0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Voila l’objet tant attendu qui arrive enfin, coïncidant ainsi avec les quarante années d’existence du groupe.

Et oui, à toutes fins utiles, cette précision pour ceux qui écrivent dans les forums que l’on assiste à un retour aux années 80, en l’occurrence, il s’agit bien  des années 70 ! Si le combo a été formé en 1972, c’est dans le milieu des années 70 qu’il se fait remarquer dans des clubs de Californie comme le Whiskey a Go Go. En 1976 Gene Simmons des Kiss les remarque, mais c’est en 1977 que Ted Templeman enregistre avec le groupe le premier chef d’œuvre, en trois semaines, en pleine période punk ! Une légende était née et ce line-up allait enregistrer six albums studios, jusqu’au "1984". Dave Lee Roth fera son retour au chant en 2007 pour une tournée, mais la patience des fans sera encore mise à l’épreuve, jusqu’à l’annonce de l’entrée en studio le 17 janvier 2011 pour l’enregistrement d’un nouvel album, le précédent, avec Garry Cheronne au chant, datant quand même de 1998 !
Le trio Van Halen (Ed, Al et Wolfgang) a apparemment écrit et enregistré dès  2010 avec Ross Hogarth, tandis que  les séances 2011 incluant David Lee Roth ont été dirigées par John Shanks, puis mixées et masterisées à nouveau par Hogarth..

Cet album se veut un retour aux racines, et cela est d’autant mieux assuré que pas moins de sept titres ont été conçus à partir de démos du groupe datant des années 70. Dès la première écoute, il apparaît clairement que l’objectif est rempli, la magie a opéré avec une alchimie Eddie – Dave très présente, couplée à une énergie pour le moins surprenante. Puis une autre évidence s’impose assez rapidement, c’est que l’inspiration au niveau composition est bien là, même si certaines datent, l’opération recyclage a permis d’éviter le moindre remplissage, tous les titres sont essentiels et apportent un plaisir renouvelé !


Une des incertitudes concernait le départ du bassiste fondateur Michael Anthony. Force est de constater qu’Eddie, le père, peut être fier de son fils Wolfgang, les lignes de basse sont omniprésentes et bien placées, en fusion avec les futs d’Alex Van Halen. Ce dernier prouve une fois de plus qu'est c’est une partie intégrante de  Van Halen, avec un jeu impressionnant.  La part de David Lee Roth est également énorme, la voix manifestement épargnée par les sévices du temps, tantôt crooner, tantôt rocker, faisant sonner la langue de Shakespeare comme nul autre. Mais c’est bien sûr  Eddie Van Halen lui-même qui constitue l’apport décisif, avec cette touche de génie de la six cordes, des riffs inventifs, des soli magnifiques à profusion.
Le début d’album commence avec le single Tattoo, pas du tout représentatif de l’album, mais plutôt proche du côté pop de Van Halen.  La chanson a été réinventée à partir de la démo originale appelée Down In Flames, une vraie réussite de légèreté et d’accroche, avec un léger soupçon de claviers, le seul de l’album..

Passage aux choses plus sérieuses et plus hard avec la rythmique heavy de She's The Woman - une chanson fidèle à la démo originale du même nom, et qui signe sans équivoque le manifeste : Van Halen est de retour

You and Your Blues est la première des nouvelles compositions, superbe intro, super riff, Dave se la joue grave dans le couplet, puis monte dans les aigus dans le refrain, un futur classique que j’adore déjà.
China Town enchaine avec un tempo speed, c’est du VH furieux énergique tout en restant mélodique, du grand art ! 
Blood and Fire calme le jeu avec un son plus contemporain, un refrain encore mémorable et une belle montée en puissance avec encore un solo brillant.  Bullethead  repart avec un tempo furieux,  un autre titre du vieux répertoire retravaillé par rapport à l'original, et sacrément rajeuni. As Is ne faiblit pas, avec un côté singulièrement plus heavy et moderniste, un chouette break et un petit air de Hot For Teacher. Honeybabycutiedoll continue dans une voie plus originale, l’intro est annonciatrice d’une direction plus aventureuse, qui laisse la part belle aux délires d’Eddie, surprenant mais bon ! Retour à du plus classique avec la basse ronflante de Wolfang et un refrain mémorable appuyé par des chœurs soignés sur The Trouble With Never, et un break sympa dans lequel le crooner Dave descend dans les basses. Retour flagrant aux 70’s avec Outta Space,  un autre titre retravaillé, initialement intitulé Let's Get Rocking, et dont le riff familier s’impose de suite. Stay Frosty enchaine avec un blues acoustique qui vire heavy, une des grosses réussites de l’album, j’adore !
Les deux derniers titres sont  retravaillés à partir de démos années  70 (Big Trouble and Put Out The Lights respectivement) et tous deux bien remis au gout du jour, Beats Workin' clôturant magnifiquement l’opus, le titre le plus long avec cinq minutes.

Au final l’attente en valait la peine, Van Halen n’a pas fait les choses à  moitié, il s’agit d’un grand retour, s’il y a différentes sortes de vérité, il y en a une qui résonne comme une évidence, VAN HALEN is back !!!



Tracklist : Line Up :  
01.Tattoo
02. She's The Woman
03. You and Your Blues
04. China Town             
05. Blood and Fire        
06. Bullethead                
07. As Is                        
08. Honeybabysweetiedoll      
09. The Trouble With Never         
10. Outta Space
11. Stay Frosty              
12. Big River     
13.
Beats Workin'              
David Lee Roth (chant)
Eddie Van Halen (guitare)
Wolfang Van Halen (basse)
Alex Van Halen (batterie)
AMAZON

 

Label : Interscope
Sortie : 07/02/2012
Production : John Shanks


Discographie :

I (1978)
II (1979)
Women And Children First (1980)
Fair Warning (1981)
Diver Down (1982)
1984 (1984)
5150 (1986)
0U812 (1988)
For Unlawful Carnal Knowledge (1991)
Live: Right Here, Right Now (1993)
Balance (1995)
Best Of - Volume 1 (1996)
III (1998)
A Different Kind Of Truth (2012)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #12 chris95 16-02-2012 23:11

Que d'attente... de rumeurs, d'énormes déceptions, de désespoirs... De foutage de gueule, de non respect des fans, bref je ne reviendrai pas plus la dessus. Au final VH délivre son album le plus inspiré depuis...., il rejoint la tête du peloton sans problèmes!

Si il y a un album à acheter en 2012, c'est bien ADKOT ! Point question ici de « when it’s love » ou « why cant this be love » NON ! Pas de “happy trails”, de “Sunday afternoon in the park”, “big bad will” et compagnie NON PLUS !
A different kind of truth c’est 50 minutes d’un Van Halen du meilleur cru qu’il soit !!! Le son est monstrueux, parfaitement mixé ! (Bravo messieurs Shanks et Hogart) L'album est varié, diversifié, on ne voit pas passer les 50 minutes que dure cet explosif album ! « merde c’est déjà fini… On remet ça ? »

Grande et principale satisfaction pour moi, mon héros est en forme ! Il fait péter les riffs et ses solos, inspirés, sont jouissifs et juteux à souhait ! J’attendais juste de lui qu’il fasse du Eddie basique, ça m’aurait suffit amplement ! Il fait mieux que ça ! Faisant éjaculer son 5150 III sur le canal rouge, variant les sons en utilisant toute la panoplie d’effets dont il dispose, mais SURTOUT et avant tout, utilisant tout son talent, son énergie, sa technique et son feeling ! Le bougre se permet même le luxe de sortir de ses sentiers battus niveau sons et parfois gammes ! Sinon on a droit aux solos bien déjantés, aux harmoniques sifflés, le tapping, les gros coup de floyd, son sens rythmique imparable !!! Merçi Eddie ! Le fiston est bien mis en avant dans ce judicieux mix !
A raison car la basse dans VH n’avait jamais aussi bien sonnée. Y a forcément les gènes d’une part, les heures passées à écouter et à jouer avec papa et tonton . Forcément aussi une forme d’abnégation et de détermination histoire de prouver aux mauvaises langues, à tous ceux qui retournent leur veste aujourd’hui, qu’ils avaient tort de le traiter de fils à papa et autres joyeusetés… Bien joué wolfgang ! Alex ! « Reverend Al » fidèle à lui-même ! je l’imagine bien tout fracasser en studio, faisant décharger John Shanks dans son froc, avec un air de décontraction et de facilité évidente ! Hey john, ça change de Céline Fion ça mon gars ! M’est avis qu’il a mis en boîte ses prises plus rapidement qu’il ne lui en fallait pour siroter ses binouzes à la grande époque !
Au micro c’est donc le retour de celui par qui tout a commencé. DLR, diamond Dave, appelez-le comme bon vous semble. L’homme à la salopette s’est investi à la hauteur de l’évènement, tant par son chant irréprochable (quoi ? J’aurai critiqué à la 1ère écoute le début de Blood ? Le tattoo tattoo ? …) que par son implication dans les textes et l’illustration du livret. Bravo Dave et comme tu dis dans le livret, thank you for the dream. Tattoo : Un bon titre d’ouverture ! le tattoo tattoo est un peu foiré, mais le reste de la chanson est de très bonne facture ! Un pré refrain absolument génial (swap meat sally….) et un très très bon solo bien pensé à la fois mélodique et barré ! Faut essayer de le jouer les gratteux, plaisir garanti ! Un titre qui aurait collé parfaitement à Hagar et au catalogue chickenfoot !
She’s the woman : Les choses sérieuses commencent, du pur classic VH !!! La basse de wolfie m’éclate, j’aimerais assez entendre juste sa piste isolée avec celle de tonton! Je pousse le « Whooo » de dave à chaque fois au début ! Un pont et un solo sobres mais efficaces et diablement bien trouvés !
You and your blues : Super titre qui n’aurait pas dépareillé sur Balance dans sa globalité, de part ses mélodies et le son. Le « hagar tune » du CD !! Le riff d’intro (et d’outro) est vraiment kiffant, refrain et chœurs imparables. Le court solo ne marque pas les esprits mais fait le boulot. Une réussite ! Supers mélodies !
China town : Un début à la Mr Big, très paulgilbert !!! J’ai pensé d’abord à shyboy, mais s’en suit en fait un mix VH/Iron maiden qui défonce tout !!! Niveau puissance, je connais pas mal de métalleux modernes qui peuvent retourner à leurs chères études !!! Ce titre m’a tellement blasté la tronche qu’il a fallu que je le remette tout de suite ! Sans compter le solo d’Eddie, du grand Ed bien déjanté à souhait, et wolfie qui le double sur la fin. Le final termine de m’achever , j’en veux encore ! Tiens, j’ai un 2ème trou de balle ?
Blood and fire : je voulais ripley, je l’ai !!!! Les gars ont bien agrémenté ce petit bout d’instrumental d’une minute 30 à l’époque pour en faire le titre qui m’émeut le plus. Déjà j’adore l’arpège d’intro et riff du couplet, mais alors a partir de 2 :00 il se passe quelque chose de magique entre la voix de Dave et la musique qui me hérisse le poil et qui ne cesse de m’émouvoir ! Ce n’est pas la montée en puissance avec ce super solo qui va gâter les choses, je reste sur mon nuage jusqu'à la fin ! Du grand art !
Bullethead : Dur de passer après les 4 titres précédents, mais ce bullethead bastonne un bon coup et fait du bien aux cages à miel ! As is : It cost me two burritos and a root beer…. Les gars remettent le turbo, sans avoiner autant que chinatown (mais est-ce seulement possible ?) Les riffs sont imparables (on a pas fini de le voir massacré sur le tube ce riff principal), un court solo uniquement en tapping, avant de gros accords qui déboitent et un passage clair typique d’Ed ! Encore un titre bien construit, mais y aura t'il quelque chose que je n’aimerais pas sur ce disque ?
Honeybabietrucmuche : Ha le titre bizarroïde de l’album ! En écoutant Dave rapper sur le premier couplet, je me suis dit que ça allait pas le faire du tout, VH ou pas ! JE HAIS le RAP ! Ouf, ce sera que pour le tout début, le reste est béton ! Ed va même s’aventurer dans un côté arabisant très étonnant ! Il utilise le sustainer de manière réfléchie et avec parcimonie !! DLR place son bouvier australien histoire de récupérer des royalties en plus le malin ! Un OVNI parfaitement réussi et étonnant ! The trouble with never : Surprenant mélange Eddie/Hendrix ! Quelle éclate ! Riffs, solo, groove !! Et ce passage parlé GRAVE de Dave sur la basse de Wolf !! Eddie qui déboule là dedans (la puissance !!!) et me voilà plus que conquis !
Outtaspace : je le voulais ce let’s get rockin aussi !! Désir exaucé !!! C’est bon de l’entendre avec une prod bien agressive et puissante ! Eddie explose comme il faut, c’est trop de bonheur et quel solo encore !
Stay frosty : l’ambiance ICM est là ! On y est dans le bar à strip tease ! La guitare électrique qui déboule sur l’acoustique, les licks d’ed, les deux solos parfaits !!! Oui c’est fan friendly, oui c’est BON !!! HHHaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!
Big rivers : le solo suffit à lui tout seul ! De même que le lead sur le final ! Bien joué mon Eddie ! Beats workin’ : Merde c’est déjà fini ? Un dernier bon titre, avec Eddie qui en remet une couche, et qui achève de me convaincre que VH a parfaitement réussi son retour discographique ! J’en attendais pas autant les gars, merçi VH !! Rien de faible sur ce disque, un must have avec que du très bon, des titres géniaux et excellents ! Mention spéciale pour « she’s the woman, you and your blues, chinatown, blood and fire, trouble with never, as is, stay frosty, honeybabie, outtaspace!” La prochaine fois, pas dans 15 ans OK ?

 

Citer
0 #11 thepoisse 16-02-2012 10:42
Évidemment, ça sentait le roussi compte tenu de mes gouts vanhalenien : je suis un gros fan de VH version Sammy Hagar et je n'aimais que le premier et 1984 pas vraiment révélateur de leur première période.
Je trouve que SH apportait quelque chose de plus sympa même estampillé FM. J'ai tout de même jeté plusieurs oreilles sur cet album back to the past avec DLR et évidemment, je me suis ennuyé.
Oh j'adore le jeu d'Eddie, c'est un virtuose et il n'a rien perdu dans ce domaine mais je trouve que finalement, cet album sonne comme une somme de vieilles démos sorties du placard et remises au gout du jour. Je m'en doutais un peu à la fois mais pour moi, VH ça semble bien fini...
Citer
0 #10 Laigre 15-02-2012 11:24
Voilà le nouveau Van Halen celui que les fans de toujours attendaient comme une eclipse solaire et après écoute je suis... un peu déçu !!! c'est bien joué (mais cela aurait il pu en être autrement avec Van Halen) mais je ne trouve pas de morceaux qui me scotchent au mur comme je m'y attendais. Bilan mitigé donc : très bon album mais ce n'est pas l'OVNI que l'on attendait...
Citer
0 #9 aorgod 14-02-2012 13:34
Je m'attendais soit à du renouveau, de l'inventivité et une approche plus moderne soit à du Van Halen avec des refrains ravageurs et de la virtuosité. Le résultat est bien triste sans vraiment de saveurs. La virtuosité est encore là,de bons moments mais j'ai vraiment l'impression d'entendre des dinosaures qui n'ont pas vraiment faits d'efforts.
Citer
0 #8 Eric Berger 14-02-2012 09:56
Il est clair qu'à l'écoute de ce nouvel album, la cible est bien précise, c'est à dire faire plaisir aux fans du groupe et je pense que de ce côté là, c'est plutôt réussi. Pour ma part, n'ayant jamais été un grand fan du groupe sauf quelques classiques comme Runnin' With The Devil, Panama, Dreams ou I Can't Stop Lovin' You, ce disque ne sera pas à la tête de ma playlist. Je dirai que j'aime beaucoup Chinatown et As Is, le reste ne me fait ni chaud, ni froid mais comme d'habitude chez Van halen, la qualité des musicos est toujours aussi impressionnante.
Citer
0 #7 John Markus 13-02-2012 23:28
Voilà un album qui n'a pas fini de faire couler beaucoup d'encre. Effectivement, il est hors de question de remettre en cause le talent de la famille Van Halen et de David Lee Roth qui a gardé son timbre de voix si caractéristique. Eddie reste le guitariste le plus novateur après Hendrix. Il suffit d'écouter Eruption sur le premier album qui date de 1978 pour en etre convaincu. Néanmoins Eddie est plutot un soliste qu'un compositeur. Ain't Talking 'bout Love reste pour moi LE morceau le plus sublime qu'il ait pu créer sans parler du chorus qu'il exécute sur le Beat It de Michael Jackson. Depuis, le temps a passé et l'inspiration aussi. D'où la récupération d'anciennes démos. Comme Métal Den, j'adore Stay Frosty qui rappelle un peu le Ice Cream Man du 1er album. Tatoo, She's a woman, Outta Space, Beat's Working, Big River et The Trouble With Never sauvent la mise car le reste apparait un peu décousu avec des riffs criards en sustain sur des couplets presque parlés sans mélodie et des refrains sans saveur. Pour la qualité des chorus et des 7 morceaux pré cités, je mettrais 3 étoiles sur 5 à cet album.
Citer
0 #6 david 13-02-2012 18:09
Je suis d'accord avec le commentaire de fab. Apres 2 ou 3 écoutes l'impression d'ensemble que j'en ai c'est que oui on a affaire a des super musiciens (bon ça on le savait) mais il n'y a pas grand chose qui se dégage. Pas assez de mélodie, il n'y a pas de refrains qui accrochent, d'ailleurs il n'y a pas vraiment de refrain je trouve. Oui le son est gros, la section rythmique est énorme (bravo le fiston a la basse), eddie fait crier sa guitare, david chante bien mais toutes ses qualités ne font pas tout. Et le fait de ressortir des morceaux datant des années 70 c'est moyen.. On est en 2012 quand meme! Il y a un manque flagrant d'originalité. Mais surtout comme je l'ai dis ça manque de refrains accrocheurs. Bref déception ... mais bon je vais le re écouter peut etre que mon avis évoluera
Citer
0 #5 Fab 13-02-2012 13:34
En effet, Eddie Van Halen est toujours un grand guitariste, il le prouve encore. Son frangin un grand batteur aussi mais une fois que j'ai dis ca, c'est a peu pres tout pour cette galette. Remi a mis dans son commentaire que le single Tatoo etait bon et que les morceaux etaient melodiques??? Moi je la cherche encore. Qui peut chnater ca sous la douche??? Si j'oubliais Tatoo, Tatoo , Tatoo ca c'est le refrain du single, au niveau recherche c'est digne de Barbelivien!!! De plus Roth n'est plus ce qu'il etait!!! Alors si cet album est melodique que dire des Jump, Panama, Ain't Talking.. ou Dreams. Alors j'ai bien compris que c'etait un retour au 70s mais la aussi j'ai du mal, pourquoi diable ces années la seraient moins melodique que les autres, j'ai plein de contre exemple. Le cote vintage n'est pas obligatoirement un gage de qualité et ce Van Halen le prouve encore.
Citer
0 #4 Rémi 13-02-2012 12:43

La Van HALEN family et David, c'est la formule gagnante de VAN HALEN !!!
David, c'est The Voice of VAN HALEN !!!
Superbe album, costaud, mélodique, inspiré et même si 7 titres datent de l'époque, ça fonctionne superbement bien !
Le single est vraiment sympathique je trouve !

Superbe retour de ce super groupe ! Et excellente chronique ! Rémi FM

Citer
0 #3 pascal 12-02-2012 23:16
oui super article de Denis , je suis d'accord sur tout le grand retour énergique du big rock fun et de la guitare !!!
Exit la période fm ,clavier ,surproduite du pèpère Hagar .....
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires

  • NO ONE IS INNOCENT - LES SHERIFF - LES DESTROPOUILLAVES - Zénith de Pau - 14/04/2018

    John Markus
    Merci Franck pour ton humour ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    MetalDen
    Je partage totalement la ...

    Lire la suite...

     
  • REVERTIGO Revertigo

    MetalDen
    J'apprécie aussi beaucoup Mats ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    Chasseur Immobilier
    Une bombe de chez bombe !!!!

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    Chasseur de biens
    Pas mal du tout, certains titres ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    Nico
    J'y étais aussi ! J'ai beaucoup ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    MetalDen
    Un superbe moment passé avec ...

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE Machine Nation

    Jean-Marc PEREZ
    Très bon album, qui plus est, le ...

    Lire la suite...

     
  • MICHAEL SCHENKER FEST - Resurrection - Nouvel Album

    FranckAndFurious
    Mickael Schenker est heureux !

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE Machine Nation

    FranckAndFurious
    Pas mieux que Metalden et Terry ...

    Lire la suite...

     
  • MAIDA VALE Madness Is Too Pure

    barjozo
    Excellent album! Merci pour ta ...

    Lire la suite...

     
  • MAIDA VALE Madness Is Too Pure

    John Markus
    https://www.youtube.com/watch ...

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE Machine Nation

    terry RM
    Manigance c'est maintenant sept ...

    Lire la suite...

     
  • WHITESNAKE Flesh & Blood

    FranckAndFurious
    Précision sur la collection ...

    Lire la suite...

Connexion

On Line :

Nous avons 277 invités et aucun membre en ligne