0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

gotthard savigny le temple l empreinte 10 05 2022

Gotthard ? Je reconnais avoir lâché l'affaire depuis le live Made In Switzerland que j'avais ceci trouvé très bon.

Ayant connu le groupe au milieu des années 90 grâce à l'un de mes cousins qui me fit écouter l'album G (qui reste pour moi le meilleur opus et ce, de façon incontestable), j'étais revenu en arrière avec l'album éponyme puis Dial Hard au demeurant excellents. Ensuite, j'avais posé une oreille certes trop discrète sur Homerun et Human Zoo qui, je le reconnais, ne m'avaient pas autant séduit. Trop de ballades mielleuses à la Bon Jovi, avais-je sans doute dû prétexter à l'époque.

Arrive donc en 2006 ce Made In Swizerland, un live détonnant enregistré dans la moiteur du Hallenstadion de Zürich, un live qui montrait à quel point le groupe sur scène était animé d'une véritable envie d'en découdre avec son public. Et ce, notamment grâce au regretté chanteur Steve Lee à la voix éraillée mais tellement attachante, disparu bien trop tôt le 5 octobre 2010, percuté qu'il le fut, lui et sa moto, par un semi-remorque alors qu'il s'était en compagnie de ses potes motards, arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence près de Las Vegas. La nouvelle de sa mort m'a véritablement attristé car j'aimais bien ce chanteur et de fait, je fis l'acquisition du très bon live posthume Homegrown - Alive In Lugano afin de lui rendre hommage à ma façon.

Bref, étant quelque peu surpris de sa demande d'aller voir le groupe il y a quelques jours, nous v'là donc partis sur l'A 104, direction Melun bravant les embouteillages de la fin de journée (pour ceux qui connaissent ce tronçon, le trafic s'avère particulièrement dense à cette heure-ci).
Il fait déjà très chaud à l'intérieur et je sens que d'ores et déjà, la soirée va ressembler à un sauna suédois. Le groupe féminin qui ouvre les hostilités, se nomme Jades. Proposant un rock lorgnant vers les Runaways, nos quatre protégées interprètent des morceaux qui se ressemblent tous. Pour faire court, c'est juste du linéaire pur jus tout ce que je déteste), le genre de concert sans relief qui vous pousse à partir (bon, Mme Phil était quand même là....., il valait mieux éviter l'incident diplomatique lol). Ou alors aller au bar ou aux chiottes. En tous les cas, dans ces situations-là, vous n'avez qu'une envie : que ça se termine vite... En plus les conditions, vu la chaleur ambiante, commencent à devenir difficiles à supporter.

Vingt minutes plus tard, voici nos p'tits Suisses devenus grands aujourd'hui qui débarquent sur la scène de l'Empreinte attaquant sur un Everytime I Die bien percutant. Qui a dit que Gotthard ne savait plus composer des titres catchy ? Peut-être, moi...... lol Ce qui m'impressionne, c'est cette présence de Nic Maeder, le nouveau chanteur (depuis Firebirth) qui invite sans cesse le public (déjà tout acquis à sa cause) à se manifester bruyamment. Surtout, il occupe parfaitement la scène qu'il arpente de part en part. Aucun temps mort et c'est un Hush particulièrement chatoyant et groovy qui nous est balancé tel un pavé dans la mare, une version très étirée qui remporte tous les suffrages auprès de l'assistance. L'interprétation n'a rien à envier à celle que propose Deep Purple aujourd'hui.

Ainsi que je vous l'ai écrit juste au dessus, la plupart des nouveaux titres , je ne les connais pas et n'ai pas non plus cherché à les connaître mais ce que je sais, c'est que Gotthard a le sens du "refrain qui tue"..... Sinon, sur ce que l'on appellera les "classiques" ou les "standards" (mais c'est quoi la différence ? Laughing), le groupe offre des versions imparables de Top Of The World, One Life One Soul, Sweet Rock 'n' Roller, Mighty Queen (de Manfred Mann soit dit en passant), Mountain Mama et Lift U Up avec entre chaque morceau une ambiance très conviviale. Ajoutez à ça beaucoup de déconnade de la part de nos amis helvétiques. Un Léo qui n'a qu'une envie, c'est de répéter à la suisse "Bonsoir Pariiiiiiiiis !!!!!!!!" (on est à Savigny le Temple..... lol) et un Nic qui transmet son numéro de portable via un carton de fortune, numéro que la bassiste de Jades, assistant au concert s'empresse de composer ipso facto. Nic lui fait part du fait qu'elle choisira le tee-shirt du groupe de son choix au merch. lol

On conclut donc ce show très tropical sur une magnifique version d'Anytime Anywhere suivie de l'imparable Quinn The Eskimo (The Mighty Queen). Un excellent concert orchestré par un groupe vraiment sympathique à l'égard de son public et ça, ça fait vraiment plaisir.
 
Gotthard Setlist L'Empreinte, Savigny-le-Temple, France 2022, European Tour #13
 




Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

GOTTHARD - Savigny le Temple, l'Empreinte, 10/05/2022 - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 950 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • CHIP Z'NUFF - Perfectly Imperfect : nouvel album - Heaven In A Bottle : vidéo

    Pilgrimwen
    C'est rare que je commente ...

    Lire la suite...

     
  • Rick CUA - You're My Road - Chronique

    aorgod
    Un bien bel album de rock ...

    Lire la suite...

     
  • VANDEN PLAS - Live & Immortal

    MetalDen
    je l’avais loupé celui-là ...

    Lire la suite...

     
  • FM - Thirteen - Chronique

    Stef B.
    Même si je le trouve globalement ...

    Lire la suite...

     
  • VANDEN PLAS - Live & Immortal

    Stef B.
    Un souvenir concernant VANDEN PLAS ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Sep 2021 15:00 - Barjozo
IRON MAIDEN - Senjutsu - Chronique
News
20 Aoû 2021 23:26 - Fab
BITE THE BULLET - Black & White
AOR
08 Oct 2021 15:45 - WALT 42
NIGHT RANGER  - ATBPO - Chronique
AOR
21 Nov 2021 13:00 - Maënora
HEART LINE - Back In The Game - Chronique
AOR
20 Juil 2021 22:20 - Fab
SAVE THE WORLD - Two - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)