0
0
0
s2sdefault

L’entrée des Grenoblois dans les colonnes de Rockmeeting mérite pour le moins un petit historique avant de rentrer dans leur sixième album studio. Le groupe a été fondé en 1979 sur la base d’un power metal qui leur a permis, entre autres faits de gloire, d’ouvrir pour des pointures comme DEF LEPPARD, dans la tournée « Pyromania », un premier album en 1984 accrocha ensuite les charts japonais, puis un deuxième l’année suivante enfonça le clou, puis les habituelles dissensions plus l’arrivée du grunge dans les années 90 ont sonné le coup d’arrêt en 1989, pour une longue période d’hivernation. Le nouveau départ se situe en 1999 sous l’impulsion de deux de ses membres originels, Jo Amore, qui abandonna la batterie et prit le micro, qu’il avait testé avec son groupe précédent : Temple, et Yves Campion, le bassiste historique; en compagnie de petits nouveaux : Alex Hilbert en 2002 et Franck Milleliri en 2005, aux guitares, et David Amore, le frère de Jo, à la batterie. Avec ce line-up stabilisé, leur heavy a pris des couleurs presque symphoniques dans le dernier opus : The Dominion Gate. Avec Genetic Disorder, les Grenoblois ont choisi de durcir le ton, en donnant à leur power metal quelques colorations thrash, et, décision hautement symbolique, en supprimant les claviers. Le ton est donné d’emblée avec le très puissant Nothing Left Behind, qui bénéficie d’une très belle intro toute en douceur, mais pour mieux nous assommer par la suite, avec un mur de riffs, les guitares prenant le devant de la scène, la voix très puissante de Jo, surnommé, on comprend pourquoi, le Dio français, est légèrement en retrait, juste ce qu’il faut. Ce qui frappe aussi, c’est l’extraordinaire qualité du son, inhabituelle pour un combo français, et pour cause, la production a été confiée au studio Fredman à Göteborg, en Suède, sous la direction de Fredrik Nordström et Henrik Udd, conférant à l’ensemble la classe internationale. Si la note de 95 ne sera pas atteinte, par la faute de quelques compositions un peu répétitives, et peu de variations dans le tempo, notamment pour souffler un peu, avec une power ballade par exemple, le 90 est atteint haut la main avec d’autres titres, tout aussi puissants que celui d’ouverture, au rang desquels Queen Of Love & Pain, le formidable The Dominion Gate (Part II), le seul à bénéficier d’un break un peu calme, le fédérateur The Winds Of Sin, ou encore Wicked White Demon.

Puissance, « head banging », superbes lignes de guitare sont les maitres mots, ces titres se révèlent terriblement efficaces sur scène, j’ai pu vérifier cela sur la scène Toulousaine il y a quelques jours, cet album élève le niveau du métal français au rang mondial, une belle performance.


Highlights : Nothing Left Behind, Queen Of Love & Pain, The Dominion Gate (Part II), Wicked White Demon, Battleground For Suicide, Final Procession.

Tracklist : Line Up :  
01. Nothing Left Behind
02. Battleground For Suicide
03. Queen Of Love & Pain
04. Conspiracy
05. Leader Of The Masquerade
06. Final Procession
07. The Dominion Gate (Part II)
08. The Winds Of Sin
09. Forsaken Child
10. A Thrill Of Death
11. Wicked White Demon
12. Dawn Of Darkness
Jo Amore (chant)
Alex Hilbert (guitare)
Franck Milleliri (guitare)
Yves Campion (basse)
David Amore (batterie)
am

 

Label : Regain Records
Sortie : 14/11/2007
Production : Fredrik Nordström + Henrik Udd


Discographie :

Waiting For The Twilight (1984)
Power Of The Universe (1985)
Astral Deliverance - EP (1999)
Live Deliverance - 2CD (2000)
Cosmovision (2001)
Silent Room (2003)
Generic Disorder (2007)
Insurrection (2009)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 937 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles