0
0
0
s2smodern

GEYSTER With All Due Respect / BUCKINGHAM Mc VIE

Avec mon déménagement, j’avoue avoir pris un peu de retard sur les chroniques que je m’étais engagé à faire et qui finalement sont passées un peu à la trappe.

Avec ces deux nouveaux albums, je vais continuer à essayer de rattraper mon retard même si je serais encore loin du compte.  On commence par le nouveau GEYSTER, With All Due Respect. Je ne rate jamais une sortie du projet de Gaël Benyamin et donc de fait encore moins celui-ci. Pourtant le tryptique Knight Games sorti en 2015 m’avait laissé partiellement sur ma faim. Trop de titres disparates en qualité qui faisait que je me chopais une tendinite aux doigts à force de changer de plages musicales.  Il y a toujours une sorte de concept derrière les albums de Geyster, ici  ce sont les duos avec des voix féminines. J’avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dans cet essai qui  pourtant sur la longueur se révèle très intéressant. Comme souvent avec Geyster, c’est un album d’ambiance. Ambiance dans le sens  ou la musique proposée semble légère et flotter dans l’air et nous donne une impression de zénitude totale. On sait avec quelle musique Gaël a été bercé !!! On sait aussi qu’il apprécie la scène électro Française comme Phoenix quand on écoute des titres comme Easy qui ouvre le bal de façon rythmée. Autrement, on se balade tout au long de l’album se rappelant Hall And Oates période She’s Gone sur le très bon Emily, on réentend avec gourmandise la belle voix de Laura Mayne sur At First Glance, celle-ci étant une des deux têtes du groupe Native, on retrouve le Geyster plus Westcoast  sur The Brightest Of Bright Sides et sa flute du meilleur gout et le Geyster mélancolique sur With All Due Respect. Pour être tout à fait honnête, il y a quand même quelques trucs qui m’ont gênés en particulier la longueur des titres surtout sur At First Glance ou Gaël part dans un délire musical sur une grosse partie du morceau qui fait plus de 6 minutes et la ca ne le fait pas pour moi. J’ai déjà beaucoup de mal en live à écouter ce genre de solos qui durent des plombes, alors en studio !!! Pas fan non plus d’un titre comme Spiralling Love malgré al belle voix de Sabrina Adnane, trop daté pour le coup avec un vieux son de synthé digne d’un générique de série Z des années 70 !!

Dans l’ensemble cela reste un très bon essai de Geyster, un parmi tant d’autres tellement la discographie prend de l’épaisseur. Musicalement inspiré, un peu barré par moment comme Gaël Benyamin dont j’ai du mal à suivre le propos sur Face Book parfois, mais toujours de qualité.




Discographie :

I Love 1984 ( 2004)
Everytime I See Your Face  (2007)
No kiddin (2009)
Radio Geyster  1977    (2011)
Summertime   (2012)
Down On Broadway (2013)
Knight Games 1,2,3   (2015)
With All Due Respect (2017)

 

 

GEYSTER With All Due Respect / BUCKINGHAM Mc VIE

Après la mauvaise surprise Styx, voici la bonne et ce BUCKINGHAM Mc VIE  dont je n’attendais rien. A la base ce devait être un nouveau Fleetwood Mac ou au pire un Buckingham, Nicks mais Stevie s’est fait porter pal et c’est le retour de la reine Christine.
Stevie étant la seule manquante car même si l’album ne porte pas le nom Fleetwood Mac, on retrouve quand même John Mc Vie à la basse et Mick Fleetwood aux futs. J’ai toujours eu un peu de mal avec les solos de Buckingham et c’est donc avec une certaine appréhension que j’abordais cet essai.

Et bien good surprise !!! On retrouve Lyndsey avec cette base batterie guitare sèche et cette voix si particulière mais là on n’est pas dans le zarbi mais les mélodies claquent et les refrains sont très réussis comme sur
Sleeping Around The Corner ou In My World. Pour ce qui est de Christine, là j’ai eu moins de surprises la considérant comme la meilleure vocaliste du Mac depuis longtemps et je dois dire que des titres comme Red Sun, Feel About You ou Carnival  Begin sont vraiment parfaits.

Les absents ont toujours torts, je suis sûr que Nicks n’aurait pas fait tache sur ce projet mais nos deux amis s’en sortent haut la main et pondent pour moi le meilleur album du Mac depuis un bail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments:

Commentaires   

#1 Eagles05 07-12-2017 16:11
Très bon album, bon d'accord sans Stevie N., mais l'esprit du groupe perdure et c'est l'essentiel !

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 253 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)