0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

iron maiden nights of the dead legacy of the beast live in mexico city nouveau double album live en novembre

Un live d'Iron Maiden, c'est pour moi, toujours une fête surtout quand on a assisté à la tournée correspondante.

C'était déjà le cas pour le Live After Death pour lequel j'avais vu le concert parisien dans l'enfer de ce que l'on appelait "l'Espace Balard" qui, en fait n'avait rien d'une salle de concert potable. Mais bon, c'était comme ça, c'était l'époque qui voulait ça.

En termes d'albums live, le groupe, depuis le retour de Bruce Dickinson en 1999, nous a sacrément gâtés et ce, sans compter les archives live du type Maiden England. Rock In Rio, Death On The Road (je l'aime bien, celui-là), En Vivo, The Book Of Souls - Live Chapter, bref autant de lives que je trouve sympathiques sans pour autant revêtir l'aspect génial du Live After Death (même si le Beast Over Hammersmith me paraît meilleur) sont venus étoffer la discographie live maidennienne. Alors qu'en est-il de ce nouveau live ?

Déjà le package (je possède le triple vinyle). Celui-ci s'avère luxueux quand même. Orné à l'intérieur de superbes photos live mettant en valeur l'esthétique de la scène (on a eu droit à l'apparition d'un vrai Spitfire), sans doute la plus belle avec celle que nous avions vue pour le World Slavery Tour, on nous fait ainsi part de quelle façon fut agencé le show composé de trois thèmes bien distincts : War (la guerre), Religion (la religion) et Hell (l'enfer). De plus, sont consignées les dates du Legacy Of The Beast Tour, même celles qui ont été annulées et reprogrammées suite à la propagation de cette foutue épidémie.

Le recto qui représente un Eddie très en colère, vêtu d'un costume mexicain typique sans toutefois le sombrero, un Eddie qui, à lui seul, crée une certaine panique dans la capitale mexicaine dévastée de part en part notamment la célébrissime cathédrale métropolitaine de l'Assomption de la Très Sainte Vierge Marie au Ciel de Mexico ravagée par les flammes de l'Enfer. C'est une très belle pochette assurément qui, cependant, est loin de valoir celle du Live After Death (la plus réussie du groupe, à mon avis). On ne la regardera pas pendant des heures à essayer de repérer le moindre petit détail faisant référence à un illustre passé comme cela fut le cas sur Somewhere In Time où l'on se plaisait à dénicher ce genre de choses tout en l'écoutant en même temps. N'est pas Derek Riggs qui veut, non plus.

Côté musique : enregistré donc sur trois concerts en septembre 2019 dans la moiteur du Palacio de los Deportes, il n'y a vraiment rien à dire, tous les classiques sont là, interprétés avec une verve sans pareil. Mention spéciale à Aces High, Sign Of The Cross, The Trooper, Where Eagles Dare (content de le retrouver, ce titre), The Evil That Men Do, Fear Of The Dark, 2 Minutes To Midnight et surtout Hallowed Be Thy Name avec un Dickinson qui réalise des prouesses vocales absolument étonnantes. Derrière, ça joue sérieux avec un Steve Harris toujours au top, un Gers qu'on préfère entendre mais ne pas voir, un Smith toujours aussi subtil dans ses interventions et un Nicko McBrain (qui abat un travail énorme) survolté que l'on perçoit même presque plus que les autres. Pour faire court, un groupe qui, avec les années, se donne toujours à fond en concert. Et là, ça fait plaisir.

Passons aux bémols. En ce qui me concerne, il y en a deux :

-Les edits sur certains morceaux tels The Clansman où une bonne partie du discours précédant le concert est littéralement coupée. Oui, on le sait, le Dickinson, il est bavard comme pas un. A Bercy le 6 juillet 2018, ça a bien duré 10 minutes, son speech sur William Wallace. On peut comprendre que sur un live officiel, on se doit d'éviter de perdre du temps avec ce genre de bafouille mais en même temps, ça fait partie d'un live. C'est ce qu'on appelle "communiquer avec son public." Plus embêtant aussi, cet edit sur For The Greater Good Of God, où la conclusion calme du morceau est carrément occultée...

-La production : Live After Death avait été "overdubbé" à mort, on le sait depuis sa sortie. En même temps quel live ne l'a pas été. Là, en revanche, en termes de son, on a droit à quelque chose de plus direct, plus live. Ce n'est pas tant que ça qui me gêne. C'est davantage le public qui est curieusement mixé. 'tin, on est dans un pays d'Amérique Centrale, on aurait voulu qu'il se fasse entendre davantage. Il est vrai que si on l'avait entendu beaucoup plus, on leur aurait reprochés d'avoir gonflé les potards.
Bon voilà, on va se convaincre qu'il s'agit de vrai live. On aurait aimé une réaction bien plus enthousiaste du public mexicain sur The Trooper, The Wicker Man, Revelations et surtout sur l'intro de Fear Of The Dark. Là, on perçoit une clameur qui ressemble bien à une bouillie...........de clameurs.

Mis à part ces deux petits détails, nous avons affaire à un très bon live de Maiden doté d'une setlist imparable et ce, grâce aux grands moments que j'ai cités plus haut, un live qui nous fait passer un super moment en leur compagnie. Un live de plus ? Une réussite ? Oui sans aucun doute. Raison pour laquelle, on ne boudera pas notre plaisir à son écoute. Up the Irons !!!!!!! Et moi, des live de Maiden, j'espère qu'il y en aura encore beaucoup d'autres.


Tracklist :
01. Churchill's Speech
02. Aces High
03. Where Eagles Dare
04. 2 Minutes To Midnight
05. The Clansman
06. The Trooper
07. Revelations
08. For The Greater Good Of God
09. The Wicker Man
10. Sign Of The Cross
11. Flight Of Icarus
12. Fear Of The Dark
13. Iron Maiden
14. The Number Of The Beast
15. The Evil That Men Do
16. Hallowed Be Thy Name
17. Run To The Hills


am
Line Up :
Bruce Dickinson (chant)
Dave Murray (guitare)
Adrian Smith (guitare)
Janick Gers (guitare)
Steve Harris (basse)
Nicko McBrain (batterie)


Label : BMG
Sortie : 20/11/2020

Discographie :
Iron Maiden (1980)
Killers (1981)
The Number Of The Beast (1982)
Piece Of Mind (1983)
Powerslave (1984)
Live After Death (1985)
Somewhere In Time (1986)
Seventh Son Of A Seventh Son (1988)
No Prayer For The Dying (1990)
Fear Of The Dark (1992)
A Real Live/Dead One (1993)
Live At Donington (1993)
The X Factor (1995)
Best Of The Beast (1996)
Virtual XI (1998)
Brave New World (2000)
Dance Of Death (2003)
Death On The Road (2005)
A Matter Of Life And Death (2006)
The Final Frontier (2010)
The Book Of Souls (2015)
The Book Of Souls: Live Chapter (2017)

Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL

 



Infos complémentaires :

Contenant plus de 100 minutes de musique   et disponible en plusieurs formats, y compris un drapeau mexicain en édition limitée, un vinyle triple couleur (180 g) et un livre en édition limitée de luxe avec deux CD, "Nights Of The Dead, Legacy Of The Beast: Live In Mexico City "a été enregistré lors des trois concerts à guichets fermés du groupe en septembre 2019 et est une célébration de leur tournée mondiale" Legacy Of The Beast "qui a commencé en 2018 et se terminera l'été prochain en Europe.

Le fondateur et bassiste d'IRON MAIDEN, Steve Harris, commente: "Lorsque la dernière étape de notre tournée 2020 'Legacy' cet été a dû être annulée en raison de la pandémie COVID, tout le groupe était très déçu et nous savons que nos fans ont ressenti la même chose . Nous avions vraiment hâte de diffuser le concert dans encore plus de pays et bien que nous ayons pu reporter la plupart de nos propres émissions européennes pour 2021, nous avons pensé que nous allions écouter les enregistrements de la tournée. Je suis très satisfait des résultats, d'autant plus que cette set list comprend des chansons qui n'ont jamais fait l'objet d'un CD live auparavant, comme «For The Greater Good Of God » et d'autres chansons plus anciennes comme« Where Eagles Dare »,« Flight Of Icarus »,« The Clansman » et « Sign Of The Cross », qui n'ont pas été incluses dans nos sorties live depuis de nombreuses années.

"Nous n'avons jamais sorti d'album live au Mexique auparavant et je pense que cet enregistrement rend justice à la passion et à la joie de nos fans mexicains qui nous réservent toujours un accueil fantastique à chaque fois que nous y jouons."

Le manager de MAIDEN, Rod Smallwood, ajoute: "Tous les concerts de la tournée jusqu'à présent ont été incroyables et nos fans ont adoré toute l'extravagance de 'Legacy' avec les scènes, les accessoires et les rideaux aux thèmes élaborés, sans oublier la setlist qui tue!

"Lorsque notre tournée 2020 a été annulée, monter un album live semblait la chose évidente à faire et je pense que Steve, avec le coproducteur Tony Newton, a parfaitement capturé l'essence de la foule de 70 000 personnes au cours de ces trois nuits à Mexico. .

"L'album sert à la fois de célébration de cette tournée, que près de deux millions de fans ont déjà vue, et de dégustation, espérons-le, de la dernière tournée de l'année prochaine pour tous ceux qui n'ont pas encore expérimenté le spectacle."

L'album sera disponible dans ces formats:

* Digipak 2 CD
* Format  livre 2 CD de luxe en édition limitée
* Vinyle noir triple lourd 180g
* Vinyle triple couleur du drapeau mexicain en édition limitée
* Numérique (streaming et téléchargement).

L'année dernière, la rumeur disait qu'IRON MAIDEN avait terminé le travail sur un nouvel album studio. Le groupe n'a pas publié de musique nouvelle depuis l'album "The Book Of Souls" de 2015, qui a été enregistré fin 2014 à Paris, France avec le producteur de longue date Kevin "Caveman" Shirley.

Si les écrits d'un nouvel album de MAIDEN sont vrais, cela marquera le 17e effort studio du groupe et le sixième à être produit par Shirley, qui a travaillé avec MAIDEN pendant les deux dernières décennies.

"The Book Of Souls" était le plus long album de MAIDEN, avec une durée de 92 minutes, avec des paroles fortement basées sur les thèmes de la mort, de la réincarnation, de la soul et de la mortalité.

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

IRON MAIDEN - Nights Of The Dead, Legacy Of The Beast: Live In Mexico City - Chronique - 3.5 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 1248 invités et 2 inscrits en ligne

  • MetalDen
  • Nael

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • CHEZ KANE - Chez Kane - Chronique

    Fab
    Franchement j'etais pret à ...

    Lire la suite...

     
  • GARY HUGHES - Waterside - Chronique

    Fab
    J'aime beaucoup ce mec que ...

    Lire la suite...

     
  • JOSEPH WILLIAMS - Denizen Tenent - Chronique

    Laigre
    Je rejoins l'avis de Fab à 100% ...

    Lire la suite...

     
  • JOSEPH WILLIAMS - Denizen Tenent - Chronique

    aorgod
    Quand on regarde le pédigré des ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - S/T - Ma discothèque idéale

    Laigre
    Celui qui découvre Toto doit ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
27 Fév 2021 14:24 - Emmanuel Ascher
ALICE COOPER - Detroit Stories  - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)