est le 20 Septembre 1976 que sort le troisième chapitre Australien de la saga AC/DC.

Sur le recto de la pochette, un dessin représentant Bon Scott devant une table de billard, le poing serré, avec en gros plan, son bras droit grossi sur lequel est tatoué le titre de l'album, et, au second plan, Angus Young faisant un V avec ses doigts. Sur le verso, on voit les trois autres membres, à savoir Phil Rudd avec une queue de billard sur l'épaule, Mark Evans, assis par terre, fumant une cigarette, et, Malcolm Young tenant une bière dans sa main gauche. C'est, en quelque sorte, un petit résumé de l'esprit AC/DC qui règne dans ces dessins et le contenu de l'album en est un reflet supplémentaire.

Dès le premier morceau, sur l'obsédant, "Dirty Deeds Done Dirt Cheap", titre éponyme de l'album, on devine une évolution dans le son qui se durcit, ainsi que sur le très envoutant, "Squealer", avec la basse chaloupée de Mark Evans, ou, encore, le très éxaltant "Jailbreak", avec son riff de guitare bien rèche rappelant celui du Gloria des THEM. A noter que ce morceau, malheureusement, ne figurera pas sur ce qui sera la future édition du disque à l'International. En plus enlevé, on se régale avec des titres un peu plus Boogie-Blues comme: "There's Gonna Be Some Rockin", ou encore, "Rock In Peace", avec leurs refrains fédérateurs. Concernant "Rock In Peace", il ne figurera pas, non plus, sur la version Internationale de l'album. Coté clin d'oeil taquin, on trouve le très entetant, "Ain't No Fun (Waiting Round To Be A Millionaire)" qui s'accélère sur le final, et, le très suggestif Big Balls qui nous renvoie au coté grivois de Bon Scott dont on devine le sourire en coin. Enfin, on a droit à une petite ballade Bluesy, à savoir "Ride On", (que le groupe Trust reprendra plus tard) sur lequel Bon Scott chante tout en nuances en laissant apparaitre une certaine sensibilité.

Cet album publié en 1976, en Australie, sortira en France comme partout dans le monde, chez Atlantic, avec une pochette très différente, conçue par un designer de chez Hypgnosis, et, sur laquelle on observe sept personnages aux yeux cachés par un bandeau noir. Concernant le contenu, comme je l'ai écrit, plus haut, seuls "Jailbreak" et "Rock In Peace" ne figurent pas sur le pressage International. Ils sont remplacés, d'abord, par un efficace titre Boogie/Blues qui fait taper du pied, à savoir "Love At First Feel", ainsi que par le très entrainant, "Rocker", déjà paru sur l'album T.N.T.

Au final, Dirty Deeds Done Dirt Cheap démontre une évolution supplémentaire dans la plupart des compositions proposées avec une mise en place plus travaillée, un son plus affirmé, et, sur l'ensemble de l'album, les solos de guitare distillés par Angus Young sont devenus plus chauds et beaucoup mieux construits.

La machine commence à être bien huilée, le public répond présent, le succès est au rendez vous, bref, il est tant pour les Australiens d'exporter leur musique et d'aller conquérir l'Europe. C'est ce que nous verrons lors d'un prochain épisode.....  

Tracklist :
Album australien
No Titre Durée
1. Dirty Deeds Done Dirt Cheap 4:13
2. Ain't No Fun (Waiting 'Round to Be a Millionaire) 7:31
3. There's Gonna Be Some Rockin' 3:17
4. Problem Child 5:46
5. Squealer 5:18
6. Big Balls 2:40
7. R.I.P. (Rock in Peace) 3:36
8. Ride On 5:53
9. Jailbreak 4:41

Album international
No Titre Durée
1. Dirty Deeds Done Dirt Cheap 3:52
2. Love at First Feel 3:12
3. Big Balls 2:38
4. Rocker 2:50
5. Problem Child 5:46
6. There's Gonna Be Some Rockin' 3:18
7. Ain't No Fun (Waiting 'Round to Be a Millionaire) 6:57
8. Ride On 5:53
9. Squealer 5:15

am

Line Up :
Bon Scott : chant

Angus Young : guitare solo
Malcolm Young : guitare rythmique
Mark Evans : basse
Phil Rudd : batterie
 
Label : Albert / Atlantic
Sortie : 20/09/1976
Production : Harry Vanda et George Young

Discographie :
High Voltage (1975) (Australie)
T.N.T. (1975) (Australie)
High Voltage (international) (1976)
Dirty Deeds Done Dirty Cheap (1976)
Let There Be Rock (1977)
Powerage (1978)
If You Want Blood (1978)
Highway To Hell (1979)
Back In Black (chronique par Plunk) (par Claude Scébat) (1980)
For Those About To Rock (1981)
Flick Of The Switch (1983)
'74 Jailbreak (1984)
Fly on the Wall (1985)
Who Made Who (1986)
Blow Up Your Video (1988)
The Razors Edge (1990)
Live (1992)
Ballbreaker (1995)
Stiff Upper Lip (2000)
Black Ice (2008)
Let There Be Rock (DVD 2011)
Live At River Plate (DVD 2011)
Rock Or Bust (2014)


Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL







Comments:

You have no rights to post comments

AC/DC - Dirty Deeds Done Dirt Cheap - Chronique - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 1432 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    Fab
    UN DES ALBUMS AOR DE L ANNEE A ...

    Lire la suite...

     
  • ENUFF Z'NUFF - Brainwashed Generation - Chronique

    Seb.Roxx
    Au passage, le titre avec Donnie ...

    Lire la suite...

     
  • MARK SPIRO - 2+2=5 Best Of + Rarities - Chronique

    Seb.Roxx
    j'ai acheté l'objet mais pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)