0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

hellfest 2022 26 juin metallica sabaton mercyful fate black label society pentagram bring me the horizon destruction avatar ugly kid joe midnight angelus apatrida

Dimanche 26 Juin 2022 , septième journée, avec à nouveau un programme très diversifié et chargé !

Retrouvez pour les 7 jours  l'ensemble des comptes rendus ici.

CONFERENCE DE PRESSE BEN BARBAUD (Metalden)


Ben Barbaud a tenu sa traditionnelle conférence de presse du dernier jour du festival, ce 26 juin, à l'issue d'une édition dantesque, il a remercié à juste titre les 5000 bénévoles qui ont tenu toute la durée des festivités avec des températures extrêmes, et les fans.

A ma question sur un potentiel concert d'AC/DC, il a répondu, après avoir argumenté sur les difficultés, "On ne sait jamais", au vu de l'exemple de Metallica, on peut espérer ! En fin de conférence, j'ai abordé l'annulation au Rock Fest de Barcelone de Manowar, il était au courant et n'a rien voulu ajouter, sujet toujours confidentiel voire sensible !

Beaucoup d'autres sujets abordés, le féminisme au Hellfest, les piqures, etc, le tout dans la vidéo ci-dessous




ANGELUS APATRIDA -
MS1 - 13:25 (Oso Garu  ) 

Pour bien commencer la dernière journée de ce marathon Hellfest 2022, rien de tel qu’une petite dose de thrash made in España avec Angelus Apatrida. Depuis leur dernier passage au Hellfest en 2014, le groupe a écumé les scènes européenne (et du monde) et a sorti 3 nouveaux albums. Il était donc temps de les faire revenir à Clisson. Le son est bon et le public répond relativement présent malgré l’heure et la fatigue cumulée des journées précédentes. Le groupe attaque directement par 2 brulots de leur dernier album éponyme (sorti en 2021) : « Bleed the Crown » et « Indoctrinate ». On sent que le groupe tourne sans relâche, la machine est bien huilée. Retour sur l’excellent album Cabaret de la guillotine avec le titre « One of Us » qui déclenche de bonnes réactions dans la fosse. Le groupe ne disposant que de 40 minutes, la setlist est bien coupée avec seulement 8 titres, et est logiquement axée principalement sur les 2 derniers albums du combo. Du coup, nous n’aurons aucun titre de Clockwork, dommage ; mais nous aurons quand même droit au thrashy « Give 'Em War » (qui fait énormément penser à leurs compatriotes Crisix), le tubesque « Sharpen the Guillotine »  et un final sur le puissant « You Are Next » (titre d’ouverture de l’excellent album The Call) qui laisse une impression de trop court. A revoir plus longtemps.

Angelus Apatrida Setlist Hellfest 2022 2022

MIDNIGHT  - Temple - 14:55  (Oso Garu  )

Direction la Temple à présent pour le show très attendu de Midnight pour leur première venue au Hellfest. Même si le groupe existe depuis quasiment 20 ans, ils auront attendu 10 ans pour sortir leur premier vrai album (avant il n’y avait principalement que des splits et des eps), et c’est leur signature sur le mythique Metal Blade en 2019 qui leur donnera la promo nécessaire pour briller à l’international hors du circuit underground. Le titre du premier morceau interprété cette après-midi « Black Rock'n'Roll » résume parfaitement leur style.

On est au croisement d’un Motörhead, d’un Sodom et d’un Venom. C’est puissant, efficace et les vocaux hurlés sous sa cagoule par le leader Athenar (basse/chant) sont repris en chœur par une partie du public de connaisseurs. « Poison Trash », « Evil Like a Knife », les titres ultra efficaces s’enchainent sans temps morts. Commandor Vanik, le guitariste live (en studio, c’est 100%  enregistré par l’homme à tout faire Athenar) saute partout avec un jeu de scène à la Doyle en version épileptique. On aura droit à un titre issu de leur dernier album Let There Be Witchery : « Szex Witchery », le reste de la setlist parcourant leur riche discographie (5 albums, 4 lives, 5 splits, 9 EPs, etc…). Peu de pauses, un set très rentre dedans, et des musiciens cagoulés et possédés, le cocktail est ultra efficace et le public adhère à 100%.  Les refrains sont repris (hurlés ?) en chœur pendant « Fucking Speed and Darkness », ou encore « Rebirth by Blasphemy ».  Pour la fin du set, le groupe nous envoie un « Satanic Royalty » issu de leur premier album (2011) et un « Unholy and Rotten » issu de leur première démo en 2003. Grosse prestation pour leur premier passage au Hellfest qui ne sera surement pas le dernier.

Midnight Setlist Hellfest 2022, European Attack! 2022

UGLY KID JOE - MS1 - 16:30 (Oso Garu  )

Depuis leur reformation en 2010, Ugly Kid Joe semble en pleine forme et a trouvé un rythme de croisière assez tranquille. Un Ep en 2012, un album en 2015 et le prochain album qui sortira en octobre 2022. Ils prennent leur temps en studio et on sent toute la décontraction du groupe. Bermudas, casquettes, California style, Ugly Kid Joe arrive comme si on était en 1992 sur « Neighbor » et « Panhandlin' Prince », tous les 2 issus de leur premier album multiplatine « America's Least Wanted ».

Les 2 guitaristes Dave Fortman et Klaus Eichstadtn affichent un grand sourire tout au long du concert. Whitfield Crane, toujours très à l’aise, a le public directement dans la poche et lui demande de taper dans les mains sur le nouveau single du groupe « That Ain't Livin' » qui sera sur l’album Rad Wings of Destiny qui sort cette année. A ârt ce nouveau titre, retour sur une setlist assez classique du groupe avec maintenant 3 titres issus du ep de 2012 « Devil's Paradise », « I'm Alright » et « No One Survives ». Sont-ils au courant qu’ils sont passés en 2017 au Hellfest avec la même setlist (à part le nouveau titre ?). C’est quand même assez étrange et dommage de refaire le même concert 5 ans après. Retour à America’s Least Wanted avec une toujours superbe interprétation de la reprise de Harry Chapin « Cat's in the Cradle ». Du coup, la fin du set est (comme le début) sans grande surprise avec 2 gros classiques de leur premier EP : d’abord « Funky Fresh Country Club » ou la section rythmique (Cordell Crockett à la basse et Zac Morris à la batterie) est bien mise en avant et ensuite (et surtout) un « Everything About You » que le public reprend en chœur devant un Whitfield Crane au plus prêt de la foule sur l’avancée de Metallica. Pour clôturer ce set néanmoins très efficace, comme en 2017, la reprise du « Ace of Spades » en hommage à Lemmy dans une version supérieure à celle de Phil Campbell (un comble !). Au final, alors que le groupe dispose d’un set varié en salle, ils ont choisi la facilité dans le choix des morceaux. Dommage, mais cela n’enlève en rien la grande qualité du concert.

Ugly Kid Joe Setlist Hellfest 2022, European Tour 2022

AVATAR MS1 - 18:30   (Metalden)

Beaucoup de fans devant la main stage 1 à 18 h30 lorsque  le batteur John Alfredsson fait irruption sur la scène et distribue  dans le public des roses bleues, blanches et rouges, un beau clin d’œil à la France. Puis il prend place derrière sa batterie et est rejoint par le reste du groupe qui commence à jouer le premier titre , Hail the Apocalypse. C'est alors que le dernier membre fait son apparition, nul autre que le chanteur  Johannes Eckerström, et lorsqu’il commence à chanter, un  lâcher de confettis blancs arrose  le public  devant la scène. Faut-il rappeler le chanteur incarne la  mascotte, le Clown, et c'est autour de ce personnage aux couleurs rouge et noir  que  le groupe suédois a construit tout un univers inspiré par le cirque et les fêtes foraines d’autrefois.

Côté influences rappelons aussi que le groupe de Göteborg officie avant tout dans le death metal mélodique, et revendique  comme sources d’inspiration In Flames, Ministry, Dark Tranquility... mais aussi Beethoven et les Beatles. L'ensemble a jusqu’à présent donné naissance à huit albums, dont le dernier en date, Hunter Gatherer, est sorti en 2020.

Johannes Eckerström prend la parole après “Colossus”, le troisième titre et premier du dernier album en date,  et déclare  que lui et le groupe sont ravis de revenir en France. Puis il part dans un délire à base de démons qui se trouvent ici, et que pour  éliminer un démon, il faut un plus gros démon, à savoir lui-même, et ce sera la thématique pour tout le concert. 

Après quoi le groupe enchaine avec Paint Me Red , le jeu de scène est très dynamique avec beaucoup de mouvements, les membres du groupe allant jusqu'à s’avancer sur la scène aménagée pour le concert de Metallica, et être ainsi  plus près du public. Avec  Bloody Angel, l’ensemble du public applaudit ce classique du groupe,  suivi par d'autres, comme Smells Like a Freakshow ou For the Swarm. Et finalement les classiques l'emportent largement sur ce dernier album, Hunter Gatherer,  puisque un seul et 2eme titre est joué après Colossus, c'est Silence in the Age of Apes. Une manière surement de ne prendre aucun risque  !  Avec Let It Burn,  nous avons droit en toute logique à des jets de flammes.

C'est avec  The Belgian Circus Episode  de John Morris, musique du film Elephant Man, qu' Avatar quitte la scène , devant un public qui n'a pas économisé son enthousiasme !

Avatar Setlist Hellfest 2022 2022

DESTRUCTION - ALTAR - 19:15 (Oso Garu  )

Direction maintenant la Altar pour une bonne dose de thrash Allemand avec Destruction. Pendant la période du Covid, le line up du groupe a subi un coup dur avec le départ de leur guitariste fondateur Mike Sifringer, présent depuis 1982 et qui était le seul membre à avoir toujours été dans Destruction.  Mode Allemande ? Comme leurs compatriotes Sodom et Rage, Destruction ont aussi opté pour un line up à 4 (avec 2 guitaristes Damir Eskic et Martin Furia) alors que le trio était leur marque de fabrique depuis longtemps (à part quelques temps dans les années 90’s) !

La pandémie finie et leur nouvel album « Diabolical » sous le bras, les pionniers du metal allemand repartent en croisade pour répandre leur thrash sans concession. Niveau setlist, on est sur du ultra classique avec une arrivée sur « Curse the Gods » et « Nailed to the Cross ». Les pogos commencent tout de suite et la fête du thrash continue avec « Mad Butcher » et « Life Without Sense ». Setlist raccourcie et festival oblige, on est dans un show best of : à part le titre éponyme du dernier album, ce ne seront que des classiques interprétés en ce début de soirée. Schmier affiche un grand sourire tout au long du set et Randy Black martèle ses fûts non-stop pour déchainer le public très réceptif. Retour aux tubes avec « Release From Agony », « Thrash Till Death » et un brutal « Bestial Invasion » dont le riff fait toujours autant d’effets. La messe est dite en 50 minutes, le groupe a délivré un show compact et puissant, l’apport des 2 guitares étant un vrai plus.

Destruction Setlist Hellfest 2022 2022, Diabolical


BRING ME THE HORIZON  MS2 - 19:30   (Metalden)

Troisième passage à Clisson après 2009 et 2016 pour les BritanniquesDeathcore, nu metal, metalcore, ambient, radio rock, rap metal, electro, pop… En dix-huit ans d’existence,  les gars de Bring Me The Horizon se sont essayé à presque tous les styles (une composition pour orchestre symphonique plus un concept album dédié au free jazz et le compte est bon). Au fil de ses expérimentations, on a pu voir le groupe grandir, sortir de l’adolescence pour passer tout entier dans l’âge adulte. Un changement aussi physique qu’artistique.

Sept albums compilent à ce jour les diverses expériences soniques de Bring Me The Horizon : Count Your Blessings (2006), Suicide Season (2008), There Is a Hell Believe Me I've Seen It. There Is a Heaven Let's Keep It a Secret. (2010), Sempiternal (2013), That's the Spirit (2015), Amo (2019) et Post Human: Survival Horror (2020).

C’est donc muni d’un CV long comme le bras et d’une fanbase présente dans le monde entier (presque six millions de fans sur Facebook) que Bring Me The Horizon se présente devant le public du Hellfest.

Et manifestement c'est un public  déchaîné  dès le premier titre, Can You Feel My Heart, ça slame d'emblée ! Oliver Sykes déclare, comme beaucoup de groupes après le Covid,  que le groupe est vraiment content d’être là et que le public leur a vraiment manqué ! Mais aussi toujours au public  : “ton travail c’est de faire absolument tout ce que tu veux, sois qui tu veux et n'ayons que du fun ce soir.”.

Les animations projetées sur les écrans varient en lien avec chacun des morceaux  joués. Happy Song enchaine , deux danseuses investissent  la scène pour plus de mouvement. Un premier titre du dernier album en date est alors joué, Teardrops.  Les danseuses reviennent  toutes les deux chansons, notamment  Mantra ,  Parasite Eve ,  Kingslayer,   Throne , avec à chaque fois des tenues renouvelées.  Dans les nouveaux titres, on a droit, en plus de Teardrops, Parasite Eve ,  Kingslayer déjà mentionnés, à Dear Diary, et Obey, avant dernier titre du set, et donc 5 morceaux au total, voila une promotion bien assurée !

Durant Drown,  Oliver descend au contact du public du premier rang,  pendant une bonne partie du titre, en restant derrière les barrières. Throne clôture en beauté et avec beaucoup d'énergie ce concert, devant un public tout aussi enthousiaste qu'au début ! Mission accomplie !

Bring Me the Horizon Setlist Hellfest 2022 2022

BLACK LABEL SOCIETY MS1 - 20:40   (Metalden)

Dix ans que BLACK LABEL SOCIETY  n’était pas venu au Hellfest et troisième passage puisque les précédents dataient de 2011 et 2012. Zakk habillé d’un kilt jaune, démarre avec  Bleed For Me,
avec un son pas très optimum en ce début de set. Pas de grosse communication de Zakk avec le public, pour faire adhérer  ce dernier,  il lève le plus souvent  le poing en l’air. La set-list est plutôt équilibrée, entre classiques, et des morceaux plus récents extraits  de Doom Crew Inc. ou Grimmest Hits.   Moment fort quand Zakk Wylde et Dario Lorina s'approprient le Snake Pit de Metallica pour se lancer dans une long duel de solos de guitare. Ce genre de duel a ses adeptes, mais devient lassant pour d'autres qui s'assoient  en attendant la suite.

Pas de surprise lorsque Zakk rend hommage aux défunts frères Abbott de Pantera, groupe qu'il affectionne,  et qu’il va rejoindre prochainement sur scène en compagnie de Phil Anselmo, Charlie Benante et Rex Brown. Et pendant la ballade  In this River, Zakk  joue au piano,  le portrait des deux frères étant installé devant les amplis.

C'est  Stillborn qui clôture un  set carré, mais sans déclencher d'enthousiasme démesuré dans le public, un peu comme si ce dernier était déjà avec Metallica, Zakk exhibe sa guitare, puis sa veste en jean avec le logo du groupe, sans un mot au public, tout est dans les gestes, puis sort de scène.



Black Label Society Setlist Hellfest 2022 2022


PENTAGRAM - Valley - 21:05 (Oso Garu  )

Les 2 prochaines heures sont maintenant dédiées au Metal Occulte avec tout d’abord Pentagram sous la Valley avant d’enchainer sur Mercyful fate sous la Temple : très beau programme. Contrairement à King Diamond, Bobby Liebling (le seul membre permanent de Pentagram) n’a pas besoin de se maquiller pour faire peur. Le son est net et puissant et Bobby est en très grande forme vocale. Matt Goldsborough assure avec brio la grande tache de remplacer un Victor Griffin démissionnaire.

Pour la tournée des 50 ans, le groupe basera logiquement la moitié du set sur l’album éponyme de 85 avec d’entrée de jeu un puissant « Sign of the Wolf (Pentagram) ». A noter que sur les dates en tête d’affiche, presque tout l’album est interprété. Mais le groupe puisera ensuite dans quasiment tous ses albums avec au moins un titre (seuls Sub-Basement et Last Rites ne sont pas représentés ce soir, le groupe ne disposant que de 50 minutes). Pentagram restent des habitués du festival puisque c’est leur 3ième participation au Hellfest (cela aurait pu être la 5ième mais 2 prestations ont été annulées, une fois pour cause de dentier égaré, une fois pour cause d’emprisonnement). Le rapide « Dying World » déchaine les foules et le doom « Devil's Playground » met le public est en transe. Bobby Liebling enchaine les poses dans un nuage de fumée, on est ici dans le top du Doom/Heavy, le public ne s’y trompe pas et on a l’impression que le concert vient à peine de débuter que c’est déjà la fin. Encore un superbe show et une superbe prestation.

Pentagram Setlist Hellfest 2022 2022, 50th Anniversary

SABATON MS2 - 21:45   (Metalden)

Les guerriers  de Sabaton sont de retour sur le champ de bataille de  Clisson pour la 5ème fois, après 2010, 2014, 2017 et 2019, cette dernière bataille ayant été double, puisque le groupe avait du remplacer au pied levé les guerriers de Manowar, qui avaient abandonné le combat avant même de l'avoir commencé ! Le combat 2022 s'annonce donc plus serein pour les suédois ! En  2019 le combo avait par ailleurs sorti l'opus The Great War, et cette année, au mois de mars, ils nous ont proposé  The War To End All Wars, qui, comme son prédécesseur, se concentre sur les atrocités, les miracles et les événements autour de la Première Guerre mondiale, tels que ceux de la trêve de Noël, les Sturmtruppen de l'armée allemande, la course à la mer, le traité de Versailles, le type prédominant de cuirassé dreadnought au début du 20e siècle, et d'autres encore.
Côté set-list, il y a un bon partage avec trois titres de ce dernier opus, StormtroopersSoldier of Heaven et Christmas Truce, deux du précédent, The Red Baron et Great War, et les grands classiques indéboulonnables.  

Feux d’artifice, coups de canons,  et  pyrotechnie accompagnent l'entrée du groupe sur scène, qui entament les hostilités avec  Ghost Divisions, devant un public en masse, déjà prêt à en découdre avec Metallica, mais pour l'heure, le combat est bien lancé !  Puis c'est   Stormtroopers , nouveau titre qui possède tous les ingrédients habituels, refrains fédérateurs et  orchestrations magistrales. La scène reflète  le champ de bataille, avec  barbelés, sacs de sable, et le tank bien en place ! Great War enchaine.  Joakim Brodén évoque au passage  l’anecdote de 2019 avec le remplacement de Manowar. Pour ce 2eme concert non prévu,   Joakim avait eu une  extinction de voix dès le début du show, le guitariste  Tommy Johansson le remplaçant au pied levé. Ce fut un show spécial du coup qui restera dans l’histoire du festival.
Et du coup une belle transition pour  Joakim qui laisse la place au chant à Tommy Johansson et Chris Chris Rörland sur The Red Baron . La scénographie est toujours soignée, sur  Attack of the Dead Men , les musiciens enfilent des masques à gaz , sur Carolux Rex, les vaillants soldats se présentent avec des tenues traditionnelles aux couleurs de la Suède.

Les festifs  Swedish Pagans et Hell and Back clôturent en beauté un set en tout point réussi, sous les acclamations généreuses du public.

Sabaton Setlist Hellfest 2022 2022, The Tour To End All Tours

MERCYFUL FATE - Temple - 22:00 (Oso Garu  )
Étrange d’avoir programmé Mercyful Fate pour leur retour sur la Temple alors que l’emplacement logique aurait été juste avant Metallica sur la Mainstage 2. Mais bon, du coup c’est sur une Temple relativement clairsemée que Le King fait son retour en France avec Mercyful Fate après plus de 20 ans d’absence.

Pour leur tournée « retour », le groupe a mis les petits plats dans les grands avec une scène magnifique surplombée par un hôtel satanique qui sert aussi de vestiaire au King. Un immense backdrop « Mercyful Fate » qui fait toute la largeur de la scène tombe au début du show révélant le décor : escaliers blancs qui montent jusqu’à l’hôtel, une croix renversée de lumière à l’arrière, des lights rouge/enfer et King Diamond, qui apparait en hauteur avec un masque à cornes rappelant la pochette du premier MF.

La setlist de ce soir a été annoncée comme un retour aux sources avec principalement des morceaux de 82/84. On attaque par « The Oath » issu de leur chef d’œuvre Don’t Break The Oath. Le son est très bon et les vocaux du maitre de cérémonie sont clairs et puissants. Il a toujours la même voix a 65 ans, impressionnant. Petite surprise, le 2ième titre est un nouveau titre, le long et efficace « The Jackal of Salzburg » qui s’intègre parfaitement dans la setlist au milieu des classiques. Aperçu du prochain album ? On ne le saura que si l’album sort un jour, en effet, comme l’autre album de King Diamond (en solo cette fois), ils sont annoncés depuis des années mais on continue à attendre. Comme l’a annoncé King Diamond, ce n’est pas une « réunion » mais la suite du groupe qui avait été mis en pause en 99. Du coup, ceci explique le line up composé de Hank Shermann et Mike Wead aux guitares alors que tout le monde attendait bien évidemment le retour de Michael Denner mais cela ne se fera apparemment pas. Bjarne T. Holm est toujours derrière les futs et ce sera pour cette tournée Joey Vera (qu’on ne présente plus, Armored Saint, Fates Warning et de multiples remplacements de luxe) qui tiendra la basse suite au décès en 2019 de Timi Hansen. Retour en 1982 avec « A Corpse Without Soul » issu du premier EP. King Diamond change de coiffe et revient avec une couronne pour la suite du set, « Black Funeral » et « A Dangerous Meeting » comblent les fans présents. Quel plaisir de pouvoir réentendre ces morceaux en live. Pour la fin du set (déjà !), le groupe dégoupille 3 gros classiques imparables « Evil », « Come to the Sabbath » et « Satan's Fall » coiffé cette fois d’un crane cornu. Outre le fait que le groupe méritait amplement une Mainstage, le groupe aurait également mérité de pouvoir faire son set complet, on n’aura donc pas droit à « Black Funeral », « Doomed by the Living Dead » et « Melissa » interprétés sur les autres dates.

Dommage mais déjà tellement bien d’avoir pu les avoir au Hellfest. Allez, ; espérons que la prochaine fois qu’ils reviendront, ils seront programmés à un meilleur créneau que sous une tente pendant que 95% du public du Hellfest se tassait devant la Mainstage pour assister au show de Metallica.

Mercyful Fate Setlist Hellfest 2022, In Concert 2022

METALLICA - MS1 - 23:05 (Oso Garu  )
Pour clôturer cette édition titanesque, il ne fallait rien de moins que l’un des plus grands groupes du metal. Le Hellfest ne s’est jamais caché d’avoir 2 rêves : programmer AC/DC et Metallica. L’un des 2 se réalise donc enfin ce soir avec la présence des Four Horsemen pour leur première visite à Clisson.

Quand « The Ecstasy Of Gold » retentit, de mémoire, je n’avais rarement vu le pré de Clisson autant rempli. Les fans et les curieux sont tous présents pour assister au concert de clôture. Depuis la fin du Covid, Metallica ont réduit leurs sets de 2 titres (ils sont passé de 18 à 16 titres par soir), il faut encore pouvoir tenir leurs sets intenses à presque 60 ans. Sets un peu réduits ok, mais en revanche, la rage est toujours présente, en témoigne cette intro sur « Whiplash » enchainé à « Creeping Death » qui assomment dès le premier quart d’heure le public et prouve pourquoi ils restent les maitres du thrash/heavy metal. 

Le son est excellent, les lights parfaites, et -sans pause- retentit (déjà) leur plus célèbre (commercialement parlant) riff, c’est l’heure d’ « Enter Sandman ». Hetfield, taquin, s’adresse enfin à la foule : « maintenant que nous avons joué notre meilleur morceau, qu’allons-nous pouvoir jouer maintenant ? ». La réponse ne se fait pas attendre, vu le répertoire de Metallica, on ne se fait pas de soucis, le lourd « Harvester of Sorrow » et le heavy « Wherever I May Roam » finissent d’enfoncer le clou, ce sera le show du festival.

Ne jouant pas la facilité pour autant, le groupe va ensuite piocher dans S&M pour un « No Leaf Clover » puissant et dans le mal aimé St Anger pour un « Dirty Window » qui passe plutôt bien en live et rarement interprété depuis la tournée 2003/2004. Mais les titres qui remportent le plus l’adhésion du public restent bien évidemment les titres du Black Album (4 titres ce soir) : « Sad But True » toujours aussi lourd et un « Nothing Else Matters » qui verra une nuée de téléphones sortir pour filmer. Trujillo fait résonner sa basse sur l’intro de « For Whom the Bell Tolls » et l’excellent « Moth Into Flame » (seul rescapé du récent « Hardwired… to Self‐Destruct ») enflammera la scène ainsi que tout le site du Hellfest en rythme, effet garanti.

Pour la fin du set, Metallica nous ramènera dans les années 80 avec un magnifique « Fade to Black » ou Hetfield prouve quel grand chanteur il est, un « Seek & Destroy » efficace qui fera chanter tout Clisson et pour débuter le rappel un « Damage, Inc. » rageur ou les guitares de Hetfield et Hammet se font incisives. Pour clôturer ce concert magistral (et ce Hellfest magistral également), quoi de mieux que 2 des plus grands tubes du Metal : « One » et « Master Of Puppets » où le public s’égosillera une dernière fois en reprenant en chœur les « Masters » qui ont dû résonner jusqu’à Nantes.

A peine la dernière note du concert fini, le feu d’artifice de cette édition anniversaire est lancé, Hetfield (sourire jusqu’aux oreilles) en regardera une partie en même temps que le public sur l’avancée de la scène. Quand la magie du festival plait autant aux spectateurs qu’aux groupes !

Playlist 14 videos (bouton pour naviguer en bas à gauche de la vidéo, visible après la pub Daily Motion) :

Metallica Setlist Hellfest 2022, European Tour 2022


Ainsi s’achève une édition pharaonique pour un Hellfest qui restera dans les annales. 7 jours de festivals avec 7 journées complètes, aucun festival ne l’avait fait (à ce niveau de programmation) et je ne pense pas que cela se reproduira souvent. Pour l’édition 2023, Ben Barbaud a annoncé souhaiter revenir au format « classique » des 3 jours. Nous découvrirons bien assez tôt si cela se passera comme prévu ou si différentes « propositions indécentes » allongeront la durée du festival de 1 ou 2 jours ? (edit 03/10/22 : il est annoncé que l’édition 2023 sera finalement sur 4 jours). En attendant, il est temps pour les festivaliers qui ont enchainé les 7 jours (ou au moins les 4 derniers jours) de retourner chez eux les étoiles du feu d’artifice plein les yeux et des milliers de Riffs dans les oreilles. Rendez-vous en 2023 Clisson !

walt
OSO GARU

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

metalden
METALDEN

Plus d'infos à propos de l'auteur ici

Comments:

You have no rights to post comments

HELLFEST 2022 - 26 juin - METALLICA, SABATON, MERCYFUL FATE, BLACK LABEL SOCIETY, PENTAGRAM, BRING ME THE HORIZON, DESTRUCTION, AVATAR, UGLY KID JOE, MIDNIGHT, ANGELUS APATRIDA - 5.0 out of 5 based on 3 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 1424 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • BRYAN ADAMS - Into The Fire - Chronique

    Nico
    Cet album se trouve entre les 2 ...

    Lire la suite...

     
  • ROBBY VALENTINE A Tribute To Queen

    Chasseur Immobilier
    Salut, Un 3ème va sortir pour ...

    Lire la suite...

     
  • ROBBY VALENTINE Valentine

    Chasseur Immobilier
    La perfection, que dis je un ...

    Lire la suite...

     
  • BRYAN ADAMS - Into The Fire - Chronique

    Fab
    toujours eu une impression ...

    Lire la suite...

     
  • FIRST NIGHT - Deep Connection - Chronique

    Fab
    la aussi pas un mauvais opus ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

03 Aoû 2023 12:02 - Eric Berger
HEART LINE - Rock'n'Roll Queen - Chronique
AOR
03 Sep 2023 12:21 - MetalDen
PRIMAL FEAR - Code Red : nouvel album
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)