0
0
0
s2smodern

crazy dolls and the bollocks divine

Premier EP pour ce combo au style Rockabilly Psychobilly Punk, né en 2013, et, originaire de Bordeaux.

 Composé de Céline Tomé à la batterie, Corentin Lagrue à la basse, Florian Mellin à la guitare et de Lynn au chant, le groupe trouve son inspiration dans le cinéma et les sonorités Rock des années 50, allant de Johnny Cash à Brian Setzer, en passant par JD Mc Pherson et Imelda May. A leurs débuts, les Crazy Dolls And The Bollocks rodent un répertoire, constitué de reprises puisées parmi les grands standards du Rock'n'Roll, en se produisant dans toutes les bonnes salles Bordelaises, puis, dans la région Aquitaine. 2015, Turn Over au niveau du Line Up, avec un changement de rythmique qui voit arriver Céline Tomé à la batterie et Corentin Lagrue à la basse. 2016, cohésion retrouvée, les Crazy Dolls démarrent une tournée qui les menera de la Gironde à la Suisse, en passant par Paris et d'autres villes françaises où ils participeront à quelques Festivals. 2017, le groupe partagera l'affiche à Paris avec les Washington Dead Cats, légendaire frormation issue de la scène alternative Française des années 80. 2018, les Crazy Dolls font route vers la Bretagne où ils intègrent le Studio Kerwax, situé dans les Cotes d'Armor, pour enregistrer ce premier EP 7 titres.

Dès l'entame, sur l'excellent Gore'Deedoo, le ton est donné. Une intro, amorcée par Florian Mellin, avec un riff de guitare couleur 50's sur lequel la voix rauque et puissante de Lynn vient se greffer avant d'aborder un refrain fédérateur, suivi d'un solo de guitare découpé en phrasés vintage, distillé par Florian, et, un gimmick vocal efficace en guise d'apothéose finale. Bref, la marque de fabrique des Crazy Dolls est au rendez vous. Meme approche, d'abord, sur Zombie Boy, avec son riff à la Stray Cats et son solo de guitare mi-Jazz, mi-Rock'n'Roll, puis, ensuite, sur Divine, le titre éponyme de l'album, sur lequel Lynn adopte une ligne de chant, façon Jerry Lee Lewis, et, monte en puissance, sur le final, avec un timbre de voix frotté au papier de verre. En plus rapide, on se régale, sur le très groovy Rockabilly Mind, avec son coté Boogie Blues à la ZZ Top, son refrain nerveux et son solo de guitare en forme de gimmick, mais, aussi, sur Monster Of The Night, mené tambour battant par Celine Tomé, avec un solo de guitare à la Chuck Berry, et, un délire final très Psyché. En plus Progressif, on trouve, d'abord, l'envoutant Country Lady, avec la basse chaloupée de Corentin Lagrue, la voix sensuelle de Lynn et le solo de guitare aérien de Florian, mais, également, le trés décalé, Losing Game, avec ses ambiances Psyché, son passage planant et ses harmonies Hispanisantes.

Bref, vous l'aurez deviné, voilà un mini-album, couleur 50's, aux compositions solides, bien arrangées, très mélodiques, et, qui s'écoute très agréablement. Belle confirmation pour les Crazy Dolls qui auront profité de l'année 2019 pour aller défendre leurs compositions un peu partout dans l'Hexagone, en Espagne et au Canada. Après quelques dates effectuées début 2020, la suite des concerts programmés au Printemps ont été annulés en raison de l'épidemie de Coronavirus. Néanmoins, profitant de cet arret forcé, les Crazy Dolls sont à pied d'oeuvre pour finaliser la publication d'un véritable premier album qui, si tout va bien, paraitra courant 2020. D'ici, là, si vous aimez les sonorités 50's, et, les références citées ci-dessus, vous pouvez, d'hors et déjà, vous régaler avec ce "Divine" qui vous apportera, j'en suis sur, un petit vent de fraicheur, si agréable en ces temps de confinement. Bonne écoute !

Tracklist :
1)  Gore'Deedoo 
2) Rockabilly Mind  
3)  Zombie Boy 
4) Country Lady  
5)  Divine  
6) Losing Game  
7) Monster Of The Night



Line Up :
Lynn  (Chant)  
Céline Tomé  (Batterie / Choeurs)  
Florian Mellin (Guitare / Choeurs) 
Corentin Lagrue  ( Basse / Choeurs)





Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 538 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)