0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

laurence jones bad luck the blues chronique

Laurence Jones (il est de Liverpool) exerce son métier depuis son plus jeune âge en tant que guitariste britannique dévoué au domaine du blues.

Pendant 3 années consécutives (2014-2016), Laurence a été élu jeune artiste de l'année aux UK blues awards alors qu'il sortait une série d'albums et effectuait de nombreuses tournées dans les grands festivals de blues tout au long de son parcours. Au fil des années, le son de Laurence a évolué avec la composition de son groupe changeant assez fréquemment, ajoutant finalement des claviers pour élargir son power trio original, prenant parfois le groupe dans une direction plus conviviale pour la radio commerciale.
Tout cela a culminé avec le très impressionnant album Destination Unknown de 2022. Cependant Laurence n'a jamais été un artiste qui se repose sur ses lauriers. Après tout, comme il dit, rester le même c’est parfois reculer. Il est finalement revenu à un trio pur et dur, batterie, bass et guitare. Il a repris une nouvelle fois la route du blues pour arriver à un carrefour. Contrairement au légendaire Robert Johnson, Laurence ne s'est pas mis à genoux et n'a pas vendu son âme au diable. A en juger par cet album, Laurence se tenait debout en attendant l'arrivée de la figure démoniaque elle-même. Lors de son apparition, Laurence a attrapé le trident de Lucifer, l'a lancé en l'air et, dans une scène rappelant Twisted Sister, le héros culte des années 1980, a crié à tue-tête "I WANNA ROCK". Lucifer a pointé Laurence, a souri et a dit à M. Jones "Allez, mon fils".

Cela a donné naissance à son nouvel album "Bad Luck & the blues". Entouré du bassiste gargantuesque Jack Alexander Timmis (un membre du groupe vétéran de 4 ans) et le nouveau batteur puissant Ash Sheehan (qui jouait autrefois derrière les géants du rock Glenn Hughes et Tony Iommi). Ils se sont dirigés une fois de plus vers les célèbres studios Marshall de Milton Keynes. Mixé par Chris Sheldon (Jeff Beck, Foo Fighters, King King), c'est l'album que Laurence avait envie d'enregistrer depuis de nombreuses années.

Bad Luck & The Blues débute avec  le puissant rythme d'ouverture du tonitruant kit d'Ash Sheehan. Soutenu par la base solide de Timmis à la basse, l'ouverture démarre à un rythme raisonnable comme un cheval de course libéré des stalles. C'est une chanson qui reflète la lutte quotidienne de Laurence contre la maladie de Crohn, une maladie à laquelle il apprend à faire face depuis qu'il a été diagnostiqué à l'âge de 18 ans.
I'm Gone a un rythme plus lent. Guitare de Laurence au son saturé, la basse "sale" de Timmis en impose. Ce titre aurait pu être joué par Black Sabbath.
Avec Lonely Road on revient au pur rock/blues. Une batterie et une basse entraînantes lancent ce morceau comme une balle d'arme à feu tête baissée dans le refrain rauque et chantable « Aidez-moi, aidez-moi… à disparaître ». Vous ne pouvez pas vous empêcher de vous joindre au groupe et de « devenir fou sur cette route solitaire ». Superbe titre au groove imparable ! (Clip en commentaire).
Don't You Leave Me This Way nous replonge dans un rythme mid-tempo. Le jeu de Laurence excelle. Dans un style presque Hendrix, il atteint des sommets. C'est puissant et jouissif. Lost Broken fait place à un titre rock aux teintes bluesy.
Stuck In The Night est entamé avec des riffs au style "staccato". La paire guitare/basse est une merveille. Quelle technique !
Take Control débute dans un rythme effréné. A travers des 2mn 32 que dure ce titre, le trio nous emmène dans un morceau ou les notes, les riffs se livrent bataille.
Out In The Distance met à l'honneur la voix de Laurence et surtout la technique d'Ash le batteur. La justesse et la précision de ce dernier nous maintiennent à un très haut niveau.
Woman qui commence avec une intro à la guitare nous emmène de suite dans un rythme entraînant. Puis à 1 mn c'est la furie qui prend place pour le refrain ou Laurence hurle 'Je veux être ton homme' avec un riff de basse de Jack juste énorme. Ash martel sa batterie comme si sa vie en dépendait.
Avec You're Not Alone nous atteignons le dernier morceau d'un album épique. Ce dernier titre est juste excellent. Puissance, technique, gros riffs tout y est. Comme on dit dans le jargon, ça joue les gars !

Cet album au blues rock moderne très frais est juste excellent. Laurence aurait pu rester dans le confort et continuer à jouer le blues qui l'a emmené vers les sommets. Comme il l'a dit à Lucifer à ce fameux carrefour  I wanna rock, ce dernier a répondu  let there be rock  et Bad Luck & The Blues is. Le 8.5/10 s'impose pour moi.


John markus
MARIN MANTAUX

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Tracklist :
01 Bad Luck & The Blues

02 I'm Gone
03 Lonely Road
04 Don't You Leave Me This Way
05 Lost & Broken
06 Stuck In The Night
07 Take Control
08 Out In The Distance
09 Woman
10 You're Not Alone


Line Up :
Laurence Jones (chant, guitare)
Jack Alexander Timmis (basse)

Ash Sheehan(batterie)

Label : Marshall Records
Sortie : 25/08/2023

Discographie :
2012 Thunder in the Sky Promise Records
2014 Temptation Ruf Records
2014 Blues Caravan 2014 (Live) with Christina Skjolberg & Albert Castiglia Ruf Records
2015 What's It Gonna Be Ruf Records
2016 Take Me High Ruf Records
2017 The Truth Top Stop Music
2019 Laurence Jones Band Top Stop Music
2022 Destination Unknown Marshall Records
2023 Bad Luck & the Blues Marshall Records


Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

LAURENCE JONES - Bad Luck & the blues - Chronique - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 1024 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • IAN WILDE - Dream Hunter - Chronique

    aorgod
    Album sympa avec un AOR classique.

    Lire la suite...

     
  • CIRCLE OF FRIENDS - Cherokee Moon - Chronique

    aorgod
    Un album un peu fourre-tout ...

    Lire la suite...

     
  • JD MILLER - Empyrean - Chronique

    MetalDen
    Même ressenti et enthousiasme qu'Eric ...

    Lire la suite...

     
  • CIRCLE OF FRIENDS - Cherokee Moon - Chronique

    Eric Berger
    Pas convaincu non plus par ...

    Lire la suite...

     
  • CIRCLE OF FRIENDS - Cherokee Moon - Chronique

    MetalDen
    oups, Escape a réussi a ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)