0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

billy gibbons the bfg s perfectamundo

Dans quelques jours sortira le 2e album solo de Billy GibbonsThe Big Bad Blues,  l'occasion de chroniquer ici son précédent LP à fortes ambiances cubaines paru en 2015.

Billy Gibbons comme vous le savez tou(te)s est le guitariste/chanteur de ZZ Top. En 2015, ayant atteint l'âge canonique de 65 printemps, le barbu au célèbre bonnet africain a cru de bon ton de tenter une aventure sonore en dehors des sentiers battus, ou plutôt bien différents des arcanes musicales auxquelles il a pu nous habituer avec son trio texan historique.

Tout ceci mérite des explications qu'il est facile de trouver sur le site offciel du guitariste: on y apprend que, bien avant le premier LP de ZZ Top et même son premier groupe (psyche-punk garage) qui publia un album en 1967 sous le nom de The Moving Sidewalks, Gibbons était un adepte de la musique latino. Il suivit en effet des cours de percussions à Manhattan et son mentor ne fut autre que Tito Puente, le 'King of mambo', un ami de son père lui-même musicien. Puente lui enseigna l'essentiel des ryhtmes latinos via l'utilisation de maracas, bongos, congas... Revenu vers ses premières amours Gibbons proposa à des amis musiciens de se joindre à lui en 2004 au 'Havana Jazz Festival' dont le directeur artistique n'est autre que Martin Guigui un de ses proches amis. L'idée de faire un album germa alors. Ainsi fut conceptualisé "Perfectamundo" album produit par Gibbons himself et Joe hardy, et dont l'enregistrement initialement envisagé à Cuba fut au final effectué dans divers endroits (du studio perso du barbu à Houston, en passant par Los Angeles, Austin et Pontevedra en Espagne).

Passées les explications du 'pourquoi?', allons à la zike, un track-by-track semblant essentiel pour ne pas trop se perdre dans ce qui au final apparaît être une musique hybride, un embroglio de résonances venant de divers horizons...

"Got love if you want it"
percussions carribéennes, guitare bluesy, et orgue old-school pour un premier morceau donnant le tempo de ce surprenant LP. Premières sensations auditives intéressantes , à moins d'être un pur esthète Death-Thrash-Hardcore et de refuser le verre de téquila qui va bien avec...

"Treat her right"
groove jazzy pour un titre sentant les années 50 avec non seulement cette rythmique mais également ces quelques notes de piano-bar, le tout relayé en deuxième partie par un solo à l'orgue tandis que Gibbons se lache ensuite vocalement et surtout avec sa gratte qu'il laisse terminer le morceau. Assurément une des réussite de cette galette! Et une 2e téquila, por favor!

"You're what's happenin, baby"
cordes sèches pour le 3e titre, relai par une rythmique/des percus qui sentent bon là aussi l'exotisme. Mais le GROS bémol c'est la voix, travaillée au vocoder, qui me semble un peu en décallage (sans parler du petit passage 'rap' qui est un peu 'too much'). Heureusement que la dernière portion du morceau revient aux fondamentaux rock avec la superbe partie de gratte du barbu. Me gusta téquila y salsa! Harrrrriibbbaaaa!!

"Sal y pimiento"
historiquement le premier morceau à avoir été composé par Gibbons et ses potes et en rapport avec le nom d'une néo-gargotte cubaine. Le piano et les percus semblent tout droit sortis d'une boîte de nuit afro-cubaine, et le chant en espagnol pour un titre léger et fraîchement dansant du meilleur effet. Aïe! Aïe! Aïe! Caramba!

"Pickin' up chicks on Dowling street"
le groove monstrueux dégagé par ce morceau ferait se lever un paraplégique pour swinguer et taper du pied tant le tempo est fédérateur et mortellement dansant. Deuxième pépite dans un registre moins latino. Dame la botella de tequila mi amigo!

"Hombre sin nombre"
encore un titre sur lequel la voix a été (mal) retravaillée dans un vocoder ce qui malmène un peu le morceau malgré le délire salsa-mambo-rock qui se dégage au final. Aë! AÏe! Aïe! Muchachos!

"Quiero mas dinero"
hymne fédérateur s'il en est (car on est tous d'accord sur le libéllé), même si l'on retrouve quelques passages 'rapés' (j'ai pas dit ratés); le son du barbu à la gratte ne peut au final que mettre tout le monde d'accord! Soy borracho amigo! Harriibbbaaaa amigo!

"Baby please don't go"
reprise blues assez classique sans orientation exotique, mais avec un orgue qui en dessine la colonne vertébrale de splendide manière...Hips!

"Piedras negras"
et ça repart de plus belle vers des contrées musicales multicolores, bariolées et sentant les tapas à plein nez! ...Aïe! Carramba !

"Perfectamundo"
dixième morceau donnant son nom à la galette et franchement certainement le meilleur morceau. Una composicion musical explosiva! Aïe! La botella esta totalmente vacia! Amigo, por favor, dame téquiiiillllaaaaaaaaaaaa !

"Q-Vo"
va refermer l'album dans un style qui reste conforme au reste de la galette bien que moins cha-cha et plus jazzy, avec un peu de chien quoi! Comprendo amigos mios? Harrriiiibbaaaa!

 

Tracklist :
1. "Got Love If You Want It" 4:17
2. "Treat Her Right" 2:23
3. "You're What's Happenin', Baby" 6:07
4. "Sal y Pimiento" 3:13
5. "Pickin' Up Chicks On Dowling Street" 4:11
6. "Hombre Sin Nombre" 3:49
7. "Quiero Mas Dinero" 3:26
8. "Baby Please Don't Go" 2:31
9. "Piedras Negras" 3:09
10. "Perfectamundo" 2:44
11. "Q-Vo". 



Line Up :
Billy Gibbons: Chant, Guitare, Guitare (Basse), Hammond B3, Piano, Compositeur, Design, Producteur
     Mike Flanigin: Hammond B3, compositeur
     Alx "Guitarzza" Garza: Guitare (Basse)
     Martine "G.G." Guigui: Hammond B3, Piano
     Joe Hardy: Guitare, guitare (basse), claviers, chant, mastering, mixage, producteur
     G.L. Moon: Guitare, Compositeur, Ingénieur
     Greg Morrow: batterie, ingénieur
     Nick Jay: ingénieur du son, "Q-Vo"


Label : Concord
Sortie : 06/11/2015
Production : Billy Gibbons, Joe Hardy

Discographie :
Perfectamundo (2015)
The Big Bad Blues (2018)



Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #10 Seb.Roxx 15-10-2018 20:09
Cet album est vraiment excellent ... Beaucoup d’incursions stylistiques diverses mais le squelette reste toujours ce bon vieux Heavy.Rock.Blues que l'on connait de Billy ..d'ailleurs le son est vraiment "Heavy".. J'aime beaucoup les touches electro qui ponctuent certains titres ; il le faisait déjà dans les derniers ZZ Top donc rien de déroutant , c'est comme une version contemporaine de l'esprit des "Eliminator-Afterburner" qu'il a toujours plus ou moins cultivé ... Bref superbe!
Citer
0 #9 FranckAndFurious 02-10-2018 10:38
Sois d'abord honnête avec toi-même ! Quand on dégoupille une grenade, et en ce qui te concerne 4 dont 1 sur fb, on s'assure qu'on sait bien les lancer sous risque que ca te pète au visage comme c'est ton cas ! Maintenant je me doutais que ta réponse serait du niveau école maternelle. Comme j'ai déjà dit depuis le début, on a le droit de ne pas partager les mêmes avis sur un disque, mais de là à attaquer le chroniqueur et ses chroniques, faut s'attendre au retour de bâton, surtout quand on se vante de vouloir avoir le dernier mot. Enfin, pour quelqu'un qui dit bosser, tu passes beaucoup de temps à me chercher. En plus tu manques cruellement d'imagination en me recopiant la même réponse que tu m'as faite en mp sur fb :lol: bref, fin de l'histoire. Il ne dépend que de toi de venir me marcher sur les pieds ... ou pas ! Après t'avoir mis une danse en mode Voltairien, A toi de voir si tu veux me voir en mode Eliminator ! :lol:
Citer
0 #8 Seb.Roxx 01-10-2018 19:37
Je vais être honnête avec toi, le barratin que tu as écris juste en dessous , je ne l'ai pas lu, et je tiens à ne pas le lire....je rentre du taff il y a peu, peut être que toi tu ne fais rien de tes journées, ce qui explique pourquoi tu te permets de blablater à outrance , mais je vais te laisser parler seul...également par respect pour Denis et pour le chroniqueur de cet album ... je te répond juste une dernière fois avec ce message ... oublie-moi ...je sais que ça semble dur pour toi , mais il va falloir t'y faire ... Va faire mumuse sur l'autoroute s'il te plait.
Citer
0 #7 FranckAndFurious 01-10-2018 11:24
Sado-maso, stupidité ou religieux ? Comment définir une personne qui perd son temps et déclare  « attendre une chose qu'elle sait qu'elle ne viendra jamais » ? Est-ce cette princesse qui attend de son miroir qu'elle lui répète indéfiniment qu'elle est belle ? Une personne qui se prend pour (Seb) Ro(u)xxeau et me prend pour son Voltaire ? Ou un croyant qui me prend pour son Dieu qu'il vient prier chaque jour en chaque lieu ? Ou devant toutes ses contradictions et incohérences, un simple d'esprit, qui contrairement à Billy ZiZi, est loin d'être au top et rend cet échange pas glop ? Des questions qui dépassent mes savoirs, mais quelle fierté pour un anonyme tel que moi que d'avoir enfin son throll ! N'est ce pas au final l'aboutissement de tout chroniqueur ? Serai-je donc devenu une référence ? Que d'honneur ! Comme je me crois bienveillant, mais peu humble, je vais en déduire que ce fidèle me prend pour son dieu ! Aussi, voici sa pénitence : Après avoir récité 2 « Salut Gioeli », et banni toute poudre Castronovienne, tu liras quelques poèmes de Voltaire, Rimbaud ou Verlaine ; tu iras lire proses et vers libre, à l'air libre pour respirer un peu d'oxygène et libérer tes pensées anxiogènes ; tu en profiteras pour inviter une douce et lui conter sous un beau paysage ! Tu lui chantonneras passage de Gioeli-Castronovo qui te rendra à ses yeux plus beau que tes écrits puérils sur mon dos, qui lassent nos lecteurs bobo. A coup sûr elle t'en rendra grâce et soulagera frustrations et animosité. Et surtout te détournera de l'envie d'une 3e guerre mondiale sur un lieu qui n'est que musique et enchantement, même si on y parle de guerres et de diables. Comme tout Dieu, à m'occuper tu te doutes que je n'ai point qu'un croyant, à tes envies d'attaques tu épargneras donc mon autre temps. Mais probablement que comme tout sot, tu ne le sais point, mais à ceux, là, tout médicament semble vain. Je laisserai donc le futur flux des chroniques, telle une rivière, faire oublier cette goutte de pluie, bien que ludique. Car, m'amuse bien ce genre d'écrit pendant ma pause midi. Et comme tu déclares vouloir le dernier mot, comme tout penaud qui s'est cru beau, vas-y mon Rousseau, continue ! Mais si tu le peux, pour relever le niveau de tes mots, ce dont je doute, ton nez trop pris dans le ruisseau, évite les rimes des fameux poils au c.. :) Style païen plus simpliste pour les vauriens qui se croient malin. Audiard ne viendra pas toujours au secours d'esprit faiblard. Comme feu l'émission ''fallait pas l'inviter'', fallait pas me chercher ! Car si silence j'avais gardé à ta première mouche, cette fois, comme Cyrano, à la fin de l'envoi, je touche. Au passage, après midi, file donc au lit, et n'oublie pas ta couche. :lol:
Citer
0 #6 Seb.Roxx 30-09-2018 20:01
Citation en provenance du commentaire précédent de FranckAndFurious :
Ca se confirme ! Seb Roxx ne sait toujours pas lire une chronique :P :-* on va l'aider un peu en lui requotant l'intro de la chro : ''Dans quelques jours sortira le 2e album solo de Billy Gibbons, The Big Bad Blues, l'occasion de chroniquer ici son précédent LP à fortes ambiances cubaines paru en 2015.''comme koi, yen a, il faut leur répéter en boucle les choses, un peu comme un travail d'usine :D


Je comprend trop bien les tiennes, c'est justement le problème . :o Si au moins t'en faisais une de bonne, je m'inclinerai de suite ..Au moins une...mais je pense que je vais l'attendre encore longtemps , tel un mirage au milieu du désert . 8)
Citer
0 #5 FranckAndFurious 28-09-2018 11:30
Ca se confirme ! Seb Roxx ne sait toujours pas lire une chronique :P :-* on va l'aider un peu en lui requotant l'intro de la chro : ''Dans quelques jours sortira le 2e album solo de Billy Gibbons, The Big Bad Blues, l'occasion de chroniquer ici son précédent LP à fortes ambiances cubaines paru en 2015.''comme koi, yen a, il faut leur répéter en boucle les choses, un peu comme un travail d'usine :D
Citer
0 #4 Seb.Roxx 27-09-2018 19:31
Je viens de recevoir ce CD, plus qu'à le savourer dans les prochains jours ... en meme temps que le dernier "the big bad blues" ...que j'ai écouté hier . Avant de me reconnecter sur le site pour parler de cet album, je m'interrogeais sur cette chronique en l'écoutant .... et j'ai compris ce qui me tracassait ..... ta chronique concernait le précédent album et pas ce nouveau de 2018 ... Pourquoi je dis ça? Parce que pour le coup le tout nouvel opus c'est du pur Heavy-Blues des familles digne des derniers ZZ TOP .... loin du patchwork que tu évoques du précédent disque ... Je comprend mieux pourquoi je ne trouvais pas les éléments que tu mentionnais, Barjozo :-) :-)
Citer
0 #3 Seb.Roxx 10-09-2018 21:34
La salsa je ne doute pas que tu sois un fin connaisseur :-* :P
Citer
0 #2 FranckAndFurious 10-09-2018 20:00
La rencontre blues texan et la musique latino pouvait proposer qlq chose d'original et de différent d'un Carlos Santana, bien que le blues et la salsa par son côté festif semble deux genres antinomiques. Mais pourquoi pas ! Or, Déception ! ça ne bluese pas, ça ne texasse pas, et pire, ça ne latine pas vraiment comme on pourrait s'y attendre à minima. Pour un projet solo de la part d'un millionnaire qui comptait se faire plaisir, j'espérai que ça jamme à tout va. Or niveau percussion, ça percute pas, et niveau solos orgue-gratte-percu, ça ne s'emballe que trop timidement, quand on sait qu une jam de salsa peut durer 10mn et que les percu sont le B.A.ba du genre. Pire niveau latino, même les 2 cha cha ne donnent pas vraiment envie de se lever danser, un comble pour celui qui a joué La Grange. Alors à défaut de salsa, on pourrait s'attendre à ce que le barbu aille du côté du blues latino, ce qu on pourrait appeler la salsa romantica avec sa voix de velours qui fonctionnerait bien dans cette optique en mode Leonard Cohen, ou s'essayer sur des registres plus langoureux comme des kizomba ou bachata, mais là aussi c'est rapé. En plus on doit se supporter des effets electro dont on se demande quelle est ici l'utilité ? désolé Barjozo, je ne te suis pas sur ton avis sur ce coup là, mais je te remercie de l'avoir chroniqué car je ne connaissais pas ce projet. Pour dire, j'ose même pas le faire écouter à mes connaissances latino. C'est vraiment dommage, car la voix et le talent de guitariste aurait pu donner qlq chose de plus pêchu et d'intéressant, même si cela serait resté dans le registre ballade latino ! Au final, je n'ai pas compris où voulait en venir l'artiste ! dommage ! ça mériterait une autre tentative... (En même temps je n'y connais rien en salsa, je suis plutôt un spécialiste de l'aor mouhahaha (private joke))
Citer
0 #1 Seb.Roxx 09-09-2018 14:48
Fan du TOP , Je m'interrogeais sur le contenu de cet album solo et ce fut très interessant de tomber sur cette chronique qui relève plein d'infos, notamment sur les débuts de Billy avant The Moving Sidewalks. Le contenu de l'album me fait un peu peur au vu de ton "track-by-track" mais à la rigueur pourquoi pas , il est logique qu'il se démarque de ZZ TOP en solo ! THANXX MAN !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 726 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles