0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 GIOELI  - CASTRONOVO  - Set The World On Fire

Après le duo Allen-Lande, qui vocalement n'apportait rien, attendu que leur tessiture est trop proche, ce duo Gioeli - Castronovo, aux voix complémentaires, était pour ma part plus attendu, tout comme l'était le Hughes-Turner Project.

Surtout que la ressemblance vocale avec l'immense et disparu scéniquement, Steve Perry, pour Castronovo, pouvait s'avérait magique avec l'autre ressemblance, sur le côté éraillé avec l'intense David Coverdale, pour Gioeli. Si ces deux ''jeunes'' n'atteignent pas la grandiosité de leurs aînés, quoique pour Castronovo, on en est pas loin, se souvenir de sa version magistrale de MOTHER FATHER, ces deux-là exercent dans la catégorie haute des chanteurs de leur génération. Si on compte que ce duo a déjà bossé ensemble il y a quelques décennies, et qu'ils arrivent à un âge où on peut exprimer un certain message, un certain recul, voire une certaine nostalgie, ou des remords-regrets (n'est-ce pas Dean ?), on pouvait donc espérer une œuvre forte, voire personnelle.

Oui mais voilà, on touche ici à la production Frontiers, tant dans ses qualités (nombreuses), que dans sa caricature (l'usinage à la chaîne de sons et mélodies archi-entendus). Déjà, on se doute que ce genre de projet se fait à la demande du label, et non du désir d'une vraie rencontre artistique. Aussi, on peut s'interroger ici sur l'implication et le degré de créativité. Ca ôte de suite le côté excitant, voire sexy au projet, d'autant qu'ils nous ont déjà fait le coup avec le duo déjà sus-nommé.

On peut même s'étonner de l'absence de Neal Schon, qui rappelons-le, fut (est toujours?) le beau-frère de Gioeli, et guitariste sur le premier Hardline du chanteur, et aussi l'ex-employeur du batteur-chanteur : la connexion était donc évidente. Mais pas de guitariste de Journey ici : pas glop ! Mais ça ne m'étonnerait pas que le label italien nous le garde pour le 2, pour relancer ce projet déjà bancal, et faire chauffer la carte bleue des acheteurs compulsifs nombreux de la maison de disque.

Je n'évoquerai pas le jeu des solistes, car j'ai oublié mon scanner à code barre, mais c'est du Frontiers, donc ça doit se manger, sans garantie que ce soit du bio.

Bref, passé le côté déception de ce projet, ne nous leurrons pas : nous avons droit à du qualitatif dans ce qui est du registre du label, avec le cloné Del Vecchio, qui a du regarder le délirant film MES DOUBLES, MA FEMME ET MOI, avec le phénoménal et sous-estimé Mickael Keaton.

Alors ceux qui vénèrent ce hard-fm à la chaîne ne devraient pas être trop déçus, même s'il y a des titres (trop?) évidents (la liste serait trop longue). J'oserai dire qu'on a presque un titre original avec le très Meat Loaffien RIDE OF YOUR LIFE ; original, mais qui n'en fait pas pour autant une merveille, disons qu'on essaie de se contenter comme on peut avec ce truc là. Les gros fans de style musical des Allen-Lande, Hardline, Revolution Saints, et autres dizaines de clones, ne seront pas dépaysés. De là à être satisfaits … !? Il est à souligner qu'en sus des ballades, la majorité des titres roulent à mi-tempo … Pour ceux qui aiment la vitesse, allez plutôt  pointer à l'atelier Sunstorm.

Alors sans surprises, les minimaux qualificatifs pour être sélectionné aux Jeux Olympiques sont atteints avec les brûlots de Hard Fm comme RUN FOR YOUR LIFE, le TITRE EPONYME, et tout les « me » and « you » de l'album plus ou moins tubesque s'ils étaient sortis à l'ère dorée de MTV, (désolé de pas citer les titres, j'ai plage, l'usine, j'en ai soupé)... ainsi que les évidentes ballades qui font leur job, la très « REASON TO LIVE » de Kiss IT'S ALL ABOUT YOU (bisous ...), ou l'intimiste LET ME OUT (... dans le cou)

Il est évident aussi que la paire fait son effet dans ses échanges vocaux, même si les attaques et autres envolée vocales ne se font pas si fréquentes que ça. D'autant que pour ma part, le manque de modulation de Gioeli sur ses albums, notamment chez Axel Rudi Pell, aurait tendance à me lasser à la longue ; lassitude atténuée par Castronovo : c'est un peu d'ailleurs le but des duos : offrir un second élan à un titre et casser une routine. Mais je serai presque de mauvaise foi en évoquant un manque de modulation, tant j'ai du mal à reconnaître les deux chanteurs sur NEED YOU NOW, au point d'être allé vérifier sur leurs sites, s'il n'y avait pas un guest vocal invité dessus !? Un titre qui plaira aux inconditionnels de Robin Beck. … De mauvaise foi assurément quand on s'aperçoit ici que Gioeli se fait modéré, peu criard, comme s'il voulait plutôt rivaliser en voix claire avec Castronovo, alors qu'au contraire, l'intérêt est d'avoir deux voix qui tranchent et non jumelles. A noter aussi que les deux vocalistes ne « duotent » pas sur tous les titres ensembles … Ce qui minimise encore davantage l'intérêt à ce « monde en feu » … y seraient bien avisés de nous le mettre le feu sur le prochain disque parce que là, on se les gèleraient plutôt. 

Mais pour ma part, si j'aurai apprécié cet album à mes 15 ans, époque où j'étais un fan d'hard Fm, j'exigerai aujourd'hui un peu plus de profondeur et de personnalisation pour ce genre de projet, bref un peu plus de recherche artistique. Après tout, si un Graham Bonnet à 70 ans a réussi à le faire sur son indispensable dernier album, pourquoi serait-ce trop demandé à deux gars qui sont dans la fleur de l'âge ? Et puis, on n'est pas fan du plus grand duo de l'histoire du rock, l'inégalé Coverdale-Hughes, sans demander un minimum de complicité et de complémentarité … et ce, même en restant dans l'aor.

Pour les puristes, on n'est pas loin de la médaille d'(a)or … Pour les plus exigeants, ou moins routiniers, on sera vite blasé de ce énième record établi par la même équipe qui n'offre que trop peu de piquants. Car fan ou pas, si ce duo assure donc un minimum très qualitatif, il peut faire beaucoup mieux.

Au lendemain de la Coupe du Monde, on pourrait dire que ce duo est champion du monde (quoique pour ma part, on se rapprocherait plutôt ici de la débandade argentine dont les supporters se contenteraient de la qualification), mais tout comme l'équipe à DD, on lui demandera désormais d'être (beaucoup) plus créatif sur le plan de la qualité du jeu.

 

Tracklist :
01. Set The World On Fire
02. Through
03. Who I Am
04. Fall Like An Angel
05. It's All About You
06. Need You Now
07. Ride Of Your Life
08. Mother
09. Walk With Me
10. Run For Your Life
11. Remember Me
12. Let Me Out


Line Up :
Johnny Gioeli: chant
Deen Castronovo: chant, batterie
Alessandro Del Vecchio: claviers, choeurs
Mario Percudani: guitare
Nik Mazzucconi: basse

Label : Frontiers Music Srl.
Sortie : 13 juillet 2018
Production :  Alessandro Del Vecchio
Studio: Studios Ivorytears Music Works, Somma Lombardo, VA, Italie
Enregistré par: Alessandro Del Vecchio
Mixé par: Alessandro Del Vecchio
Masterisé par: Alessandro Del Vecchio


Liens multimédia - videos

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 738 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • PRAYING MANTIS Gravity

    MetalDen
    En effet encore une super ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    Fab
    Pas grand chose a rajouter par ...

    Lire la suite...

     
  • HARTMANN Hands on the Wheel

    Fab
    Je suis en parte ok avec la ...

    Lire la suite...

     
  • ROBIN BECK Love Is Coming

    FranckAndFurious
    Pas un spécialiste de Robin ...

    Lire la suite...

     
  • GUS G. Fearless

    FranckAndFurious
    A tort, je pensais que cet album ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    FranckAndFurious
    @Metalden : effectivement la ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    MetalDen
    Pour la référence à Guy Béart ...

    Lire la suite...

     
  • GUS G. Fearless

    MetalDen
    Très bon album ! Rien a ajouter ...

    Lire la suite...

     
  • MUSTASCH - Silent killer

    MetalDen
    Merci Barjozo de rappeler ...

    Lire la suite...

     
  • HELLFEST 2018 - IRON MAIDEN - Nightwish - Megadeth - Mailyn Manson - Accept - Alice In Chains - Iced Earth - Arch Enemy ... 24/06

    barjozo
    @PdH... Alice in Chains est un ...

    Lire la suite...

     
  • Décès de Mark Shelton (Manilla Road) - R.I.P.

    barjozo
    Encore un grand bonhomme qui ...

    Lire la suite...

     
  • CHRIS BAY Chasing The Sun

    MetalDen
    Des 5 albums, je n'ai écouté ...

    Lire la suite...

     
  • GHOST Prequelle

    pascal
    Hahahaha grosse claque live au ...

    Lire la suite...

     
  • JAMES CHRISTIAN Craving

    MetalDen
    En effet il sort de son registre ...

    Lire la suite...