0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

def leppard cheap trick londres wembley arena 18 12 2018

Mardi 18 décembre, Def Leppard revenait à Londres, après un premier show le 6 décembre. J'y étais avec cette appréhension que j'ai toujours eu avec les performances live du groupe de Sheffield au moment d'écouter leurs titres phares. 

Paradoxalement, cette appréhension vient du fait que la production est tellement soignée sur leurs albums, qu'on en devient que plus exigeant au moment de restituer en live ces morceaux parfaits. De plus, Joe Elliott, malgré sa signature vocale, m'a toujours donné l'impression d'être à la limite du dérapage ou du trémolo, hormis sur ses prestations des années 80 où les passages en voix aigue étaient parfaitement maîtrisée. Bref, qu'ai-je pensé de ce live, proposé par les plus américains des Britanniques ?

C'était tout simplement jouissif, dément, entraînant, superbe. Un moment où j'ai profité et savouré du début à la fin et qui est passé à une allure folle, à l'instar des soli de Campbell et Collen. De la première note de Women, qui ouvre le concert, à la dernière note de Photograph qui clôt le show, j'ai retrouvé parfaitement l'esprit Def Leppard. Les guitares hurlantes, languissantes, le son de la batterie typique des albums Hysteria et Adrenalize, la voix de Joe Elliott qui sait gérer les passages en voix pleine et les phases en voix de tête, même si l'on voit que, justement, il est plus dans la maîtrise que dans le laché prise. Sans doute ne peut-il plus hurler dans le micro sans risque d'y abimer sa voix. Mais le résultat est là.

Niveau ambiance, j'ai trouvé que la SSE ARENA était très réceptive, en particulier dans la fosse. (Loin du "calme" de Las Vegas) Dans les tribunes, dès l'apparition du groupe sur scène, tout le monde s'est levé et est demeuré debout pour les trois premiers morceaux. En suite, certains ont préféré savourer assis, d'autres sont restés debout, donnant le change lors des nombreux passages musicaux où l'on pouvait entonner la chansonnette.

Niveau programme, le titre du show ne laissait pas de mystère, Def Leppard venait jouer Viva Hysteria, proposé à Las Vegas en 2013. Tout l'album a été joué et on se rend bien compte combien cette galette était géniale. Seul temps mort : God of War mais dont le refrain emporte aussi bien qu'un Armagedon It. A la fin de la séquence Hysteria, le groupe fait une petite pause, peut-être 3 à 5 minutes pendant lesquelles le public siffle, applaudit, crie pour les rappeler. Ils reviennent et là, c'est parti pour une séquence surprise. Joe nous dit que le choix des chansons pour ce soir a été fait par Phil Collen. C'est donc parti pour Promises, When Love And Hate Collide, Let's Get Rock, Rock of Ages et Photograph

A la fin, les musciens viennent nous saluer, peut-être une habitude, mais que j'ai pris moi comme une forme de gratitude devant la reconnaissance du groupe par le public, plus que par les critiques. (J'avais lu dans la journée des propos de Joe Elliot se plaignant du "manque de respect" de la presse anglaise)

Def Leppard Setlist The SSE Arena, Wembley, London, England, The Hysteria Tour 2018

Un petit mot à propos de la première partie assurée par CHEAP TRICK que j'ai détestée : guitares trop fortes, chansons en partie inconnues pour ma part, hormis Surrender et I want you to want me. Je ne sais pas si c'est un style qu'ils se donnent, mais j'ai trouvé le guitariste apparemment vedette un poil arrogant à jeter des mediators dans la foule à la pelle sans même un regard pour le public. Et puis que dire de la séquence où deux intervenants rejoignent le groupe, dont un gars dont j'ai oublié le nom qui essaie de jouer de l'harmonica mais qu'on n'entend pas. Bref, pour moi, cette première partie a seulement un effet de faire-valoir pour le reste du concert. 

Cheap Trick Setlist The SSE Arena, Wembley, London, England 2018, 2018 World Tour

En résumé, grand concert, pour ma part, "best show ever" comme disent les Londoniens depuis quelques jours, et une grande admiration pour ces types qui ont su durer en pratiquant la musique qu'ils aiment, du putain de Rock, du vrai, du bon !

 




#DefLeppard - #CheapTrick à #Londres au Wembley SSE Arena ce 18 décembre, le #liveReport par notre reporter Lau, et dix vidéos pour l'illustrer : https://t.co/YBoLvP2FZN pic.twitter.com/LhlbrK8wxe

— RockMeeting (@RockMeeting_MD) 22 décembre 2018

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

DEF LEPPARD - CHEAP TRICK - Londres - Wembley SSE Arena - 18/12/2018 - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 619 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)