0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

ac dc back in black 40eme anniversaire video

Qui aurait parié un kopek sur AC/DC après la mort de son emblêmatique chanteur, Bon Scott, au soir du 19 février 1980 ?

 Les quatre survivants, dévastés par la perte de leur ami et charismatique leader, pensaient-ils au futur du groupe sans lui ? A partir de la mi-mars, il a fallu se rendre à l'évidence, il fallait un nouveau chanteur. Finalement, le chanteur de Geordie, Brian Johnson sera retenu. Même si pour ma part, Alan Fryer, chanteur chez les australiens de Heaven, aurait fait un meilleur frontman. Mais bon, l'histoire nous prouve que les frères Young, Phil Rudd et Cliff Williams ont eu le nez creux. 

Le talent mais aussi l'humilité et sa dégaine de mec cool vont faire de l'obscur et inconnu Brian Johnson, une star. Une fois le chanteur embauché, le groupe, accompagné de leur producteur Robert John "Mutt" Lange part aux Bahamas, enregistrer au célèbre studio Compass Point (Dire Straits, Judas Priest, Iron Maiden, Lenny Kravitz, U2...). Partir loin, c'était pour éviter au groupe d'être dans son élément londonien.

Mais, le quintet arrive en pleine saison des orages. A chaque fois qu'une pièce du studio pétait, il fallait faire venir la pièce de rechange par avion ! Et c'est, parait-il le son des orages qui a inspiré à Brian Johnson le premier couplet de Hells Bells : « A rolling thunder, a pouring rain, I’m coming on like an hurricane ». Pour les puristes du son et du matériel, sachez que Malcolm Young joue sur une Gretsch Jet et une Gretsch Falcon et que son frère Angus, comme sur tous les albums d'AC/DC, joue sur une Gibson SG de 1970 ainsi que sur une Gibson SG Custom à trois micros. Tony Platt, l'ingénieur du son a utilisé une console MCI, des micros Newman U87, U47 et Shure SM58.

Ah oui, encore une anecdote ! Sur le dos de la pochette du premier pressage vinyl, la liste des chansons est dans le désordre. Avant de crier au collector, sachez que cette "erreur" a été laissée sur toutes les rééditions. Et il se dit que ce serait Bon Scott qui aurait écrit les textes avant de mourir mais il s'avère, évidemment, que c'est bien Brian Johnson qui est responsable des textes.

Neuf titres sur dix étaient déjà écrits avant l'arrivée aux Bahamas. Rockn'Roll Ain't Noise Pollution a été écrit sur place. L'ambiance est au travail car à Nassau, malgré la plage et le soleil, il n'y a rien à faire. Ca bosse, ça bosse, ça bosse !

La pochette est noire, sobre et sombre. Comme un hommage à Bon Scott. Et une renaissance, une sortie de l'Enfer. Le nom du groupe est en gaufré blanc et le titre de l'album est en relief. Le groupe a dû se battre pour imposer cette pochette.

Dix titres et 42 minutes et 17 secondes. Pour un album qui allait changer à jamais la carrière du groupe. Et la face du hard rock également. La cloche (elle sonne treize fois), que l'on entend au début de Hells Bells est une réplique de la Denison Bell du carillon du mémorial de guerre de Loughborough. S'ensuit le riff qui reste dans nos têtes depuis 40 ans. Comme d'habitude, rythmique fidèle et carrée, Malcolm Young est le métronome du groupe, Angus Young virevolte et Brian Johnson se pause en leader. Imparable. Simple, mais imparable. Et un putain de solo déjà. La voix éraillée et bluesy de Brian s'impose d'elle-même.

Avec Shoot To Thrill, on revient à l'époque Powerage, avec un riff béton, taillé pour la scène. Angus Young est au sommet de son art et la rythmique, à découper un éléphant de part en part. Une fois de plus, imparable. Et puis What Do You Do For Money Honey. Comme souvent avec AC/DC, ça parle de femmes, de sexe, de filles de joie. De Gold Digger, de prostituées. Enfin bref, une putain de rythmique simple mais terriblement efficace et un immense Brian Johnson, quand il s'agit de monter dans les aigus.

Given The Dog A Bone est une délicate allusion sexuelle. Il est clair que si cette chanson sortait en 2020, elle serait crucifiée sur-le-champ par les associations féministes. Un bon rock'n'roll au riff toutefois un peu lourd. Par contre, je lui préfère mille fois Let Me Put My Love Into You, plus sombre, plus posée. Brian Johnson est à son meilleur. Evidemment ça parle de sexe encore. C'est délicat comme les sucettes à l'anis de Gainsbourg. Mais quelle jouissance musicale. Tout est bon, rien à jeter. La rythmique, le riff, la voix et un solo sorti tout droit de l'Enfer.

On tourne le disque (bien sûr, c'est un vinyl) et là, encore une claque avec la chanson éponyme de l'album. Back In Black raconte l'histoire d'un gars, au fond du trou et qui revient petit à petit à la surface. Une allusion sans doute, à la mort de Bon Scott et au retour à la vie d'AC/DC. La chanson hard rock parfaite. Le riff insolent de justesse, la rythmique au cordeau, le solo et le chant de Brian Johnson. Aucune "finesse" dans le jeu de batterie de Phil Rudd. C'est un groupe uni et soudé.

You Shook Me All Night Long relate une relation sexuelle avec une nymphomane. Inspiré de Brian Johnson qui regardait des femmes sur une plage. En tout cas, une chanson plus pop et plus dansante que les autres titres de l'album. Et un solo très inspiré et très bluesy de Young Junior. Le virevoltant Have A Drink On Me serait un hommage à Bon Scott. Certes, après la mort de Bon Scott, dû à un excès d'alcool, ce n'est pas du meilleur goût mais c'est un hommage à leur pote disparu. Un bon hard rock mid tempo.

Shake A Leg débute bizarrement mais s'accèlère ensuite. Cependant, je ne suis pas tellement fana du riff. Ceci dit Brian Johnson est excellent et le solo d'Angus Young fait décoller la fin du morceau.

On sort le blues. Rock'n'Roll Noise Pollution est la seule chanson écrite à Nassau. Le gouvernement néo-zélandais avait comparé, parait-il,  la musique d'AC/DC à une pollution sonore. Voici leur réponse. Légende ou pas, ce titre qui clôt Back In Black est excellent. Il réveille nos instincts les plus rock'n'roll. Touche pas mon rock'n'roll ! Et là on se dit qu'AC/DC renait de ses cendres et qu'après chaque mort il y a une nouvelle vie.

Brian Johnson pensait qu'à cause de son chant trop aigu, Back In Black ne marcherait pas. Il n'avait pas eu le nez creux sur ce coup-là, car l'album s'est vendu à ce jour à plus de 50 millions d'exemplaires. C'est le second disque le plus vendu au monde derrière le Thriller de Michael Jackson. On note aussi qu'il n'est fait aucune allusion à Bon Scott mais ne dit-on pas que " les véritables douleurs, les plus profondes, sont celles qu'on n'exprime pas. On se plaint que de légers maux, pas des grandes souffrances".

Tracklist:
01. Hell's Bells
02. Shoot To Thrill
03. What Do You Do For Money Honey
04. Given The Dog A Bone
05. Let Me Put My Love Into You
06. Back In Black
07. You Shook Me All Night Long
08. Have A Drink On Me
09. Shake A Leg
10. Rock n' Roll Ain't Noise Pollution

am
Line Up :
Brian Johnson : Chant
Angus Young : Guitare solo
Malcolm Young : Guitare rythmique, chœurs
Cliff Williams : Basse, chœurs
Phil Rudd : Batterie
 
Label : Atlantic
Sortie : 1980
Production : Robert John "Mutt" Lange

Discographie :
High Voltage (1975) (Australie)
T.N.T. (1975) (Australie)
High Voltage (international) (1976)
Dirty Deeds Done Dirty Cheap (1976)
Let There Be Rock (1977)
Powerage (1978)
If You Want Blood (1978)
Highway To Hell (1979)
Back In Black (1980)
For Those About To Rock (1981)
Flick Of The Switch (1983)
'74 Jailbreak (1984)
Fly on the Wall (1985)
Who Made Who (1986)
Blow Up Your Video (1988)
The Razors Edge (1990)
Live (1992)
Ballbreaker (1995)
Stiff Upper Lip (2000)
Black Ice (2008)
Let There Be Rock (DVD 2011)
Live At River Plate (DVD 2011)
Rock Or Bust (2014)


Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL



Infos sur le 40ème anniversaire :

28/07/2020 - Nouveau communiqué : "OUI!! - Les vidéos promotionnelles originales de "Back in Black" sont en ligne - toutes remasterisées en HD! Vous ne les avez jamais vus comme ça avant! 🔥⚡️" Regardez les dans la vidéo playlist Youtube ci-dessous.


 13/07/2020 : Le site officiel d'AC/DC vient de mettre en ligne une vidéo en rapport avec les 40 ans de Back In Black. Pour rappel la sortie de l'album date du 25 juillet 1980.

Il s'agit du premier album du groupe enregistré avec le chanteur Brian Johnson, remplaçant Bon Scott, le précédent chanteur3 décédé six mois plus tôt, à qui l'album rend hommage.

Avec un total des ventes estimé à plus de 50 millions d'exemplaires, il est l'album le plus vendu du groupe, et le deuxième album le plus vendu de tous les temps derrière Thriller de Michael Jackson. Il est également reconnu comme un album majeur du hard rock.



22/06/2020 : AC / DC a lancé une nouvelle gamme de produits ici pour célébrer le 40e anniversaire de son album classique de 1980 "Back In Black".

En décembre dernier, "Back in Black" a été certifié par la Recording Industry Association Of America pour des ventes américaines de 25 millions d'exemplaires.

"Back in Black" est devenu platine en octobre 1980 et avait été certifié 22 fois platine en décembre 2007. La RIAA classe "Back In Black" comme le quatrième album le plus vendu de tous les temps.

Le 25 juillet 1980, AC / DC sort "Back In Black" aux États-Unis, suivi de la sortie de l'album au Royaume-Uni le 31 juillet. Il s'agit du premier album du groupe sans le chanteur Bon Scott, décédé quelques mois plus tôt.

Le groupe a rapidement décidé de continuer et a embauché Brian Johnson du groupe GEORDIE pour prendre le relais, et ils se sont rendus aux Bahamas pendant environ six semaines pour faire l'album. AC / DC avait fait de sérieux progrès en Amérique avant la mort de Scott, mais personne ne savait comment "Back In Black" serait reçu.

Johnson a déclaré à The Pulse of Radio qu'il n'avait aucune idée du succès de "Back In Black". "Je venais de me faire fondre le cerveau là-dedans, et je ne savais pas si c'était bon ou mauvais", a-t-il dit. "C'était la première fois que je me rendais aux Bahamas, ou près de l'Amérique, vous savez, et   j'étais juste fasciné par toute la culture et tout, et je n'avais aucune idée de ce qui allait se passer, vraiment - j'ai eu un peu de chance, je pense."

"Back In Black" comprenait les singles "You Shook Me All Night Long", qui a culminé au n ° 35 sur le Billboard Hot 100, et "Back In Black", qui a culminé au n ° 37.

Malgré son énorme succès, il n'a jamais dépassé le n ° 4 du palmarès des albums. Le prochain album du groupe, " For Those About To Rock", atteint le n ° 1.

"Back In Black" a été produit par Robert "Mutt" Lange, qui a ensuite produit DEF LEPPARD, FOREIGNER, THE CARS et BRYAN ADAMS.

En 2012, "Back In Black" a été ajouté à la légendaire collection Grammy Hall of Fame de la Recording Academy.

 acdc back in black

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

AC/DC - 40e anniversaire de Back In Black - Chronique - Vidéos promos remasterisées en HD - 5.0 out of 5 based on 3 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 1054 invités et un membre en ligne

  • fab

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • R.I.P. EDDIE VAN HALEN - Le guitariste est mort à l'âge de 65 ans des suites d'un cancer

    MetalDen
    Il devrait ! Immense perte en ...

    Lire la suite...

     
  • R.I.P. EDDIE VAN HALEN - Le guitariste est mort à l'âge de 65 ans des suites d'un cancer

    Firefly
    Putain de cancer, il va nous ...

    Lire la suite...

     
  • CHRIS ROSANDER - King Of Hearts - Chronique

    Eagles05
    Merci pour cette excellente ...

    Lire la suite...

     
  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)