0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

the night flight orchestra one desire toulouse 03 2020

Dernier concert Rock avant le confinement en ce 9 mars au Metronum de Toulouse. Si à ce moment là on était loin d’imaginer la suite, l’inquiétude était déjà de rigueur, et le jour même le gouvernement avait ordonné l’annulation des manifestations de plus de 1.000 personnes.

 Si le Metronum avec ses 600 places échappait à ce seuil, le nombre de fans présents est inhabituellement faible, autour de 200, en lien probable avec cette inquiétude ! Un comble de malchance pour The Night Flight Orchestra, qui en décembre 2018 avait déjà essuyé des conditions spéciales avec  la crise des gilets jaunes !

Les Finlandais de One Desire entament leur set avec Shadowman, un titre du nouvel opus, Midnight Empire (chronique ici), qui devait sortir le mois suivant via Frontiers, et qui a été reporté au 22 mai, pour cause de coronavirus là aussi ! Cela faisait un bout de temps que l’on n’avait pas eu de l’AOR à Toulouse, et on comprend vite avec ce titre que One Desire va satisfaire nos … désirs en la matière ! Je sais elle était facile, mais blague à part, tous les ingrédients du genre au sens positif du terme sont là, refrain fédérateur, mélodie, punch qui fait frapper dans les mains dès le début du gig. Le jeu de scène n’est pas extraordinaire, mais la bonne humeur des musiciens est palpable, avec un chanteur guitariste, André Linman, plutôt concentré. Dans les 40 minutes du show, le groupe nous offre un autre nouveau titre, Down And Dirty, tout aussi festif, laissant augurer le meilleur pour ce nouvel opus. Au menu aussi une ballade, This Is Where the Heartbreak Begins, petite pause romantique qui nous vaut un joli solo d’André Linman. Puis ça re démarre très fort avec coup sur coup les festifs After You're Gone et Hurt, pour terminer avec un Buried Alive, titre plus heavy que les autres, qui vaut une belle salve d’applaudissements au groupe !

One Desire Setlist Le Metronum, Toulouse, France, European Tour 2020

 

Au tour de NIGHT FLIGHT ORCHESTRA de décoller, avec Servants Of The Air   , le titre qui ouvre aussi le nouvel opus, Aeromantic (chronique ici) , alors que  deux avions gonflable s’approchent de la scène, survolant le public, et sustentés  par des fans, une symbolique, peut-être, pour signifier au groupe qu’il est dans l’antre d’Airbus, et une ville rose on ne peut plus consacrée à l’aéronautique ! Le commandant de bord et frontman de Soilwork, Bjorn Strid, est en forme, vocalement parlant, bien secondé aux chœurs par les deux fidèles hôtesses, Anna Brygard et Anna Mia Bonde , tant et si bien que l’on se retrouve en phase croisière assez rapidement, sans turbulences, mais avec une belle accélération du tempo sur ce premier titre ! A chaque nouvelle tournée, les vols  avec NFO proposent une bonne part de nouveautés, plus du tiers dans la traversée de ce soir, 7 titres d’Aeromantic, sur 17 au total, et après un Gemini enjoué, le deuxième petit nouveau est l’excellent  Divinyls. Et heureusement que comme l’a signalé Fab dans sa chronique, ce petit nouveau est excellent, sans quoi on eût frisé l’indigestion, d’autant que le combo possède déjà de supers classiques, mais finalement ceux qui sont passé à la trappe par rapport à la date précédente au Rex, ne sont pas trop de manque, et surtout, on n’a pas l’impression de revivre le même concert … Et ainsi on a encore droit aux If Tonight Is Our Only Chance, This Boy’s Last Summer, à tonalité un peu dance, Transmissions, Golden Swansdown, et Taurus !  Avant d’entamer la ballade Golden Swansdown, les deux hôtesses, encore surnommées les Airline Annas, revêtent cérémonieusement Bjorn  d’une cape dorée de super-héros, sous les applaudissements nourris du public ! Le formidable et nouveau Transmissions enchaine, l’un des tubes les plus réussis du nouvel opus ! Après que Bjorn nous ait annoncé le très long The Last of the Independent Romantics, c’est littéralement le délire dans le public pour les trois titres du rappel, un peu comme le dernier feu d’artifice avant … le confinement. Avant le très festif et dernier titre, West Ruth Ave, Bjorn nous lance, «Thanks you so much Toulouse,  Toulouse, we shall return ! » puis durant le titre demande au public de faire le train, alternative à l'avion ! En tout cas rendez vous est volontiers pris pour une autre traversée, quand les avions pourront à nouveau décoller !

Photos Thierry Loustauneau - Merci à Garmonbozia Inc.

The Night Flight Orchestra Setlist Le Metronum, Toulouse, France 2020, The Aeromantic Experience


the night flight orchestra one desire toulouse paris lyon 03 2020

Comments:

You have no rights to post comments

THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA - ONE DESIRE - Toulouse 09/03/2020 - 5.0 out of 5 based on 6 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 566 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)