0
0
0
s2smodern

Il y avait eu Skeletons in the Closet  en 2003 en live, 10 ans après voici Skeletons & Majesties Live !
Cela fait beaucoup d’albums live, le cinquième depuis 1994, le dernier remontant à 2008, de quoi à provoquer peut être le courroux de certains esprits chagrins,. Dans l’absolu, cela pourrait sembler un peu abuser, mais il faut tenir compte de l’évolution des techniques, en l’occurrence la démocratisation du blu-ray et donc c’est le tout premier concert des allemands en haute définition. Il s’agit de l'enregistrement du concert donné au Z7 à Pratteln en Suisse le 29 Avril 2011, avec encore Dan Zimmermann à la batterie, parti depuis. Ce concert faisait partie de la tournée promo de l’ EP "Skeletons & Majesties , qui présentait des "squeletons", avec Hold Your Ground (de leur  album  Heading for Tomorrow) et Brothers (de l'album Insanity And Genius, et des «Majesties», avec de deux nouvelles versions de raretés, Send Me A Sign (à l'origine sur Powerplant) et Rebellion In Dreamland (à l'origine sur "Land Of The Free" ), dans une nouvelle version acoustique. Et donc en toute logique on retrouve ces 4 titres dans la set-list.

J’ai d’abord écouté le double album live, avec un son superbe, presque du son studio, d’autant que le son du public est mixé très bas. Je n’avais pas vraiment regardé la pochette, et arrivé au 9ème titre, l’hymne
Time To Break Free, une voix inimitable m’a immédiatement interpelé, Mikael Kiske en l’occurrence, qui décidément ajoute une dimension supplémentaire, quel chanteur !

Côté blu-ray, le son prend encore de l’épaisseur avec le 5.1, et l’image bénéficie d’un bon éclairage, un montage dynamique sans excès, avec des travellings, quelques effets de zoom, et suffisamment de caméras, malgré la petite taille du Z7, par ailleurs plein à craquer d’un public enthousiaste. Les 2 squeletons acoustiques sont plutôt réussis, dans la bonne humeur, avec un public participatif pour chanter. A nouveau les points forts sont les titres avec Kiske, l’image le montre très complice sur scène  avec Kai, Rebellion In Dreamland nous vaut un duo entre 2 crooners, annoncent ils avec humour, Frank Martin et Dean Sinatra, et les 2 lascars font un vrai duo, Michael un papier à la main pour les textes, tout en adressant quelques mimiques à Kai. L’apothéose est pour le final Future World, sur lequel Michael Kiske revient pour dynamiter le titre ! Formidable. Vous n’en avez pas assez ? Prenez le train vers Bochum en Allemagne, section bonus, et ça repart, de The Spirit à un Insurrection survolté, en passant par un autre Time To Break Free avec Kiske toujours aussi cabotin qui refait chanter le public. L’image est peut être un poil moins bonne, mais le 5.1  est toujours aussi ronflant.


La dernière section des bonus présente des interviews dans les coulisses, avec entre autres cette question : qu’apporte de plus ce live par rapport à celui du Quebec ? Le groupe argumente sur la set-list et l’âge plus mur du groupe, mais pour ma part, c’est bien l’enregistrement en HD qui constitue le plus, et qui rend le produit indispensable à tous les fans, voire aux autres pour découvrir un groupe au sommet de son art.

 


Tracklist : Line Up :  
01. Welcome
02. Anywhere In The Galaxy
03. Men, Martians And Machines
04. The Spirit
05. Wings Of Destiny
06. Farewell
07. Gamma Ray
08. Money
09. Time To Break Free (avec Michael Kiske)
10. Rebellion In Dreamland (acoustic)
11. Send Me A Sign (acoustic)
12. Dethrone Tyranny
13. Watcher In The Sky
14. Hold Your Ground
15. A While In Dreamland (avec Michael Kiske)
16. Rise
17. Brothers
18. Insurrection
19. Future World (avec Michael Kiske)
Kai Hansen (chant + guitare)
Henjo Richter (guitare)
Dirk Schlächter (basse)
Dan Zimmermann (batterie)

am

 

Label :

Nuclear Blast

Sortie :

30/11/2012

Production :

n/a



Discographie :

Heading for Tomorrow (1990)
Sigh No More (1991)
Insanity and Genius (1993)
Land of the Free (1995)
Somewhere Out in Space (1997)
Powerplant (1999)
No World Order (2001)
Majestic (2005)
Land of the Free II (2007)
To the Metal! (2010)
Skeletons & Majesties (EP 2011)
Master of Confusion (EP 2013)
Empire Of The Undead (2014)

Live :

Power of Metal (1994)
Alive '95 (1996) 
Skeletons in the Closet (2003)

Hell Yeah !!!
The Awesome Foursome - Live In Montreal (2008
)
Skeletons & Majesties Live (2012)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

 

 

 

 

 

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 545 invités et un membre en ligne

  • PAT CAT

Commentaires

  • PRAYING MANTIS Gravity

    MetalDen
    En effet encore une super ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    Fab
    Pas grand chose a rajouter par ...

    Lire la suite...

     
  • HARTMANN Hands on the Wheel

    Fab
    Je suis en parte ok avec la ...

    Lire la suite...

     
  • ROBIN BECK Love Is Coming

    FranckAndFurious
    Pas un spécialiste de Robin ...

    Lire la suite...

     
  • GUS G. Fearless

    FranckAndFurious
    A tort, je pensais que cet album ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    FranckAndFurious
    @Metalden : effectivement la ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    MetalDen
    Pour la référence à Guy Béart ...

    Lire la suite...

     
  • GUS G. Fearless

    MetalDen
    Très bon album ! Rien a ajouter ...

    Lire la suite...

     
  • MUSTASCH - Silent killer

    MetalDen
    Merci Barjozo de rappeler ...

    Lire la suite...

     
  • HELLFEST 2018 - IRON MAIDEN - Nightwish - Megadeth - Mailyn Manson - Accept - Alice In Chains - Iced Earth - Arch Enemy ... 24/06

    barjozo
    @PdH... Alice in Chains est un ...

    Lire la suite...

     
  • Décès de Mark Shelton (Manilla Road) - R.I.P.

    barjozo
    Encore un grand bonhomme qui ...

    Lire la suite...

     
  • CHRIS BAY Chasing The Sun

    MetalDen
    Des 5 albums, je n'ai écouté ...

    Lire la suite...

     
  • GHOST Prequelle

    pascal
    Hahahaha grosse claque live au ...

    Lire la suite...

     
  • JAMES CHRISTIAN Craving

    MetalDen
    En effet il sort de son registre ...

    Lire la suite...