0
0
0
s2sdefault

SAXON Thunderbolt

 22 voilà les chevaliers !

Dans ma longue carrière de fans - 35 ans quand même, j'avoue être passé à côté de Saxon.

Ben quoi ? on peut prendre le temps d'aller pisser non ? Bon, c'est vrai que pisser pendant 35 ans, va falloir faire un bilan prostatique. Ben oui, parce que pour moi et Saxon, on n'arrive bientôt au bout du tuyau.

Ce n'est donc pas en connaisseur que j'écris cette ode aux fils d'Odin

Mais est-ce une raison pour ne pas parler de cet album ? Des fois pour informer un autre prostatique coincé aux wc comme moi, ou tout simplement pour interpeller un.e jeunot.e pendant ses moments de trône ? Mieux vaut fan que Jawad. (ça ne veut rien dire je sais, mais t'as bien compris que j'en bavais). Car tout le monde n'a pas la chance d'avoir un pote qui frappe à ta porte des chiottes pour te proposer d'aller voir un de leur concert en 2014. Alors, c'est sûr qu'en 4 ans, c'est dur de refaire son retard, et ce malgré deux concerts et un entraînement intensif de remise à niveau digne des preux chevaliers avant une bataille. C'est donc les oreilles ragaillardies que je quitterai mon trône, lieu propice pour chroniquer aussi un album d'un groupe qui s'inspire des époques chevaleresques, en espérant que je ne remette pas ma culotte à l'envers comme ce bon Roi Dagobert. Et en espérant aussi que ma chro ne soit pas cette matière que Dame Nature nous impose pour nous ramener à l'humilité, même si ce vers caca d'oie aigle de la pochette m'en rappelle la couleur ... Parce que cet album n'en est évidemment pas.


Avec un groupe comme Saxon, tu sais désormais où tu vas tirer à la chasse. Des riffs carrés, une batterie militaire, mais non dépourvu de ce côté gentlemen, que les aristo aiment à mettre en avant pour s'excuser presque d'envoyer les autres à la boucherie à leur place, un chanteur à la voix particulière et fédératrice, entretenue dans la coupe du Grall comme il le démontre encore de belle manière devant Odin, et des solistes en mode archers à la Guillaume Tell, tant dans sa précision que dans sa finesse.

Le groupe pousse ici même l'art de te faire deviner par le nom des titres, quel genre de musiques tu vas y entendre. Avec un titre qui contient le terme « Thunder », tu sais que ça va faire du bruit, que ça va brûler et flasher, surtout quand la mélodie du couplet te rappelle un classique du groupe, dont tu trouveras toi-même le nom parce que je n'ai plus de papier. Donc THUNDERBOLT rappelle d'entrée qu'il vaut mieux sortir couvert.

NOSFERATU est là pour te faire peur, tu l'auras compris. Alors, ya la petite intro au clavier pour te mettre dans l'ambiance ; puis pour t'amadouer, on te berce avec un riff en mode balançoire ou valse, jusqu'à ce qu'un autre riff plus rapide vient te prévenir que le vampire vient de te bondir dessus au cas où tu ne sentirais pas ses canines et son haleine de bouc. Pourtant depuis 100 ans qu'existe ce film, tu devrais être prévenu, espèce de branleur. Heureusement qu'y a papa Biff qui veille au vin … au grain pardon.

Aussi, SNIPER est d'une précision limpide et déferle ses cartouches sans rater, poussant un solo en deux parties : Le moment où tu recharges et le moment qui suit où tu mitrailles avec la précision d'un Mel Gibson dans l'Arme Fatale. Bon, ceci dit, ya un piège dans ce titre : pour moi, un sniper, c'est un gars qui prend son temps pour viser avec assurance et classe , donc en douceur … mais Saxon et les slows, c'est comme Dieudonné et Elie Semoun, ça peut arriver une fois, mais pas deux , ...et puis là, le gars n'est pas un débutant, donc il y va direct au jugé et à la mitraille.

SONS OF ODIN ? Facile ! Odin = Thor = marteau = enclume … donc ça tape fort à un rythme lourd mais sûr.

PREDATOR fait appel a une voix de fluette ...non je déconne ... Un monstre éructe des grolls en duo avec Biff, à faire fuir tout orque du Seigneurs des Anneaux. Donc ça respecte bien l'esprit du film aussi, genre Predator contre Alien ... Tiens ! me suis toujours demander comment ces monstres là avec leur crocs qui dépassent de partout, arrivaient à se rouler des patins ? ... Faudra que Biff écrive une chanson là-dessus un jour pour parer mon incompréhension.

THEY PLAYED ROCK'N ROLL, hommage à Johnny ... zut, pardon, je voulais dire à Lemmy. Tu peux t'attendre donc à du big rock speedé sur lesquels les solistes font très mal ... et c'est ça qui est bon ...ce genre de fessées pourrait d'ailleurs plaire à Laeticia, qui sait ? Ce n'est plus Johnny qui pourra nous le dire, mais peut-être son avocat !? En attendant de le découvrir, Lemmy doit bien s'amuser avec Wendy.

ROADIES' SONG est un un titre hommage à ces bosseurs de la nuit notamment avec ces choeurs toujours prêts à reprendre la route, et ce, même si on les sent enregistrés à l'aube sous la fatigue. Un peu plus de peps sur ces choeurs et la production, aurait été plus probant. Très sympa quand même d'autant que le solo est des plus mélodique.

SPEED MERCHANTS, avec cet intro de bruit de moteur démarre pieds au plancher ; comme tu m'étonnes ! (Soudain un sorcier passe dans le ciel) … ici pas de refrain sophistiqué ; c'est à fond tout droit, pas de virage, pas de dérapage : à Foooooooonnnnd ! Des fois que tu ne voudrais pas t'arrêter payer le péage à ces marchands racketteur. Le titre s'arrêtera donc aussi au frein à main.

Le titre A WIZARD'S TALE ne me fait penser à rien musicalement, mais comme par magie, détient peut-être le refrain le plus ensorceleur de l'album, ... Etc …

Après tout ça, la seule question qui demeure est de savoir si au final les titres tiendront sur la route, ou si dès la moindre tombée de neige ça partira dans le tas ? Après 40 ans de carrière, papa Biff n'est pas encore gâteux et il n'a pas omis de mettre les chaînes dans le coffre de la 104. On n'apprend pas à un Biff à faire des riffaces. (ca ne veut toujours rien dire, mais t'as compris que j'en bavais bis). C'est donc sans connaître les centaines de titres que le groupe a composé, tel un Serge du groupe (dans le langage Saxon, Serge veut dire expert) que je suis sûr à sept cent quarante sept pour cent que je m'éclaterai en concert avec une set-list composée uniquement des titres de ce THUNDERBOLT.

Et si t'es pas d'accord avec moi, si tu penses que je te joue du saxo sur cette chro de Saxon, demande -toi, tel le groupe qui choisit ses titres de chanson en fonction de la musique créé, pourquoi j'ai choisi un tel pseudo. Fais gaffe donc, moi aussi j'ai un côte glaire épais   ;)
Blague à part, tu peux prendre la route sans crainte en direction du disquaire ...mais t'oublies pas tes chaînes ... Tonnerre de viking ! …

Zut je n'ai plus de papier ! Quelqu'un pourrait-il m'en passer ? aidez moi ! je n'ai pas envie d'attendre 35 ans de plus :)

 

Tracklist :

01. Olympus Rising

02. Thunderbolt
03. The Secret of Flight
04. Nosferau (The Vampire Waltz)
05. They Played Rock'n Roll
06. Predator
07. Sons of Odin
08. Sniper
09. A Wizard's Tale
10. Speed Merchants                
11. Roadies'song                     
12. Nosferatu (raw version) 

Line Up :
Biff Byford (chant)

Paul Quinn (guitare)
Doug Scarret (guitare)
Nibbs Carter (basse)
Nigel Glockler (batterie)

Label : Militia Guard Music / EMI.

Date Sortie : 02/02/2018
Production : Biff Byford

Discographie :

Saxon (1979)
Wheels Of Steel (1980)
Strong Arm Of The Law (1980)
Denim And Leather (1982)
Eagle Has Landed - live (1982)
Power And The Glory (1983)
Strong Arm Metal - best of (1984)
Crusader (1984)
Innocence Is No Excuse (1985)
Rock The Nations (1986)
Destiny (1988)
Rock'n'Roll Gypsies - live (1989)
Greatest Hits Live (1990)
Solid Ball Of Rock (1991)
Forever Free (1993)
Dogs Of War (1995)
The Eagle Has Landed - Part II - live (1996)
Unleash The Beast (1997)
BBC Sessions / Live At Reading - best of (1998)
Metalhead (1999)
Killing Ground (2001)
Heavy Metal Thunder - best of (2002)
Lionheart (2004)
The Eagles Has Landed II - live (2006)
The Very Best Of Saxon: 1979 - 1988 (2007)
The Inner Sanctum (2007)
Into The Labyrinth (2009)
Call To Arms (2011)
Heavy Metal Thunder The Movie (2012)
Sacrifice (2013)                          

Battering Ram (2015)              
Thunderbolt (2018)

SITE OFFICIEL

 

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires

  • THE NIGHTS - The Nights

    Chasseur Immobilier
    Merci pour la kro, très bon ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    FranckAndFurious
    ''Unanimisme sur cet album'' ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    MetalDen
    Superbe album, un retour au ...

    Lire la suite...

     
  • BLACK STONE CHERRY Family Tree

    MetalDen
    Pas mal en effet, mais comme ...

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    MetalDen
    Un peu de promotion pour l'outil ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE WALSH Black Butterfly / THE RADIO SUN Unstoppable / DUKES OF THE ORIENT / TRAGIK Tainted

    FranckAndFurious
    DUKE OF THE ORIENT. Quand ...

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    FranckAndFurious
    Merci Markus, ça fait plaisir.

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    John Markus
    Belle chronique qui donne envie ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    FranckAndFurious
    Musicalement, j'accroche bien au ...

    Lire la suite...

     
  • NO ONE IS INNOCENT - LES SHERIFF - LES DESTROPOUILLAVES - Zénith de Pau - 14/04/2018

    John Markus
    Merci Franck pour ton humour ...

    Lire la suite...

     
  • REVERTIGO Revertigo

    MetalDen
    J'apprécie aussi beaucoup Mats ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    Chasseur Immobilier
    Une bombe de chez bombe !!!!

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    Chasseur de biens
    Pas mal du tout, certains titres ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    Nico
    J'y étais aussi ! J'ai beaucoup ...

    Lire la suite...

Connexion

On Line :

Nous avons 314 invités et aucun membre en ligne