0
0
0
s2smodern
Il aura fallu pas loin de dix années pour que les Italiens de THE FORESHADOWING se construisent un line up complet qui se compose en particulier de musiciens ayant participé de près ou de loin à trois formations : KLIMT 1918, SPIRITUAL FRONT et GRIMMESS.

Le fondateur Alessandro Pace (guitare) a sans doute bien compris qu’il est toujours préférable de faire preuve de patience que de précipitation, et il n’est pas question de précipitation au niveau musical non plus puisque THE FORESHADOWING pratiquent un Doom Metal Gothic aux cadences majoritairement lentes, voire mid tempos. L’ambiance générale est donc nettement empreinte d’une mélancolie des plus palpables mise en valeur par une production puissante et claire qui dans un premier temps peut évoquer par exemple THE BRONX CASKET CO. grâce notamment à ces guitares graves et amples (Departure). Mais c’est surtout du côté de groupes à la réputation plus « dépressive » que les compositions de ce Days Of Nothing trouvent leurs comparaisons : des nappes de synthés véhiculant des atmosphères relativement sombres (le sublime Eschaton) ainsi que certaines mélodies guitares se rapprochent de l'esprit assez typique de MY DYING BRIDE, d’autant plus lorsque les arpèges de The Wandering semblent inspirés par le fameux "The Cry Of Minkind" des Anglais. Un rapprochement avec les excellents NOVEMBRE, dont le batteur Giusepe Orlando assure ici le mixage, est aussi perceptible sur certains passages dont les arrangements et les mélodies sont d’une profondeur émouvante, où guitares aux sons clairs et claviers aériens trouvent naturellement leur place. Le chant de Marco Benevento (HOW LIKE A WINTER), dont le timbre de voix pourrait se situer entre un Peter Steele (TYPE O NEGATIVE) et un Mark Hollis (TALK TALK), apporte la touche idéale à ces compositions Gothic Doom aux parures atmosphériques.

Ce premier album est une ode musicale à la tristesse, représentatif d’un mal être que revendiquent haut et fort ces six musiciens qui savent créer un univers dans lequel mélancolie et beauté mélodique forment un tout d’une cohérence simplement envoûtante.


 

 Highlights : Cold Waste, The Wandering, Departure, Eschaton, The Fall, Days Of Nothing… 

Tracklist : 
01. Cold Waste
02. The Wandering
03. Death Is Our Freedom
04. Departure
05. Eschaton
06. Last Minute Train
07. Ladykiller
08. The Fall
09. Days Of Nothing
10. Into The Lips Of The Earth

                                   



Line Up:

Marco Benevento (chant)
Alessandro Pace (guitare)
Andrea Chiodetti (guitare)
Francesco Sosto (clavier + choeurs)
Davide Pesola (basse)
Jonah Padella (batterie)

Label :

Sortie :

Production :

Candlelight Records

22/10/2007

n/a


Discographie :

Days Of Nothing (2007)

 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 1037 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • CHEZ KANE - Chez Kane - Chronique

    MetalDen
    Ayant vu la miss en live avec le ...

    Lire la suite...

     
  • CHEZ KANE - Chez Kane - Chronique

    Fab
    Franchement j'etais pret à ...

    Lire la suite...

     
  • GARY HUGHES - Waterside - Chronique

    Fab
    J'aime beaucoup ce mec que ...

    Lire la suite...

     
  • JOSEPH WILLIAMS - Denizen Tenent - Chronique

    Laigre
    Je rejoins l'avis de Fab à 100% ...

    Lire la suite...

     
  • JOSEPH WILLIAMS - Denizen Tenent - Chronique

    aorgod
    Quand on regarde le pédigré des ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
27 Fév 2021 14:24 - Emmanuel Ascher
ALICE COOPER - Detroit Stories  - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)