0
0
0
s2smodern

Troisième album pour THE MURDER OF MY SWEET et retour au bercail chez Frontiers Records,
après un bref passage chez AFM Records le temps de l'album "Bye Bye lullaby" en 2012. Le groupe est toujours emmené par la belle Angelica Rylin (qui s'était illustrée notamment par un très bon album solo en 2013 ( "Thrive") et des apparitions sur les excellents projets CRASH THE SYSTEM et RATED X ) , et drivé par Daniel Flores, dont on ne présente plus le CV  pour les fans du genre ; il sera à nouveau sur le second album très prometteur du projet 'FIND ME' dont la sortie est prévue en Décembre au passage (histoire de faire un peu de pub ! Nul doute qu'on en reparlera ).

Epaulé par Christopher Vetter aux guitares (déjà présent sur le précédent album) , et un nouveau venu à la basse du nom de Patrik Janson qui complète la formation, THE MURDER OF MY SWEET perpétue son 'Cinematic Metal', ou plutôt son Métal symphonique et mélodique aux relents FM , au gré des 13 plages qui sillonnent cet album .
Cet album justement ; il se nomme "Beth out of hell", et il s'articule autour d'un concept relatant une histoire d'amour apocalyptique entre la fille de Lucifer tombant amoureuse de l'archange Michael. C'est vrai que l'atmosphère porte à merveille l'âme de ce nouveau disque et on se retrouve vite emporté dans cet album comme dans un film , appuyé par les longues intros sous forme d'interludes, et les claviers très "cinématographiques", un peu comme ceux de Gregg Giuffria à l'époque de GIUFFRIA le groupe. Par moment on pense aussi à certaines pièces des vieux albums d'Alice Cooper sur certains passages, d'un point de vue ambiance.

Tout semble affirmer un album grandiose ; c'est vrai , ça l'est dans l'absolu, mais néanmoins, je trouve l'album un peu difficile à suivre ; certains morceaux étant un peu trop longuets , le groupe ayant mis un peu de côté les morceaux plus immédiats des 2 premiers albums pour des morceaux un peu trop alambiqués ( "Bitter Love" par exemple ) , là où "Always the fugitive", "Humble Servant" et "Still" nous rappellent au bon souvenir les 2 premiers albums avec ses précieuses mélodies  , alors que "Tide after tide" , certainement très utile pour la compréhension du concept, est un peu pénible au final. Rien à dire concernant l'interprétation sans faille, et la voix d'Angelica fait toujours merveille;  on sent d'ailleurs qu'il y a un lourd travail derrière cet album.
Si le groupe continue dans la droite lignée des 2 premiers opus d'un point de vue musical , les morceaux semblent un peu moins accrocheurs et l'on a du mal à retenir les titres au fil des écoutes, comme une impression d'uniformité sur l'ensemble de l'album, donnant presque le sentiment d'une certaine lassitude en arrivant à la fin du disque;  et pourtant, malgré tout, je le répète, ce disque est très bon objectivement parlant.



Quoiqu'il en soit, cet album reste à posséder, surtout si l'on aime les 2 premiers albums ; à vous de vous faire une idée sur l'oeuvre en question, qui vaut le détour, c'est indiscutable.

Play it in and out of hell!



Tracklist : Line Up :  
01. Hell On Earth
02. The Awakening
03. World In Ashes
04. Always The Fugitive
05. Bitter Love
06. Still
07. Humble Servant
08. Requiem For A Ghost
09. Euthanasia
10. Tide After Tide
11. Poets By Default
12. Heaven Succumb
13. Means To An End

Angelica Rylin lead and background vocals
Daniel Flores drums, keyboards
Christopher Vetter guitars
Patrik Janson bass guitar

am

 

Label : Frontiers records
Année : 2015


Discographie :

           2010: Divanity
           2012: Bye Bye Lullaby
           2015: Beth Out of Hell


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

 



 

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 557 invités et un membre en ligne

  • Terry

Commentaires

  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    MetalDen
    Votre photo dans le bouquin ...

    Lire la suite...

     
  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...