0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

saxon bilbao 10 2018

Et si pour une fois je faisais un compte rendu sérieux sans raconter les conneries d’avant/après concert… on parle de Saxon quand même, une légende vivante du Heavy Metal britannique, un des rares groupes de la NWOBHM qui se porte encore très bien, qui propose toujours de bons albums et dont la réputation scénique n’est plus à faire…. 

 Alors pour une fois nous nous pointons devant la salle 50 minutes avant l’ouverture des portes. Il n’y a personne… Première fois que cela arrive: je suis le premier à entrer dans la salle et nous sommes également les premiers à être servis au bar 🙂 avant de rejoindre la barrière.

Raven débute son concert à 19h30 devant une salle correctement remplie mais pas encore blindée. Bénéficiant d’un très bon son (ce sera le cas pour tous les groupes) et de lights a forte dominance de bleu, Raven délivre un set énergique et barré comme à son habitude. Un an à peine après son dernier passage dans cette même salle en première partie de Dirkschneider, le groupe n’a aucun mal à se mettre le public dans sa poche. Les frères Gallagher toujours aussi déjantés usent de tous les clichés que certains trouveront totalement dépassés mais qui ne me gênent pas… Leur foi et leur enthousiasme sur scène me font penser à un groupe comme Anvil, Beaucoup d’énergie pour peu reconnaissance… Je sais : Franck l’a déjà écrit sur son CR du concert de Toulouse, mais c’est bien de le re-préciser car tout compte fait Anvil… c’est quand même bien 😆 . Raven commence donc son show avec « Destroy All Monsters »   tiré du dernier album en date « ExtermiNation ». Vu le peu de temps que va durer le concert, 30 minutes, le groupe nous enchaîne que des classiques à part un nouveau titre « Top Of The Mountain » extrait du prochain album studio dont la sortie est prévue pour le début de l’année 2019. John Gallagher annonce même qu’un album live est en préparation… Quant à Marc, il martyrise sa guitare tout au long du concert. Mike Heller (ex Fear Factory), qui remplace Joe Hasselvander depuis l’année dernière, fait son job derrière les fûts… C’est donc en 30 minutes que Raven aura réussi le pari de (très) bien chauffer la salle. Le groupe quitte la scène sous une belle ovation du public.


– Destroy All Monsters
– Hell Patrol
– All for One
– Hung, Drawn & Quartered
– Top of the Mountain (nouveau titre extrait du prochain album…)
– On and On

15 minutes après, c’est au tour de FM d’investir la scène… Comment faire une chronique d’un groupe dont le répertoire ne fait pas partie de votre univers musical préféré ??? C’est assez difficile… donc je n’en ferai pas 😆 … Non sérieusement, il n’y a rien à dire, c’est très pro, musicalement c’est bien foutu, ça joue bien… en plus le son est vraiment très bon . Tous les instruments sont bien mis en valeur. Steve Overland a une belle voix, il chante super bien… Ça respire la classe… trop classe même pour une soirée de heavy metal 😆 .
Voilà vous aurez compris, je ne suis pas trop fan de ce genre de musique même si certains artistes arrivent à me surprendre agréablement en musclant un peu leur set comme ce fut le cas au Bang Your Head Festival avec Foreigner ou encore Journey…
Donc même si j’imagine que le groupe ne change pas ou peu la setlist d’un concert à l’autre, je ne vais pas me risquer à copier celle d’un des concerts précédents.


Et maintenant c’est au tour de Saxon… enfin !!!


La demi heure d’attente fut interminable. Alors que les premières notes « It’s a Long Way To The Top (if you Wanna Rock ‘n’ Roll) » retentissent, on sent une légère pression venue de l’arrière, la température monte. Le public se fait impatient. Ça y est ! Les musiciens arrivent sur l’intro « Olympus Rising ». A peine un petit coucou aux fans qu’ils démarrent avec un « Thunderbolt » survitaminé, le ton est donné. « Sacrifice » défonce tout avant que « Nosferatu » calme un peu le jeu avec son ambiance lourde limite « gothique ». Mais ‘l’accalmie’ sera de courte durée puisque le groupe remet les gaz à fond avec « Heavy Metal Thnder ». Biff est toujours au top. Sa voix ne montre aucun signe de faiblesse. Avec son charisme habituel et son jeu de scène, il n’a pas de mal à enthousiasmer le public. A 67 ans, je ne pense pas pouvoir secouer ma tête de la sorte 😆 . Je ne parle même pas de Nibbs Carter qui lui doit avoir des cervicales bioniques. Il est fou. Seuls Doug et Paul resteront plus « sages ». Paul s’essaiera à une avancée au delà des retours qui a failli mal tourner puisqu’il était à deux doigt de se casser la gueule en faisant demi tour pour rejoindre sa place… Les deux guitaristes sont très performants ce soir et Paul est en mode moins « freestyle » qu’à Toulouse ou alors cela s’entend moins 😆 . Comme d’habitude une veste à patch atterrie sur scène, Biff s’empresse de la mettre. Mais sur le titre suivant une pluie de veste s’abat a ses pieds. Du coup tous les musiciens se retrouvent habillés sauf Paul qui reste dans son coin 😆 .

Mais le top est que Biff signera toutes les vestes avec un marqueur avant de les rendre… Je ne vais pas revenir sur tous les titres joués ce soir (il suffira de lire la setlist en fin de CR). Mais on a eu droit à une chanson en plus non prévue sur la setlist : « 20.000Ft ». A noter aussi que le groupe a dû investir dans un nouveau magnéto puisque outre la voix de « Lemmy » que l’on entend sur « They Played Rock And Roll », on peut entendre maintenant la bande son qu’il y a au début du solo de « Dallas 1pm ». Je sais… ce n’est pas grand chose mais cela le fait 😆 . C’est au bout de 1h30 (la durée d’un concert complet pour pas mal d’artistes bien plus jeune) que le groupe se retire avant de revenir pour un final dantesque (cf setlist).

Après deux heures de concert, les membres de Saxon saluent longuement le public qui en redemande.

Gros succès ce soir devant une salle comble où l’on remarquera que pas mal de jeunes ont fait le déplacement pour assister à ce concert. Biff l’a également remarqué et saluera la présence au balcon d’un gamin de 8 ans qui a headbangué toute la soirée…

Biff a annoncé une tournée spéciale pour fêter les 40 ans discographique du groupe en 2019, Sûr que nous y serons…

Thunderbolt
Sacrifice
Nosferatu (The Vampires Waltz)
Motorcycle Man
Predator
Strong Arm Of The Law
Battering Ram
Power And The Glory
Solid Ball Of Rock
The Secret Of Flight
Dallas 1 PM
They Played Rock And Roll
And The Bands Played On
747 (Strangers In The Night)
20,000 Ft
Sons Of Odin
Crusader
Princess Of The Night

The Eagle Has Landed
Heavy Metal Thunder

Wheels Of Steel
Denim And Leather



Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 1456 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Ha j'avais pas vu l'année...lol ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    MetalDen
    Cool de commenter une chronique ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Bonjour Messieurs, ou peut ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    MetalDen
    Merci les gars, vos retours ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Formidable cet interview ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    John Markus
    Merci Metal Den pour cette ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE, La Maison des Légendes, par Franck "AndFurious" Urban

    FranckAndFurious
    Erratum : mon livre n'est pas la ...

    Lire la suite...

     
  • DAVE BICKLER - Darklight

    Pilgrimwen
    Merci pour cet article, Fab.

    Lire la suite...

     
  • AC22 - 12 Songs Inspired By The Love of Isabelle De La Chaynée Plus 3 Other Tales

    MetalDen
    Excellent nouvel opus en effet ...

    Lire la suite...

     
  • BLUE ÖYSTER CULT - Blue Öyster Cult

    barjozo
    Les débuts du BöC. Toute une ...

    Lire la suite...

     
  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...