0
0
0
s2sdefault

ALTER BRIDGE Live at the O2 Arena

Même si comme moi vous n'êtes pas fan d'Alter Bridge, ne ratez pas ce live réellement très réussi!

Après une telle intro, comment la justifier en évitant superlatifs, poncifs ou emphase subjective surfaite? -Dur, dur!
Le lieu de l'enregistrement: London's Greenwich O2 Arena
La date: 24 Novembre 2016
Les faits: 19 titres/ 2 CDs (+1 troisième en version deluxe)

Le choix des morceaux est parfait: l'enchaînement initial est à couper le souffle tant l'alliance entre mélodie des morceaux et rugosité de leurs bases rythmiques fait mouche sur des titres véritablement libérés de leur gangue et leur enrobage studio hyper (trop?) travaillés. Ca donne un virevoltant "The writing on the wall" ['The Last hero' 2016] suivi d'un vrombissant "Come to life" ['Blackbird' 2007] et d'un non moins rugissant "Addicted to pain" ['Fortress' 2013]. Ces 3 morceaux prennent ici une envergure exceptionnelle à laquelle je ne m'attendais pas!

Après un tel déluge de décibels, le 4e morceau ralentit le tempo puisqu'il s'agit de la ballade "Ghost of days gone by" ['AB III' 2010] sur laquelle Myles Kennedy commence une première fois à solliciter le public. Passé ce petit interlude Alter Bridge remet le turbo sur les magnifiques "Cry of Achilles" ['Fortress' 2013] et "The other side" [2e titre de leur dernier opus 'The last hero']. Alors qu'on s'attend à un nouveau break calme, les américains continuent de nous pilonner les cages à miel en proposant ensuite "Farther than the sun" ['Fortress' 2013] enchaîné subtilement sur le tubesque "Ties that bind" ['Blackbird' 2007] au refrain imparable.

Vient ensuite "Waters rising" ['Fortress' 2013] sur lequel Tremonti assure les lead-vocals, épaulé quand même par kennedy, avant un autre tube destructeur, le formidable "Crows on a wire", certainement le meilleur titre de leur dernier album en date. A ce moment là du gig, arrive une coupure acoustique avec "Watch over you" ['Blackbird' 2007] sur lequel la performance du chanteur est de haute volée. Kennedy assure un max et sa tessiture de voix est remarquable en tous points. Ce titre est également repris en choeur par le public et vous procurera quelques frissons tout en refermant le CD-1.

Dès l'entame du CD-2, pas le temps de se remettre que "Isolation" ['AB III' 2010] vous saute dessus avec sa rythmique vrombissante et son tempo heavy, histoire de vous réveiller si vous vous étiez assoupi sur le morceau précédent. La suite du set ne fera que confirmer la (très) bonne impression donnée par le CD-1: une succession de titres prenant une dimension splendide on stage à l'instar de "Blackbird" ['Blackbird' 2007] et son intro suavement kitsch à la gratte sèche, mais qui ensuite va littéralement s'envoler vers une sorte de langoureuse ballade heavy déchirée par des riffs acérés de gratte électrifiée. Loin des clichés des groupes de hard-rock classiques, ce titre est aussi bon qu'il est sensuel dans le bon sens du terme. 9 minutes intenses et jouissives, même pour moi qui habituellement zappe vite les slows et autres titres mélos.

Ensuite Scott Philipps aux drums entame une petite descente de toms, rejoint par le bassiste Brian Marshall et Tremonti qui semble avoir les doigts en feu sur "Metalingus" ['One day remains' 2004] pour un titre qui verra aussi Kennedy nous offrir une prestation de haute volée, en sachant moduler ses aigüs! "Open your eyes" du même LP vient ensuite avec quelques relants celtiques, enchaîné sur le tube "Show me a leader" de leur dernier opus. Autant ce morceau m'est apparu gavant à la longue dans sa version studio, autant là certainement grâce à la performance de Monsieur Tremonti, j'avoue avoir totalement succombé. Quelle intro!

Le final anéantira toute persective et tout espoir de ma part de chercher une faille à ce double live: le majestueux "Rise today" ['Blackbird' 2007], puis "Poison in your veins" et "My champion" tirés de 'The Last Hero' et prenant ici une dimension que je n'avais pas soupçonné dans leurs versions studio respectives (encore un Tremonti magistral et surtout un Kennedy au chant simple et non dénaturé par un formatage numérique excessif).

Le live définitif dans le style à ranger à côté du mythique "Tokyo tapes" de Scorpions (pour la perf du guitar-hero aussi virevoltant qu'Uli Jon Roth) et du non moins indispensable et plus récent "Made in Stoke- 2011" de Slash (..et Kennedy). Un groupe que je ne manquerai pas d'aller (re)voir si d'aventure il passe près de chez moi! Respect!

Pour mémoire, la version deluxe contient un 3e CD 'raretés' pour les fans inconditionnels du combo et comprend en particulier 7 titres n'étant sortis jusqu'à présent qu'au Japon...ainsi que "Symphony Of Agony" la bonus-track de "The Last Hero".


Tracklist : Line Up :  
Disc one
No.       Title      Length
1.         "The Writing on the Wall"            5:03
2.         "Come to Life" 3:40
3.         "Addicted to Pain"         4:23
4.         "Ghost of Days Gone By"          5:10
5.         "Cry of Achilles"            6:40
6.         "The Other Side"            5:29
7.         "Farther Than the Sun"   4:20
8.         "Ties That Bind"             3:41
9.         "Waters Rising"             5:59
10.        "Crows on a Wire"         4:40
11.        "Watch Over You" (acoustic version)      5:59
Disc two
No.       Title      Length
1.         "Isolation"         4:53
2.         "Blackbird"        8:59
3.         "Metalingus"      5:18
4.         "Open Your Eyes"         6:46
5.         "Show Me a Leader"      5:00
6.         "Rise Today"     6:42
7.         "Poison in Your Veins" 4:57
8.         "My Champion"             4:58
Disc three: Rarities
No.       Title      Length
1.         "Breathe"          4:17
2.         "Cruel Sun"       4:20
3.         "Solace"           4:42
4.         "New Way to Live"         5:41
5.         "The Damage Done"      3:46
6.         "We Don't Care at All"    3:47
7.         "Zero"   4:39
8.         "Home"             3:29
9.         "Never Born to Follow" 4:07
10.        "Never Say Die"            3:44
11.        "Symphony of Agony (The Last of Our Kind)"


Myles Kennedy  (chant, guitare)
Mark Tremonti (guitare, chant)
Brian Marshall (basse)
Scott Phillips (batterie)
am

Label :

Napalm Records

Sortie :

2017

Production :

n/a

SITE OFFICIEL

 

 

Notes des visiteurs :

 

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 936 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

     
  • THE SEA WITHIN Same

    MetalDen
    A la fois complexe et mélodique ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles