0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

gotthard 13 nouvel et 13eme album studio

Alors les débats sur Gotthard depuis la perte de Steve Lee tournent un peu toujours autour des mêmes choses. La légitimité de Nic Maeder, ses qualités vocales et de fait la qualité des albums qui l’a enregistré avec le groupe.

Personnellement depuis Firebirth en 2012, premier opus de Maeder, j’ai toujours apprécié ce vocaliste que je trouve parfait en remplaçant de Lee qui semblait pourtant irremplaçable. La preuve sur des lives que j’ai pu voir avec lui, deux en l’occurrence sur Lyon et sur le Defrosted 2 ou sa performance est absolument remarquable que ce soit sur les morceaux depuis 2012 mais aussi ceux de Steve Lee. Bref, pour moi ce débat est clos depuis longtemps. Après là ou on peut parler, c’est sur la qualité des albums. Firebirth était pour moi moyen, Bang en 2014 bien meilleur et Silver de 2017 pas mal sans plus. Bref au-delà des performances de Nic, je dirais que le problème avec Gotthard vient plutôt de la qualité des opus. Je trouve que la qualité d’ensemble est un peu trop disparate pour que nos amis Suisses m'énivrent autant qu’ils pouvaient le faire par le passé avec les Open, Homerun ou Lipservice pour ne citer que ceux-ci.

Arrive sur nos platines le treizième album du groupe baptisé 13 !! Et là je dois dire qu’encore une fois, pour moi, le compte n’y est pas vraiment. Pourtant on peut louer le fait que Gotthard essaye de se diversifier en faisant appel à Francis Rossi de Status Quo pour l’écriture de Missteria, aux ambiances orientales, ou bien Eric Bazilian, leader du groupe de pop folk US The Hooters. Pour résumer ce disque, je dirais que deux titres ont vraiment retenu mon attention, en l’occurrence,  No Time To Cry et la superbe balade I Can Say I’m Sorry. Les deux morceaux se suivent d’ailleurs et sont plutôt placés à la fin de l’album. Pour le reste, on navigue pour moi entre moyen et pas bon. Alors moyen avec les titres rock à la Gotthard comme sur Bad News ou Everytime I Die, ou pas bon sur la reprise de Abba (décidemment très à la mode actuellement) SOS, qui était en soit une bonne idee, mais qui s’avère loupée, ou bien Rescue Me, titre de fin très 70’s, à la limite de l’audible.

Bref, Gotthard est rentré dans le rang et c’est vrai que je n’attends plus leurs albums comme avant. Ce n’est plus un évènement en soi, même si le groupe se doit d’être vu en concert. Une déception pour ma part !!! 


Tracklist :
01. Bad News
02. Every Time I Die
03. Missteria
04. 10.000 Faces
05. S.O.S
06. Another Last Time
07. Better Than Love
08. Save The Date
09. Marry You
10. Man On A Mission
11. No Time to Cry
12. I Can Say I’m Sorry
13. Rescue Me
14. No Time To Cry (Demo Version)
15. I Can Say I’m Sorry (Piano Version)



Line Up :
Nic Maeder (chant)
Leo Leoni (guitare)
Freddy Scherer (guitare)
Marc Lynn (basse)
Hena Habegger (batterie)

Label : Nuclear Blast Records
Sortie : 07/12/2018

Discographie :
Gotthard (1992)
Dial Hard (1994)
G (1996)
Hamburg Tapes - Live (1996)
d-Frosted (1997)
Open (1998)
Homerun (2001)
One Life One Soul - Best Of (2002)
Human Zoo (2003)
One Team One Spirit - The Very Best (2004)
Lipservice (2005)
Made In Switzerland - Live In Zurich (2006)
Domino Effect (2007)
Need To Believe (2009)
Homegrown Alive In Lugano (2011)
Firebirth (2012)
Bang (2014)
Silver (2016)

Defrosted 2 (2018)
#13 (2020)

Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL

Comments:

Commentaires   

#3 Pilgrimwen 08-06-2020 11:22
Article réconciliation.

Le pourquoi du comment...

Le confinement a été l'occasion dans mon cas de réhabiliter GOTTHARD post-premier album. En effet, jusqu'ici je ne jugeais les suisses pertinents que sur leur disque Gotthard, sorti en 1992. J'avais pourtant tenté d'autres de leurs productions, anciennes comme récentes, en vain.

Il m'a fallu cette situation sanitaire exceptionnelle pour revoir ma copie. Je suis grand défenseur de l'opus Gotthard, pourtant j'admets désormais idiot de me limiter uniquement à ce dernier. LE déclic a été leur concert en streaming baptisé #13 exclusiv Release-Concert et daté du 13 mars 2020.
Suite à cet intense moment scénique, je me suis écouté en ligne et en boucle leur dernier né #13. Honnêtement, étant restreint dans mes activités et déplacements, l'écoute de #13 s'est avérée fluide et agréable.

Ainsi, après mûres réflexions, je me suis pris au jeu de l'achat sur le site de vente Nuclear Blast Records. Commande pour laquelle j'ai dû me battre bec et ongles car, les services postaux étant en sous-effectifs et ralentis, mon colis initial s'est évaporé dans la nature alors qu'en parallèle La Poste confirmait l'avoir déposé dans ma boîte aux lettres.
Je remercie l'un des employés du SAV de Nuclear Blast Records parce que, grâce à son efficacité et ses compétences, il a obtenu le remboursement du colis perdu et m'a expédié de nouveau l'article.
J'ai enfin reçu le précieux album, plus de de deux mois après commande.
Je ne regrette absolument pas ma démarche, là où un autre aurait baissé les bras. Et je suis heureux de mon acquisition.

#13, top ou flop ?

J'ai quitté GOTTHARD en 2010, suite au décevant Need To Believe. La disparition du chanteur Steve Lee m'a affecté, puisque je le considérais comme l'un des meilleurs vocalistes Hard Rock de ces deux dernières décennies (années 90 et 00). J'ai ainsi doublement perdu l'intérêt pour GOTTHARD.

J'ai retrouvé GOTTHARD en 2020, à travers un plaisant #13. Ce n'est pas le plus réussi de leurs disques, par contre il est admirablement composé. Peut-être un chouïa de remplissage préjudiciable à l'ensemble (c'est l'exichiant en moi qui parle).
En tout cas, le groupe me semble en forme. Cette énergie qu'ils arrivent à diffuser brillamment sur scène, et qui parfois leur fait défaut en studio, comme s'ils butaient à la canaliser convenablement.
Ici, l'ambiance est résolument Hard Rock, véhiculant l'héritage de DEEP PURPLE, voire de sa progéniture WHITESNAKE mais de manière modernisée. Un héritage qui, à partir de Open, s'était cependant dilué pour laisser place à une musique résolument plus Pop, plus Rock Mélodique. Cet héritage est de nouveau perceptible sur des titres comme Every Time I Die ou Man On A Mission.
GOTTHARD nous propose en sus une chanson exotique en Missteria, en collaboration avec Francis Rossi des STATUS QUO, ainsi que la surprenante reprise S.O.S d'ABBA que je trouve convaincante.
10.000 Faces me remémore ce que VELVET REVOLVER composait avant d'entamer sa traversée du désert duquel personne ne sait si un groupe en ressort dès lors qu'il y pénètre.
Better Than Love s'avère du GOTTHARD 100% pur jus. Steve Lee ne renierait pas un tel titre !

#13 est à mon avis de ces opus sympathiques, sans grande prétention si ce n'est d'entretenir la flamme.

Source : https://hardloudndeep-blogzine.blogspot.com/2020/06/gotthard-13.html
#2 Claude Blais 15-04-2020 20:11
Personnellement, c'est le meilleur album du groupe depuis l'arrivé de Nic Maeder! En ce qui me concerne, il était temps que le groupe livre un album digne de leur réputation! Voilà, c'est fait!
#1 MetalDen 15-04-2020 16:53
Plus enthousiaste que Fab sur ce coup là, 4/5 pour moi, un album varié qui évite la linéarité, avec des compos plutôt solides ... à mon gout ! Comment par exemple ne pas citer le formidable et tubesque Better Than Love ou encore Save The Date :roll:

You have no rights to post comments

GOTTHARD - #13 - La chronique du 13ème album studio ! - 4.0 out of 5 based on 3 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 538 invités et aucun membre en ligne

FB RockMeeting

Commentaires

  • DORO dévoile un nouveau titre : Brickwall (vidéo clip)

    terry RM
    Doro ! Excellent !!!!

    Lire la suite...

     
  • MYRKUR - Folkesange

    MetalDen
    Quel dépaysement ! Quelle ...

    Lire la suite...

     
  • ELECTRIC MOB Discharge - Un premier album avec un finaliste de The Voice Brésil

    MetalDen
    Oui belle surprise, oui un ...

    Lire la suite...

     
  • THIN LIZZY - Live And Dangerous - Chronique

    MetalDen
    Merci Phil d'avoir pris le temps ...

    Lire la suite...

     
  • BUTCH WALKER American Love Story

    MetalDen
    Ha Ha ben joué en effet Flyover ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)