0
0
0
s2smodern

A la définition du mot puriste, j'ai trouvé ceci sur le net : personne observant strictement une doctrine, un idéal, une règle.

Si je devais donner ma définition du puriste musical, je dirais que c'est une personne un peu bornée, bloquée sur des principes, pour ne pas dire un empêcheur de tourner en rond.

Vous me direz, pourquoi cette entrée en matière pour la chronique de ce cd live de Paul Rodgers et ses potes, le tout, excusez du peu au Festival de Jazz de Montreux. Tout simplement parce que quand j'ai eu ce disque entre les mains, je me suis dis « Tiens, certains vont dire, encore un album live de Rodgers en plus de celui sorti avec Bad Co cette année, c'est toujours les mêmes titres qu'on retrouve ». Bingo, même pas deux jours après, coup de fil d'un pote :

Lui : « T'écoutes quoi en ce moment? »

Moi : « Le nouveau Rodgers live à Montreux. »

Lui : « Ah, ouais, je l'ai vu à la Fnac, c'est toujours les mêmes titres qu'ils proposent, en plus son dernier live ne date que de 2007, et puis y a pas un live de Bad Co sorti cette année ? »

Moi : « Si mais la set list n'est pas la même, puis il faut voir les invités, que du beau linge ».

Lui : « Ouais, j'ai vu des vidéos sur Youtube, ça m'a pas emballé plus que ça, c'est toujours la même chose avec Rodgers ».

Bon tout ça pour vous dire que malheureusement parfois les préjugés ont la dent dure. Si on parlait musique maintenant, c'mon let's go !

Ce concert enregistré en 1994, faisait suite à l'album en hommage à Muddy Waters sorti l'année précédente (voir discographie plus bas). Nous retrouvons donc ici tous les classiques de Free et Bad Co qui font mouche tour à tour, que ce soit Wishing Well et son solo mémorable, ici interprété par Neal Schon, Feel Like Making Love, toujours aussi irrésistible, sans oublier All Right Now, classique d'entre les classiques. Plus des grands morceaux de blues écrits par Carl DIXON pour Muddy WATERS qui restent tous intemporels, I'm Ready, Let Me Love You Baby, et l'immense Hoochie Coochie Man sur lequel tout le monde s'en donne à cœur joie pendant plus de sept minutes, y compris Claude NOBS à l'harmonica qui n'est autre que l'organisateur du Festival et cela depuis plus de 40 ans. Cerises sur le gâteau, et elles sont au nombre de 2 ici, les reprises de grands standards comme Crossroads de Robert JOHNSON et Good Morning Little School Girl de Sonny Boy Williamson, du blues et rien que du blues. Et le blues, c'est toute sa vie à Paul RODGERS, il paraît même qu'à sa naissance, il n'a pas crié, mais en voyant la sage femme il a chanté « Yeah Let Me Love You Baby ». Un live chaud bouillant qui suinte la sueur et la souffrance des bluesmen, vraiment une soirée que le public présent ce soir-là, n'est pas près d'oublier à mon avis.

 

Alors, les puristes que vous aimiez ou pas ma chronique, faites le moi savoir, c'est juste en dessous pour les commentaires et puis sans rancune...



 

Tracklist :Line Up :  

01. Travelling Man
02. Wishing Well
03. Louisiana Blues
04. Fire And Water
05. Muddy Water Blues
06. Good Morning Little School Girl
07. I'm Ready
08. Little Bit Of love
09. Mr. Big
10. Feel Like Making Love
11. Let Me Love You Baby
12. The Hunter
13. Can't Get Enough Of Your Love
14. All Right Now
15. Croosroads
16. Hoochie Coochie Man

Paul Rodgers (chant)
Ian Hatton (guitare)
Eddie Kirkland (guitare)
Neal Shon (guitare)
Steve Lukather (guitare)
Brian May (guitare)
John Smithson(basse)
Jason Bonham (batterie)
Claude Nobs (harmonica)
am

 

Label :Eagle Records
Sortie :2011
Production :Claude Nobs/Terry Shand/Geoff Kemplin


Discographie :

Get Loose (1983)
Muddy Water Bkues (1993)
The Hendrix Set (1993)
Now And Live (1997)
The Loreley Tapes (1997)
Electric (2000)
Live In Glasgow (2007)
Live At Montreux 1994 (2011)


Liens multimédia - videosSITE OFFICIEL


 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#1 John Markus 30-09-2011 22:06

Merci Eric de nous parler du légendaire Paul Rodgers, l'ex chanteur des FREE et de BAD COMPANY,deux groupes essentiels de l'histoire du Blues- Rock. Son timbre chaud et mélodieux, son feeling émotionnel lui valut, au début des Séventies, le titre de meilleur chanteur du monde dans la revue Rolling Stone.

En 2005, la même revue, doutait de lui avant même qu'il ne se soit produit en concert avec QUEEN, en remplacement de l'inoubliable Freddy Mercury. Pour les Fans, le résultat fut plus que réussi, n'en déplaise aux détracteurs. Show Must Go On, comme disait feu Freddy.

Et, comme tu le soulignes dans ta chronique, Paul a toujours aimé le Blues et une prestation à Montreux, avec autant de pointures, c'est une belle reconnaissance,bien initiée par Mr Claude Nobs,l'instigateur du projet. Bravo! JOHN MARKUS

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 692 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)