0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

heart line nym rhosilir secret place saint jean de vedas 07 09 2023 tournee rock n roll queen

HEART LINE – Saint Jean de Védas – 07/09/2023 -  Live Report Tournée ROCK 'N' ROLL QUEEN -  Commençons par les remerciements et la conclusion.

C’était une soirée géniale, écoutez, achetez l’album et ALLEZ les voir en Live !

Maintenant merci au manager d’HEART LINE, Antoine BOCQUIER de les faire voyager, de les proposer dans différentes régions, départements, villes.

Merci au Secret Place de Saint Jean de Védas, de nous avoir proposé une telle affiche, merci à Clarisse, l’hôtesse et l’âme du lieu. Et bien entendu à son boss, François-Xavier, sans lui non plus c’était plateau repas à la maison.

Maintenant, bonne soirée ou attention, commandez trois pizzas, deux packs de 24… c’est parti !

Première tournée de ZE (oui on ne prononce pas THE -> CE) phénomène IN hexagone de Rock Mélodique, dit AOR : HEARTLINE ; trois dates et un bouquet final dans le Sud de la France. Avant la suite.

C’est un fait nous sommes dans un mode hyper connecté, la technologie est à la pointe. A tel point que je me demande si certains ne sont pas complétement nectés, ou hyper cons ?

Alors oui, on était en semaine, un jeudi. Mais quand on est puissant, on ne rate pas le retour du Jedi, alors oui il y avait onze branleurs millionnaires qui jouaient (d’un côté) avec un ballon rond, contre une nation du tier monde européen. Oh, les gars, vous connaissez le replay ?

Un Live c’est une des dernières connexions du vivant, dans un monde où on peut encore partager un Art avec des gens… vivants ! Des personnes qui font des milliers de kilomètres et qui sont obligés de jouer devant seulement une poignée de l’élite. Des personnes capables de quitter leur région humide et gelée pour affronter le ciel bleu et les températures Maënoresques.

Who’s « élite » ?

Alors si Bryan is in the kitchen? Pour l’élite, quant à elle, c’est un ensemble de personnes qui ont compris qu’un jour la vie s’arrête et que du coup elle se vit.

Elle se savoure, on s’en délecte et elle ne se regarde pas derrière un écran de téléphone, ou le cul sur son canapé, ou sur son trône à lunettes, où nous contemplons les fondements du repas de la veille.

Non monsieur, non madame.

Alors même s’il y a des aléas, il y a surtout des moments à saisir, à ne pas rater.

Savoir quand poser le curseur, arrêter l’instant, le graver dans sa mémoire.

Ou ta fin de vie ne sera qu’une courte épitaphe, résumée de deux ou quatre publications FB ; d’un chat qui joue avec des boules et les mets dans sa bouche, et mamie qui fait du vélo… ou un mix des deux, un chat qui fait du vélo et… va savoir.

Oui on passera ce moment funeste et funèbre pendant ton oraison, devant trois poilus au mieux car tu es déconnecté, déconnecté de ta vie.

Ensuite, on te brulera, ou tu te feras manger par les vers qui te trouveront immonde, mais qui devront se repaitre de cette grosse flaque, flasque, bouse modelée entre un canapé, un écran de télé et sa pièce à rouleaux doux molletonnée de ce gr#s c#l qu’il fallait emmener en concert !

C’est pathétique !

Mais pour l’élite tu seras auréolé, au panthéon du Valhalla entre gens de bonnes compagnies, avec de la bonne musique, des repas gastronomiques, des tas de boissons, des paysages somptueux et 72… non on oublie ce dernier point, pas UNE seule vierge. 

Pas une seule naissance entre le 23 août et le 22 septembre. En fait plus de naissance, car plus de vieillissement.

RASSURE-TOI ! Il y aura des séances de rattrapages, il y aura d’autres dates à ne SURTOUT pas rater.

Pourquoi il fallait être à Saint Jean de Védas ? Et pas devant son canapé à regarder une insipidité dite sportive, ou un navet Netflix ?

D’abord il y avait une SOMPTUEUSE première partie, musicale, mais délicieuse. Non ce n’était pas un Set parmersan, là j’entends la question… qu’est-ce qu’un Set parmesan ?

Imagine le pire truc en guitare, le coté masturbatoire, l’avalanche de notes, ou je flatte mon petit égo et où tu as l’impression de voir un singe qui joue de l’accordéon sur un monocycle tout en suspension sur une corde à douze centimètres du sol.

Dix secondes, ça peut être amusant, mais après c’est d’un chi#nt.

Maintenant on augmente l’horreur, on garde ce mouvement de va et vient de poignée, on ajoute, un lépreux et une râpe de fromage… ça y-est tu le tiens le parmesan ? Tu as l’image ? Les plus forts ont le goût, j’avoue.

Mais pas avec NYM RHOSILIR, il y a autant d’inspiration à son univers musical qu’il y a de complexité à écrire correctement son nom et prénom du premier coup.

Bonjour, et bon courage pour chercher et trouver ses principales influences guitaristiques. C’est ce genre d’univers musical qu’on entend TROP peu, dès que ça secoue correctement du manche.

Des inspirations riches et variées, un vrai voyage musical. Une identité à part, des sorties de notes étonnantes, et croyez-moi c’est très dur de me surprendre dans des lignes de guitares.

Une variation dans sa technicité, parfois soliste, parfois rythmique. Le sens de ses compositions semble vraiment être le fil de la construction de son set. Je me suis régalé et je n’étais pas le seul. On ajoutera à ça, le partage de matos, l’ampli identique, LE signature YG de KELT. On est loin des balances défavorables pour masquer la peur de l’ombre et du talent. Bravo à Heart Line et Yvan de nous avoir offert son amplification pour NYM RHOSILIR. D’excellentes conditions techniques, c’est tout à son honneur et à l’image du groupe.

Pour NYM RHOSILIR l’album serait dans les tuyaux en attente de production, affaire à suivre.

Et pour la suite ?

Rock'n'Roll Queen, c’est encore du très lourd pour l’épisode 2 d’HEART LINE !

C’est un fait la genèse, l’essence même de ce qui constitue ce courant musical. Celui qui a rempli tant de stades, donné tant de vies à tant de légendes, c’est cette musique datant d’un autre siècle, d’un autre millénaire ? Mais toujours à la pointe de la technicité et de la mélodie.

Quand on est un fan de Hard Rock, Heavy Metal, AOR, ou autres courants déviants, notre oxygène de vie auditive est dans ces hymnes et partitions.

Quasiment la certitude d’une production ayant passée plusieurs filtres. Mais parfois il y a des trous dans la raquette, évidement. NON pas là !

Devant une concurrence planétaire, se démarquer, en gardant une bride d’identité en mémoire, ou par culture des plus grands du passé, n’est pas toujours tâche aisée.

Mais certains y parviennent, voire y excellent allégrement.

A une époque où il semble facile de trouver, réunir, d’excellents musiciens, la principale complexité réside de savoir réunir les talents qui vont savoir fusionner et en sus posséder le sens et le don de la composition.

Trouver les ingrédients miracles qui mélangent, combinent... avec panache et classifie l’ensemble.

Alors, pouvoir se targuer, se satisfaire de l’identité hexagonale du combo, quand le talent est au rdv et que le groupe peut s’assoir à la table mondiale du genre. What else?

Alors, regardez leurs dates et préparez vos agendas "ROCK 'N' ROLL QUEEN", se joue et s’écoute également sur scène avec ce second et toujours indispensable opus de Heart Line.


Pour l’anecdote un album parfait, douze titres ET aucun à jeter, un pur concentré d’AOR / Melodic Rock, (pour l’anecdote excellement.

Si l'album fait suite au premier opus, Back In The Game, sorti en 2021, il n’en oublie pas d’en honorer certains titres en Live avec la tournée Rock 'n' Roll Queen. Exemple les excellents « I’M In Heaven », « In The City » qui m'aura permis d’avoir ma première émotion lacrymale sur un concert. Ce que j’en disais sur ma chronique du premier album : « J’ADORE est un doux euphémisme, DE PURE beauté ; Et le solo au scalpel avec l’anesthésie pour apprécier ton toi le plus profond, mais au final c’est la profondeur de la tronçonneuse qui s’impose. THE MASTERPIECE ! et quelle subtilité dans les doigts de Jorris, qui nous dissémine façon orfèvre des effluves de smooth jazz dans ses lignes et CE SOLO. » ; « Back In The Game » ; « Fire Dance » ; jusqu’au rappel pour terminer en apothéose avec « Stranger In The Night » ; « On Fire ».

Ce qui m’a amené à un débat, discussion avec Yvan sur la qualité du Set ou les titres les plus faibles deviennent les excellentes reprises d’AVIATOR « Front Line » ou de JOURNEY « Edge Of The Blade ».

Si Heart Line reste avant tout le projet d’Yvan, on est bien dans UNE entité, un groupe. Intelligemment construit et parfaitement équilibré. La bonne humeur et le professionnalisme sont un cocktail qui fonctionne et se ressent sur scène.

Du talent à chaque étage et la fusée décolle fort, dès la première note, dès le premier son.

Heart Line c’est :

- Sa voix, identitairement ô combien reconnaissable - Emmanuel CREIS, il est THE voix française, et aujourd’hui Heart Line franchit les frontières pour assoir sa notoriété ;

- Un univers de touches blanches et noires et de mélodies et de couleurs bien plus variées, un instrument indispensable pour propulser la mélodicité de l’AOR, sans dénaturer la puissance (Pretty Maids l’a prouvé depuis fort longtemps) - Jorris GUILBAUD le confirme le FENOUIL est dans la place ;

- Sa frappe chirurgicale, entre précision, souplesse, variations de puissance et de justesse. Aux fûts - Walter FRANÇAIS, excellent et leader backing vocal au demeurant ;

- Quatre grosses cordes indispensables et qu’on perçoit réellement en Live, sans cet instrument un groupe n’aurait pas de lien, pas de liant sans la rondeur, la minutie, la profondeur et ce parfois avec la clarté en premier rideau de son bassiste - Dominique BRAUD. 

Oui Heart Line est UN groupe !

- Evidemment sans oublier de parler d’Yvan pour ses riffs en puissance et/ou mélodie, le choix de son « son », de ses chorus, et/ou solos tranchants ou pointilleux, avec chaque intervention précisément créée pour l’instant, le morceau.

Il y a TRES peu de groupes et surtout dans ce style à nous abreuver, régaler par de telles interventions guitaristiques. Personnellement je l’en suis très reconnaissant. 

J’ai adoré le Set proposé, son exécution, l’excellente humeur partagée sur scène, le talent individuel de chacun, l’osmose de l’ensemble, le plaisir ressenti et offert par Emmanuel, Jorris, Dom’, Walter et Yvan. 

Ils savent avant tout, manier leur instrument, marier puissance et mélodie. Pour ça le parcours individuel de chacun de ses membres est LA richesse. Que ce soit par leurs cultures, le travail autour de leur instrument respectif. En passant par les backing vocaux et l’indispensable organe vocal, c’est ce qui identifie HEART LINE et permet de comprendre dans ses richesses d’écoutes passées, ce qui peut amener une telle singularité.

Alors, oubliez les crèmes miracles, les interventions chirurgicales, vous souhaitez votre fontaine de Jouvence ?

Heart Line vous fournit son second pot dans un format de douze cms mais il se doit d’être savouré sur scène.

De plus ces mecs sont aussi sympas que talentueux. Et comment pourrions-nous faire une soirée débat sur la recette du cocktail anisé à base de fenouil, sans y assister ? Cette recette se raconte, se vit, mais ne se lit pas.

Bien sûr, n’oubliez pas qu’il y aurait la possibilité de la version numérique ou bien la clé USB dans un format très proche du suppositoire, mais je conserve et privilégie l’application auditive en support, même si numérique, permet de varier les sources d’écoutes :

Casque (TRES bon son), enceintes (GROS son) ou Hi-Fi (BIG son).

2023 sera encore une très grande année et perso’ je ne voudrais pas être à votre place en me disant, je n’ai pas investi. Et pire ils étaient à moins de 150 km et j’ai regardé la télé. La hoooooooonte !

Car que vous soyez auto-mutilés, mis en sacrifice par de méchants extrémistes véganismes et crucifiés sur la place publique à coups de carottes dans le gn#n, si vous auriez oublié d’investir dans ce Rock 'n' Roll Queen et son tee-shirt avec un motif de caillou dessus.

Alors que vous avez à votre portée, do, ré, mi,… un MUST 2023 !

En RAPPEL de conclusion, j’ai passé, nous avons passé une excellente soirée et après soirée.

De belles retrouvailles et rencontres, plus la magie du Live.

Et bien entendu…

P.S. Quand j’entends ce nom d’album, cette pochette, je me dis que c’est une chance d’avoir déjà rencontré la vraie Rock 'n' Roll Queen ;-). Des bises des Alpilles

Line Up :
Emmanuel CREIS  : Lead vocal ;
Yvan GUILLEVIC : guitare ;
Jorris GUILBAUD  : claviers & backing vocal ;
Dominique BRAUD : basse & backing vocal

Walter FRANÇAIS : batterie & backing vocal

Discographie (les indispensables) :
Back In The Game (2021)
Rock'n'Roll Queen (2023)

John markus
MAENORA

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

 



Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

HEART LINE + NYM RHOSILIR - Secret Place - Saint Jean de Védas – 07/09/2023 - Tournée ROCK 'N' ROLL QUEEN - 3.0 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 754 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • OZ HAWE PETERSSON’S RENDEZ VOUS - Chronique

    Fab
    des tres bons titres et d autres ...

    Lire la suite...

     
  • AXXIS - Coming Home - Chronique

    Pilgrimwen
    Je reposte mon commentaire ...

    Lire la suite...

     
  • KING ZEBRA - Between The Shadows - Chronique

    Fab
    pas mal dans le genre mais comme ...

    Lire la suite...

     
  • BLACKTOP MOJO - Pollen - Chronique

    Eric Berger
    Une belle découverte qui ...

    Lire la suite...

     
  • PALACE - Reckless Heart : nouvel album - Girl Is An Angel : vidéo

    Nico
    L'album AOR parfait pour cet ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)