0
0
0
s2sdefault
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

HARD LOVE Pasion

 

Histoire d’écrémer un peu mon IPod qui commence à être largement plein, j’ai décidé encore une fois de chroniquer plusieurs opus d’un seul coup.


 

Ne les considérant pas comme des monuments de 2016, je trouvais quand même intéressant de les évoquer car il y a des bons trucs dedans.
On commence une fois n’est pas coutume par un combo Espagnol qui de surcroit chante en langue de Cervantès. Le groupe c’est Hard Love et l’album Pasion. Alors plusieurs choses à dire dans le sens ou on sent un potentiel intéressant derrière ce jeune groupe. Bon, pour ceux qui sont allergiques à l’Espagnol, passez votre tour car ça sonne quand même bizarre. Une fois passé cette barrière on décèle quand même de grosses qualités mélodiques chez ce groupe sur à peu près 1 titre sur 2. En effet, on est par moment sur du bon hard qui n’est pas ma tasse de thé et ensuite on plonge plus sur de l’AOR et là sans être génial c’est plutôt pas mal comme les Ladron De Suenos ou bien Jamas Te Olvidare pour ne citer que ces deux-là. La construction des titres est assez basique mais la langue plus la fraicheur de ces gars font qu’on passe un bon moment tout de même.




am

 

 

 

ROONEY Washed Away

am

 

En 2011 sortait le premier opus de Soul Seller chez Avenue Of Allies, Back To Life. J’avais plutôt été emballé par cet essai même si je trouvais la plupart des titres un peu long. Pour Matter Of Faith le second album qui sort cette année, nos amis ont changé une bonne partie du groupe dont le vocaliste. Franchement, sans être la non plus un chef d’œuvre absolu car les compos sont un peu disparates en qualité, je dois dire que c’est franchement pas mal. Des cotés bien rock comme sur Tide Is Down mais aussi d’autres nettement plus soft et mélodique comme sur Get Stronger. Le groupe manie parfaitement les claviers en tentant des intros très synthés ou d’autres très pianos pour nos entrainer sur des terrains plus rock ensuite. Là aussi, on sent un potentiel certains pas totalement développé mais qui ne demande que ça.

 



 

 

 

JETT BLAKK Rock Revolution

 

 

 am

 

3ème mini chronique avec le premier album des Américains de Jett Blakk, Rock Revolution. Pas de véritables références pour ces types si ce n’est d’avoir en producteur Mitch Malloy et ça s’entend. Ceux qui ont appréciés le dernier essai du blond aux cheveux long, Making Noise prendrons plaisir je suis sûr avec ce Jett Blakk même si tout n’est pas du même niveau. Un bon chanteur, des compos rock plus ou moins bonnes mais quand elles le sont cela donne Rock Révolution ou Let Love Win et là on prend du plaisir. Des guitares tantôt rock, tantôt blues pour un essai à découvrir même si là aussi, on est pas devant un incontournable. 

 



CORNERSTONE Réflexions





am

 
Le premier solo du chanteur de Snake In Paradise ou Company Of Snakes, Stefan Berggren se nomme Stranger In A Strangeland. J’ai toujours aimé ce vocaliste qui peut tout chanter. Là il nous propose quelque chose de très très personnel très ancré dans les années 70. Si vous aimez Led Zep, Bad Co, Free alors vous allez y trouver aisément votre compte. Pour ma part, j’ai adoré certains titres comme le morceau d’ouverture aux guitares sèches magiques sur tapis de cordes ou bien Keef Song totalement dans un trip Bad Co. Ah si tout avait été de ce niveau …Hélas il y a d’autres morceaux ou j’accroche moins comme Stranger In Strangeland bien trop 70’s avec ce côté psychédélique trop zarbi pour moi même si le refrain essaye de se rattraper aux branches. Berggren est un peu trop à mon gout dans l’exercice de style en essayant de faire comme ses glorieux ainés. Il n’en demeure pas moins que cet essai est intéressant à bien des égards et mérite votre oreille. Je suis certains que ça plaira à certains que je connais…


 

ROCK WOLVES





am

 

 Avant Dernier de cette petite sélection les Allemands de Rock Wolves. Un nouveau projet ou on retrouve Michel Voss leader de Demon Drive, Casanova ou Silver pour ne citer qu’eux et déjà présent dans Phantom 5 sorti cette année chez Frontiers plus l’ex batteur des Scorpions Herman Rarebell plus le bassiste Stephan Hinze. Voss a toujours été un mystère. J’aime la voix de ce type, j’aime parfois sa façon de composer et sous d’autres aspects je ne le suis plus. Je ne le suis pas sur Silver qui proposait des superbes titres mais en embauchant Gary Barden pour le chant c’était la cata. Je ne le comprends pas quand il va pour moi sur des projets bancals comme le Phantom 5 d cette année et à côté de ça il est capable de choses étonnantes comme certains albums de Démon Drive ou Casanova. Rock Wolves est un peu le condensé de tout cela. D’un côté des supers titres comme Rock For The Nations, The Blame Game ou bien la reprise du What About Love d’Heart et puis des titres nettement moins bons comme Surround By Fools ou Out Of Time. C’est le jour et la nuit et ça donne à l’arrivée un opus bancal comme la carrière de Voss.

 

 

CTP Now And Then





am

 

 

On termine par CTP et Now And Then. C T P pour ceux qui l’ignorent veut dire Christian Tolle Project du nom du guitariste Allemand qui est la tête pensante du projet. Comme Fréderic Slama et AOR , il réunit différents vocalistes pour proposer cet opus aux styles et au niveau très différents. Inutile de vous dire qu’il y a des titres qui ne me conviennent pas du tout car trop hard comme Dumped ou Magic Pudding interprété par Michael Voss et John Cujpers de Praying Mantis. Par contre quand cela devient plus mélodique alors là c’est la régalade comme sur Real Thing de John Parr ou le très Westcoast Taking A Risk magnifiée par Rick Riso. Et c’est comme ça tout le long de la galette avec des moments insupportables pour moi comme Enemy toujours John Cujpers et d’autres moments de grâce comme le superbe Changes de Philip Bardowell. Tollé a le don de jouer avec mes nerfs et pratique l’éclectisme à l’extrême. Quand c’est bon ça l’est vraiment le contraire est vrai également. J’avais déjà eu le même sentiment avec son album de 2005 The Real Thing, j’étais passé à côté de celui de 2012 The Higher They Climb, ce Now And Then me ravit et m’énerve à la fois. Pour finir à noter quand même que le type est loin d’être un manche avec sa gratte. Attirant tout de même…   3.75 étoiles



 

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 1203 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

     
  • THE SEA WITHIN Same

    MetalDen
    A la fois complexe et mélodique ...

    Lire la suite...

     
  • VULCAIN Vinyle

    barjozo
    Du bon, du très bon Vulcain!

    Lire la suite...

     
  • VIXEN Live Fire

    barjozo
    En accord total avec Fab ...sur ...

    Lire la suite...

     
  • AIRRACE Untold Stories

    MetalDen
    J'ai aussi adoré cet opus, très ...

    Lire la suite...

     
  • CLUTCH - Book Of Bad Decisions

    MetalDen
    Oui notre hexagone franchouillard ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles