0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

MICHAEL LEE ADAY alias MEAT LOAF est un monstre sacré dans l'histoire du Rock.

 Depuis Bat Out Of Hell, sortie en Octobre 1977, l'année de mes 10 ans, sa carrière a connu des hauts et des bas, en particulier à la fin des années 80. Mais un nouvel album de cet artiste hors norme représente encore aujourd'hui, un certain événement. J'avoue que j'étais complètement passé à côté du dernier opus, Hang Cool Teddy Bear, sorti en 2010.

Les chœurs légers qui débutent All Of Me, sont de bonne augure, surtout que le morceau regorge d'une belle mélodie au piano. Fall From Grace, au refrain fracassant, nous apporte la preuve que la musique de l'artiste a su se renouveler de manière efficace et ambitieuse. The Giving Tree, alterne un rythme plus marqué avec un zest de soul, mâtiné par des chœurs joviaux. Je passerai sur Mad Mad World et Stand In The Storm, car leurs passages rap m'horripilent au plus haut point (désolé, mais moi le Rap je n'aime pas du tout). Party Of One, Live Or Die, avec son intro au violon, sont 2 titres où la rythmique se fait plus lourde, plus hard et cela fait plaisir à entendre. California Dreamin, est la seule reprise de l'album, la fameuse chanson des THE MAMAS AND THE PAPAS, est ici dans une version tout simplement grandiose. L'utilisation du saxophone apporte une couleur supplémentaire à ce titre qui, ici, monte crescendo, pour un final grandiloquent. Another day calme le jeu et propose une ballade où le piano se taille la part du lion. Le mid-tempo est à l'honneur sur 40 Days, les chœurs et la guitare omniprésents donnent de l'ampleur à ce titre de prime abord anodin, mais qui se découvre au fil des écoutes. Our Love And Our Souls, est un duo avec PATTI RUSSO, une habituée de la maison qui nous enchante avec sa voix chaleureuse, ponctué par un piano et une guitare acoustique souverains. Pour finir, nous avons Blue Sky, formidable titre calme empreint d'un certain lyrisme, qui vous prend littéralement aux tripes avec sa montée de basse/batterie/chœurs.

Un disque dans lequel j'ai eu du mal à entrer, mais que j'ai su apprécié à sa juste valeur au fil des écoutes. L'univers musical de Hell In A Handbasket est un véritable labyrinthe, où plusieurs styles s'entrechoquent. Il me rappelle, un peu pour cela, le dernier ALICE COOPER.

Cet album est pour l'instant disponible uniquement en Australie, où le chanteur doit donner des concerts. La sortie mondiale est, quant à elle, prévue en Février 2012.

En conclusion, je voudrais remercier Metalden et John Markus, pour leur soutien et les messages qu'ils m'ont envoyés, afin de pouvoir écrire cette chronique de la façon la plus objective possible.

 

Tracklist :Line Up :  
01. All Of Me
02. Fall From Grace
03. The Giving Tree
04. Mad Mad World/The Good God
Is A Woman And She Don't Like Ugly (feat Chuck D)
05. Party Of One
06. Live Or Die
07. California Dreamin' (feat Patti Russo)
08. Another Day
09. 40 Days
10. Our Love Our Souls (feat patti Russo)
11. Stand In The Storm (feat Lil Jon, John Rich, Mark McGrath)
12 Blue Sky
Meat Loaf (chant)
Paul Crook (guitare)
Randy Flowers (guitare)
Justin Avery (clavier)
Danny Miranda (basse)
John Miceli (batterie)
am

 

Label :Sonny Music 
Sortie :2012
Production :n/a


Discographie :

Bat Out Of Hell (1977)
Meat Loaf (1979)
Dead Ringer (1981)
Midnight At The Lost And Found (1983)
Bad Attitude (1984)
Blind Before I Stop (1986)
Live At Wembley (1987)
Bat Out Of Hell II : Back Into Hell (1993)
Heaven And Hell (1994)
Welcome To The Neighborhood (1995)
Rock'n'Roll Hero (1995)
Live Around The World (1996)
Two Out Of Three Ain't Bad (2002)
Couldn't Have Said It Better (2003)
Bat Out Of Hell III : The Monster Is Loose (2006)
Hang Cool Teddy Bear (2010)
Hell In A Handbasket (2012)


Liens multimédia - videosSITE OFFICIELMYSPACE

 


 


 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#3 MetalDen 27-11-2011 13:14

Eric avait eu une première écoute peu réceptive, c'est vrai que son peu d'enthousiasme m'avait surpris, je le lui avais signalé, il y est revenu, et sa chronique montre que cela en valait la peine.

C'est souvent le cas pour ma part, le 1ere écoute est un cap a franchir, la 1ere impression n'est pas toujours la bonne ! Et à fortiori avec un album qui transgresse les styles, jusqu'à toucher au rap ! Contrairement à Eric, j’apprécie ces deux titres un peu "rappés", tout est dans le dosage, et là ça me va, tout comme Aerosmith l'avait fait il y a déjà longtemps, ou plus récemment Waltari.

J’apprécie aussi, comme le nouvel Alice Cooper (la comparaison d'Eric est on ne peut plus pertinente), ce voyage dans les styles, quand c'est maitrisé comme cela peut l'être avec ces deux artistes, cela s'apparente à un best of sans aucune redites, je préfère même ce type d'albums très varié à certains opus de pur AOR ou de pur heavy qui répètent 10 fois la même combinaison, à la perfection mais jusqu'à l'ennui ! Surement pour ça que j'ai atteri dans l'eclectisme de RockMeeting/Crossrocks !
Et là le grand écart est parfaitement réussi entre un live And Die aux riffs très metal au très calme Another Day, ou en effet le piano est roi, avec le chant de Meat qui prend toute sa dimension. Bref encore un grand album pour Meat Loaf, qui nous habitue à des RDV de très grande qualité !

#2 Maënora 21-10-2011 13:24
Le rap s'invite parfois chez nos anciens ... Michael Bolton ; l'a fait et ça sonne correct. Et Meat Loaf, fait partie des grands ; des gros aussi ... mais des grands du rock ! Pour moi, le rap est à la musique ce que la m...urbation est à la reproduction ! Un génocide musical, ils ont contribué a écarter les musiciens du devant de la scène pour mettre de ... l'électronique, sans parler du reste. Donc chez moi il y a une rape à fromage ; mais pas de Cds de beugleurs ! Mais ... je ne dirai jamais : jamais ;-) Tout évolue ...
#1 Alexis 20-10-2011 01:00
La sortie mondiale est prévue pour 2012 mais pour le moment, Meat Loaf ainsi que sa maison de disques attendent les résultats des ventes de ce dernier en Australie avant de  le sortir ailleurs.
Je tiens juste à signaler qu'il y a 2 titres où il y a un rappeur qui chante par moments. Je suppose que c'est dû au label Sony Music qui a voulu cela, ce n'est pas dans l'habitude du chanteur de proposer un rappeur, enfin en tout les cas, c'est la première fois que j'en entends un dans un album le concernant.

Je laisse le soin aux chroniqueurs du site le soin de réaliser une bonne chronique sur ce nouvel album de Meat Loaf.

Il est disponible ICI.

You have no rights to post comments

MEAT LOAF Hell In A Handbasket - 4.3 out of 5 based on 3 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 970 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • R.I.P. EDDIE VAN HALEN - Le guitariste est mort à l'âge de 65 ans des suites d'un cancer

    MetalDen
    Il devrait ! Immense perte en ...

    Lire la suite...

     
  • R.I.P. EDDIE VAN HALEN - Le guitariste est mort à l'âge de 65 ans des suites d'un cancer

    Firefly
    Putain de cancer, il va nous ...

    Lire la suite...

     
  • CHRIS ROSANDER - King Of Hearts - Chronique

    Eagles05
    Merci pour cette excellente ...

    Lire la suite...

     
  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)