0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

1972 encore un bon cru pour l histoire du rock
Après avoir évoqué les sorties de quelques pépites des années 1970 et 1971, devenues mythiques depuis, nous poursuivons notre périple à travers cette époque bénie des 70's avec l'année 1972. Une année qui fut à la gloire du Hard-Rock, du Rock Progressif, mais, aussi, du Glam-Rock.

Eclectique dans mes gouts musicaux et Fan de ces trois styles, je peux dire que j'ai savouré chaque album à sa juste valeur.

En 1972, j'ai 17 ans, et, je possède déjà quelques très bons vinyles dans ma discothèque. Comme beaucoup de Lycéens de l'époque, tout au moins les plus branchés, j'économise mon argent de poche pour acheter, chaque mois, un disque de Pop Music. (le mot Rock Music arrivera plus tard en 1975).

Ainsi, dès le mois de Janvier, je me procure le premier album de BLUE OYSTER CULT, au titre éponyme. Je suis déjà conquis par le design de la pochette, le nom du groupe, son logo empreint d'occultisme, et, suis, dès la première écoute, fasciné par l'atmosphère particulière qu'il règne sur cet album. "Stairway To The Stars", "Cities On Flames With Rock'n'Roll" ou "Then Came The Last Days Of May" resteront des Must incontournables du répertoire du groupe.

Février, j'entends parler de l'album solo de NEIL YOUNG qui pour nom "Harvest". Deux ans auparavant j'avais déjà été séduit par le "Déjà Vu" de Crosby, Stills Nash And Young, et, là, je me risque à écouter cet "Harvest" auquel je ne peux pas résister en attendant la voix magique et aérienne de Neil Young. Probablement, son meilleur album, avec ses ballades Folk intemporelles comme "The Needle And The Damage Done", "Heart Of Gold" ou "Old Man", le déchirant "Harvest",  et, deux autres titres un peu plus électriques comme "Alabama" et "Words".


En Mars, gros évènement avec la sortie du nouveau DEEP PURPLE.  En tant que Fan du groupe depuis "In Rock", c'est sans l'écouter que je me  précipite chez mon Disquaire habituel pour me procurer "Machine Head". Dès la première écoute, c'est l'extase avec ses huit titres dont aucun n'est à jeter. On y retrouve "Smoke On The Water" avec son riff éternel et les futurs piliers du répertoire du groupe que sont "Highway Star", "Space Truckin" et, le somptueux "Lazy" à la fois épique et lyrique. Restent "Maybe I'm A Leo", "Pictures Of Home" "Never Before" et "When A Blind Man Cries" qui, demeurent, eux aussi, d'excellents morceaux particulièrement réussis.


Avril, meme chose qu'en Février avec Neil Young, on me parle d'un groupe Anglais de Rock Progressif qui s'appelle WISHBONE ASH, à propos de son troisième opus, baptisé "Argus". Dès la première écoute, je suis agréablement surpris par la qualité des compositions, partagée entre Pop Folk et Soft Rock, par les voix harmonieuses qui chantent à l'unisson et les sons délicieux des guitares, à la fois lumineuses et aériennes des deux guitaristes Andy Powell et Ted Turner, qui, rappelons le, furent les Pionniers des solis à deux guitares, bien avant Lynyrd Skynyrd. Là, aussi, probablement le meilleur album du groupe et il suffit d'écouter des titres tels que "Blowin Free", "The King Will Come", "Warrior" ou "Throw Down The Sword" pour en etre convaincu.


En Mai, l'évènement est de taille avec la sortie du double album "Exile On Main Street" des ROLLING STONES. Après l'excellent "Sticky Fingers", sorti en 1971, les Stones étaient venus s'installer en France, dans une villa située sur la Cote d'Azur. C'est à cet endroit qu'ils enregistreront ce disque génial et déjanté, en forme de fourre-tout aux couleurs de l'Amérique. Si l'on excepte "Tumbling Dice", sorti en 45 Tours pour passer en radio, on trouve des Rocks nerveux et enlevés comme "Rocks Off", "Rip This Joint", "Happy", ou "All Down The Line", mais, aussi, des Blues qui sentent la sueur tels que "Shake Your Hips", "Turd On The Run" ou "Ventilator Blues", ou, encore des ballades Country du style "Sweet Virginia" ou "Torn And Frayed". Bref, une pépite devenu un monument!


Arrive le mois de Juin avec la sortie de "Ziggy Stardust" de DAVID BOWIE. Un album mythique devenu un Must et pour cause, tout y est parfait. Une production simple, mais, efficace pour des morceaux sublimes, remarquablement interprétés par la voix magique de David Bowie, appuyé par la guitare nasillarde et lyrique de Mick Ronson. Pour ne citer qu'eux, on peut néanmoins, évoquer "Moonage Dream", "Starman" "Ziggy Stardust", "Suffragette City", ou encore, "Rock'n'Roll Suicide", quasiment tous devenus des classiques depuis.

Autres sorties importantes de ce premier semestre 1972:

-DAVID BOWIE: "Hunky Dory",   GARY GLITTER: "Rock'n'Roll",    JETHRO TULL: "Thick As A Brick",    ROXY MUSIC:  "Roxy Music",                            ALICE COOPER  "School's Out".

Comments:

You have no rights to post comments

1972, encore un bon cru pour l'Histoire du Rock - 1ère partie - 5.0 out of 5 based on 3 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 875 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

30 Sep 2022 16:15 - Marin Mantaux
TRUST - Propaganda : nouvel album
News
21 Nov 2021 13:00 - Maënora
HEART LINE - Back In The Game - Chronique
AOR
29 Avr 2022 12:00 - MetalDen
RAMMSTEIN - Zeit : nouvel album
News
05 Déc 2021 09:45 - Fab
VEGA  - Anarchy and Unity - Chronique
AOR
24 Déc 2021 11:28 - Eric Berger
ECLIPSE - Wired - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)