0
0
0
s2sdefault

 RIVERSIDE  Wasteland

'La Pologne est à l'Est une gangrène, la Pologne est à l'Ouest un embarras..' chantait Bernie Bonvoisin ("Varsovie"). C'était en 1983. Autant dire une éternité.

Depuis le rideau de fer est tombé. La Pologne a intégré l'OTAN, puis l'Union Européenne. Ce faisant elle est passée de la férule de dictateurs comme Jaruzelski à celle d'un capitalisme vorace trans-étatique décomplexé. Lech Walesa n'y put rien, quant à Karol Wojtyla n'en parlons même pas...

Si la politique et les affres économiques mondiaux ont évolué d'une façon quelque peu antidémocratique pour le petit peuple, il n'en a pas été de même de la musique et c'est heureux! L'ouverture à l'Ouest fut une immense bouffée d'oxygène culturelle pour des pays ayant souffert d'une censure généralisée des décennies durant. Une vague musicale rafraichissante fut à l'origine de l'éclosion d'une multitude de groupes estampillés rock s'essayant d'abord aux covers avant de réellement franchir le pas vers une émancipation et un épanouissement plus autocentré. C'est ainsi que le passage du millénaire vit la naissance à Varsovie du groupe de metal progressif Riverside. Grandement influencé par des groupes comme Marillion, The Mars Volta, Porcupine Tree ou encore bien sûr le Floyd historique, la musique de Riverside fait montre d'une grande conciliation entre une attirance à transcrire ses pulsions existentielles dans une rythmique lourde et un besoin viscéral d'agrémenter ses titres de passages pops sensuels et sobres comme en témoigne le chant de Mariusz Duda.

Quatuor à l'origine, Riverside a malheureusement perdu brutalement son guitariste Piotr Grudzinski début 2016. Les autres membres décidèrent alors de continuer leur aventure musicale sous la forme d'un trio (Mariusz Duda -chant et basse-, Piotr Kozieradzki -batterie-, et Michal Lapaj -synthés, orgue-), en intégrant d'autres musiciens au fil du temps en studio et on stage. Sur "Wasteland" les guitares sont donc en partie assurées par Duda soutenu par 2 guests (Maciej Meller -dont on apprend sur leur site web qu'il tiendra le rôle de guitariste en tournée- et Mateusz Owczarek); on note aussi des parties de violon jouées par Michal Jelonek.

S'agissant de leur premier travail officiel depuis le décès du guitariste, les fans du combo attendaient donc ce 7e album avec anxiété même si Riverside a produit entre temps une compilation basée sur ses enregistrements (paru en 2016 sous le titre "Eye of the Soundscape"), suivi d'un album live intitulé "Lost n' Found" disponible via Bandcamp et témoignant d'un enregistrement datant du 18 octobre 2015 aux Pays-Bas peu de temps avant sa disparition.

"Wasteland" démarre très solennellement par le chant clair de Mariusz Duda a capella pour un titre éminemment symbolique "The day after" introduisant le thème général de l'album sur un monde post-apocalypse (d'après le site officiel du groupe ce titre introductif fait d'ailleurs référence directement au film catastrophe du même nom paru en 1983). Ce morceau évoque bien sûr également la dure expérience de l'absence de leur guitariste et co-fondateur. Après cette entrée en matière quasi religieuse, le metal-prog du groupe va s'installer minutieusement d'abord sur "Acid rain", avec une touche heavy-metal palpable avant un "Vale of tears" plus classique avec ses breaks refrain/choeurs au calme rassérénant, lui conférant une certaine majesté mélodique.

Générer de l'émotion chez l'auditeur est une constante dans le rock progressif, mais rares sont les albums qui évitent les poncifs et osent s'aventurer sur des sentiers stylistiques mal balisés. C'est ce conformisme qu'on pourra reprocher à Riverside. Même s'il est évident que le groupe possède d'indéniables qualités de songwriting, il n'évite malheureusement pas quelques écueils grossiers comme ce final trop mélo avec ses couinements de violon sur "Lament", par ailleurs morceau subtilement mélancolique et lacérée de riffs puissants. On pourra aussi disserter sur le titre "Wasteland" surchargé en synthés l'apparentant à certaines musiques de film, en particulier certains westerns (référence assumée par le groupe sur son site web!) et sur lequel les quelques notes de musique électronique lazerifiée à la Jean-Michel Jarre sont vraiment totalement en décalage avec le reste de la composition (mais que viendrait faire Dark Vador en plein milieu d'un saloon ou d'un duel aux pistolets sur la grand rue nom d'un chien!).

Néanmoins, les 10 minutes de "The struggle for survival" sur lequel vont s'enchaîner moult tempos à la structure irréprochable (y compris le très bon solo introductif) permettent au groupe d'emmener l'auditeur loin avec lui dans son imaginaire musical floride. "River down below", premier single (notons qu'il s'agit également d'au moins leur 4ème titre comportant le thème de River) possède une mélodie simple et dont les paroles évoquent le guitariste défunt; on y notera un superbe solo de Maciej Meller.

En conclusion et malgré les réserves émises ci-avant "Wasteland" s'avère être un bon album à prendre probablement comme un tournant dans la carrière de Riverside non seulement en raison de l'absence de leur guitariste originel, mais également par le style et l'ambiance globalement plus lourde, plus solennelle qui s'en dégage. A l'instar de Pain of Salvation et son "In the passing light of day" ayant lui aussi été inspiré par un gros accident de la vie, Riverside semble avoir su rebondir et transformer un spleen réactionnel annihilant en un élan de créativité que les kids seraient bien inspirés de suivre dans les mois à venir en particulier en live.


RIVERSIDE sera en concert en France pour 2 dates  :fleche:

6 Novembre 2018 à Lyon
7 Novembre 2018 à Paris



Tracklist :
01. The Day After
02. Acid Rain
03. Vale Of Tears
04. Guardian Angel
05. Lament
06. The Struggle For Survival
07. River Down Below
08. Wasteland
09. The Night Before

Line-up :
Mariusz Duda - voix, basse (depuis 2001)
Piotr Kozieradzki - batterie (depuis 2001)
Michał Łapaj - claviers (depuis 2003)

Discographie :

2003 : Out of Myself, Mystic Production, Laser's Edge
2005 : Second Life Syndrome, Mystic Production, Inside Out
2007 : Rapid Eye Movement, Mystic Production, Inside Out
2009 : Anno Domini High Definition, Mystic Production, Inside Out
2013 : Shrine of New Generation Slaves, Mystic Production, Inside Out
2015 : Love, Fear and The Time Machine, Century Media Records, Inside Out
2016 : Eye of the Soundscape, Century Media, Inside Out
2018 : Wasteland, InsideOut, Mystic Production


Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 1292 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

     
  • THE SEA WITHIN Same

    MetalDen
    A la fois complexe et mélodique ...

    Lire la suite...

     
  • VULCAIN Vinyle

    barjozo
    Du bon, du très bon Vulcain!

    Lire la suite...

     
  • VIXEN Live Fire

    barjozo
    En accord total avec Fab ...sur ...

    Lire la suite...

     
  • AIRRACE Untold Stories

    MetalDen
    J'ai aussi adoré cet opus, très ...

    Lire la suite...

     
  • CLUTCH - Book Of Bad Decisions

    MetalDen
    Oui notre hexagone franchouillard ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles