0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Voila donc ces fameux Alsaciens, qui ont eu la chance d’être pris sous la coupe des Scorpions, leur donnant un formidable tremplin en 1ère partie de leurs tournées françaises.
C’est dans ce cadre là que je les avait découvert à Toulouse le 29 novembre 2007. J’avoue que cela ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, et il m’a fallu attendre ce nouvel album pour franchir le cap.
Pourtant leur biographie.est déjà bien meublée, Karelia a sorti sa première démo éponyme dès 2000. On y apprend aussi que leur premier album Usual Tragedy est sorti en 2004, et ses nombreuses parties orchestrales lui ont valu l'appellation de metal symphonique. Leur deuxième album Raise, sorti en 2005 est un peu moins orchestral et plus mélancoliques, une orientation presque gothique. Des éléments de metal industriel apparaissent sur son troisième album Restless.
Après ces changements de direction musicale ponctués de quelques changements de line-up, le style du nouvel opus semblait être une véritable gageure vu de l’extérieur. Et autant vous dire que la réponse ne sera pas simple et unique !

Le dynamique
Bill For The Ride en ouverture donne deux indications, les éléments industriels sont bien là, plutôt électro d’ailleurs, et le refrain accrocheur aussi, pas question de se cantonner dans le répétitif en boucle. War Party et son intro électro en rajoute une couche avec en sus des chœurs guerriers bien en rapport avec le titre. Un morceau qui n’est pas sans me rappeler dans l'approche WALTARI d’ailleurs mais je vais y revenir. Dans la foulée, Animals pourrait faire penser que l’on est parti pour un long voyage electro ponctué de riffs metal, mais My Tv Sucks ne nous laisse pas le temps de nous installer dans la routine, avec une intro rap digne d’Eminem, suivi d’un riff métal, depuis Aerosmith, l’exercice est connu, et les Alsaciens le concluent ici brillamment. Après un Vanity Label de facture plus classique, Housekeeper nous la joue orientale et metal à la fois, là aussi les exemples depuis Kashmir ne manquent pas, et Karelia renouvelle le genre. Puis c’est le quart d’heure presque avec Keep Watch On Me et son refrain accrocheur, puis la ballade The Way Across The Hills et son solo aérien « Floydien », dans lesquels le Scorpions R Schenker est venu prêter main forte.
Et finalement au fur et à mesure que la musique s’écoule, une évidence s’impose, c’est que les Alsaciens refusent de se cantonner à un style. Au contraire ils touchent un peu à tout, avec talent, tout en conservant une certaine unité via les fils conducteurs que sont le chant et les éléments electro, autrement dit sans donner l’impression de se disperser.
Et finalement les Alsaciens s'imposent dans un style dans lequel peu de combos français se risquent, c’est le "Cross-Over" , une discipline qui consiste à mettre dans le métal des genres divers et variés, à l’image de l'un des champions de la catégorie, Waltari, déjà cité plus haut.
Exercice périlleux s’il en est mais parfaitement maitrisé, ils s’offrent même le luxe dans les bonus, de reprendre The Show Must Go On des Queen à leur manière, et passé la surprise, la sauce prend plutôt bien ! Alors certes, une telle diversité sera indigeste aux amateurs d’un seul style qui veulent qu’un album répète 10 fois la même cuisine.



Pour les autres, et notamment ceux qui pensent que la musique tourne en rond, qu’il n’y a rien de neuf et que du réchauffé, donnez une chance à cet album, avec cette décadence dorée, vous risquez bien de revoir votre jugement !



Tracklist : Line Up :  
01. Bill For The Ride –
02. War Party –
03. Animals -  
04. My Tv Sucks –
05. Vanity Label
06. Housekeeper –
07. Keep Watch On Me *
08. The Way Across The Hills *
09. Ride It Wild –
10. Body's Falling Apart
11. Out For A Walk -
12. The Show Must Go On
13. Child Has Gone
14. Unbreakable Cordon
Jack Ruesch (guitare)  
Matthieu Kleiber (chant)           
Gilles Thiebaut (basse )
Neon ‘(batterie)            
Sam Clauss : (guitare)   
am

 

Label : Season Of Mist
Sortie : 26/08/2011
Production : n/a


Discographie :

Karelia (Démo (2000)  
Usual Tragedy  (2003)
Raise (2005)  
Restless (2008)            
Golden Decadence (2011)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #2 John Markus 22-08-2011 19:40
Entièrement d'accord avec toi, cher Métal Den, enfin du neuf avec un combo Français qui n'hésite pas à prendre des risques, dans cet exercice de style qu'est la création originale. Dans cet univers de Métal où il est de plus en plus difficile d'exister, faire preuve d'originalité dans ses compositions n'est pas un vain mot.
Sans vouloir les minimiser, on peut dire d'AC/DC, qu'après l'album Back In Black, ils nous ont servi la meme cuisine à travers tous leurs albums, sans trop se compliquer la vie, pour ne pas déplaire à leurs fans.
On peut dire la meme chose de Motorhead , de J.J. Cale et de bons nombres d'autres groupes qui ont un style de référence et qui s'emploient à le maintenir parce que ça marche. Rappelons nous les Beatles, Pink Floyd, Led Zeppelin ou Queen avec diverses prises de risques dans la production, le son, les arrangements etc.., le tout dans une harmonie stylistique que personne ne contestait.
Maintenant, il faut du brut de brut à tous les étages et, c'est tout juste si les ballades font partie, maintenant, de la Métal Mania. U.F.O et Scorpions, autrefois adulés et membres du patrimoine domanial au Panthéon du Hard des Seventies ,se retrouvent, aujourd'hui, presque considérés, par les amateurs d'un seul style, comme de vulgaires groupes de variété.
Alors, oui, le Crossover fait partie de ces choses interessantes qu'on peut entendre dans le Métal moderne. Je citerais un exemple Suédois qui me vient à l'esprit: les Electric Boys. C'est vrai qu'il est difficile de classer des groupes comme ça quand on est chroniqueur mais Crossover Métal, c'est parfait et suffisament explicite.
Alors, ne boudons pas notre plaisir avec l'arrrivée, sur le marché, de groupes comme ceux là. C'est une nouvelle façon d'écouter du Métal, sans risque de lassitude pour nos oreilles avides de mélodies métalliques, diverses et variées. Long Live Karélia.
JOHN MARKUS.
Citer
0 #1 Alexis 21-08-2011 07:32
Un album à ne pas louper!!! excellent!!!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 841 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

     
  • THE SEA WITHIN Same

    MetalDen
    A la fois complexe et mélodique ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles