0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

ayron jones last temptation magny le hongre file 7 25 11 2022

Depuis quelques temps, on ne parle que de lui. En effet, le jeune prodige de la guitare, natif de Seattle (il y en a eu un autre, bien avant lui), a sorti trois albums dont on a dit le plus grand bien.

Intitulés Dream (2013), Audio Paint Job (2017) et Child of the State  (2021), ces réalisations lui ont permis de se faire un nom puisque les Rolling Stones lui ont demandé d'assurer la 1ère partie sur leur tournée estivale 2022. Avant cela, avait été annoncée une belle tournée française dont voici les dates :
3 juin : Festival Papillons de Nuit
4 juin : Les Cuizines (Chelles)
5 juin : La Sirène (La Rochelle)
7 juin : L’Ecluse (Toulouse)
8 juin : Le Transbordeur (Lyon)
25 juin : Hellfest Open Air Festival
29 juin : Festival de Nîmes
13 novembre : La Cigale (Paris)
Entre-temps était venue se rajouter cette date du 25 novembre à Magny le Hongre en compagnie de Knuckle Head et Last Temptation (un nouveau groupe monté par Farid Medjane, ex-batteur de Trust).
Désirant pour 17 petits euros me rendre dans cette commune sise à quelques encablures des parcs Disney, je brave encore et toujours les bouchons de la A4 (l'autoroute de l'Est). Le trafic est tellement chargé que lorsque j'arrive, Knuckle Head se trouve être en train d'interpréter les derniers titres de son set. Dédé est déjà là. Knuckle Head offre un rock alternatif bien enlevé. Bien sympa à la première écoute mais il me sera difficile de me faire une idée précise de ce groupe que l'on dit prometteur.

C'est au tour du groupe où officie Farid Medjane d'investir la scène du File 7. Proposant un hard rock très typé 80's sans grande originalité via les titres de son 2ème opus Fuel For Your Soul, Last Temptation réussit à mettre le public dans sa poche et ce, grâce à un chanteur, fan de Thin Lizzy grâce au tee-shirt qu'il porte. Butcho Vukovic qu'il s'appelle, se montre pour le moins très démonstratif en faisant participer activement l'assistance. Le guitariste Peter Scheithauer, et ce, malgré des compétences que je ne saurai remettre en question, a un son beaucoup trop saturé à mon goût. Je me suis demandé si j'allais acheter l'album mais finalement, je me suis rétracté. Un bon concert, voilà tout. Alors, j'ai juste un p'tit souci avec Farid, c'est qu'il s'engage dans de multiples projets qu'il ne concrétise jamais. Après Trust, il y a eu les excellents Handful Of Dust et leur album éponyme superbe puis plus rien, un album que j'ai soutenu sur les deux forums que j'administre, me rendant même à sa release party. Le batteur réapparaît plus tard avec Buzz et là, je suis vraiment déçu à l'écoute de l'album que j'ai acheté et ce, dans un unique but, soutenir le Farid. Et puis de nouveau, cela s'arrête pour reprendre avec Last Temptation. Je lui souhaite néanmoins toute la réussite qu'il mérite.

Il est temps pour celui qu'on est venus voir de nous montrer de quel bois il se chauffe. Dix minutes avant le show alors que les roadies procèdent aux dernières vérifications, le guitariste Matthew Jacquette, le bassiste Bob Lovelace et le batteur Bobbi Jimmi plaisantent avec les spectateurs du 1er rang. Mais alors, je puis vous assurer que nos joyeux lurons ne sont pas du tout stressés sachant qu'ils ont un show à faire. Ca rigole bien alors que tout le monde attend impatiemment le H(Ayron) de la soirée. Bonnet vissé sur la tête, il apparaît enfin sur une version incandescente de Boys From The Puget Sound suivie d'autres déflagrations qui ont pour nom Emily et Supercharged.
Sur chaque titre, Bob et Matthew font les pitres, le premier venant taquiner à la fois Ayron et Matthew tandis que ce dernier, de son côté, esquissant un malicieux sourire, s'arc-boute brutalement tel un pantin désarticulé. L'ambiance est à la rigolade et les deux musiciens ne cessent également de venir taquiner le public à droite et à gauche. Bref, on n'a pas envie de se prendre au sérieux et même, Ayron, le plus sérieux de tous, se demande certainement s'il a bien fait de recruter ces joyeux trublions. lol

Le groupe s'engage ensuite sur le terrain des reprises via un Breed de Nirvana. Un hommage appuyé au regretté Kurt Cobain. Sans aucun doute. N'ayant jamais été fan du mythique combo, je ne saurai dire si la cover a été bien exécutée. On va dire que oui. Laughing Energie, riffs incendiaires, lights magnifiques, tels sont les savoureux ingrédients de ce show tellurique, Ayron s'appropriant la majorité des solos.
A un moment donné, Matthew balance un médiator suscitant l'hystérie dans le public notamment chez une jeune femme qui, prête à tout pour l'obtenir, s'agenouille frénétiquement............entre les jambes des spectateurs.......C'en est presque gênant. Dédé, connu pour être bon prince, s'empresse de ramasser le "Précieux" pour le mettre dans la main fluette de la belle. Une idylle allait-elle naître entre les tourtereaux ? Seul l'avenir nous le dira. Laughing
L'Ayron, de toute évidence, ne peut faire ensuite l'impasse sur Free, un titre presque devenu un classique depuis sa sortie en 2020. A ce propos, lorsque j'ai évoqué le sujet avec ma fille aînée, celle-ci se fendit tout de go d'un virulent "Mais, Papa, je le connais, ce morceau !!!!! Pourquoi, tu ne m'as pas dit que tu allais voir ce concert ?
-Moi : Bah je ne savais pas que tu connaissais cet artiste..... Shocked Laughing"
Père indigne, je le fus sur le moment, me disant que la prochaine fois, je lui en ferai part.
Après un Take Your Time et un Hot Friends d'excellente facture, le quartet enchaine sans temps mort sur un très beau Baptized In Muddy Waters suivi de Mercy que bon nombre de fans ici présents attendaient. La Bande à Ayron s'éclipse rapidement après un superbe Take Me Away pour revenir presque immédiatement sur un émouvant My Love Remains.

A seigneur, tout honneur !!!!!! Ayron, pour conclure ce show avec maestria, entame une pièce maîtresse de son Maître spirituel à savoir Jimi Hendrix. C'est un Voodoo Child d'une bonne dizaine de minutes qui vient mettre un terme et ce, de la plus belle des façons, à ce magnifique concert.

Bravo Monsieur Jones. Bravo également à ses musiciens qui l'accompagnent notamment Matthew qui est doté d'un sens du groove et du riff incroyable. Bravo aussi pour leur disponibilité en fin de concert car même une fois le show terminé et les lumières rallumées, nos amis n'ont pas envie de partir et continuent de plaisanter avec certains spectateurs. Première fois que je vois ça. Nous reverrons tout ce petit monde pour une séance-photos fort sympathique. Messieurs, merci pour ce super moment. Revenez quand vous voulez !!!

walt
PHIL
93 LIZZY
Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Ayron Jones Setlist File 7, Magny-le-Hongre, France 2022



Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

AYRON JONES , Last Temptation, Knuckle Head - Magny le Hongre - File 7 - 25/11/2022 - 4.5 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 1114 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • VIOLET - Illusions - Chronique

    Fab
    Moi j'ai beaucoup aimé, très ...

    Lire la suite...

     
  • LOUD SOLUTION - Throwback - Chronique

    aorgod
    Nous sommes dans les années 80 ...

    Lire la suite...

     
  • SATIN - Appetition - Chronique

    lheureux pascal
    en effet super album, d'un ...

    Lire la suite...

     
  • BLACK PAISLEY - Human Nature - Chronique

    lheureux pascal
    bonne chronique qui m'a permis ...

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE - The Shadows Ball

    lheureux pascal
    hâte d'écouter ca en anglais. en ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

30 Sep 2022 16:15 - Marin Mantaux
TRUST - Propaganda : nouvel album
News
29 Avr 2022 12:00 - MetalDen
RAMMSTEIN - Zeit : nouvel album
News
30 Oct 2022 12:30 - Fab
JOURNEY - Freedom : nouvel album
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)