0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

blues pills holy moly chronique review

Troisième opus, pour ce combo, au style Blues-Rock Psychedelique, né en 2011, et originaire d'Orebro, en Suède.

A l'origine, composé d'Elin Larsson (Chant),  Zack Anderson (Basse), Dorian Sorriaux (Guitare) et Cory Berry (Batterie), les BLUES PILLS  puisent leur inspiration dans la musique des Cream, Jimi Hendrix, Led Zeppelin, mais, aussi, Fleetwood Mac, Janis Joplin, ou, encore, Aretha Franklin.
C'est en 2012, que sort un premier EP, intitulé "Bliss". 2013, sortie de "Devil Man", le deuxième EP. La meme année les Blues Pills participent à de nombreux Festivals, dont le Rockpalast de Bonn, en Allemagne, qui donnera lieu à un nouvel EP "Live At Rockpalast".
Juillet 2014, sortie du premier album chez Nuclear Blast. Peu de temps après, le batteur Américain, Cory Berry, quitte le groupe, remplacé par  le Suédois André Kvarnström.
2016, le groupe sort son deuxième opus, baptisé Lady In Gold, et, dans la foulée, grande tournée Européenne en tete d'affiche.
2017, à la fin de la tournée, après 6 années, non stop, le groupe décide de prendre un repos bien mérité. Du coup, Dorian Sorriaux, profite de l'occasion pour sortir un  EP solo avec à la clé, une mini-tournée Européenne.
2018,  alors que les Blues Pills sont prets à se remettre au travail, Dorian décide, finalement, de quitter le groupe, pour un nouveau projet, et, c'est, donc, le bassiste Zack Anderson, également guitariste, qui prend la suite.
2019, les trois membres restant intègrent leur  studio, nommé Lindbacka Sounds, près de Lancke, et, démarre l'enregistrement de ce Holy Moly, avec Zack Anderson aux manettes.

Composé et produit par les trois musiciens, l'album finira par sortir le 21 Aout 2020 chez Nuclear Blast. Dès l'ouverture, sur Proud Woman, le ton est donné. Une guitare qui bourdonne, un gimmick vocal mélodique, un riff saccadé au son 60's qui se durcit façon 70's, la voix nasillarde et puissante d'Elin Larsson qui déclame un refrain efficace et qui termine le morceau à la manière d'Aretha Franklin.
Bref, on reconnait bien, là, la marque de fabrique, estampillée: Blues Pills. Même approche sur Dreaming My Life Away, avec son bon refrain, son solo de guitare fuzzy, à la fois chaud et incisif, mais, aussi, sur Kiss My Past Goodbye, avec son super gimmick vocal, son riff de guitare en mode wah-wah, rythmé par les breaks fracassants d'André Kvarnstrom. En plus rapide, on est happé, en premier lieu, par Low Road, avec la voix colérique d'Elin Larsson, et, le bon solo de guitare distillé à la wah-wah, ensuite, par le très gallopant, Rhythm In The Blood, chanté avec force par une Elin Larsson déchainée suivi d'un solo de guitare à la Tony Iommi, ou, encore, par Bye Bye Birdy, avec son refrain fédérateur et son final Psychédélique.
Dans un style plutot Soul façon 70's, on se régale, d'abord, sur California, avec son style à la Joe Cocker sur lequel Elin Lasson performe à la manière de Janis Joplin, mais, aussi, sur Wish I'd Know, meme ambiance Cocker/Joplin, avec, en plus, un très bon solo de guitare à la Cream, signé Zack Anderson. En plus Progressif, on savoure, d'abord, l'excellent Dust, avec son intro lente où la voix d'Elin se métamorphose, son refrain fédérateur, et, son superbe solo de guitare Fuzzy très inspiré, puis, ensuite, le très mélodique Song From A Mourning Dove, avec la voix douce d'Elin qui frole le timbre de Kate Bush avant de monter en puissance, sans oublier le final qui rappelle, un peu, celui du "I want You (She's so Heavy)" des Beatles. Enfin, coté Ballade, on a droit au très limpide, Longest Lasting Friend, où la voix aérienne et harmonieuse d'Elin parait en suspension sur les arpèges de guitare égrainés avec délicatesse par Zack.

Bref, vous l'aurez deviné, voilà un troisième opus particulièrement abouti avec 11 compositions sublimes, chaudes et mélodiques où le groove et le vintage sont omniprésents, à tous les niveaux et tout au long du disque. Alors que le départ du guitariste Breton, Dorian Sorriaux, pouvait laisser supposer un probable retour difficile des Blues Pills, voilà qu'à l'arrivée, c'est tout le contraire qui se passe.
Le fait de ne rester qu'à trois pour composer l'album, de le produire à trois, d'enregistrer dans leur propre studio,  le tout en déployant une énergie de tous les instants, palpable dans la voix et leur musique, aura finalement payé, et, surtout, resseré les liens du groupe, plus solidaire que jamais. C'est, donc, un retour gagnant pour les Blues Pills qui avec cet Holy Moly, probablement leur meilleur album à ce jour, franchissent un palier supplémentaire sur l'échelle de Richter de leur style musical qui, véritablement, les propulse vers les plus hauts sommets. Inutile de dire, qu'au sein du groupe, l'impatience est grande pour retrouver la scène et les Fans, si possibilité il y a, malgré les contraintes sanitaires. Si c'était le cas, c'est Kristoffer Schander, déjà présent dans les vidéos, qui tiendrait la basse.

Alors, en attendant de pouvoir, un jour, les applaudir sur scène, dès maintenant, découvrez cet Holy Moly qui ne devrait pas vous laisser indifférent. Un véritable régal à écouter en boucle!

Tracklist :
Disc 1
1 - Proud Woman
2 - Low Road
3 - Dreaming My Life Away
4 - California
5 - Rhythm In The Blood
6 - Dust
7 - Kiss My Past Goodbye
8 - Wish I'd Known
9 - Bye Bye Birdy
10 - Song From A Mourning Dove
11 - Longest Lasting Friend
Disc 2
Liste des titres
1 - Bliss
2 - Astral Plane
3 - Devil Man
4 - Little Sun


Line Up :
Elin Larsson (chant)
Zack Anderson (guitare)
Kristoffer Schander (basse)

André Kvarnström(batterie)

Label : Nuclear Blast
Sortie :  19/06/2020




blues pills holy moly le nouvel album proud woman le single en avant premiere

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

BLUES PILLS - Holy Moly! : Chronique - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 980 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    Fab
    UN DES ALBUMS AOR DE L ANNEE A ...

    Lire la suite...

     
  • ENUFF Z'NUFF - Brainwashed Generation - Chronique

    Seb.Roxx
    Au passage, le titre avec Donnie ...

    Lire la suite...

     
  • MARK SPIRO - 2+2=5 Best Of + Rarities - Chronique

    Seb.Roxx
    j'ai acheté l'objet mais pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)