0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

madame robert c est pas blanche neige ni cendrillon

Deuxième opus pour ce combo Français, au style Rythm'n'Blues, né en 2016, et, en provenance de la Région Parisienne.

Composé du chanteur Reuno Wangermez (LOFOFORA), du guitariste Julien Mutis (HARVEST BLUES BAND), du bassiste Stéphane Zéna (PARABELLUM), du batteur Fabien Rault (LITTLE ODETTA) et de la talentueuse claviériste Léa Worms, MADAME ROBERT puise son inspiration, non seulement, dans les répertoires des artistes de la Stax ou de la Tamla Motown, mais, également, dans ceux de Nino Ferrer et de Jacques Dutronc.

C'est, en 2018, que sort le premier album de MADAME ROBERT, intitulé "Comme De Niro", et, dans la foulée, le groupe effectuera une tournée d'une cinquantaine de dates avec, comme point culminant, un concert Parisien, donné à La Cigale en Mars 2019.

2021, direction Ecotay-l'Olme, situé dans le département de la Loire (42), en région Auvergne Rhône - Alpes. Là, au Studio E, sous la houlette de Bruno Preynat (Parabellum, Kent; Mickey 3D), le groupe démarre l'enregistrement des nouvelles compositions devant figurer sur le futur deuxième album.

Baptisé "C'est Pas Blanche Neige Ni Cendrillon", l'album finira par sortir le 12 Avril 2024, sur le Label Indépendant AT(h)OME.

Dès l'ouverture, sur le très dansant "Chez Madame Robert", le ton est donné. Une ligne de basse clinquante qui swingue, une break de batterie, des accords d'orgue Hammond, un riff de guitare au style Rock classique, une voix rauque qui distille un texte écrit au second degré, des chœurs en contrechant, un solo de guitare vintage, un passage syncopé, un solo d'orgue Hammond qui groove, une belle densité finale; bref, la plupart des ingrédients, partie prenante de l'univers musical de MADAME ROBERT, semblent bien au rendez vous sur ce très bon titre, o combien, efficace.

Même approche entrainante, d'abord, sur "Parisien", avec son atmosphère très Nino Ferrer, son bon refrain en mode accéléré et son solo de guitare Psyché; mais, aussi, sur l'excellent "A Ciel Ouvert", avec sa guitare wah-wah obsédante, son orgue Hammond bien présent et son refrain fédérateur chanté façon Jacques Mercier (Dynastie Crisis); ou, encore, sur le très dynamique "Les Dancefloors", avec sa ligne de basse bien sculptée, ses chœurs soyeux en harmonie, son solo d'orgue Hammond bien chaud et son intensité finale.

En plus rapide, on est happé, en premier lieu, par "Toutarien", avec son orgue Hammond bien épais, sa ligne de basse soutenue, son refrain entêtant et son solo de guitare enflammé; mais, également, par "L'Effet Pervers", avec son riff 70's bien carré, son refrain accrocheur, son solo de guitare incendiaire et sa montée en puissance finale.

Coté Progressif, dans un premier temps, on savoure "Presley", avec son chant nuancé, sa voix à la Gainsbourg et son climat feutré bien chaleureux; mais, aussi, "Le Dimanche", avec son clavier hypnotique, son chant qui rappelle Jacques Higelin, ses chœurs mélodiques en apesanteur et son solo de guitare bien chromé.

Enfin, en plus enlevé, on se régale, d'abord, sur le superbe "La Fille du Dr Jekyll", avec son riff bien enroulé, son texte scénarisé façon Film Noir, son refrain rageur, son passage lent, son solo de guitare hurlant; mais, également, sur "Irresponsable", avec son intro syncopée, sa ligne de basse chaloupée, son chant mélodique et son refrain élégant.

Bref, vous l'aurez deviné, voilà, un bel album de Rythm'n'Blues à l'énergie communicative, doté de compositions bien ficelées, des textes où la dérision est de mise, et, boostées par des musiciens confirmés qui nous offrent, avec beaucoup de générosité, un ensemble musical plutôt joyeux et chaleureux.

Contrat rempli, donc, pour le groupe MADAME ROBERT qui, avec cet album très réussi, confirme avec talent, tout son savoir faire déjà bien affirmé sur son précédent album.

Pour l'heure, le groupe entend bien reprendre la route pour aller défendre, sur scène, ses nouvelles compositions et en partager les meilleurs moments avec le public.

Alors, en attendant d'aller applaudir MADAME ROBERT près de chez vous, découvrez vite l'univers de "C'est Pas Blanche Neige Ni Cendrillon" qui ne saurait, en aucun cas, vous laisser indifférent. Du vintage qui groove à tous les étages!

John markus
JOHN MARKUS

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Tracklist :
1) Chez Madame Robert

2) Parisien
3) A Ciel Ouvert
4) La Fille du Dr Jekyll
5) Presley
6) Toutarien
7) L'Effet Pervers
8) Irresponsable
9) Les Dancefloors
10) Le Dimanche


Line Up :
Reuno Wangermez (Chant)
Julien Mutis (Guitare),
Léa Worms (Claviers)
Stéphane Zéna (Basse)
Fabien Rault (Batterie)

LabelAT(h)OME
Sortie : 12/04/2024

Discographie :
Comme De Niro (2018)
C'est pas Blanche Neige Ni Cendrillon (2024)


 

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

MADAME ROBERT - C'est pas Blanche Neige Ni Cendrillon - Chronique - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 1383 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • AXXIS - Coming Home - Chronique

    Pilgrimwen
    Je reposte mon commentaire ...

    Lire la suite...

     
  • KING ZEBRA - Between The Shadows - Chronique

    Fab
    pas mal dans le genre mais comme ...

    Lire la suite...

     
  • BLACKTOP MOJO - Pollen - Chronique

    Eric Berger
    Une belle découverte qui ...

    Lire la suite...

     
  • PALACE - Reckless Heart : nouvel album - Girl Is An Angel : vidéo

    Nico
    L'album AOR parfait pour cet ...

    Lire la suite...

     
  • OZ HAWE PETERSSON’S RENDEZ VOUS - Chronique

    Nico
    Vraiment bien avec un style AOR ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

04 Déc 2023 04:01 - Oso Garu, Holy Vier, Patrice Du Houblon, Metalden
Hellfest 2023 - DU 15 JUIN 2023  AU 18 JUIN 2023 - Iron Maiden, Kiss, Motley Crue, Slipknot, Pantera, Def Leppard, Alter Bridge, Skid Row, Within Temptation, Sum 41, Papa Roach, Powerwolf, Clutch, The Cult, The Hu, Myrath ...
Live report
20 Oct 2023 17:30 - Eric Berger
BIG MOUTHERS - New Now - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)