0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

metallica 72 seasons nouvel album lux aeterna video

Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous abreuver de nostalgie outrecuidante concernant les Mets que je suis depuis leurs tout débuts. Quels que soient les différents line ups, j'aime ces mecs qui, avec le temps, ont su se remettre en question après de nombreux flops que furent Load, Reload et St Anger (que j'ai exécrés soit dit en passant), et cette période de crise captée sur le film Some Kind Of Monster.

A son propos, je ne crois avoir jamais visionné de documentaire aussi prenant sur un groupe touché par les affres de leur quotidien à la fois professionnel et privé.
Ainsi, il n'a pas être aisé de réagir et de surmonter toutes ces épreuves difficiles surtout pour James Hetfield qui, espérons-le, a "presque" vaincu ses démons qui le tourmentaient jusqu'alors. Car en effet, il y a encore quelques années à savoir en 2019, j'avais ouï dire qu'il avait replongé dans une consommation d'alcool plus que déraisonnable, ceci ayant eu pour conséquence de faire voler en éclat son mariage. Un peu comme la pochette de ce nouvel album qui nous montre une chambre d'enfant dans un état de chaos absolu.

Par conséquent, pas facile non plus de se mettre en condition pour composer un album qui ravirait tous les fans. Je ne pense pas être à même de faire comme par le passé un titre à titre détaillé de ce 72 Seasons, même si par moments, je serai amené à y apporter ma touche personnelle. Si vous en avez fait l'acquisition, vous remarquerez à la page 30 que l'équipe de Rock Hard s'en est acquittée avec un talent et un brio que personne ne saurait contester ici bas.

Je vous ferai plutôt part de mes impressions assez évasives de cette 2ème écoute matinale. Eh oui, même le son, il me faut du son et ces deux premiers titres que sont le morceau-titre 72 Seasons et Shadows Follow qui ouvrent cet opus, jouent pleinement leur rôle de "rentre-dedans". Lars Ulrich, souvent critiqué et assimilé à un batteur de "seconde zone" (je l'ai moi-même pensé à l'époque de la trilogie Load/Reload/St Anger), puis ai revu mes positions à la sortie de Death Magnetic et Hardwired...To Self Destruct qui renouaient (surtout le deuxième mentionné) avec l'esprit des débuts. C'est bien connu, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Etape suivante : ce Screaming Suicide qui, même s'il ne fait pas dans l'originalité, émanant en effet d'un riff mille fois entendu chez nos quatre gaillards, s'avère être d'une efficacité redoutable.

Sleepwalk My Life Away après une intro vrombissante de la basse, vire de temps à autre vers un Enter Sandman remodelé alors que You Must Burn quant à lui, oeuvre dans une approche plus "Loadienne", chose qui ne me dérange pas plus que ça, et pourtant, j'avoue détester cet album au plus haut point. ("Phil, ta gu****, tu l'as déjà dit, t'es chiant quand même !!!!!!). J'aime bien quand même.
On l'avait entendu avant la sortie de l'album, ce Lux Aeterna qui jouait le rôle ô combien ardu du 1er single. Nerveux, tellurique, sans concession et hyper-speed, c'est le Metallica que j'aime et que je retrouve après toutes ces années de vache maigre. Phil, en communion directe avec les Mets.....
Batterie "tourbillon" sur Crown Of Barbed Wire, pas vraiment axé sur la mélodie et pachydermique (ça y est, je l'ai placé), Hetfield opte pour un chant assez linéaire mais agréable. On y trouve un côté assez proche de Wherever We May Roam qui me plait en ce qui me concerne. On obtient ainsi un morceau assez bref au final (5'49) qui débouche sur un solo certes assez convenu de Hammett, repris à la volée par ce chant si caractéristique du grand James.
Ce que j'aime sur Chasing Light, c'est son côté dépouillé, très 'live and raw'. Le groupe n'a alors qu'une seule préoccupation : être direct et spontané. Les détracteurs auront beau dire : ils nous servent toujours la même recette et se sont vendus et ce, malgré leurs propos relevés dans les années 80, propos dans lesquels ils soutenaient le fait qu'ils ne ralentiraient jamais leur tempo et se laisseraient aller à la composition de morceaux plus soft. Eh bien moi, je leur dis aux détracteurs que les Mets produisent sur ce 72 Seasons sans concession, après effectivement quelques faux pas évoqués plus haut, ce qu'ils ont toujours su faire : riffs incendiaires et explosifs IN THE FACE allant directement au but. Que veut-on de plus honnêtement ? Revenir à Kill 'em All ? Impossible. Les gars ont vieilli donc changé, ont vécu ce qu'ils ont vécu (voir plus haut) et encore on n'a pas trop à se plaindre, car l'on retrouve ces ambiances pesantes et tellement reconnaissables qui s'avèrent être la clé de voûte du son Metallica.

If Darkness Had A Son, pourtant désigné comme le 3ème single, ne sera jamais un morceau emblématique du groupe car effectivement il s'avère être trop itératif dans son processus de composition. Sympa voilà.
Too Far Gone : non n'espérez pas une cover du titre homonyme du Quo qui figure sur Rockin' All Over The World mais il s'agit là d'un titre qui pourrait avoir des relents de The Four Horsemen. Riffs binaires et saccadés : tel est le programme de ce morceau.
L'avant-dernier titre de cette déflagration a pour nom Room Of Mirrors. Celui-ci est empreint d'une mélodie bien prononcée notamment dans la progression des soli de guitare de Kirk Hammett, le tout sur un fond de rouleau compresseur.
Inamorata : 11'10 au compteur, c'est long, on en est conscients. On l'a reproché à Iron Maiden avec Senjutsu. Et donc là, c'est le quatuor de la Bay Area qui s'y colle. Dense, re-pachydermique, varié et axé sur le lancinant Misery she loves me, she kills me etc......, porté par un solo assez classique du Capitaine Kirk suivi d'une intervention à la basse du Bob, intervention soutenue par les cymbales d'Ulrich et la voix plaintive de Hetfield, ce titre me transporte littéralement et ce, malgré la présence de quelques zests de Load. Twin guitars sur la suite du morceau qui prend ainsi de l'ampleur et un certain relief pour s'achever sur la trame de départ..... Une p***** de fresque ambitieuse jamais entendue chez nos quatre compères....... Quelle surprise !!!!!!!!!!!!!

Je vais vous l'avouer bien humblement : à aucun moment, je ne me suis ennuyé. pour faire court, j'adore cet album de A à Z qui réunit tous les ingrédients qui ont fait la force du groupe le tout mêlé de modernité, et sans doute, occasionnerai-je une levée de boucliers en prétendant que ce 72 Seasons occupe A MON HUMBLE AVIS "(précise-le EN MAJUSCULES, Phil, tu vas encore te faire incendier, tout comme récemment l'école maternelle de Montfermeil") une place de choix dans la discographie de ce groupe que j'aime tant et ce, depuis toujours. Bravo Messieurs !!!!!!!!!!!


walt
PHIL
93 LIZZY
Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Tracklist :
01. 72 Seasons
02. Shadows Follow
03. Screaming Suicide
04. Sleepwalk My Life Away
05. You Must Burn!
06. Lux Æterna
07. Crown Of Barbed Wire
08. Chasing Light
09. If Darkness Had A Son
10. Too Far Gone?
11. Room Of Mirrors
12. Inamorata...

am 
Line Up :
James Hetfield (chant + guitare rythmique)
Kirk Hammett (guitare solo)
Robert Trujillo (basse)
Lars Ulrich (batterie)

Label : Blackened Recordings 
Sortie : 14/04/2023
Production : Greg Fidelman avec James Hetfield et Lars Ulrich

Discographie :
Kill 'Em All (1983)
Ride The Lightning (1984)
Master Of Puppets (1986)
The $5.98 EP : Garage Days Re-revisited (1987)
And Justice For All (1988)
Metallica (1991)
Load (1996)
Re-Load (1997)
Garage Inc. (1998)
S&M (1999)
St. Anger (2003)
Death Magnetic (2008)
Francais Pour Une Nuit (Live - DVD 2009)
Quebec Magnetic (Live DVD - 2012)
Through The Never Live-DVD (2013)
Hardwired…To Self-Destruct (2016)
Helping hands…Live & Acoustic at the Masonic (2019)
METALLICA & SAN FRANCISCO SYMPHONY - S & M2 (2020)    
72 Seasons (2023)





Communiqués de presse : METALLICA a sorti son nouvel  et 12e album studio  "72 Seasons"  le 14 avril 2023 via le  propre label  du groupe, Blackened Recordings.   Découvrez-le et écoutez-le intégralement dans la vidéo playlist ci-dessous.

Ci-dessous, également, le vidéo clip pour le titre de l'album 72 Seasons, avec les paroles en français..

30/03/2023 - Ci-dessous, en avant-première, le vidéo clip pour le titre de l'album 72 Seasons.


15/03/2023 : METALLICA a sorti des lyric vidéos  pour le dernier single du groupe, "If Darkness Had A Son", en anglais, espagnol, allemand et français. Découvrez la version française ci-dessous.

01/03/2023 - Ci-dessous, en avant-première, le vidéo clip pour le titre If Darkness Had A Son.

Pour rappel METALLICA - Paris - Stade de France 17 et 19 mai 2023.

METALLICA et Trafalgar Releasing organiseront une soirée d'écoute mondiale "72 Seasons". Pendant une nuit seulement, le jeudi 13 avril, « 72 Seasons » sera joué en intégralité dans un son surround époustouflant, exclusivement pour le public des cinémas du monde entier – avec chacune des nouvelles chansons accompagnée de son propre clip vidéo et des commentaires exclusifs du groupe. Le résultat offrira aux fans une soirée inoubliable alors qu'ils découvriront "72 Seasons"   la veille de sa date de sortie le 14 avril.

25/01/2023 : Ci-dessous, en avant-première, le vidéo clip pour le titre Screaming Suicide, avec les paroles  traduites en français !

20/01/2023 : Ci-dessous, en avant-première, le vidéo clip pour le titre Screaming Suicide. Par ailleurs mise en vente aujourd'hui des billets "à la journée" pour leurs deux concerts au Stade de France.

A travers Screaming Suicide   Metallica  dévoile un nouvel aperçu de l'intensité et de l'étendue de 72 Seasons , son douzième album studio qui sortira le 14 avril prochain. Cette chanson est disponible en digital sur toutes les plateformes, et dans un clip réalisé par T. Sonnent.

«Tout comme son titre et ses paroles l'indiquent, Screaming Suicide aborde les sujets souvent tabou du suicide», déclare James Helfield.« L’intention  est de communiquer sur ka noirceur qui nous habite Il est ridicule de penser que nous devrions nier que nous avons parfois ces pensées. Je crois gue la plupart des gens y ont pensé à un moment ou à un autre. Réussir à y faire face c'est justement parvenir à exprimer ce gui n'est pas dit. C’est une expérience humaine,  nous devrions être capables d'en parler, de dire: vous n'êtes-
pas seuls.»
Screaming Suicide fait suite à Lux Æterna, le premier single extrait 72 Seasons, une chanson dont la puissante luminosité a largement été soulignée à sa sortie 1e 28 novembre dernier :«

C'est également aujourd'hui que débute la mise en vente de billets à la journée pour tous les concerts du M72 Tour, tournée mondiale qui verra Metallica jouer deux jours dans chaque ville que visitera le groupe. D'une soirée à l'autre ces No Repeat Weekend présenteront des setlists complétement différentes. Cette série de shows vena aussi la relocalisation du célèbre Snake Pit au milieu de la scène centrale.

28/11/2022 : Ci-dessous, également, le vidéo clip pour le titre Lux Æterna

Produit par Greg Fidelman avec James Hetfield et Lars Ulrich de METALLICA, et d'une durée de plus de 77 minutes, l'album 12 titres "72 Seasons" est la première collection complète de nouveau matériel de METALLICA depuis "Hardwired…To Self-Destruct " de 2016. L'album sortira dans des formats comprenant 2LP 140g vinyle noir et des variantes en édition limitée, CD et numérique.

"72 Seasons" est annoncé avec le premier single "Lux Æterna", un souffle court et tranchant qui distille 40 ans de METALLICA en trois minutes et demie. "Lux Æterna" est disponible dès maintenant en streaming et en téléchargement, et en tant que morceau gratuit instantané avec toutes les précommandes de "72 Seasons". La vidéo "Lux Æterna", réalisée par Tim Saccenti, est visible ci-dessous.

S'exprimant sur le concept du titre de l'album, Hetfield a déclaré: "72 saisons. Les 18 premières années de notre vie qui forment notre vrai ou faux moi. Le concept selon lequel nos parents nous ont dit "qui nous sommes" quel genre de personnalité nous sommes. Je pense que la partie la plus intéressante de ceci est l'étude continue de ces croyances fondamentales et comment elles affectent notre perception du monde aujourd'hui. Une grande partie de notre expérience d'adulte est une reconstitution ou une réaction à ces expériences d'enfance. Prisonniers de l'enfance ou se libérer de ces servitudes que nous portons."

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

METALLICA - 72 Seasons - Chronique - 4.0 out of 5 based on 10 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 1209 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • WAKE THE NATIONS Heartrock

    Laigre
    Attention album indispensable !!

    Lire la suite...

     
  • AURAS New Generation

    Laigre
    J'ai découvert cet album ...

    Lire la suite...

     
  • OZ HAWE PETERSSON’S RENDEZ VOUS - Chronique

    aorgod
    Album AOR de bonne facture très ...

    Lire la suite...

     
  • HONEYMOON SUITE - Alive : nouvel album studio des rockeurs canadiens -

    aorgod
    Cet album fait un peu pâle ...

    Lire la suite...

     
  • RUDOLF SCHENKER à propos de son frère MICHAEL : "C'est une personne très extrême" qui "ne peut pas faire partie d'un groupe"

    Eric Berger
    Pour moi la différence entre ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
02 Jui 2023 11:45 - Fab
GRAND DESIGN  - Rawk - Chronique
AOR
03 Jui 2023 11:14 - Eric Berger
JUKEBOX HEROES - S/T - Chronique
AOR
04 Jui 2023 16:34 - MetalDen
BAD KINGZ - Take Me To Your Kingdom
News
04 Jui 2023 10:45 - Eric Berger
Steve EMM - Dangerous Goods - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)