0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

dennis deyoung 26 east vol 2

 On ne peut pas dire que je me suis précipité comme un dératé afin d’écouter le dernier, dans tous les sens du terme, Dennis De Young, 26 East Vol2.

Il faut dire que le 26 East Vol 1 m’avait fortement déplu et je reste correct. Vous pourrez reprendre ma chronique qui n’était pas franchement sympathique. Pourtant comme je le disais, j’aime beaucoup ce type comme chanteur, compositeur. Il a bercé ma jeunesse avec Styx qui reste un de mes groupe préférés. Je n’avais pas aimé les compos sur le précèdent et surtout la prod qui faisait très vieillotte.

Ce Vol 2 est définitivement son dernier témoignage musical. C’est Jim Peterik qui l’a poussé au cul car Dennis ne voulait plus rien sortir. Peterik lui a fait comprendre qu’on ne pouvait pas se passer de son talent et il a d’ailleurs donné un coup de main pour l’écriture de plusieurs titres.
Je dois dire que ce Vol 2 vient bien relever le niveau du 1. Il y a enfin des compos qui tiennent la route et c’est plutôt réjouissant. On est totalement dans du Styx pur et dur, jusqu’aux cœurs, ou on croirait entendre Tommy Shaw. L’hommage pop au Beatles Hello Goodbye, le plus rock Land Of Living, la belle balade à la Show Me The Way, Your Saving Grace, la bluette pop Proof of Heaven ou le plus prog St Quarantine, tous ces morceaux sont plutôt bien foutus. Alors certes il reste quelques scories comme avec The Last Guitar Hero où la guitare de Tom Morello ne fait pas tout, So Little Did We Know pas très intéressant ou Isle Of Misanthrope qui part un peu dans tous les sens.
Ça c’est pour le contenu et c’est plutôt réussi cependant comme sur le premier c’est quoi cette prod ? Pourquoi vouloir sonner comme du Styx de 78 ? Le mixage, le son de gratte, les chœurs, la batterie, on se croirait revenu sur Grand Illusion !!!
Alors quand on écoute un opus de 78 on le sait que ça va sonner un peu vieillot mais pas quand on écoute un album de 21 !!! Pourquoi ce parti pris ??? Je ne comprends pas !!!

Bref, Dennis De Young termine quand même sur une bonne note et franchement, si comme moi vous étiez passé à côté du Vol 1, écoutez celui-ci, en termes de qualité, on est à des kilomètres !!! Cependant si vos enfants écoutent ça, ils risquent de se dire » c’est quoi cette vieillerie ressortie du grenier ? ». Les enfants sont formidables !!!  


Tracklist :
01. Hello Goodbye
02. Land of the Living
03. The Last Guitar Hero
04. Your Saving Grace
05. Proof of Heaven
06. Made for Each Other
07. There's No Turning Back Time
08. St. Quarantine
09. So Little Did We Know
10. Always Time
11. Isle of Misanthrope
12. GIF.


Line Up :
-Dennis DeYoung: Claviers, fausses batteries, fausses basses, fausses nouvelles et quelques chants.
-Jim Peterik: guitare, basse, clavier, voix et vuvuzela
-Août Zadra: Guitares électriques, chant
-Jimmy Leahey: Guitares acoustiques et électriques
-Craig Carter: Basse, voix et invocations
-Mighty Mike Morales: Batterie et vérificateur de son toute la journée
-John Blasucci: Clavier
-Mike Aquino: Guitares électriques
-Kevin Chalfant: choeurs
-Matthew DeYoung: Batterie sur «To The Good Old Days»
-Ed Breckenfeld: Batterie sur «Unbroken»
-Zoe et Austin Orchard pour Ring Around The Rosie
-Le choeur des enfants de Chicago et le chef d'orchestre Josephine Lee

Label : Frontiers
Sortie :2021

Discographie :
S/T (1985)
Back to the World (1986)
Boomchild (1989)
10 on Broadway (1994)
The Hunchback of Notre Dame (1998)
One Hundred Years from Now (2007/2009)
And The Music Of Styx Live in Los Angeles (2014)
26 East Vol 1 (2020)
26 East, Vol. 2 (2021)

Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL



  



 Communiqué de presse :
L'ancien chanteur de STYX, Dennis DeYoung, a sorti le deuxième volume de son dernier album, "26 East", le 11 juin.  Découvrez-le et écoutez-le intégralement dans la vidéo playlist ci-dessous.

Le premier single de "26 East: Vol 2", "Isle Of Misanthrope", a été dévoilé le 7 avril, voir ci-dessous,  et il "clôt l'album dans la grande tradition de STYX des années 70", selon Dennis. Il ajoute: "J'espère que cet air vous ramènera à un moment et à un endroit de votre choix (avec un peu de chance devant votre ordinateur en train de commander l'album). Il a poursuivi en disant que la vidéo d'accompagnement de cette chanson sera "vraiment quelque chose de différent et de mystique".

Selon DeYoung, la chanson d'ouverture de l'album, "Hello Goodbye", n'est pas une reprise de la chanson THE BEATLES, bien que ce soit un "hommage" en quelque sorte.

"J'ai lu un article sur l'enregistrement de PINK FLOYD à Abbey Road en même temps que THE BEATLES. Ils ont rencontré les gars et leur ont dit qu'il n'y aurait pas de FLOYD sans eux. Pourtant, la musique de FLOYD ne ressemble en rien aux BEATLES et à STYX non plus," DeYoung explique. "'Hello Goodbye' comme je l'ai déjà mentionné n'est pas un remake, c'est tout nouveau ... en quelque sorte. C'est un hommage aux gars qui m'ont envoyé sur cette route longue et sinueuse qui m'a conduit à vous les gars."

"26 East Vol 1 " est sorti en mai 2020 et a marqué le premier effort studio de DeYoung depuis " One Hundred Years From Now" de 2009.

"26 East" était l'adresse où DeYoung a grandi à Roseland, dans l'Illinois, à l'extrême sud de Chicago. C'est là que STYX a été formé dans son sous-sol en 1962. De l'autre côté de la rue vivaient les jumeaux Panozzo, John et Chuck, qui, avec DeYoung, allaient former le noyau de STYX. L'illustration de couverture présente trois locomotives voyageant dans l'espace, représentant les membres originaux quittant Chicago pour leur voyage vers les étoiles.

"26 East" présente des collaborations avec Julian Lennon et le co-fondateur de SURVIVOR / IDES OF MARCH, Jim Peterik, qui joue de plusieurs instruments et a poussé DeYoung à travailler sur l'album alors qu'il n'en était pas si motivé.

DeYoung a expliqué à Classic Rock pourquoi "26 East: Vol 2" sera son dernier album: "Il n'y a aucun moyen pour que la nouvelle musique se vende décemment. Quand [mon label] Frontiers m'a demandé de faire un album, je me suis demandé pourquoi je le feraiss Mais ils m'ont convaincu, et j'ai fini par enregistrer 18 titres, et j'en ai écrit environ la moitié avec Jim Peterik. Le label veut tous les sortir, donc il y aura un Volume 2, ce qui sera mon adieu. "

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

DENNIS DeYOUNG - 26 East, Vol. 2 - Chronique - 4.3 out of 5 based on 3 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 829 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • LITTLE AMERICA - Anthology - Chronique

    Fab
    Je possedais à l epoque le vynil ...

    Lire la suite...

     
  • John ELEFANTE – The Amazing Grace

    Eric Berger
    je suis déçu aussi par cet album ...

    Lire la suite...

     
  • CHIP Z'NUFF - Perfectly Imperfect : nouvel album - Heaven In A Bottle : vidéo

    Pilgrimwen
    C'est rare que je commente ...

    Lire la suite...

     
  • Rick CUA - You're My Road - Chronique

    aorgod
    Un bien bel album de rock ...

    Lire la suite...

     
  • VANDEN PLAS - Live & Immortal

    MetalDen
    je l’avais loupé celui-là ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Sep 2021 15:00 - Barjozo
IRON MAIDEN - Senjutsu - Chronique
News
20 Aoû 2021 23:26 - Fab
BITE THE BULLET - Black & White
AOR
08 Oct 2021 15:45 - WALT 42
NIGHT RANGER  - ATBPO - Chronique
AOR
21 Nov 2021 13:00 - Maënora
HEART LINE - Back In The Game - Chronique
AOR
20 Juil 2021 22:20 - Fab
SAVE THE WORLD - Two - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)