0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

ABO Bucket List

Ça faisait un petit moment que je n’avais pas balayé en quelques lignes des albums,

histoire de les évoquer sans en faire 3 tonnes car sur la masse, il n’y a pas no plus de chefs d’œuvres retentissants.
On commence par de loin, le meilleur essai de cette petite sélection avec ABO, Bucket List. Ceci est le premier album du guitariste Danois, Anders Bo qui s’est entouré de différents vocalistes pour arriver à un résultat très intéressant. L’album oscille entre hard mélodique, rock et pop. Pas mal d’instrumentaux qui rappellent Satriani, des titres assez rock comme celui d’ouverture Go Down mais aussi des titres très mélodiques lorgnant plus sur la pop comme Shadow ou Promise. Ce Danois se révèle être un grateux très intéressant et il a su s’entourer de vocalistes tantôt masculins ou tantôt féminins du meilleur cru même si personne ne les connait, ou presque. A découvrir car même si tout n’est pas parfait, cela mériterait sans doute qu’on en parle un peu plus.

 am

 

 

 

GRAFITTI - Obsession

 

On passe maintenant à Amboaje un projet qui porte le nom de son leader l’Espagnol Toni Amboaje et qui sort son premier album chez Melodic Rock Records, All About Living. D’un premier abord l’opus a tout pour me plaire. La gueule du mec qui a bien un facies à faire dans le FM et des commentaires qui laissent entrevoir un potentiel certains. A l’arrivée, on est en droit de s’attendre à mieux. Un mix entre Daughtry, David Cook et Bon Jovi mais au final des titres décevants sans véritables saveurs et surtout sans aucune prise de risques. On est dans le banal mais le banal ou on s’emmerde un peu. Ce n’est pas mauvais, c’est juste moyen et c’est bien dommage car je suis sûr que ce type peut mieux faire. 

 am

 

 

 

 

CHARLIE Elysium

 

On passe maintenant au retour du groupe Anglais Charlie avec leur nouvel album. Déjà la pochette est d’un autre âge et franchement je comprends qu’on puisse passer à côté. On dirait une vielle pochette de groupes obscurs de prog des années 70. Pourtant Charlie est un groupe dont je possède presque toutes la discographie et qui a toujours eu des pochettes aguicheuses avec des nanas dessus ce qui en devenait habituel. Charlie c’est le groupe à Terry Thomas que beaucoup connaissent plus comme producteur de l’Ambition de Tommy Shaw ou même des albums de Bad Company période Brian Howe. Les anciens albums de Charlie sont quand même très orientés rock FM et c’est donc avec stupeur que je découvris cet Elysium qui est à la limite de l’audible. J’avais zappé déjà leur retour en 2009 avec l’opus Kitchen Of Distinctions et franchement je n’aurais pas regretté de zapper également celui-ci tellement c’est mauvais. Rien à voir avec le passé ou il n’y avait pas que des monuments mais où on décalait quand même des mélodies. Là, la musique se veut progressive mais du prog pénible, chiant, intello, insupportable. Le contenu est à l’image du packaging, moisi.

 am




STARCHASE The New Day

Starchase est un nouveau groupe Australien qui sort son premier album The New Day chez Melodic Rock. J’ai toujours bien aimé ce label mais là je dois dire que ses dernières productions sont loin, très loin de mes attentes. Pourtant, un combo Australien qui fait dans le FM et qui bénéficie en son sein du vocaliste de Radio Sun, Jason Old, ça donne plutôt envie. A l’arrivée, c’est loupé. Loupé car la production est vraiment merdique ce qui est un comble pour des Australiens et qu’en plus un paquet de compos sont franchement banales proposant un AOR hyper usé jusqu’à la moelle !!! Pourtant, parfois avec des titres plus pop comme New Day, Starchase nous propose quelque chose de très intéressant. Dans l’ensemble ça reste faiblard.

 

 am


 

 


BAD RADIATOR  Demons


On termine par les Suédois de Bad Radiator avec leur 3ème opus Demons sorti l’an dernier. J’avais chroniqué le précèdent Shangai de 2014 que j’avais trouvé moyen. Des bons trucs et puis d’autre nettement plus passables. Même combat avec celui-ci qui bénéficie d’une pochette hideuse et qui propose un paquet de morceaux insipides. Pas mauvais au demeurant mais pas très intéressant non plus pour un combo Scandinave qui œuvre dans le mélodique. Bref, Bad Radiator se positionne vraiment dans la ligue 2 du rock mélodique.
 Voilà une petite sélection qui ne ravira pas les foules. A part le ABO qui vaut vraiment le coup, pour le reste je vous laisse juge mais au vu des nombreuses sorties, je ne suis pas sûr que l’investissement en vaut la chandelle. A votre bon cœur…

 

 am

 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 798 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    Fab
    UN DES ALBUMS AOR DE L ANNEE A ...

    Lire la suite...

     
  • ENUFF Z'NUFF - Brainwashed Generation - Chronique

    Seb.Roxx
    Au passage, le titre avec Donnie ...

    Lire la suite...

     
  • MARK SPIRO - 2+2=5 Best Of + Rarities - Chronique

    Seb.Roxx
    j'ai acheté l'objet mais pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)