0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

rainbow boston 1981

C’est ça la beauté du rock, des instants fugaces perdus à jamais où tout s’est joué en quelques années, parfois quelques mois même…

Quand au printemps 1981 RAINBOW entame une nouvelle tournée US sur l’album Difficult to Cure, il a du faire face au renouvellement complet de son personnel. Exit donc les Ronnie James Dio, Jimmy Bain, Bob Daisley, Graham Bonnet et Cozy Powell, Richie Blackmore qui peut désormais compter sur la fidélité de Roger Glover recrute 2 inconnus d’un coup : Le batteur italo-américain Bobby Rondinelli et le vocaliste Joe Lynn Turner pour inventer une version de RAINBOW moins ésotérique qui se doit d’être plus ouverte au marché américain, sur le papier du moins parce que dans les faits… C’est du baston de tout premier ordre comme le prouve ce live enregistré à Boston le 07 Mai 1981 !

Quand un groupe au sommet de son art déploie sa puissance maximum en quelque sorte… Déjà, on constate le travail d’écriture gigantesque fourni par Blackmore et Glover en amont de cette tournée puisque 50 % du matériel de RAINBOW est renouvelé en l’espace d’à peine 2 ans, comme en témoigne la set-list du soir. Le cohésion du groupe est totale et un Richie Blackmore alors au sommet exhorte ses troupes à se dépasser en permanence: Toujours plus fort, toujours plus haut, toujours plus loin… Quel choc que ce RAINBOW- là comparé à sa version karaoké réactivée depuis 2015 !

Spotlight kid rassure tout de suite, on est au top dès l’entame du concert comme naguère avec Kill the King ( voire Highway Star 10 ans plus tôt ). Le mojo de Blackmore est tétanisant, et vos oreilles s’en souviendront. Dans sa version live, Love´s no friend rescapée de l’album précédent se hisse sans problème au niveau d’autres grands titres du Deep Purple/ Mark II sous l’impulsion sans faille de J.L Turner et d’un Blackmore qui lâche les chevaux dès ce 2ème morceau, et le meilleur reste encore à venir. Existe t’il morceau plus référent que I Surrender ( même si Blackmore ne l’a pas écrit ) pour asseoir la domination éternelle de RAINBOW sur le Hard-Rock mélodique ? Turner impressionne encore sur Man on the Silver Mountain, morceau DIOnisien par excellence. On accède ensuite au sublime avec cette version de 15 mn de Catch the Rainbow: Sur cet hommage respectueux au Little Wing d’Hendrix (exactement les mêmes accords), Richie Blackmore tisse des motifs émotionnels d’une force jusqu’alors inédite et pourtant… Il y en avait en 1981 des très bonnes versions existantes de ce classique de RAINBOW ! Can’t Happen Here nouveau titre sur cette tournée fait mouche avec la précision d’une horloge suisse et Lost in Hollywood tout en overdrive dégomme dans le style typiquement flamboyant du rock baroque de RAINBOW. Je suis moins convaincu par Difficult to cure parce que d’un coup là, Blackmore se prend pour un petit marquis de Canterbury… Étrange cette habitude de se frotter au répertoire classique qui n’en demandait pas tant. La classe rock’n’rollienne de Blackmore aurait suffit amplement à mon avis et le plaisir de goûter à ces keyboards proéminents parfaitement tenus par Don Airey est immédiat. Puis les riffs magiques de Long Live Rock’n’roll, Lazy/ Woman from Tokyo et Smoke on the water signent le final de ce concert dantesque de RAINBOW dans sa formation la plus reserrée, aboutie et conquérante… Du pur génie anglais totalement disparu aujourd’hui, Long live Rock’n’roll !

Tracklist :
1 Spotlight Kid 6:06

2 Love's No Friend 7:53
3 I Surrender 5:47
4 Man On The Silver Mountain 3:42
5 Catch The Rainbow 14:22
6 Can't Happen Here 4:15
7 Lost In Hollywood 5:37
8 Difficult To Cure 6:45
9 Long Live Rock N Roll 4:13
10 Smoke On The Water 6:22



Line Up :
Basse - Roger Glover
Batterie - Bobby Rondinelli
Guitare - Ritchie Blackmore
Claviers - Don Airey
Lead Vocals - Joe Lynn Turner


Label : Purple Pyramid Records
Sortie : 13/05/2016

Discographie :
Ritchie Blakmore's Rainbow (1975)
Rising (1976)
On Stage (1977)
Long Live Rock'n'Roll (1978)
Down To Earth (1979)
Difficult To Cure (1981)
Straight Between The Eyves (1982)
Bent Out Of Shape (1983)
Finyl Vinyl (1986)
Live In Germany 76 (1990)
Stranger In Us All (1995)

Live In Europe (1996)
Live In Munich 1977 (2006)
Black Masquerade (2013)
Boston 1981 (Live - 2016)
Memories In Rock - Live In Germany (2016 - Live)
Memories in Rock II (2018 - Live)

SITE OFFICIEL


Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

RAINBOW - Boston 1981 - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 789 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • KREEK - Kreek - Premier album avec l'ex chanteur de BIGFOOT Antony Ellis

    MetalDen
    Quel plaisir de retrouver ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE - II - Chronique

    Chasseur Immobilier
    J'ai trouvé cet album assez ...

    Lire la suite...

     
  • WORK OF ART - Exhibits

    Laigre
    Je rejoins l'avis de maënora, cet ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. - Retransmission - Chronique

    Laigre
    S'il y a un groupe à suivre ces ...

    Lire la suite...

     
  • Le canal Youtube de RockMeeting HS, victime de Chrystel Camus (CAMUS PROD - Legends Of Rock ) - Parodie de justice dans la réponse de Youtube

    Pilgrimwen
    Microsoft, c'est quand même ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
18 Fév 2021 20:10 - MetalDen
HELLFEST  2021 - Edition annulée !
News
27 Fév 2021 14:24 - Emmanuel Ascher
ALICE COOPER - Detroit Stories  - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)