0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

chris rosander king of hearts chronique review

En Suède on a l’impression que des artistes qui font dans l’AOR ou la Westcoast il y en a à chaque coin de rues ??? C’est sans fin le réservoir qu’ils peuvent avoir.

La preuve encore avec ce jeune type de 22 ans signé chez AOR Heaven et qui sort son premier album, Chris Rosander. Le garçon est très précoce et a commencé la musique à 11 ans. Il s’occupe de tout en tant que vocaliste, multi instrumentiste et franchement ce King Of Hearts rien que pour ça, est bluffant. Ses influences sautent tout de suite aux oreilles. Elles vont de Toto of course et on retrouve des fortes ressemblances avec des combos comme WOA et surtout State Of Salazar. Le garçon se balade entre AOR et Westcoast de façon très intéressante. Une voix aigüe et agréable et une qualité de guitariste indéniable.

Le début du cd est assez rock avec des excellents titres comme Online ou She’s A Killer qui projette la face la plus rock de Rosander. Alors attention, ce n’est pas du violent, violent mais c’est assez énervé tout de même. Changement de braquet à partir du troisième morceau avec cette intro au piano très Toto pour un virage Westcoast du meilleur gout et Don’t Look Back. Un des meilleurs titres de cette galette avec un travail sur le refrain et les chœurs très abouti. On retrouve cette filiation à Toto sur Could This Be Love qui n’est pas une reprise du titre figurant sur Fahrenheit mais on s’en rapproche surtout sur le couplet qui semble un brin pompé par moment. On a même parfois des titres très très Westcoast avec des sons de synthés très axée 80’s comme avec le très bon King Of Hearts. Je parlais de rapprochement avec WOA ou State Of Salazar et du coup on le retrouve sur un morceau comme Can ’t Let Go.

Franchement, pour un premier album fait quasiment tout seul c’est plus que bien. Il manque sans doute plus de titres forts dans l’ensemble. Il n’y a pas de mauvais morceaux mais je sens et je pense que Rosander peux encore faire mieux en termes de qualité d’écriture. 22 ans et déjà à ce niveau, c’est quand même remarquable. A découvrir…

Tracklist :
1. Online 4:51
2. She's A Killer 3:50
3. Don't Look Back 4:44
4. Angelina 4:22
5. Can't Let Go 4:02
6. Could This Be Love 3:49
7. Price Of Love 3:47
8. Only For The Night 3:51
9. Crossroads 4:06
10. King Of Hearts 4:25
11. No Destination 4:06



Line Up :
Christian Rosander (chant,guitares,claviers,basse,batterie)

Année : 2020
Label : AOR Heaven
Production : Chris Rosander




Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

+1 #1 Eagles05 30-09-2020 15:36
Merci pour cette excellente découverte ! Des influences totoesques indéniables mais une touche bien perso et de bonnes compos... Le titre qui termine l’album ( no destination) me fait penser un peu à William sikstrom, excellent aussi. Vive la Scandinavie !

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 893 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • SAVE THE WORLD - Two - Chronique

    aorgod
    Quand j'ai lu la chronique ...

    Lire la suite...

     
  • SEVENTH CRYSTAL - Delirium : nouvel album - Say What You Need To Say

    Fab
    Entre Sixx Am et Degreed un ...

    Lire la suite...

     
  • LEVARA - Levara - S/T - Chronique

    Fab
    alors attention ce levara est un ...

    Lire la suite...

     
  • WEEZER - Van Weezer - Chronique

    MetalDen
    Bien joué, même si les références ...

    Lire la suite...

     
  • ROBIN McAULEY - Standing On The Edge - Chronique

    Fab
    Je n aime pas ce chanteur en ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)