0
0
0
s2sdefault

EUROPE Bag Of Bones

War Of Kings titre par titre d'abord, et la chronique en suivant !
War of kings – 4,5/5
Un titre lourd avec des claviers menaçants, ambiance Black Sabbath, période Tony Martin à cause de la voix mélodique de Tempest, des claviers, le son FM du groupe et un refrain épais mais très accrocheur, où Tempest montre qu'il n'a rien perdu de sa voix – Titre à l'ambiance rare chez Europe, mais qui fait malicieusement son effet  – beau boulot sur les claviers, entre autres - très bon opener

Hole in my Pockets – 5/5
Europe envoie déjà le titre qui bastonne, et nous refait le coup des excellents Ready or not et Beast. Les claviers restent lourds, Norum fait péter la wah wah et le solo bulldozer ; le refrain, quant à lui nous chavire direct – De plus, Tempest se fait vocalement plus agressif sur les couplets, et sur un final énervé. Grrrr ! Que c'est bon !

Second day – 4,5/5
Intro quasi a capela auréolée de discrets claviers qui rappelle l'ambiance du Love to love d'Ufo, suivi par un riff toujours lourd et lent, presque doom : titre atmosphérique à l'ambiance grave, limite mélancolique où Tempest se fait rauque, jusqu'à un refrain sublime qui fait planer sur des nuages ensoleillés – un hit qu'affectionnerait U2 – Norum cherche un peu le solo qui siérait à ce genre de titre, et s'en sort très bien – il lui manque encore un peu de folie – quel superbe refrain.

Praise you – 4,5 /5
Intro guitare hendrixienne, puis bluesy où les claviers prennent modestement le relais : un titre qui me fait penser dans sa progression à Fool de Deep Purple, avec des couplets blues et atmosphériques, pour exploser sur un refrain très rock pas forcément évident, mais qui prend toute son ampleur sur la distance, et sur lequel Haugland martèle ses fûts – Norum nous distille un blues Gary Moorien du plus bel effet – quel feeling ! Les claviers sont distillés toujours dans un juste milieu, pendant que Tempest sait se faire subtil et émouvant, et quel final somptueux de Tempest ! Du bien bel ouvrage que ce blues rock.
J'hésite à le noter 5/5 car j'aimerai avoir la certitude sur son rendu live, mais ce titre est un de mes must.

Nothin' to ya – 5/5
Ca groove bien, limite à la Stormbringer de Deep Purple ; un refrain qui ne lâche plus mon cerveau … exquis ! Norum se la joue à la Cream, Hendrix sur le solo très rock, mais avec des interventions bluesy… Ian Haugland dégomme à tout va : super boulot – Tempest lui, en casse divinement sa voix - encore un refrain de génie – les belles choses font aussi partie de la vie : ''c'est la vie'' aussi.

California 405 – 3/5
Intro purplienne avec un orgue hammond qui fait vibrer votre serviteur ; le riff guitare rappelle un peu Superstitious – le refrain se veut mélancolique, bon, mais un zest décevant car au final, le titre est le plus convenu de l’album. Un titre qui aurait pu figurer sur l'album Out of this World – Norum est encore très bon, même s'il sent que ce n'est pas la peine de sortir le grand jeu sur un titre certes agréable, mais qui fait pâle figure à côté des titres de même ambiance comme Nothin' to ya et Second day. Le titre reste plaisant tout de même, mais devrait me lasser au bout de quelques temps.

Days of Rock'n Roll – 4/5
On œuvre là du côté de MSG et Thin Lizzy : un rock n' roll mi tempo évident mais superbement charmeur, qui fera sauter les foules en concert – sa simplicité et son entrain devraient en faire un classique live

Children of the Mind – 5/5
Titre ambiant avec un riff encore groovy rock. Titre qui surfe entre les Simple song et Out of hand de Deep Purple, avec un refrain terriblement rock valorisé par des claviers, décidément plus que subtils tout le long de cet album, et par une basse du dandy John Leven qui claque. Tempest confirme sa forme vocale – Norum se fait toujours très Creamesque, et on a droit (enfin) à un duel clavier-guitare, où Michaeli nous rappelle qu'Europe pourrait prendre la relève de Deep Purple, s'il allait sur le terrain des duo solo clavier-guitare – C'est encore un titre au refrain peu accessible au départ, mais qui est terriblement machiavélique au final – Encore bien joué Messieurs.

Rainbow bridge - 5/5
Intro claviers orientaux, avec un riff très Steve Morse (Deep Purple) période album Abandon, sauf que si DP a eu du mal à trouver sur cet album des refrains accrocheurs, c'est décidément  le cadet des soucis d'Europe qui nous délivre là encore un refrain qui mettra les poils à votre serviteur – Norum se la joue à la Ritchie Blackmore avec un solo oriental, et d'un lyrisme à pleurer – splendide solo – et mon dieu, que ces premières notes de ce refrain sont irrésistibles.

Angels – 5/5
Intro bluesy convenue pour cette seule balade de l'album qui nous porte avec hésitation vers une ombre de déception … et puis, et puis, et puis … arrive langoureusement ce refrain sensuel sur lequel Tempest se fait Messie : quelle soûl ! Europe nous délivre là un slow de l'amour dont beaucoup de groupes du genre, ont perdu la recette (n'est-ce pas Scorpions ?) … Norum se fait black bluesman : terrible ! Et encore ces claviers qui se font toujours aussi subtils ! Ce n'est pas compliqué : si vous n'avez pas embrassé votre cavalière sur ce slow Titanic, vous pouvez vous reconvertir définitivement comme fan de Slayer. - ça y est je suis amoureux.

Light me up – 4,5/5
Titre récréation où on frôlerait la jam (6'10) si Europe était Deep Purple : voici du Cream – ça rocke blues avec un refrain toujours dans la famille Europe, voire U2 – Ian Haugland se déchaîne à la Ian Paice et John Bonham – ça cogne de tous les côtés ! Titre ambiance très fin 60, on n'est pas loin de remettre les chemises à fleurs, les pattes d'éph., les lunettes à la Chips, et à danser sur du rock dansant notamment sur le break et les refrains … Et ce final où arrive les claviers pour mettre un supplément d'âme en valorisant un long solo final de Norum encore empli de feeling rock blues ! Final où un petit solo de clavier, qu'on aurait aimé beaucoup plus long, vient prendre le relai de ce magnifique solo du guitariste suédois. Ces mecs m'ont donné l'eau à la bouche, j'en veux encore - Titre peu évident mais qui se veut en définitive être un excellent titre où Europe prouve qu'il arrive à un degré de maturité plus que jouissif.

Vasastan – Instrumental – 5/5
Norum nous propose avec talent une ballade qui porte la signature du grand Gary Moore – pas grand-chose à dire : Délicieux, respect et merci

Super job très fouillé des 5 fantastiques ! Ils ont vraiment sculpté cet album minutieusement. Gros gros boulot de chacun.


Ps : j'aime bien la petite reprise sur le final de l'album dont je vous laisse la surprise – c'est très subtil et encore bien vu - je kiffe ces mecs !


***

Europe a déjà montré qu'il avait un grand potentiel avec ses influences digérées et calibrées. Que ce soit Thin Lizzy, Ufo, MSG, Deep Purple, Led Zeppelin, il n'a cessé d'accroître ce potentiel depuis son retour en 2004 avec des albums allant du bon à l'excellent, à la fois bien pensés et variés, et donc avec une maturité quasi insolente.
Si l'album Last look of Eden est le meilleur album de la reformation (meilleur tout court?), cet album devrait se placer aussi très haut dans le cœur des fans.

En effet, il est le savant mix des tubes de Last look of Eden, et du son vintage classic rock blues de Bag of the bones – album de qualité, mais auquel en comparaison des autres albums, il manquait quelques titres forts.

Ici Europe passe encore un cap – jusqu'où iront-ils ?  Ho pas sur le même registre que Last look – est-il possible de faire mieux dans ce registre ? - mais sur un registre beaucoup plus musical, je dirai beaucoup plus vers les mélomanes. Car cet album est très riche en subtilités où le maître mot est le  feeling.
Certes, Europe ne perd pas son talent pour composer des mélodies, et des titres efficaces. Mais il n'empêche que les mecs rajoutent ici des petites touches par ci par là de musicalité : que ce soit la section rythmique, ou des claviers qui interviennent quand et comme il faut - vous rajoutez un chanteur qui en vieillissant, se fait de plus en plus suave, tout en gardant sa belle voix, et un guitariste qui manie à la fois l'efficacité d'un Mickael Schenker (Days of R'R), le feeling d'un Gary Moore (Praise u, Vasastan), et qui commence à toucher à l'espièglerie d'un Ritchie Blackmore (Rainbow bridge), mais qui n'en a pas encore atteint sa folie ; vous obtenez un groupe qui ne cesse de grimper de sommet en sommets dans le classic rock classieux.

Alors le fan de Deep Purple que je suis, aimerais que Norum ait ce grain de folie Blackmorien, et que Mickaeli, aux sonorités à la Don Airey, vienne  provoquer Norum en duel de soli.
Le groupe est probablement ''emprisonné'' par ce format de titre direct et tubesque qui l'empêche plus ou moins d'aller vers des albums plus ''riches'', plus ''progressifs'' (relativisons ce mot), mais aussi parce que le groupe sait que ce n'est pas encore l'heure d'aller sur ce terrain-là, même s'il semble s'y approcher lentement. (Children of the mind – Light me up)

Mais Tempest est un homme intelligent. Il sait mener la barque, et gérer les musiciens du groupe qui mûrissent tous qualitativement. Après 10 albums et 32 ans de carrière, le groupe garde un cap très précis dans la gestion de sa carrière. Quelques indices :

Niveau albums : les influences sont bien marquées, tout en gardant la personnalité propre du groupe. Ils ont conservé leur talent à créer des hits, tout en apportant une touche rock blues qui apporte la crédibilité musicale qu'il leur faisait défaut dans les années 80, aux yeux de certains. Aujourd'hui, Europe a créé une multitude de classiques, et de hits. Que pourraient-ils faire de plus dans ce domaine à moins de faire des concerts de 4h, et faire comme Bon Jovi des concerts best of qui a fini par avoir raison d'un Sambora désireux de davantage de musicalité ?
Pour la prochaine étape, ne pourraient-ils pas s'orienter (enfin?) vers encore davantage de musicalité, d'instrumentalisation, bref peut être davantage vers un univers Deep Purplien, ou carrément vers un genre de concept album Pink floydien, tout en gardant la patte suédoise ?
D'ailleurs, je trouve que cet album est très proche en intention, de l'album Now What ?! Du duo Bob Ezrin - DP, parfumé de Cream.

Niveau image : les pochettes des années 2000 sont loin des pochettes légères des années 80, et le look rockeur dandy est aujourd'hui mieux assumé que dans la période hair métal des années 80.

Niveau tournées : Europe semble se préparer à prendre la relève des dinosaures à la retraite.
Après avoir fait des tournées tête d'affiche dans des salles de 1,500 places, le groupe attaque les zéniths français en première partie de Scorpions, zéniths français où règne aussi DP – tiens donc !  Fait une tournée UK en co-tête d'affiche de BSR, le ''groupe filleul'' à Thin Lizzy ; et s'apprête à se rappeler au bon souvenir des USA. Bref, le groupe balise le terrain en vue de voir plus grand plus tard.

Avec cet album, son catalogue, une fan base qui progresse, l'intelligence gestionnaire et le talent de Tempest, un guitariste et un claviériste qui flirtent avec l'excellence – et qui peuvent faire encore mieux - des fondations rythmiques solides, et des dinosaures bientôt retraités, je parie qu' Europe s'apprête à devenir une future tête d'affiche des festivals, et n'a pas fini de nous surprendre – qui parie avec moi ?
En tout cas, merci Messieurs les orfèvres pour ce bijou, que je classe qualitativement, et non musicalement, (quasi?) au même niveau que Last look of Eden et The Final Countdown.


 



 Line Up :  
 01. War Of Kings
02. Hole In My Pocket
03. Second Day
04. Praise You
05. Nothin’ To Ya
06. California 405
07. Days Of Rock n Roll
08. Children Of The Mind
09. Rainbow Bridge
10. Angels (With Broken Hearts)
11. Light It Up
12. Bonus: Vasastan (Instrumental) - Digi & sortie au Japon uniquement
Joey Tempest (chant)
John Norum (guitare)
John Leven (basse)
Mic Michaeli (clavier)
Ian Haugland (batterie)
am

 

Label : UDR
Sortie : 03/2014
Production : Dave Cobb


Discographie :

 

Europe (1983)
Wings Of Tomorrow (1984)
The Final Countdown (1986)
Out Of This World (1988)
Prisoners In Paradise (1991)
Greatest Hits 1982-1992 (1993)
Rock The Night - best of (2004)
Start From The Dark (2004)
Secret Society (2006)
Last Look At Eden (2009)
Live Look At Eden (2011)
Live At Sheperd's Bush, London (2011)
Bag Of Bones (2012)
War Of Kings (2015)



Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires

  • THE NIGHTS - The Nights

    Chasseur Immobilier
    Merci pour la kro, très bon ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    FranckAndFurious
    ''Unanimisme sur cet album'' ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    MetalDen
    Superbe album, un retour au ...

    Lire la suite...

     
  • BLACK STONE CHERRY Family Tree

    MetalDen
    Pas mal en effet, mais comme ...

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    MetalDen
    Un peu de promotion pour l'outil ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE WALSH Black Butterfly / THE RADIO SUN Unstoppable / DUKES OF THE ORIENT / TRAGIK Tainted

    FranckAndFurious
    DUKE OF THE ORIENT. Quand ...

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    FranckAndFurious
    Merci Markus, ça fait plaisir.

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    John Markus
    Belle chronique qui donne envie ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    FranckAndFurious
    Musicalement, j'accroche bien au ...

    Lire la suite...

     
  • NO ONE IS INNOCENT - LES SHERIFF - LES DESTROPOUILLAVES - Zénith de Pau - 14/04/2018

    John Markus
    Merci Franck pour ton humour ...

    Lire la suite...

     
  • REVERTIGO Revertigo

    MetalDen
    J'apprécie aussi beaucoup Mats ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    Chasseur Immobilier
    Une bombe de chez bombe !!!!

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    Chasseur de biens
    Pas mal du tout, certains titres ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    Nico
    J'y étais aussi ! J'ai beaucoup ...

    Lire la suite...

Connexion

On Line :

Nous avons 397 invités et aucun membre en ligne