0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

GRAHAM BONNET BAND Meanwhile, Back In The Garage

Heu … ha … ho … wahoooo ! … est-ce que je rêve ? Quelqu'un pour me pincer ? Est-ce bien l'album d'un gars qui a 70 ans et qui est censé avoir déjà tout dit, et qui vient de sortir cette merveille ?

A l'instar des pourtant très bons derniers albums des Don Airey et Joe Lynn Turner's Sunstorm, Bonnet pourrait se satisfaire d'oeuvrer dans le registre connu de Rainbow et MSG, comme il l'a d'ailleurs plus ou moins fait avec son précédent album THE BOOK, et comme sa carrière pourrait nous le faire entendre.
Mais que nenni ! Ici, on retrouve le Bonnet d'Alcatrazz, le Bonnet en solo, le Bonnet fan un peu de tout et notamment des années 50 et 60. Un Bonnet qui a poussé l'effort de compositions à son paroxysme. On est loin, mais alors très loin de ce qu'on peut entendre en ce moment, surtout chez certains labels (trop?) spécialisés. Et pitin que ça fait du bien !

On pouvait penser aussi que le changement de guitariste serait un énième changement de musiciens comme il est fréquent aujourd'hui quand on n'est plus un groupe de grande salle. Et que le nouveau ferait un job correct, pro, mais sans forcément une grande inventivité artistique. Mais là aussi, grosse surprise ! Sans minimiser le talent de son prédécesseur, Conrado Pesinato, qui faisait très bien son taff, Joey Tafolla rentre dans le jeu du chanteur, et se veut inspiré, tout en modernisant le propos de cette vieille légende.
Déjà, il n'a pas ce son de claviers de la majorité de guitaristes contemporains, mais bien ce son de guitare métallique qui « true » le métal. LONG ISLAND TEA ne te laissera pas déguster ton thé tranquillement sans en renverser à force d'headbanguer, notamment aussi avec ses solo nerveux à la Ronnie Le Tekro, ni SEA OF TREES, ni le TITRE ÉPONYME aux claviers heavyesques, qui vient taquiner les Malmsteen et Vai, ni AMERICA, et tant d'autres. Des titres qui mettent une raclée au Judas Priest et autres Accept : oui oui monseigneur. Ne parlons pas des solo qui sont justes dingues, et qui sans copier ses aînés Blackmore, Schenker, Malmsteen ou Vai, essaient d'apporter de nouvelles couleurs : incisifs, joueurs, guerriers ou fins. Les mélodies sont soignées, riches, presque novatrices : un gros travail de compositions est fait, et parfois même, on demanderait qu'ils aillent encore plus loin. Car pitin que ça fait du bien ! (oui je l'ai déjà dit ! Je sais).

Vous ajoutez des interventions magiques de guitare sèche, et de choeurs par ci, par là, de claviers mortels, voire de piano, avec un Jimmy Waldo décomplexé, qui se lâche complètement, à la fois moderne et classique, à la fois subtil et explosif, et on tient là, enfin un album qui rappelle la recherche musicale du bon vieux temps, des Led Zeppelin, des Yes, sans imiter quoique ce soit d'eux, juste ce goût de l'exploration, et ce besoin de sortir des format qui se vulgarisent aujourd'hui. Waldo et Tafolla se sont trouvés et font une paire guitare-clavier lumineuse comme on en fait de moins en moins.
HEADING TOWARD THE LIGHT est un pur chef d'oeuvre. Mais s'il n'y avait que lui, ça me permettrait de faire une chronique de quelques lignes. Mais ce n'est pas le cas. Le final de PAST LIVES balance les frissons, et pas que le final. La ballade THE CRYING CHAIR rappelle les heures des grandes ballades des 70s : fabuleuse ! Le piano final sur THE HOTEL, son refrain, ses choeurs intenses, ses claviers destructeurs ! ...

De l'épique sur cet album ! De l'épique ! Raaaa que c'est bon ! Si cet album était sorti du temps des 2 joyaux de Bonnet, les ASSAULT ATTACK ou DOWN TO EARTH, il aurait cartonné, et été classé dans la catégorie Classic Album. INCEST OUTCEST USA aurait pu être un hit du MSG des années 80, tout comme la ballade séductrice THE HOUSE ou le speed AMERICA, ...
On trouverait même les titres trop courts et on se surprendrait à leur demander de continuer ! Il n'y a pas un titre moyen, même ceux qui font la cour au classicisme. Il y a toujours une petite idée originale, un son, un mix, un solo, une influence, un gimmick, ... qui vient donner La Force à chaque titre. Ce jeu de cymbales sur HEADING TOWARD THE LIGHT ... Enfin un album « travaillé » de bout en bout, d'un début d'un morceau jusqu'à son final …
Alors, vous allez me dire que vous avez piscine, ou plage, et que la centaine d'albums qui sort quotidiennement ne vous donne plus le temps de faire cet effort nécessaire pour l'écoute, … soit ! Mais tant pis pour vous ! Faudra pas venir vous plaindre que rien de soigner ne sort de nos jours !

Ceux et celles qui ont été déçus par le Mickael Schenker Fest peuvent se précipiter dans ce garage. Un garage dans lequel on pourra y ressentir le bon réglage sur ces fatigués essieux, et y sentir la bonne odeur d'aisselles, preuve du bon artisanat des âges ; un lieu où on pourra se rapprocher ainsi à nouveau de ces dieux, et retrouver un peu de ce sel, dans cette époque de formatage.
Graham repousse ici les barreaux des cages, nous redonnent le goût du jeu, et nous sort de cette léthargie, de ce gel. Maîtrisant son pêle-mêle, tel un sage, son graissage ravive nos veines de vieux, nous rendant enfin, à nouveau la passion belle.
(pas de panique, je vais vous éviter les rimes avec gueux et fromage : ce passage était mon pont musical)

Je me suis réécouté THE BOOK afin de vérifier si je n'hallucinais pas ! Et si il en reprend évidemment quelques ingrédients, on est ici vraiment au niveau supérieur en terme de créativité. Un sans-faute ! Boys and Girls : ce disque est une résurrection !
Et même la reprise de Tina Turner WE DON'T NEED ANOTHER HERO se voudrait presqu'inutile, secondaire au milieu de ces pépites qui renvoie ce méga-hit au rang des banalités, c'est dire ! Toutefois, on prend ! … d'autant qu'elle joue le rôle de hit ultime qu'est CALIFORNIA AIR sur l'album précédent. Même si on pourrait regretter, comme pour l'ensemble de cet album, que Bonnet ne l'ai pas interprétée plus tôt, notamment pour les couplets, du temps où sa voix était à son summum lyrique. Ho ! Rassurez-vous ! Ce grand braillard en a encore sous sa besace, et qui d'ailleurs ne braille pas sur cet album, mais privilégie le côté clair de sa voix. Tout simplement grand !
J'évoquais les choeurs : ils sont juste d'une adéquation absolue aux titres ! Un zest de west coast, d'Abba, des Beach Boys, des années 60, sans son côté trop pop yéyé que j'exècre, mais toujours à bonne cuisson les enfants ! Le très David Lee Roth LIVIN' IN SUSPICION, écrit par Russ Ballard, vous fera comprendre de quoi je parle. Mais ces choeurs ne restent pas que dans ce registre, ils se font vraiment une plus-value un peu partout. Ce qui détonne aussi, ce sont ses influences des années 60 qui sont totalement nucléarisées par le duo de solistes : MAN ON THE CORNER, … D'ailleurs, bien que pas tout jeune, élevé à l'école Mike Varney's Shrapnel Records, je ne serais pas surpris si Joey Tafolla se retrouve un jour dans Megadeth

Que les 72 vierges me god en enfer si je mens : cet album est une pure oasis dans sa catégorie. Si il n'est pas l'album du siècle, dans ces années 2010 d'usinage des mélodies, il est une vraie fraîcheur, une perfusion, une renaissance ! Et ma foi, jamais je n'aurais pensé écrire ça pour la chronique de papy.
Graham s'enthousiasmait dans la promo, en disant que cet album était « le plus important qu'il n'ai fait depuis ces 35 dernières années » ! Discours promotionnel convenu … mais le comble, c'est que le bougre n'a pas tort ! Il est bien retourné dans son garage remettre les mains dans le cambouis et il y a retrouvé ce vieux chiffon magique qui fait tout briller !

Moderne, inspiré, original, sophistiqué, tonique … mon album de l'année ! Il sera difficile de faire mieux que cette pépite ! Et pitin, c'est un vieux de 70 balais qui nous le sort ! I.N.C.R.O.Y.A.B.L.E ! Tout simplement revigorant ! Comme le dit ce futur classique PAST LIVES, le passé est bien vivant ! Bonnet-Waldo-Tafolla : un trio vainqueur par KO au premier round ! Il y avait bien trop longtemps que je n'avais pas pris un tel pied avec un trio chant-guitare-clavier !

Alors oui je sais, qu'avec les sorties de tels cadors comme Judas Priest, Saxon, Sons of Apollo, et tant d'autres plus jeunes, tu dois penser que ce n'est pas ce vieux Graham, qui pourrait détrôner ces autres légendes du podium annuel, et que le frérot Furious a choppé un gros coup de soleil sur la tête à la plage ! … Ben écoute mon gars, ma garce (?), ma garçonne, (l'écriture inclusive n'a pas que du bon lol humour), tu fais comme tu le sens ! Mais je t'invite fortement à tendre l'oreille gauche : ça ne m'étonnerait pas que tu demandes à tendre l'oreille droite ensuite ! Ou alors, à ton tour, enlève-toi le sable que tu as dans les oreilles ;)
A ce stade de 2018, il est provisoirement mon ALBUM DE L'ANNEE !

Ne l'appelez plus le GRAHAM BONNET BAND, appelez le désormais le GRAHAM BONNET BOND ! Bonnes vacances !

 

Tracklist :
CD
01. Meanwhile, Back In The Garage
02. The Hotel
03. Livin' In Suspicion
04. Incest Outcest U.S.A.
05. Long Island Tea
06. The House
07. Sea Of Trees
08. Man On The Corner
09. We Don't Need Another Hero
10. America...Where Have You Gone?
11. Heading Toward The Light
12. Past Lives
13. The Crying Chair
14. Starcarr Lane (Live From Daryl's House 2018)

DVD (Live From Daryl's House 2018)
01. Night Of The Shooting Star (Intro)
02. Too Young To Die, Too Drunk To Live
03. All Night Long
04. Night Games
05. California Air
06. God Blessed Video
07. Stand In Line
08. Island In The Sun
09. Desert Song
10. Starcarr Lane
11. Jet To Jet
12. S.O.S.
13. Into The Night
14. Samurai
15. Skyfire
16. Since You Been Gone
17. Assault Attack
18. Eyes Of The World
19. Hiroshima Mon Amour
20. Lost In Hollywood


Line Up :
Graham Bonnet - chant
Conrad Pesinado - Guitare
Jimmy Waldo - claviers
Beth-Ami Heavenstone - basse
Mark Zonder - batterie

Label : Frontiers
Sortie : 13 Juillet 2018
Production : n/a

Discographie :
The Marbles
    1970 : The Marbles
Graham Bonnet
    1977 : Graham Bonnet
    1978 : No Bad Habits
    1981 : Line-Up
    1991 : Here Comes the Night
    1997 : Underground
    1999 : The Day I Went Mad
    2016 : Back Row In The Stalls
Rainbow
    1979 : Down to Earth
    2015 : Denver 1979
    2015 : Long Island 1979
    2015 : Down to Earth Tour 1979
    2016 : Monsters of Rock - Live at Donington 1980
Michael Schenker Group
    1982 : Assault Attack
Alcatrazz
    1983 : No Parole from Rock 'n' Roll
    1984 : Live Sentence
    1985 : Disturbing the Peace
    1986 : Dangerous Games
    2010 : Live '83
Impellitteri
    1988 : Stand in Line
    2002 : System X
Forcefield
    1989 : Forcefield III: To Oz and Back
    1991 : Forcefield IV: Let the Wild Run Free
Blackthorne
    1993 : Afterlife
Anthem
    2000 : Heavy Metal Anthem
Taz Taylor Band
    2006 - Welcome to America!
Graham Bonnet Band
    2016 : The Book
    2017 : Live... Here Comes the Night

Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 732 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • PRAYING MANTIS Gravity

    MetalDen
    En effet encore une super ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    Fab
    Pas grand chose a rajouter par ...

    Lire la suite...

     
  • HARTMANN Hands on the Wheel

    Fab
    Je suis en parte ok avec la ...

    Lire la suite...

     
  • ROBIN BECK Love Is Coming

    FranckAndFurious
    Pas un spécialiste de Robin ...

    Lire la suite...

     
  • GUS G. Fearless

    FranckAndFurious
    A tort, je pensais que cet album ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    FranckAndFurious
    @Metalden : effectivement la ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    MetalDen
    Pour la référence à Guy Béart ...

    Lire la suite...

     
  • GUS G. Fearless

    MetalDen
    Très bon album ! Rien a ajouter ...

    Lire la suite...

     
  • MUSTASCH - Silent killer

    MetalDen
    Merci Barjozo de rappeler ...

    Lire la suite...

     
  • HELLFEST 2018 - IRON MAIDEN - Nightwish - Megadeth - Mailyn Manson - Accept - Alice In Chains - Iced Earth - Arch Enemy ... 24/06

    barjozo
    @PdH... Alice in Chains est un ...

    Lire la suite...

     
  • Décès de Mark Shelton (Manilla Road) - R.I.P.

    barjozo
    Encore un grand bonhomme qui ...

    Lire la suite...

     
  • CHRIS BAY Chasing The Sun

    MetalDen
    Des 5 albums, je n'ai écouté ...

    Lire la suite...

     
  • GHOST Prequelle

    pascal
    Hahahaha grosse claque live au ...

    Lire la suite...

     
  • JAMES CHRISTIAN Craving

    MetalDen
    En effet il sort de son registre ...

    Lire la suite...