0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

van halen rising le livre in the club l album live 1975 1976

Temps libre oblige, je veux partager avec vous le fruit de mes lectures récentes dont ce VAN HALEN RISING qui détaille la gestation de VAN HALEN depuis ses jeunes années d’activisme régional en Californie du Sud jusqu’à son avènement mondial en 1978. ..

Greg Renoff un universitaire ricain a retracé mois après mois le parcours de ce groupe fulgurant qui pendant de longues années contre vents et marées dû apprendre son métier dans des fêtes, mariages, bars et autres clubs miteux bien avant le succès global et sa signature tardive chez Warner Bros. Le bouquin est truffé d’anecdotes à peine croyables tant il vrai qu’il était difficile (sinon impossible) de passer après ce jeune groupe inconnu et o combien incandescent. Le pauvre Georges Lynch est même reparti pleurer dans sa chambre quand il a vu VAN HALEN pour la 1ère fois vers 1974.
Et cette manœuvre malfaisante de Phil Mogg qui, après avoir assisté au soundcheck des régionaux de l’étape californienne de UFO le 09 Mai 76 entrepris de tout faire pour saouler les membres de VAN HALEN et amoindrir une performance qui s’annonçait dors et déjà dantesque ! La rage de Michael Schenker qui s’en suivit est restée dans les annales quand il dû constater par lui-même qu’Eddie Van Halen lui avait carrément volé la vedette ce soir-là… Diamond Dave avait pourtant prévenu son entourage : « On va les fumer ce soir les UFO ! ».
Black Sabbath en fera lui aussi les frais quelques 2 ans plus tard, dixit Ozzy Osbourne en Mai 1978: « Nous avions pourtant exigé un groupe de troisième zone en 1er partie de nos concerts ( sur la tournée Never Say Die ). Quand on a découvert le solo de cet Edward Van Halen rapidement enchaîné sur You really got me, on était sonnés par tant de puissance et incapables d’échanger le moindre mot mais une chose était certaine : On était maintenant dans la merde ! ».

C’est vrai que quand EVH révéla pour la 1ère fois Eruption au grand public, c’était comme si des extra-terrestres venaient de débarquer sur terre comme dans la scène culte de Retour vers le Futur: On avait jamais entendu pareille dextérité jusqu’alors. Et quand Gene Simmons le calculateur est parti signer le groupe de Georges Lynch et Mick Brown au Starwood Club d’Hollywood (The Boys- Pré Dokken), il se trouva soufflé par la performance de ce nouveau groupe au nom imprononçable. C’est d’ailleurs Paul Stanley en personne qui a dissuadé Bill Aucoin de signer VAN HALEN (dans le dos de Gene) chez Casablanca Records au prétexte de préserver les intérêts de KISS alors au sommet de sa gloire.

C’est dire la puissance de l’onde de choc à venir qui dès Novembre 1976 inquiétait déjà jusqu’aux plus hautes instances du Hard américain ! On en apprend aussi beaucoup sur l’insécurité émotionnelle d’Eddie Van Halen, inversement proportionnelle à son génie musical ( ce moment de Janvier 1977 où il fond littéralement en larme dans les bras de Dave Meniketti de Y&T…). Mais en cette période durable de vaches maigres, c’est bien la confiance hors norme de David Lee Roth qui sauva VH du désespoir et de l’implosion interne (il ne sera pas remercié de ses efforts, loin s’en faut…). Ce bouquin est aussi une plongée extravagante dans la faune de l’underground du Sunset Strip et ses clubs concurrents ( Garrazi’s, Starwood, Whiskey à Gogo… ) que Van Halen domina de la tête et des jambes de 1974 à fin 77.

Et quand le son accompagne le texte… Et bien c’est l’orgasme assuré ! Le CD non officiel IN THE CLUB propose en effet des extraits de 3 concerts clefs de la période 1975-76 (dont ce Starwood du 01/06/76). Pour pouvoir jouer à Hollywood, VAN HALEN explique qu’il a longtemps été contraint de faire des reprises sans pouvoir proposer son matériel original pourtant bel et bien existant dès 1975 ( House of Pain, In a Simple Rhyme, Fools… ). Le simple fait d’entendre aujourd’hui leurs reprises de ZZ Top, Bad Company, Aerosmith, Led Zeppelin voire même le Man on the Silver Mountain de Rainbow, est foudroyant et j’irai plus loin à ce sujet: Le confort auditif devient secondaire quand la puissance intrinsèque d’un groupe comme VAN HALEN est perceptible de manière aussi directe ! De là à considérer que les artifices des studios cachent bien des misères dans le Rock… On le sait maintenant ni Gene Simmons ni Ted Templeman n’aimaient David Lee Roth au point que ce dernier a même envisagé de le remplacer par Sammy Hagar en 1977 (Templeman avait produit le 1er Montrose de 1973). Et que le premier chercha délibérément à l’évincer ! Simmons le manipulateur avait donc invité VH au concert de KISS au Forum de L.A en omettant soigneusement d’ajouter le nom de Lee Roth sur la liste, une mesquinerie dont Dave saura se venger 6 ans plus tard en faisant subir le même sort à Gene sur la tournée 1984 de VAN HALEN… On ne badine pas impunément avec Diamond Dave, que diable !

Très conscient des enjeux et des forces à l’œuvre, David Lee Roth dû travailler très dur sa technique vocale et ses textes avant l’enregistrement du 1er VH parce que le génie brut de VAN HALEN était là, ne demandant qu’à être capté dans les conditions du live avec des overdubs réduits au strict minimum ! C’est pourtant la créativité et la vision cinématographique de DLR qui imposera VAN HALEN dans ses six premières années absolument magiques. A partir de Mars 1978, les choses vont très vite s’accélérer pour eux : 6 mois de tournée en 1ères parties de Journey, Montrose, Black Sabbath, une mini-tournée au Japon et l’ouverture des Rolling Stones au Silverdome de Pontiac sur la tournée Some Girls ! Puis en 1984 un AC/DC sur le déclin connaitra le même sort que le Sab’ : Il sera littéralement déchu par un VAN HALEN impérial sur toutes les dates du Monsters of Rock de cette année- là.

Vous l’aurez compris cette plongée dans la naissance au monde du groupe fabuleux qu’était VAN HALEN est passionnante, obligatoire même !

Tracklist :
 Live FM Broadcast Recorded At The Golden West Ballroom, Norwalk, CA, 9the May 1976:

  1. Rock N Roll All Nite
  2. Beer Drinkers & Hell Raisers
  3. Summertime Blues
  4. Sweet Emotion
  5. Live For The Music
  6. Hots On For
  7. La Grange
    Live FM Broadcast Recorded At The Starwood Club, Hollywood, CA, 1st June 1976:
  1. On Fire
  2. I'm The One
  3. D.O.A.
  4. Running With The Devil
  5. Ice Cream Man
  6. In A Simple Rhyme
    Live FM Broadcast Recorded At La Canada High School, La Canada Flintridge, CA, 22nd November 1975:
  1. Man On The Silver Mountain
  2. Eruption
  3. House Of Pain (Partial)
  4. Intro To Fools (Partial)


am
Line Up :
David Lee Roth (chant)
Eddie Van Halen (guitare)
Michael Anthony (basse)
Alex Van Halen (batterie)

Discographie :

I (1978)
II (1979)
Women And Children First (1980)
Fair Warning (1981)
Diver Down (1982)
1984 (1984)
5150 (1986)
0U812 (1988)
For Unlawful Carnal Knowledge (1991)
Live: Right Here, Right Now (1993)
Balance (1995)
Best Of - Volume 1 (1996)
III (1998)
A Different Kind Of Truth (2012)
Tokyo Dome Live In Concert (2015)
In The Club (Live 1975-1976 - 2018)

SITE OFFICIEL


Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

VAN HALEN - Rising : Le livre - In The Club : l'album live 1975-1976 - 4.5 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 942 invités et aucun membre en ligne

FB RockMeeting

Commentaires

  • DORO dévoile un nouveau titre : Brickwall (vidéo clip)

    terry RM
    Doro ! Excellent !!!!

    Lire la suite...

     
  • MYRKUR - Folkesange

    MetalDen
    Quel dépaysement ! Quelle ...

    Lire la suite...

     
  • ELECTRIC MOB Discharge - Un premier album avec un finaliste de The Voice Brésil

    MetalDen
    Oui belle surprise, oui un ...

    Lire la suite...

     
  • THIN LIZZY - Live And Dangerous - Chronique

    MetalDen
    Merci Phil d'avoir pris le temps ...

    Lire la suite...

     
  • BUTCH WALKER American Love Story

    MetalDen
    Ha Ha ben joué en effet Flyover ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)